Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Entre frère et soeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Entre frère et soeur   Jeu 29 Nov - 22:45

Une légère brise vint fouetter le visage de Kyûji alors qu'il se dirigeait tranquillement vers le terrain d'entrainement. Après avoir été harcelé (au moins une centaine de fois en une semaine) par Hanako, sa "petite soeur", pour s'entraîner avec elle, il avait finalement cédé malgré ses obligations. En toute honnêteté, le jeune Hyûga aurait apprécié de passer plus de temps avec elle, mais son emploi du temps ne pouvait tout simplement pas le lui permettre. Hanako était rentrée de mission hier, ainsi que Shinsaku qui était son chef d'équipe, et Kyûji devait repartir le plus rapidement possible pour une mission de la plus haute importance. L'équipe 4 se lançait à la recherche de l'Akatsuki.

Il avait bien tenté de refuser cette mission qui le mettait dans une position délicate, mais il avait été incapable de tenir tête à Matsudaï-sama, et avait été contraint, bien malgré lui, d'accepter. Partir à la recherche de ceux qui voulaient sa peau ? Kyûji appelait cela du masochisme, rien de plus. Mais la présence de ses camarades de toujours à ses côtés suffisait à le motiver pour aller au devant du danger. Néanmoins, l'idée de rencontrer une deuxième fois des chasseurs de Jinchuurikis le mettait mal à l'aise, et soucieux, il ralentissait inexorablement son allure. C'est alors que la voix grave devenue coutumière retentit au fond de lui, comme pour lui remonter le moral. Cette fois-ci, le Bijuu était plutôt calme, mais ne fit preuve d'aucune douceur.

"Kyûji, méfie toi de ces humains, ils sont plus puissants que tu ne l'imagines. Je serai là pour nous protéger, certes, mais un jour cela risque de ne pas suffire." Il sembla hésiter un moment, puis reprit : je ne peux pas intervenir si tu es hors de combat, car ton corps est le mien, désormais. Prends garde à ne pas te faire surprendre.

Kyûji continua à marcher, bien que lentement, et répondit mentalement à Nibi : "Je sais très bien qu'ils sont dangereux, mais je ne vais pas renoncer à la mssion parce que j'ai peur ! Je suis sûr que ce sentiment t'est étranger, à toi..."

"Bien sûr que non ! Tu ne peux imaginer ce que moi et mes frères avons ressenti alors que notre âme était aspirée dans le Gedo Mazô ! Je suis prêt à tout pour éviter que cela ne se reproduise !" La crainte laissa place à la colère, et Kyûji sentit qu'il ferait mieux de changer de sujet.

"Peut-être que tu souhaiterais que je te donne forme, tu ne crois pas ? Cela serait plus agréable pour toi de sortir plus ou moins de mon corps." Devant l'incrédulité du démon, le jeune Hyûga ne put s'empêcher de rire. Ne fais pas cette tête ! Je pense que je suis capable de matérialiser une partie de ton énergie vitale à l'extérieur de mon propre corps. Cela serait une sorte... d'avatar, de toi-même. Comme si je te faisais quitter mon corps. Ce serait toi, mais à l'extérieur. Je ne pense pas que cela me réclame une grande quantité d'énergie, surtout si tu m'en fournis, et puis si ma technique marche aussi bien que je le pense, tu pourrais même utiliser ton propre chakra directement par ce lien vers l'extérieur, et attaquer sans passer par mon corps.

"Je n'ai pas besoin de toi !" Rugit le Bijuu avec une force telle qu'elle força Kyûji à s'immobiliser en grimaçant. Puis le silence se fit.

Kyûji hésita, ne dit rien, puis reprit sa marche en direction du terrain d'entrainement. Il n'avait pas fait 100 mètres que Nibi se manifesta à nouveau.

"Tu le pourrais ?"

"Ça ne coûte rien d'essayer."

Il s'éclipsa rapidement, jusqu'à trouver un endroit désert, entre deux maisons et des arbres feuillus. Puis, se concentrant, il se mit à exécuter d'étranges gestes avec les mains, comme s'il modelait l'espace lui même. Un chakra bleu apparut lentement, tels des volutes de fumées, avant de prendre forme. Il continua ainsi quelques minutes, puis lorsqu'il ouvrit les yeux, il sut qu'il avait réussi.

Devant lui se tenait un chat. Petit et duveteux, ce n'était en fait qu'un grand chaton, à mi-chemin entre le petit chaton maladroit et l'adulte sevré. Son poil soyeux et légèrement ébouriffé rappelait les flammes bleues qui dansaient sur le corps du démon. Leur couleur saphir lui donnait l'aspect d'une peluche satinée qu'on aurait voulu câliner pendant des heures. Le chaton éternua bruyamment, et Kyûji pouffa de rire. C'est alors qu'une voix impérieuse s'éleva dans les airs ! Une voix étrange, subtil mélange de celle d'un sage et d'un enfant :

– ET ÇA TE FAIT RIRE ?? TU AS VU CE QUE TU M'AS FAIT ??

Le Hyûga écarquilla les yeux et se rendit compte que la voix provenait... DU CHATON ! Il le fixait de ses yeux furibonds, le poil dressé, et les griffes sorties ! Il miaula de la manière la plus agressive qu'il put, mais seul un feulement ridicule jaillit de sa gorge, redoublant l'hilarité du garçon ! Pour un temps seulement, car la force de son rire n'eut d'égale que celle de son cri de douleur lorsque le petit Nibi bondit sur sa figure pour le griffer sauvagement ! Kyûji finit par le maîtriser à la suite d'efforts colossaux. Le petit bout de chou avait une puissance insoupçonnable !

– Bon, écoute, tu es très mignon comme ça. Et puis cela me permettra de te protéger, moi aussi, comme un petit chaton qui a besoin de sa maman.

Le félin s'installa sur l'épaule de Kyûji en silence, et n'ouvrit plus la bouche, probablement en train de bouder. Le Hyûga retint un petit rire, amusé de la situation, et se dépêcha de rejoindre le lieu de rendez-vous. Lorsqu'il arriva sur le terrain d'entrainement, Hanako s'y trouvait déjà.

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Les expérimentations d'Hanako.   Ven 30 Nov - 16:55

Quand Hanako sorti de chez elle, un grand sourire se fendit sur son visage et vint l'illuminer. Kyuji, son «grand frère», avait enfin accepté de passer un peu de temps avec elle ! Elle venait de rentrer de sa mission à Kumo mais voulait s'entraîner encore et encore pour espérer atteindre le niveau de Ragnarock. Et c'est Kyuji qui allait l'entraîner ! Son enthousiasme la porta au terrain d'entrainement en un rien de temps qu'il fallait pour le dire, et comme elle était en avance, elle prit son temps pour observer les lieux. Elle posa son katana à terre et commença à s'entraîner. Elle se prépara à attaquer. Comme elle n'avait plus Neko dans sa main, Hanako préféra attaquer «à main nue». Elle choisi sa cible, et ... frappa une des rembardes en bois qui délimitaient le terrain d'entraînement. Elle ne réussi qu'à se faire mal au poignet. Hanako grimace de douleur. Elle allait avoir du mal à se rapprocher du niveau de Ragnarock, et encore moins l'égaler, avec une force aussi faible que la sienne.
Quelques grains de poussière vinrent se déposer dans ses yeux, portés par le vent qui soufflait légèrement sur Konoha. Elle secoua la tête pour les enlever, puis réfléchi.

« Il faut que je compense ma force en utilisant du chacra ... mais si j'en utilise trop, je vais finir par tout brûler et tout dépenser. Si je frappe un arbre avec du chacra, qu'est ce que ça fait ? Est-ce que j'aurais assez de puissance pour l'amocher un peu ? Ou est-ce qu'il sera intact ?»

Hanako aimait bien tester des choses et faire des expériences ; au lieu d'utiliser une seule et unique technique de haut niveau, elle préférait combiner plusieurs petites attaques et surprendre son adversaire. Elle s'apprêtait à frapper un arbre, quand elle entendit Kyuji arriver. Elle tourna la tête et courut vers lui à toute vitesse en criant son nom, puis, quand elle fut arrivée à son niveau, Hanako bondît dans ses bras ! Il était enfin là ! Elle n'allait pas le lâcher d'aussi tôt. Ça faisait vraiment longtemps que Kyuji ne lui avait pas consacré de son temps ... elle l'avait harcelé sans relâche jusqu'à ce qu'il en ai marre et accepte. Elle était vraiment contente, et joyeuse, pareille à une enfant qui reçoit son cadeau de noël tant attendu ... C'est alors qu'elle remarqua un petit chaton bleu sur l'épaule de son frère. Une vraie boule de poils ... une peluche qu'on veut caresser ... un doudou qu'on veut câliner ... Hanako le fixa avec ses grands yeux. On pouvait y apercevoir des étoiles qui brillaient. Elle voulait le serrer dans ses bras, jouer avec lui ...

-Il est trop mignon ! Comment est-ce qu'il s'appelle ?

Elle essaya de l'attraper pour passer sa main dans la fourrure soyeuse du chaton ...


Dernière édition par Hanako Hyûga le Mer 19 Déc - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Entre frère et soeur   Mer 5 Déc - 0:24

Kyûji recula d'un pas sous l'impact, et serra sa petite soeur adoptive contre son coeur. La joie qui se lisait dans son regard témoignait de la patience dont elle avait fait preuve avant de pouvoir, enfin, le voir. Entre ses nombreuses missions, ses obligations au sein du village et ses amis, Kyûji n'avait pas eu autant de temps qu'il l'aurait souhaité à consacrer à celle qu'il considérait comme membre à part entière de sa famille. Une pointe remord vint lui mordre les entrailles, mais se dissipa rapidement alors qu'il pouvait contempler le sourire de la petite Hanako illuminer son joli visage. Il savoura alors simplement cet instant d'intimité avec sa petite soeur, et en oublia le reste pendant un moment. Puis la petite fille relâcha son étreinte, et son regard se posa sur Nibi. Une lueur étrange s'alluma dans ses yeux, subtil mélange de convoitise, d'admiration, et d'affection.

– Il est trop mignon ! Comment est-ce qu'il s'appelle ?

Elle tendit alors la main pour le caresser, comme devant n'importe quel chaton. Kyûji réagit au dernier moment, mû par son instinct, et attrapa le petit Bijuu par la peau du cou à l'instant même où il fouettait l'air de sa patte, toutes griffes dehors ! Il émit un feulement enragé en se débattant dans l'étreinte de la main du Hyûga, puis constatant l'inutilité de ses efforts, le chaton se retourna d'un mouvement leste pour planter ses griffes et ses crocs dans la chair du garçon, qui grimaça de douleur sans pour autant le lâcher. Nibi resta agrippé de la sorte en fixant Kyuji de ses yeux vairons. Son regard aurait terrifié n'importe quel humain, mais il avait confiance en lui, et le laissa cramponné à se main gauche tandis qu'il répondait à la question d'Hanako :

– Et bien... Il est certes mignon, mais surtout agressif. Quand à son nom... Il hésita un instant, puis comme une évidence, un nom lui vint immédiatement à l'esprit ! Il s'appelle... Matatabi.

Il ne savait pas pourquoi il avait choisi ce nom, ou plutôt, pourquoi il sentait que ce nom était le bon. Le véritable nom de Nibi. Au moment où il prononçait ces mots, les petits yeux du chaton scintillèrent, ses oreilles s'abaissèrent. Puis, rentrant ses griffes tout en s'agrippant tant bien que mal, il se pelotonna au creux de sa main, et se mit à lécher les petites plaies du garçon, comme pour se faire pardonner. Kyûji sourit doucement, et caressa le petit animal dans le creux de son cou. Celui-ci se laissa faire en ronronnant, comme un véritable chaton. Hanako trépignait d'impatience comme une enfant, et mourrait d'envie de le prendre dans ses bras elle aussi, si bien que son frère ne put résister longtemps, et finit par lui en donner la permission.

– Je pense qu'il ne te griffera pas cette fois-ci, mais fais attention. A peine avait-il fini sa phrase qu'elle était déjà en train de le câliner ! Il étouffa un petit rire, amusé, et caressa les cheveux d'Hanako de sa main droite. Il profita de ce laps de temps pour discuter avec elle, et lui expliquer ce qu'il allait lui enseigner : Ecoute, je sais que je n'ai pas été très présent auprès de toi ces derniers temps, mais je vais faire des efforts pour y remédier. Parle moi un peu de toi, de ton équipe, de tes missions. Je crois savoir que tu as été sous les ordres de Shinsaku récemment, as-tu quelques remarques à ce sujet ? Ensuite, je pense t'enseigner les bases de Kaitten, donc ne tardons pas trop, cette technique est loin d'être facile. Mais pour le moment, nous avons tout notre temps.

Il sourit de nouveau, et laissa Hanako cajoler Nibi pendant qu'il savourait cet instant de calme.

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Matatabi, (bijuu) trop mimi !!!   Ven 7 Déc - 22:05

Hanako tendait sa petite main vers le chaton, dans l'espoir de le caresser, quand soudain celui-ci griffa l'air de ses pattes. Heureusement, Kyuji l'avait pressenti et le petit chat n'avait fait qu'effleurer le bout des doigts d'Hanako. Instinctivement, la jeune fille avait retiré sa main et l'avait ramenée vers elle, évitant ainsi de se faire quelques griffures superficielles. Elle écouta le petit chaton feuler bruyamment, puis le vit se retourner pour mordre Kyuji. Celui-ci prit alors la parole :

Et bien... Il est certes mignon, mais surtout agressif. Quand à son nom... Il s'appelle... Matatabi

A ce moment là, tandis qu'elle prenait un air boudeur, Hanako vit le petit animal à patte se réfracter et devenir plus docile.
Quand son frère caressa le chaton, et que celui-ci se laissa faire, des petites étoiles dansèrent de nouveau dans les yeux enfantins d'Hanako : elle mourrait d'envie de le cajoler. Son frère s'en rendit compte et lui autorisa à toucher le chaton ...

Je pense qu'il ne te griffera pas cette fois-ci, mais fais attention.

Hanako n'attendait que ça. Comme prise soudainement d'un accès de vitesse, elle se précipita sur le chaton qui se trouvait au creux de la main de Kyuji, puis posa doucement le bout de ses doigts sur la magnifique fourrure bleue de la petite boule de poils. Un large sourire fendait son visage. Quelques mèches tombèrent devant ses yeux, mais ce n'est pas pour autant qu'elle s'arrêta. Bien au contraire, cela ne fit qu'augmenter son envie de câliner le petit chaton. Elle mit encore plus de frénésie et de plaisir à passer et repasser sa main dans les longs poils bleu du petit animal. Kyuji prit la parole, tandis qu'elle détournait légèrement la tête vers lui.

-Ecoute, je sais que je n'ai pas été très présent auprès de toi ces derniers temps, mais je vais faire des efforts pour y remédier. Parle moi un peu de toi, de ton équipe, de tes missions. Je crois savoir que tu as été sous les ordres de Shinsaku récemment, as-tu quelques remarques à ce sujet ? Ensuite, je pense t'enseigner les bases de Kaitten, donc ne tardons pas trop, cette technique est loin d'être facile. Mais pour le moment, nous avons tout notre temps.

- Au début de ma dernière mission, avec Ragnarock et Shinsaku, les relations étaient un peu tendues ... Elle fit une légère pause, tout en continuant de lisser les poils de Matatabi, juste le temps de reprendre son souffle et chercher sa phrase, puis reprit de plus belle. Mais elles se sont améliorées par la suite ; j'ai appris à connaître Shinsaku, et même Ragnarock, que je connaissait quand même déjà assez bien ... Et puis j'ai vu du paysage. Le trajet était assez long, mais il en valait la peine. Kumo change beaucoup de Konoha. Là bas il y a des montagnes à perte de vue, c'est magnifique ! J'ai même vu un tigre, dans la forêt bordant le village.
C'était ma première mission en tant que chuunin, ainsi qu'à Ragnarock, et Shinsaku ne nous a pas ménagé ! Mais cette mission m'a plue, étant donné qu'il s'agissait d'espionnage ... Je les aime particulièrement, parce que l'on est pas obligés de se battre ...


Hanako s'arrêta de parler, puis détourna son attention du chaton qu'elle caressait, pour pousser ses yeux sur Kyuji, qu'elle regarda d'un air interrogateur :

-Kaitten ? Le bouclier ultime ? Tu crois que je peux le faire ? C'est vrai ?

Toute son attention était maintenant focalisée sur son grand frère : Il voulait lui apprendre la technique Hyûga du bouclier, une technique de défense qui consistait à tournoyer sur eux même pour éjecter du chacra et ainsi parer la plupart des coups, et qui servait aussi à attaquer. Une technique qui conviendrais à merveille pour Hanako ... Privilégiant la défense, elle essayait de rassembler le plus de techniques et enchaînements combinant l'attaque en plus de la défense.
Elle était aux anges.


Dernière édition par Hanako Hyûga le Mer 19 Déc - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Entre frère et soeur   Dim 9 Déc - 13:44

– Au début de ma dernière mission, avec Ragnarock et Shinsaku, les relations étaient un peu tendues ... Hanako sembla hésiter, comme si elle cherchait ses mots, puis reprit : Mais elles se sont améliorées par la suite ; j'ai appris à connaître Shinsaku, et même Ragnarock, que je connaissait quand même déjà assez bien ... Et puis j'ai vu du paysage. Le trajet était assez long, mais il en valait la peine. Kumo change beaucoup de Konoha. Là bas il y a des montagnes à perte de vue, c'est magnifique ! J'ai même vu un tigre, dans la forêt bordant le village.
C'était ma première mission en tant que chuunin, ainsi qu'à Ragnarock, et Shinsaku ne nous a pas ménagé ! Mais cette mission m'a plu, étant donné qu'il s'agissait d'espionnage ... Je les aime particulièrement, parce que l'on est pas obligés de se battre ...


Kyûji opina du chef, satisfait. Cette expérience n'avait pu être que profitable pour sa petite soeur, d'autant plus que Shinsaku n'était pas le plus facile des professeurs. Il se serait même inquiété pour elle s'il avait su qu'elle partait en mission avec le jeune Nara, car si son ami était certes un ninja de talent aux compétences stratégiques rares, il n'avait pas, comme lui, la faculté innée de déceler le danger à l'avance, et par conséquent n'était pas aussi apte que le Hyûga à protéger ses coéquipiers. Cela n'était finalement pas si mal que Kyûji n'ait pas été au courant... Il soupira, attristé. Se croyait-il si indispensable que ses amis ne sauraient se débrouiller sans lui ? Shinsaku était probablement un des meilleurs juunins du village, et jusqu'à présent aucune de ses stratégies n'avait échouée. Quant à Hanako, même si le sang des Hyûgas ne coulait pas dans ses veines, elle avait bénéficié de l'enseignement de Neji, comme lui, et elle était probablement apte à se défendre seule. C'est aussi dans ce but qu'il avait l'intention de lui enseigner le bouclier divin.
Comme si la jeune fille avait lu dans ses pensées, elle se tourna vers lui, cessa de caresser le Bijuu, et demanda à son frère d'une voix emplie d'excitation :

– Kaitten ? Le bouclier ultime ? Tu crois que je peux le faire ? C'est vrai ? Hanako semblait avoir du mal à y croire. Pourtant, Kyûji ne doutait pas une seule seconde de ses capacités.

Matatabi s'étira dans la main de Kyûji, puis bondit sur son épaule, avant de s'asseoir, tel un sphinx. Le garçon prit le temps de réfléchir à sa réponse avant de la lui donner.

– Certes je le crois, sinon je ne te le proposerai pas. Mais je n'ai jamais dit que cette technique était simple, simplement que je te pense capable de l'apprendre. La plupart des techniques Hyûga, comme celle des 64 poings du Hakke, nécessitent de viser spécifiquement les méridiens, chose dont tu es incapable car ne possèdes pas de byakugan. Quant à Kaitten, elle est décrite comme étant une des techniques les plus difficiles à apprendre au sein de notre clan. Cependant, comme cette technique ne prend pas en compte les flux de chakra de l'adversaire, le byakugan n'est pas indispensable à son apprentissage. As-tu tout compris jusqu'ici ? Hochement de tête. Il reprit : Bien. Pour commencer, tu dois essayer de te calmer. Sentir chaque parcelle de ton corps. Mon père et moi expulsons le chakra par tous les pores de notre peau, mais je pense qu'il serait plus raisonnable pour toi de le faire avec tes paumes, comme tout le monde. Le principe est simple : tu tournoies sur toi-même le plus vite possible, en frappant l'air tout autour de toi de façon à constituer une sorte de "bouclier" de chakra qui va repousser tes adversaires, et leurs attaques. Comme tu ne possèdes pas nos yeux, tu devras faire confiance à ton instinct pour ressentir les agressions, c'est pourquoi tu devras être la plus calme possible. Cette technique demande une très grande vitesse d'exécution, qui n'a rien à voir avec celle de la Paume de Hakke, par exemple. Tu risques de ne pas y arriver du premier coup, mais ne te décourage pas. Utilise ton chakra pour dissiper le tournis qui pourrait te gagner à la suite de ton mouvement. Nous allons commencer avec un exercice très simple : tu vas fermer tes yeux, je vais tourner autour de toi, et t'attaquer, simplement d'un coup de poing ou de pied. Tu devras bloquer toutes mes attaques, que j'accélérerai au fur et à mesure. Allons-y.

Sans attendre qu'Hanako se prépare, il se mit à tourner autour d'elle, silencieusement. Elle ferma les yeux, maladroite, légèrement inquiète, mais résolue. IL attendit plusieurs secondes avant de passer à l'attaque. Un simple coup de paume, dans le ventre. Elle ne réagit que beaucoup trop tard, et tomba en arrière. Kyûji l'aida à se relever.

– Tu n'as pas besoin de tes yeux pour me voir.

Et il recommença à lui tourner autour, tel un loup encerclant sa proie avant de passer à l'attaque.

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Apprendre, c'est long et dur.   Lun 10 Déc - 23:16

-Certes je le crois, sinon je ne te le proposerai pas. Mais je n'ai jamais dit que cette technique était simple, simplement que je te pense capable de l'apprendre. La plupart des techniques Hyûga, comme celle des 64 poings du Hakke, nécessitent de viser spécifiquement les méridiens, chose dont tu es incapable car ne possèdes pas de byakugan. Quant à Kaitten, elle est décrite comme étant une des techniques les plus difficiles à apprendre au sein de notre clan. Cependant, comme cette technique ne prend pas en compte les flux de chakra de l'adversaire, le byakugan n'est pas indispensable à son apprentissage. As-tu tout compris jusqu'ici ?

Hanako hocha la tête, approuvant ce que son frère venait de lui dire. Effectivement, ne possédant pas le byakugan, elle ne pouvait pas apprendre certaines techniques du jûken des Hyûga, comme les techniques des poings du Hakke. Son frère reprit :

-Bien. Pour commencer, tu dois essayer de te calmer. Sentir chaque parcelle de ton corps. Mon père et moi expulsons le chakra par tous les pores de notre peau, mais je pense qu'il serait plus raisonnable pour toi de le faire avec tes paumes, comme tout le monde. Le principe est simple : tu tournoies sur toi-même le plus vite possible, en frappant l'air tout autour de toi de façon à constituer une sorte de "bouclier" de chakra qui va repousser tes adversaires, et leurs attaques. Comme tu ne possèdes pas nos yeux, tu devras faire confiance à ton instinct pour ressentir les agressions, c'est pourquoi tu devras être la plus calme possible. Cette technique demande une très grande vitesse d'exécution, qui n'a rien à voir avec celle de la Paume de Hakke, par exemple.

«Si je comprends bien, il faut être vraiment très très concentré pour exécuter cette technique du bouclier ... surtout moi, vu que je ne peux pas «voir». Il ne va pas falloir que je rêve ... Il ne faut pas que je pense à autre chose. »

- Tu risques de ne pas y arriver du premier coup, mais ne te décourage pas. Utilise ton chakra pour dissiper le tournis qui pourrait te gagner à la suite de ton mouvement. Nous allons commencer avec un exercice très simple : tu vas fermer tes yeux, je vais tourner autour de toi, et t'attaquer, simplement d'un coup de poing ou de pied. Tu devras bloquer toutes mes attaques, que j'accélérerai au fur et à mesure. Allons-y.

Kyûji commençait déjà à tourner lentement autour d'Hanako. Légèrement inquiète, celle ci ferma les yeux en papillonnant. Elle essaya d'entendre les pas de son frère sur le sol ... Mais malheureusement pour elle, Kyûji était silencieux. Tellement silencieux qu'Hanako ne savait pas du tout où il était. Quand tout à coup, elle sentit un coup au ventre. Elle essaya de le parer mais ... comment parer un coup déjà porté ? Trop tard. Elle essaya mais son bras arriva longtemps après la paume de Kyûji. Elle bascula en arrière, tout en ouvrant instinctivement les yeux. Son frère l'aida à se relever, puis quand elle fut prête, recommença son cercle autour d'elle.
Elle se concentra encore, essayant d'imaginer son frère se mouvoir.

« Si je ne peux pas voir, parce que mes yeux sont fermés, et si je ne peux pas non plus l'entendre ... vu qu'il ne fait aucun bruit ... Il faut que je le sente, ... Que je l'imagine ... Je doit me concentrer sur lui, sur les coups qu'il va me porter, et que j'essaie de les bloquer. »

Cette fois ci elle ne fit pas qu'essayer d'entendre son frère. Elle essaya de sentir Kyûji. Elle prêta attention au moindre bruissement de la nature, elle essaya de l'imaginer évoluant avec son grand frère, elle imagina Kyûji ... Et c'est là qu'il frappa. Derrière elle. Alors qu'elle l'imaginais légèrement plus à droite. D'un mouvement de la main, il la fit tomber en avant. Aucune défense, elle n'avait rien vu venir. Hanako fit un roulé-boulé sur le sol, laissant traîner ses longs cheveux noirs derrière elle. Pourquoi ses cheveux volaient-ils au vent ? Parce qu'ils n'y avait pas du vide. Il y avait l'air. Toute la clé résidait dans ce seul mot. L'air. Hanako avait compris. Elle se redressa, bien décidée à relever le défit. Qu'importe le temps qu'il lui faudrait, elle réussirai à parer les attaques de Kyûji sans avoir à se servir de sa vue.


Dernière édition par Hanako Hyûga le Mer 19 Déc - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Entre frère et soeur   Jeu 13 Déc - 16:54

Kyûji fut presque déçu de réussir une nouvelle fois à frapper Hanako, espérant déjà la voir contrer son attaque, qui était somme toute relativement lente. Pour lui, tout du moins. La jeune fille ne perdit pas de temps, et se releva immédiatement, se mettant de nouveau en garde. Il pouvait sentir d'ici sa concentration, comme la corde d'un arc bandé. Il tourna de nouveau autour d'elle, sans faire le moindre bruit. Puis, après quelques tours, effectua une petite balayette de son pied gauche alors qu'il se trouvait en face de sa soeur. Un nuage de poussière se souleva lorsqu'elle s'étala par terre avec un petit cri surpris, mais Kyûji n'émit pas le moindre signe d'amusement. Quelque chose avait changé. Quelque chose de pratiquement imperceptible, mais qui ne lui avait pas échappé. Il attendit qu'elle soit de nouveau en place, puis recommença son manège. Coup de paume, de la gauche, en direction du sternum. Encore raté. Mais il y avait là une évolution sensible, et il était certain d'avoir remarqué un changement d'attitude chez Hanako. L'attaque suivante fut plus lente, et comme il l'avait prévu, les mains croisés de la petite Hyûga vinrent arrêter la sienne dans un claquement sonore.

– Hanako, sois plus rapide. Agis au moment où tu me sens, pas après.

Kyûji ne perdit pas pour autant sa concentration, et le silence retomba sur le camp d'entrainement. Il frappa du pied, au niveau du visage, plus rapidement cette fois ! Comme si la petite kunoichi avait anticipé, elle pivota et bloqua le coup de son frère à l'aide de son avant-bras ! La deuxième attaque la cueillit au creux du ventre, et elle tomba à genoux, le souffle coupé. Elle commençait tout juste à ressentir les gestes de Kyûji, et avait perdu toute sa concentration une fois le premier coup bloqué. Il l'aida à se relever, puis considérant qu'ils pouvaient passer à une autre phase de l'entrainement, se mit à tourner plus vite autour de Hanako. Le bruit de ses pas déconcentra la jeune fille au premier abord, qui perdit pied à deux reprises, puis lui servirent rapidement à identifier la position de son professeur. Les coups fusaient plus vite, de façon plus aléatoires, mais à chaque fois, les mains, les bras, et les jambes de la petite Hanako venaient parer les attaques du jeune Hyûga. Lorsqu'elle était en retard et ne pouvait bloquer, elle esquivait avec grâce et agilité avant de se redresser et de se préparer pour l'attaque suivante. Kyûji continua ainsi quelques minutes, puis s'arrêta sans prévenir. Elle ouvrit les yeux, puis les referma, éblouie. Il s'autorisa un sourire, et relâcha la pression.

– Tu as progressé. Mais... Tu n'es pas encore à mon niveau.

Il la frappa au visage, puis au torse, à trois reprises en l'espace de quelques instants ! Le dernier coup passa sa garde, et elle bascula en arrière avec une grimace. Il éclata de rire, étonné qu'elle ait réussi à parer autant de ses attaques alors qu'il y avait mis tout sa vitesse. Sans doute bien qu'il était fatigué, mais elle ne l'était pas moins, il ne pouvait donc pas se reposer sur une telle excuse. Peut-être se ramollissait-il ? Kyûji avait hâte de repartir en mission. Il décida que l'heure était à la pratique, et effectua quelques étirements. Hanako avait un niveau largement suffisant pour tenter l'expérience, et pour être tout à fait honnête, il l'avait sous-estimée. Le jeune Hyûga se plaça au centre du terrain d'entrainement, afin de s'éloigner de sa petite soeur. Il avait beau se contrôler à merveille, personne n'était à l'abri d'un bête accident.

– Bien. La première chose que tu as à faire est de pivoter sur toi-même. Tu as eu l'occasion de le faire lorsque je t'attaquais de toute part, mais cette fois-ci, cela sera bien différent, car tu devras atteindre une vitesse très largement supérieure à celle que tu possèdes actuellement. Tes premiers essais seront infructueux, mais tu devrais obtenir rapidement un début de tourbillon. Après... cela sera avant tout une question de pratique et d'entraînement, mais tu devrais réussir quelque chose de correct, certes imparfait mais correct, avant la tombée de la nuit. Il lui jeta un regard, afin d'être sûr qu'elle l'observait. Il n'eut pas à la réprimander. Lorsque tu entames ta rotation, imagines que tu es attaquée de tous côtés simultanément. Tu dois donc frapper tout autour de toi en te servant de la rotation pour te permettre de combler tous les points morts. Ce faisant, tu expulseras du chakra par tes paumes, ce qui devrait former une sorte de dôme protecteur. N'oublie pas que cette technique est à fois défensive et offensive. Si ton tourbillon est trop petit, ton adversaire l'évitera sans problème. S'il est trop grand, tu ne te protégeras que très peu, et sera en danger. L'équilibre est subtil, et tu le trouveras en essayant. Tu commenceras sans chakra, simplement pour apprendre les mouvements. Puis tu tenteras de faire comme moi. Observe. Et apprends.

Prenant soin de n'expulser le chakra que par ses paumes afin de ne pas l'induire en erreur, Kyûji fléchit les genoux, puis tourbillonna sur lui-même à une vitesse ahurissante ! Un dôme de chakra aux couleurs irisées projeta alors sa lueur bleutée sur les abords du terrain, puis disparut lorsque le jeune homme s'immobilisa, laissant une empreinte circulaire d'une perfection absolue sur le sol.

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Le vent, une sensation.   Sam 15 Déc - 11:18

Hanako réussirait quoi qu'il lui en coûte. Maintenant qu'elle avait comprit, qu'elle savait, sa détermination accomplirait la fin du travail. Ses paupières étaient fermées, et ses cheveux dansaient avec l'air dans une chorégraphie immuable et infinie. Plongée dans les ténèbres, elle écoutait. Elle ressentait. Elle écoutait les feuillages s'entrechoquant les uns les autres, elle ressentait le vent caresser son visage, le mouvement si imperceptible de l'air venant s'écraser contre ses vêtements tel un moucheron sur une vitre. Et c'est ce moucheron, au premier abord tellement inutile, qui serait la pièce indispensable du puzzle qu'elle voulait former.
Elle se concentra. Après quelques secondes, le mouvement de l'air changea, il sortit de cette ronde infernale, comme une pièce d'une horloge qui se laissé déloger. Tout déraille, tout part en tous sens. Les pièces de l'horloge donnent une autre heure, une autre indication. Hanako ne comprit que trop tard. Le mouvement de l'air lui indiquait quelque chose, encore fallait-il le comprendre. Son pied se déroba sous elle. Surprise, elle lança un cris. La poussière décolla du sol sous l'effet de sa chute, entraînant un léger picotement dans ses yeux. Elle se releva, somme toute assez vite, et se replaça exactement dans sa position précédant sa chute.
Ses yeux étaient toujours fermés. Elle attendait, sentait, écoutait. L'horloge du vent se détraqua de nouveau. Elle essaya de bloquer le coup, mais légèrement trop tard. Elle ne compris d'où il venait que quelques millièmes de seconde avant. Elle se replaça. Se reconcentrant, elle sentit le vent bouger légèrement. Et elle leva les mains. Elle avait bloqué un des coups de Kyûji.

Hanako, sois plus rapide. Agis au moment où tu me sens, pas après.

Hanako hocha la tête de façon quasi-imperceptible, tout en ne empêchant sa concentration de s'échapper. L'air vint caresser le visage de la jeune fille. Celle-ci, sans attendre un seconde, leva un bras. Elle bloqua le pied de Kyûji. Ne perdant rien pour attendre, celui-ci assena son prochain coup au milieu du ventre d'Hanako. Elle avait relâché sa concentration et celle-ci en avait profité pour s'échapper. A bout de souffle, elle tomba en avant. Kyûji l'aida à se relever, et elle se remit debout sans grandes difficultés. Son frère passa à la vitesse supérieure. Le bruit de ses pas martelant le sol furent déconcertant. Plus la jeune fille se concentrait sur ce bruit, plus elle en avait mal à la tête. Il fallait qu'elle comprenne le rythme de la course de Kyûji, là où ses derniers pas se faisaient entendre. Hanako perdit deux fois. Mais après que le mal de tête fut dissipé, elle réussit. Elle déjoua le manège des pas sur le sol, puis bloqua tous les coups de Kyûji. Enfin non, pas tous.

Ceux auxquels elle ne réagissait que trop tard, elle les esquivait. Elle avait trouvé la parade. Elle doutait que sans son aisance naturelle pour la défense, elle aurait pu réussir. Cependant, n'ayant pas une très bonne endurance, elle fatiguait, quand tout à coup Kyûji s'arrêta. Surprise, elle ouvrit les yeux, mais les referma aussitôt, aveuglée par la lumière du soleil.

-Tu as progressé. Mais... Tu n'es pas encore à mon niveau.

Bien sur qu'elle n'était pas encore à son niveau ! Et puis, de toute façon, elle fatiguait. Mais elle réussit tout de même à parer encore deux des trois attaques de son frère. La troisième lui fut fatale ... Elle grimaça, tout en tombant en arrière, et sa jupe fut pleine de poussière ! Elle entendu le rire de Kyûji, et fit de même de son rire cristallin.
Elle se releva et épousseta ce tissus empli de poussière qui était sa jupe.
Kyûji s'écarta d'elle, tendit qu'elle levait le tête vers lui.

Bien. La première chose que tu as à faire est de pivoter sur toi-même. Tu as eu l'occasion de le faire lorsque je t'attaquais de toute part, mais cette fois-ci, cela sera bien différent, car tu devras atteindre une vitesse très largement supérieure à celle que tu possèdes actuellement. Tes premiers essais seront infructueux, mais tu devrais obtenir rapidement un début de tourbillon. Après... cela sera avant tout une question de pratique et d'entraînement, mais tu devrais réussir quelque chose de correct, certes imparfait mais correct, avant la tombée de la nuit. Lorsque tu entames ta rotation, imagines que tu es attaquée de tous côtés simultanément. Tu dois donc frapper tout autour de toi en te servant de la rotation pour te permettre de combler tous les points morts. Ce faisant, tu expulseras du chakra par tes paumes, ce qui devrait former une sorte de dôme protecteur. N'oublie pas que cette technique est à fois défensive et offensive. Si ton tourbillon est trop petit, ton adversaire l'évitera sans problème. S'il est trop grand, tu ne te protégeras que très peu, et sera en danger. L'équilibre est subtil, et tu le trouveras en essayant. Tu commenceras sans chakra, simplement pour apprendre les mouvements. Puis tu tenteras de faire comme moi. Observe. Et apprends.

Attentive, elle avait écouté tous les dires de son frère. Celui-ci lui fit une démonstration. Elle fut émerveillée par tout ce chacra qui tournoyait autour de lui. Formant un rond parfait, avec exactement la bonne quantité de cracra, elle se demandait si elle pourrait un jour faire le même bouclier. Elle regarda attentivement jusqu'à ce que la dernière goutte bleue transluicide soit disparue. Kyûji avait laissé au sol un trou d'une rondeur parfaite.
Échangeant leurs rôles, Hanako se plaça dans un endroit du terrain d'entraînement qui ne craignait rien. Elle essaya. Tournant le plus vite possible sur elle même et combinant en expulsant du chacra par ses paumes, elle ne réussit qu'à ... Former des tissons de fils bleus partant un peu dans tous les sens. Mais elle ne fut pas dégoutée pour autant. Au contraire cela lui rendit la force et l'espoir de réessayer et tout tenter pour y arriver.


Dernière édition par Hanako Hyûga le Mer 19 Déc - 15:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Entre frère et soeur   Dim 16 Déc - 20:34

Voir Hanako s'agiter en tout sens lui rappelait la technique de Hinata Hyûga, et il pouffa de rire derrière sa main droite. Passer du temps avec elle lui faisait du bien, il en oubliait ses tracas, ses soucis. Kyûji aurait voulu que ces moments durent une éternité, à s’entraîner, apprendre, enseigner. Il se perdit dans ses pensées, et resta ainsi un moment, debout, le regard fixé sur elle sans la voir. Elle finit par s'en rendre compte, et s'arrêta. La jeune fille sautilla dans sa direction, et lui prit les mains, l'air inquiet.

– Est-ce que tout va bien ? Tu as l'air bizarre. Le son de sa voix sortit le garçon de sa torpeur, qui papillonna des yeux pendant un instant avant de reprendre ses esprits.

– Oui, je vais bien, répondit-il en souriant. Je réfléchissais juste à tes progrès, j'ai hâte que tu deviennes juunin. Même s'il ne disait pas tout à fait la vérité, ce n'était pas un mensonge, et il s'en tira sans problème alors qu'elle lui rendit son sourire en fermant les yeux.

Ils restèrent encore longtemps sur le terrain, à répéter, encore et encore, les mouvements du tourbillon jusqu'à ce que la technique de la jeune fille ressemble plus ou moins au kaitten de Kyûji. Certes, il lui faudrait encore quelques affinements, car ses mouvements étaient loin d'être parfaits, mais cela ne serait qu'une question de pratique. Le jeune homme décida de rentrer au crépuscule, avant que le soleil ne disparaisse derrière l'horizon. Hanako n'arrivait pas à se réjouir... Leur séparation fut difficile, car ils savaient tous d'eux que Kyûji repartait le lendemain pour une mission d'une durée indéterminée. Quand reviendrait-il ? Ils n'en avaient pas la moindre idée... Kyûji raccompagna sa soeur chez elle, puis s'éloigna, à regret. Alors qu'il avait atteint le seuil de sa propre demeure, le petit chaton qui marchait à côté de lui lui jeta un regard en coin.

– Tu l'aimes beaucoup, n'est-ce pas ?

Kyûji s'immobilisa, surpris, puis répondit avec un sourire :

– Bien sûr, c'est ma petite soeur. Elle compte beaucoup pour moi.

– Tu es sûr qu'elle ne compte pas un peu trop, hmm ?

Le jeune homme écarquilla les yeux, bafouilla quelques syllabes incompréhensibles, puis agacé, pénétra à l'intérieur de la maison en poussant un grognement rageur. Nibi entra à sa suite en trottinant, comme amusé de la situation. Ce garçon était intéressant en fin de compte...

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: NOUS, un apprentissage de toute une vie ...   Mar 18 Déc - 0:33

Hanako regarda à ses pieds. Au delà de ses petites chaussures noires, son premier essai de Hakke sho kaitten n'avait laissé au sol ... Que quelques éraflures parsemant ça et là la terre fraîche. Réfléchissant à tout ce qu'elle devrai améliorer pour réussir à créer un semblant de tourbillon, elle ne s'aperçu que bien trop tard que son grand frère ne bougeait pas ... Intriguée, elle s'approcha de lui tout doucement, en sautillant, l'air de se demander si il dormait débout. Elle l'observa ainsi pendant quelques secondes, immobile,  puis conclue qu'il devait rêver. Mais bon, quand même ... Alors elle se plaça juste en face de lui et lui prit les mains :

-Est-ce que tout va bien ? Tu as l'air bizarre

Il reprit ses esprits, se faisant tirer de sa rêverie par la question de sa petite soeur :

-Oui, je vais bien, lui répondit-il en souriant. Je réfléchissais juste à tes progrès, j'ai hâte que tu deviennes juunin.

Hanako écouta attentivement la réponse de Kyûji, mais elle le connaissait bien, son frère ! Regardant dans le vide, les yeux dans la vague, il ne Pouvait Pas réfléchir. Ça n'était pas possible, voir même impensable. Elle même, quand elle était comme ça, partait dans des rêves les plus frivoles aux plus énigmatiques. Et lui qui disait réfléchir ... Mais il semblait tellement dire la vérité ... Qu'elle en oublia tout et qu'elle lui sourit joyeusement en fermant les yeux d'un air heureux.


__________________________________________________________________

Hanako avait retravaillé encore et encore sur son tourbillon, jusqu'à la fin de la journée, jusqu'à ce que Kyûji décide qu'il était temps de s'arrêter et qu'il l'ait raccompagnée chez elle ... Elle l'avait regardé s'éloigner presque tristement, se demandant quand elle pourrait le revoir, quand elle pourrait passer du temps avec lui, jouer, s'entraîner, rire ... Elle se mit à regarder le ciel d'un air mélancolique, comme encore troublée par la disparition de son frère. Elle l'aimait bien, elle l'aimait beaucoup, même vraiment beaucoup. Durant ces 2 ans, depuis que sa famille l'avait adoptée, elle avait beaucoup appris. De par elle même, mais aussi de sa famille, de son frère ... et puis de la vie. La vie lui avait appris beaucoup de choses. Elle s'en rendait peut être plus compte car elle n'avait finalement que «2 ans» d'ancienneté à l'apprentissage de le vie. Ayant perdu la mémoire, elle avait du tout réapprendre ... certaines choses étaient restées, certes, mais pas toutes ... Apprendre est un duel, apprendre à se connaître soit même est un duel de toute une vie, voir même plus ... Encore plus dur, plus long et plus contraignant ... apprendre à se connaître, c'est se connaître soit même, mais aussi connaître les autres, nos amis les plus proches, nos meilleurs amis ...

On a besoin de nos amis. Pour apprendre à nous connaître, pour apprendre à les connaître, pour s'entraider, pour s'aimer, pour apprendre à se disputer, à donner son avis, pour s'épanouir, se trouver, se construire ... Les amis sont les personnes qui comptent le plus au monde.
Et Kyûji est plus qu'un ami pour Hanako ... C'est son grand frère.

_________________________________________________________________________________

Hanako était chez elle, elle avait rangé Neko  et avait troqué ses vêtements habituels contre un kimono de soie blanche décoré d'une multitude de fleurs violettes. Fatiguée, elle bâilla légèrement, et ferma les yeux en papillonnant, tout en repensant à Kyûji ... Son grand frère, son meilleur ami, celui qui comptait le plus pour lui ... Cette nuit là, elle ne rêva que de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entre frère et soeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre frère et soeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conféssion entre frère et soeur [PV Chloé]
» Retrouvaille entre frère et soeur feat Rebekah
» Soirée entre frère et soeur (Virgile)
» #2302 Soirée entre frère et soeur avec Sammy
» [Terminé] Belle soirée entre frère et soeur [Calypso]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers: