Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Un Konoha plus vieux de vingt ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1770

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Un Konoha plus vieux de vingt ans   Dim 27 Sep - 18:11






UN KONOHA

PLUS VIEUX

DE VINGT ANS

où la destinée d'un village à l'image d'une Hokage








 Shlack. La flèche se planta en pleine cible. Les cercles bleus et blancs étaient percés d'une multitude de cavités qui se regroupaient plus ou moins vers le centre, amochant le pauvre support de bois. Les flèches d'argent s'entassaient tantôt sur les supports, tantôt sur la ligne de tir, dégradant peu à peu le souffre-douleur du tireur. On entendait à des milles le bruit caractéristique des flèches qui pilaient sur le support, et celui du poinçon s'enclenchant avec précision sur la corde de l'arc. Shlack.  Poc.  Shlack. Un bruit extérieur survint subitement. Shpling. Hanako tourna la tête : on venait interrompre son entraînement. Ce fut Yoru, son fidèle tigre noir, qui apparut sur le seuil du terrain où multiples cibles étaient alignées :

- Hanako, il va être l'heure. Tu devrais arrêter maintenant.

- Oui, tu as raison mon cher Yoru.

 Elle soupira.

- Ne t'inquiète pas, je ne serai pas en retard. J'aimerais juste profiter de ce moment encore un instant.

 La Hokage baissa son arc et se dirigea vers la cible, parcourant la dizaine de mètres qui les séparait. Deux flèches étaient plantées en plein centre ; la dernière s'était fichée dans le portant, à peine à l'extérieur de la cible. Elle les retira toutes d'un coup sec, dévoilant les nouveaux trous qui trônaient sur le socle.

- Kakashi-san m'a informé pour toi des dernières nouvelles. L'archiviste a laissé le compte-rendu dans tes missives.

- Oui... je sais. J'ai déjà été prévenue par le Jiei. Merci beaucoup, Yoru.

 Le félin tourna majestueusement des talons, tandis que la kunoichi rangeait son arc en bois dans son rangement de cuir. Un objet très précieux à ses yeux ; un cadeau de son défunt bien-aimé, souvenir de la naissance d'Ichime et Fujino. Elle soupira une seconde fois, et partit en direction de la tour du Hokage. Déjà douze ans...



————————————————————



 Hanako entra dans la pièce. Elle n'était pas en avance, pour une fois, mais pile à l'heure, ce qui représentait un jour inhabituel. Chaque fois qu'une réunion prenait place en ces lieux, la chaise du Kage n'était pas la dernière à être occupée. Mais cette fois, c'était le cas. Les membres du Conseil étaient tous présents, discutant avec effervescence autour de l'indispensable table. Chacun attendait cette réunion qu'il savait très importante et décisive pour l'avenir du village : on sentait le stress et l'énervement pointer dans le regard et le ton de certains ; le débat allait, de toute évidence, durer.

 La Hyûga prit la parole :

- Mes chers amis, membres du Conseil d'administration de Konoha. Je déclare la réunion concernant les grands changements de ces vingt dernières années ouverte. En premier lieu, je ferai un récapitulatif de tous les changements qui ont été opérés au sein de Konoha pendant mon ère au titre de Hokage. En second lieu, je laisserai la parole à chacun de vous, en vue de pouvoir décider de ce qui a été bénéfique à long terme pour le village afin de continuer sur cette lancée pour les années à venir. Avez-vous des questions ?

 Silence.

- Bien. Je vais donc commencer. Ces vingt années ont débuté avec l'instabilité provoquée par l'absence de mon prédécesseur, Itade Matsudai, ainsi que par les attaques à répétition que nous avions subies durant l'an 96. Lors du tournoi juunin de la même année, le Shichidaime était dores et déjà absent, ce qui avait alerté nos confrères des différents pays. Était ensuite apparu le déserteur Takabi Hazu, que nous avons vaincu grâce à l'aide du bras droit du Tsuchikage de l'époque, Niflheim. Suite à quoi, nous avons appris que les sharingans avaient été dérobés durant cette même attaque, et cette attaque marqua la création. du Jiei. elle marqua une pause. Nous avons été tenus de participer au tournoi chuunin et juunin qui eût lieu à Kiri. Mon frère Kyûji Hyûga qui, entre temps, avait refait son apparition au village, a représenté Konoha pour le tournoi. Nous avons par la suite filtré les informations sur la disparition de mon prédécesseur en prévention de problèmes diplomatiques et lancé la chasse à l'Akatsuki, qui avait dérobé les sharingan. C'est pendant cette période que l'Akatsuki décida de nous attaquer. Je fus nommée Hachidaime Hokage suite à l'affrontement avec ce membre de l'Organisation.

 Chacun écoutait en silence, sachant pertinemment que le noeud du problème suivrait. La Hokage poursuivit alors :

- L'année d'après, l'alliance que nous allions conclure avec Kumogakure no Sato fut avortée à cause d'un terrible évènement. Nous n'avons depuis, plus de contacts avec Kumo, mais d'autres problèmes se posaient. Notamment la fragilité de notre village. Un programme de réhabilitation fut donc lancé, et les archives de Konoha furent reconstruites, ainsi que plusieurs grands bâtiments détruits durant les attaques successives du déserteur d'Iwa et d'Akatsuki. Cependant notre priorité était de récupérer les sharingans, et la plupart des ninja en mission étaient affiliés à la traque de l'Organisation. Nous avons aussi perdu tout liens avec le groupuscule du Suna pro-Gaara ; une des conséquences de la victoire de Suna sur la guerre qui les avait opposés à Iwa il y a 20 ans. En 98, le village trouva une stabilité. Je lançai un programme de construction de nouveaux bâtiments sur un long terme, dont l'amélioration des terrains d'entraînement, l'agrandissement des archives et la reconstruction de nos archives secrètes, ainsi que l'aggrandissement de l'hôpital et de nos unités, tels la Police et le Jiei, en 99. En cette même année, nous conclûmes un traité de paix avec Iwa, malgré la pression qu'exerçait à ce moment Suna sur nos alliés. L'évènement important de l'année suivante fut la fête de commémoration de la création du village ninja de Konoha, célébrant les 100 ans de celle-ci. Grâce au système de protection que nous élaborions au Jiei et qui fut testé durant l'évènement, la fête se déroula sans gros incidents. Les sharingans furent récupérés en l'an 101 et sont dorénavant scellés dans un endroit connu uniquement par quelques-uns d'entre nous. Les espions disséminés pour la traque de l'Akatsuki eurent vent de la rébellion que préparait Iwa, et un groupe fut directement associé au sauvetage de Temari, retenue prisonnière au village du sable. Ceci nous permit de récupérer des données secrètes inestimables. Grâce à cela, la situation dans notre pays devint d'autant plus stable et l'alliance avec Iwa fut conclue. Cette décision fut prise après de longs débats, il fait le rappeler. Mais aujourd'hui, je ne regrette pas d'avoir accepté cette alliance qui permet de renforcer nos deux villages. La situation à Kumo et Suna est bien trop incertaine pour que nous ne soyons pas assez vigilants. Nous devons nous attendre à tout. Par ailleurs, nous ne pouvons pas refuser l'aide demandée par les habitants des autres villages. Notre priorité est de veiller au bonheur et à la sécurité de tous, aux citoyens de Hi no Kuni, à nos shinobis, ainsi qu'aux étrangers. Y compris les shinobis venant des autres villages ninja. Nous ne savons pas dans quelle situation exactement ceux-ci se trouvent, et nous leur devons assistance en tant que pays prospère.

 Le sous-maître de session fit un léger signe à Hanako, lui signifiant qu'elle commençait à s'égarer. Elle se reprit.

- Le Jiei s'est aggrandi et a pris de l'importance pour la défense de notre village. La section dont j'ai l'entière maîtrise s'est développée au fur et à mesure, avec la contribution de membres de plusieurs clans spécialisés dans les techniques de filature, d'espionnage, et de perception. En 102, nous avons mis en place une nouvelle tactique de protection interne du village, testée lors de la fête centenaire de la création de Konoha, tout en améliorant le projet du système de détection longue-distance, que nous avons inauguré deux ans plus tard, en 104. Les trois années suivantes furent prospères. Quelques cas de demande d'asile ont été comptés, pour la plupart venant d'habitants de villages annexes aux villages cachés. Nous avons donc décidé d'envoyer des shinobis espions enquêter sur nos confrères de Suna et Kumo, mais pour l'instant le mystère plane. Ces missions ont été suspendues pendant l'année de grande sécheresse qui nous toucha il y a 8 ans, en l'an 108. Le clan des Koizumi mit un terme à cette sécheresse grâce à leur impressionnante capacité à maîtriser le suiton. C'est grâce à eux que Konoha pût reprendre un cours de vie normal, Les villages avec qui nous avions parlementé au sujet de cette sécheresse qui les avait aussi touchés ont accentués leurs passages à Konoha, et il a été décidé à ces occasions que des échanges culturels seraient bénéfiques pour tous. Le travail des artisans et des techniques ancestrales de fabrication d'armes est mis en valeur par différentes expositions depuis l'an 111. Puis l'année suivante... elle s'arrêta un cours instant, avant de reprendre : nous avons fait face à une entité qui reste un mystère. L'entité, que les habitants appellent l'arbre-monstre, est un mystère dont nous n'avons trouvé ni la provenance ni la localisation malgré les recherches de nos meilleurs shinobis spécialisés dans la perception. Sa disparition comme son apparition restent un mystère. Cependant, il existe peut-être un lien avec ce qui se passe au sein des villages de Kumo et Suna ; la connaissance des activités de ces deux villages confrères devient une priorité. D'autant plus que ce monstre qui, d'après les dires, ressemble à un arbre de notre forêt de Hi, a manqué de peu de détruire entièrement le village. Nous l'avons répertorié dans les bingo book au rang SS. Il s'agirait d'après nos scientifiques d'une transplantation génétique trouvant ses besoins vitaux dans les sources de la nature. Pour les citoyens, il est devenu une légende, mais bien que cet évènement se passa il y a 4 ans, je tiens à ce que les différentes sections soient vigilantes quant à ce monstre. À part ce mystère, rien de très important ne se passa ces 4 dernières années. Le programme de construction de bâtiments se poursuit. Nous avons maintenant un grand nombre de genin sortant de l'académie. Je pense que l'organisation d'un tournoi pour affirmer nos contacts avec les autres villages ninja pourraient être d'utilité. Seulement il est impossible d'organiser un tournoi avec les 5 pays puisque nous ne pouvons pas contacter ni Kumo, ni Suna. C'est bien dommage. En vingt ans aucun tournoi n'a été organisé alors que nous en avions eu deux d'affilé il y a 20 ans. Ah, ça me rappelle la jeunesse !

 Sur ce, Hanako termina son discours prolifique, avec la reprise de quelques discussions entrées membres du Conseil que l'on entendait tout bas. Le sous-maître de débat, qui était en l'occurrence le bras droit de la Hyûga, lui chuchota :

- Ah... Hokage-sama. Vous êtes incorrigible.

- Ahah ! Tu crois ? elle sourit. Il est grand temps de faire bouger nos amis des autres pays. Il faut changer ces situations instables ! Mon objectif est de retrouver les contacts que j'avais avec les autres villages ninja. Ça ne rime à rien ces tensions entre différents pays.

 Le débat pût enfin commencer, après un signal positif du Hokage. Chacun prit la parole et exprima ses idées, haussant plus ou moins le ton lorsque des désaccords venaient à pointer. Quelques chaises basculèrent, la table fut martelée à de nombreuses reprises et des cernes s'affichèrent sous les yeux de membres du Conseil, mais dans l'ensemble la réunion se passa sans encombres. On arriva à la conclusion à peu près unanime que le chemin prit par le Huitième Hokage était assurément bon, et que sa manière de diriger s'était affinée durant les 20 ans qu'elle avait passés à la tête du village. Personne ne remit en doute sa décision de faire de Konoha un village ouvert à tous ; la kunoichi de 35 ans avait prouvé à chacun, à force de persévérance, qu'elle était capable de protéger son village, notamment avec le Jiei, et de le gérer.

 Le débat dura plus de 8 heures. La salle maintenant vidée du Conseil était encore chaude de toute cette agitation, mais par opposition, bien calme. Hanako ferma la lumière, puis la porte. Le couloir résonnait encore des quelques dernièrs dirigeants de Konoha qui chemin. Elle se dirigea vers le rez-de-chaussée, puis s'arrêta. Et puis non, elle n'allait pas rentrer «chez elle». La Hyûga fit volte face, entama quelques pas en direction de la salle du Conseil, et monta les escaliers pour arriver jusqu'à son bureau, où elle se glissa sans bruit. Bien sûr, il y avait des gardes, et depuis l'époque Matsudaï on avait renforcé la sécurité jusqu'à poster des gardes à l'extérieur en cas de fuite du Kage, -qui était fréquentes avec son prédécesseur-, mais ses gardes la connaissaient et le signe habituel lui permit de rentrer sans qu'ils ne la questionnent. La trentenaire marcha jusqu'aux baies vitrées et regarda les étoiles. Peut-être son défunt bien-aimé était-il là ? Lui qui avait disparu à la naissance de leurs enfants 12 ans plutôt. Y avait-il une possibilité pour qu'il soit encore en vie, comme elle l'espérait pour son frère Kyûji et son prédécesseur Itade Matsudaï ? Elle soupira. Toutes les personnes qu'elle portait dans son coeur avaient disparu. Sa famille, le Shichidaime, le Raikage Zatoïchi Ryuchi, l'ancien Tsuchikage Gin Inkan et son acolyte Niflheim, son ami Naeko Esuki... même Haato l'avait trahie. Haato, la marchante itinérante de Konoha. Haato. Le Chef de l'Akatsuki. Hanako détourna la tête du ciel. Ou peut-être s'était-elle toujours moquée d'elle. Depuis ce jour là, elle se méfiait de tous tout en leur accordant sa bienveillance naturelle.



© Hanako Hyûga










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
 
Un Konoha plus vieux de vingt ans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Konoha plus vieux de vingt ans
» Cimetière de Konoha
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» URGENT! TJS PERSONNE PR 7 beaux vieux minous suite décès, 67
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Bâtiment du Hokage-
Sauter vers: