Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Là où les larmes célestes ne cessent de couler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 734

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 2 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Là où les larmes célestes ne cessent de couler   Mar 16 Mai - 22:58




Habillant le ciel de sa vaste robe ébène perlée de diamants, la Nuit venait de plonger le Pays de la Pluie dans un noir absolu ; lorsque deux silhouettes encapuchonnées se distinguèrent parmi les ténèbres embaumant le pétrichor. Il s'agissait de Ken'jin Yokka et de Shinki Jishaku, les ambassadeurs du sable envoyés en ces terres hostiles afin de régler les tensions diplomatiques qui liaient Suna et Ame depuis cette mystérieuse attaque présumée orchestrée par le village du désert. Une mission ô combien périlleuse ; mais néanmoins cruciale pour la paix qu'espérait entretenir le Pays du Vent...

Croulant sous les pluies torrentielles de la région, les deux vagabonds n'avaient croisé aucun signe de vie depuis leur arrivée dans ces contrées. Cette atmosphère pesante que la météorologie n'aidait pas, laissait clairement supposer que quelque chose de mal se tramait dans l'ombre... Sous son ample imperméable, le manieur de limaille restait aux aguets. D'après lui, la sécurité des frontières était anormalement basse et l'idée de tomber dans une embuscade le fit légèrement frissonner ; les ambassadeurs faisaient rarement de vieux os et il le savait... Suspicieux, le membre du clan Jishaku décida de signer discrètement sous son manteau de voyage afin de sonder de son sixième sens les horizons. Alors qu'un flot d'ondes magnétiques chargées en chakra sensorielle émanaient du shinobi, celui-ci ne tarda pas à repérer une trentaine de shinobis dissimulés tout au long du sentier boueux que lui et son camarade empruntaient, l'anbu était à présent fixé : Ame les observait depuis leur arrivée. S'arrêtant subitement au milieu de la bruine immuable, Shinki informa son subalterne d'un mouvement de main de faire de même, avant d'hausser le voix :  
 
Shinobis de la pluie, nous sommes...

Sans qu'il n'eut le temps de terminer la moindre phrase, les différents ninjas précédemment cachés se précipitèrent en direction des deux étrangers, les encerclant totalement avant que l'un d'eux ne reprenne :

Nous savons qui vous êtes... Les différents chefs du pays vous attendent à Amegakure, nous sommes là pour vous escorter.

Il termina sa phrase par un léger toussotement avant de pointer la destination du doigt qui semblait toute proche. La mission était sur le point de commencer...

Après quelques minutes de marche, la troupe termina finalement sa course au point de rendez-vous donné : un immense bâtiment industrialisé au sein de la capitale du pays. À l'intérieur se trouvaient les différents têtes dirigeantes de la province qui attendaient des explications de la part du village du sable. La tension était palpable, chaque regard semblait être braqué sur les deux nouveaux arrivant, censés apporter des réponses. Tranchant ce silence d'une voix mièvre, une femme dont les larmes semblaient couler en permanence débuta les accusations :

Il y a quelques semaines de cela, plusieurs villages civils de notre pays ont été attaqué par ce qui semblait être des shinobis de Suna. D'après la missive de votre Kazekage, votre patrie n'y serait pour rien... Pourtant, comment expliquez-vous que certains cadavres récupérés après ce bain de sang portaient ceci ?

Ordonnant d'un claquement de doigt qu'on apporte les preuves, un juunin arriva rapidement, dévoilant les différents bandeaux carbonisés du village du sable retrouvés après l'attaque. En découvrant ces preuves "accablantes" certains chefs de la pluie présents commencèrent à se murmurer à l'oreille des uns des autres et à montrer les crocs. Un détail avait cependant frappé Shinki. Confiant et gardant un certain sang-froid, l'anbu préféra toute fois laisser le jeune Ken'jin intervenir afin de voir ce que celui-ci pensait de tout cela, il était après tout présent pour apprendre les rouages du métier, non ? Restant maître de la situation, le membre du clan Jishaku était prêt à intervenir par les mots si ceux de son subalterne ne suffisaient pas à calmer les ardeurs des différents dirigeants de la bruine.

_ _ ___________________________________________ _ _

[samedi 25 février 2017 00] Dorumo Sabaku: Shinki est un élu envoyé par les dieux.


Dernière édition par Shinki Jishaku le Lun 29 Mai - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5649-annales-de-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4738-bingo-book-shinki#37558 http://sns-rp.forumgratuit.org/f355-dossier-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4737-presentation-shinki
Messages : 132

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Là où les larmes célestes ne cessent de couler   Mar 23 Mai - 1:25

Le calme avant la tempête, enfin nous espérions que ce n'était pas le cas. Une fois arrivé dans la nuit froide et humide, le village de la pluie semblait sans vie. Le pays était sous tension depuis les prétendues attaque de Suna, nous comprenions. Se méfier de tous et chacun était dans la nature de tout ninja, pour qui la survie était clé de réussite. Je ne connais pas beaucoup Shinki-senpai, mais il me semblait un homme bien, néanmoins, en tant qu'ambassadeur de Suna, un Jishaku semblait être le choix approprié.

La lourde pluie tombait, le silence régnait, la nuit était encore jeune. Senpai venait de signaler une halte, il avait sans doute senti la présence ou aperçu le comité d’accueil. Observant autour de moi, sur mes gardes, ne sachant pas à quoi m'attendre. Essayant d'être paré à toute éventualité, même si elles étaient trop nombreuses.

Un moment n'attend pas l'autre, nous étions déjà encerclés. Des ninjas bien entraîner, d'élite pour qui ils seraient faciles de nous éliminer, tellement ils étaient nombreux. Ce n'était pas leur bût heureusement. Leurs chefs voulant sans doute écouter ce que nous avions à dire, sage décision, une autre guerre n'aurait pas été bon pour aucun des camps.

Escortez par les élites, nous arrivions rapidement, mais pas précipitamment en face d'un immense bâtiment dont la couleur monotone équivoque l'esprit lourd d'un pays sous la pluie constante. Vivant habituellement dans un village où la chaleur est inversement proportionnelle à la fraîcheur de nuit, je pouvais les comprendre, nos bâtiments n'étant pas plus dorés de couleur. Accueilli à l'intérieur par une grande pièce circulaire où les différents membres du gouvernement de la pluie siégeaient et l'où nous étions en plein centre, debout sur une petite stèle. L'ambiance était tendue, leur regard fixe me rendait presque mal à l'aise. Une voix délicate, l'une des têtes dirigeantes prit la parole.


— Il y a quelques semaines de cela, plusieurs villages civils de notre pays ont été attaqué par ce qui semblait être des shinobis de Suna. D'après la missive de votre Kazekage, votre patrie n'y serait pour rien... Pourtant, comment expliquez-vous que certains cadavres récupérés après ce bain de sang portaient ceci ?

Un claquement de doigt et voila que des bandeaux en très mauvais état, mais qui avaient sans aucun doute le symbole du village du sable se retrouvait en face de nous. Accusé à tort pour un crime de guerre commis par un parti qui s'opposait probablement à Suna et Âme. Où peut-être bien qu'Âme cherchait une excuse pour créer une guerre et amasser la sympathie des autres villages? Il fallait que j'arrête de sûr analyser les choses. Senpai semblait vouloir me laisser prendre la parole, je fis donc un pas de l'avant.

- *tousse* Je suis conscient que nos simples paroles n'ont sans doute aucun poids. Nous sommes confus et vos pertes sont regrettables, ces actions ne seraient pas allé impunies. Mais le village de Suna n'y est pour rien. Il ne faut pas exclure la possibilité qu'un groupe ait voulue nuire en de futurs liens entre nos villages et est produit une contrefaçon de notre bandeau.

J'ignorais encore toutes les ficelles du métier, mais j'espérais m'en être sorti quelque peu. Ravalant le reste de ma salive, ayant parlé avec ma franchise la plus sincère.

_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5887-annales-de-ken-jin-yokka#45746 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5752-ken-jin-yokka-bingo-book-en-cours#44734 http://sns-rp.forumgratuit.org/f420-dossier-ken-jin-yokka http://sns-rp.forumgratuit.org/t5748-ken-jin-yokka-l-enfant-de-la-terreur-des-enfers-terminer
Messages : 734

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 2 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Re: Là où les larmes célestes ne cessent de couler   Mar 30 Mai - 22:22



Déglutissant après un long monologue convainquant, Ken'jin semblait avoir fait l'unanimité parmi les dirigeants de la bruine. Du coin de l'œil, le manieur de limaille observait son subalterne d'un regard satisfait et fier. Le travail que venait d'effectuer le juunin avait tout bonnement été remarquable ; si bien que l'héritier Jishaku se demanda même si la femme dont il avait eu le plaisir de connaitre en profondeur était réellement la mère du garçon, tant leur caractères semblaient opposés... En y repensant, Shinki ne savait pas si l'adolescent à la chevelure flamboyante était au courant pour son frère et sa sœur. Aucun d'eux n'en avait parlé durant le voyage et tout portait à croire que l'éphèbe de feu n'avait pas connaissance de la nouvelle ; une chose dont l'anbu comptait bien remédier une fois rentré...  

Perdu dans le méandre de ses pensés, Shinki ne tarda pas à revenir à la réalité lorsque qu'un rire cynique vint subitement trancher le silence qu'avait gagné la pièce auparavant. Ces drôles de railleries émanaient d'un homme gras et complètement affalé, qui venait de faire une entrée en scène pour le moins remarquable. Gagnant aussitôt le collimateur du Jishaku, le shinobi du sable savait qu'un tel morceau n'allait pas être une partie de plaisir à raisonner... Le ton empli de mauvaise foi, le drôle de bonhomme répondit :

Il ne faut pas non plus exclure la possibilité que toute cette mise en scène soit un stratagème de votre part afin de mettre la main sur notre pays... Ha ha.. Il se dit que vous avez déjà annexé plusieurs régions voisines, je me trompe ?

Préférant garder la situation sous contrôle, le Jishaku décida de reprendre la main en gratifiant son acolyte d'un sourire afin de le rassurer :

Vous semblez plutôt bien informé... Vous devez donc également savoir que ces associations ont toujours eu lieu dans le calme et la sérénité. Le pacifisme est de prime dans nos relations internationales, Suna n'aspire qu'à la paix. Même si vos accusations nous affligent, nous les comprenons.. Mais les nions. Notre patrie n'aurait eu aucun intérêt à attaquer vos villages civils et vous le savez. De plus, que des shinobis expérimentés soient retrouvés sans vie et calcinés face à de simples citadins laisse clairement supposer à un coup monté. N'oublions pas que le Culte de la Vie ait menacé nos villages depuis maintenant un an, il ne serait pas étonnant que celui-ci ait finalement décidé de passer à l'action...  

Décrochant une partie de sa jarre à double compartiments, le Jishaku apposa l'objet rempli de limaille d'or sur le sol avant de reprendre :

Toute fois, afin de préserver des relations saines entre nos deux factions, nous vous apportons cette aide économique ; malheureusement une faible compensation vis-à-vis de vos pertes regrettables. Voyez cela comme une main amicale qui ne vous engage à rien... Si votre peuple vient un jour à avoir besoin du Pays du Vent pour une raison quelconque, n'hésitez pas et contactez-nous. Si vous le souhaitez, nous pourrions même pousser cette entente encore plus loin en joignant nos frontières. Vous y gagnerez or et protection martiale.

Après plusieurs minutes de murmures entre les différents dignitaires du pays, la femme aux larmes éternelles reprit :

Nous aurions besoin d'avantage de temps pour revaloriser votre offre. Nos ninjas vous accompagneront jusqu'à une auberge, nous vous contacterons dès demain, lorsque notre décision aura été prise.

Ces propos étaient encourageant ; une alliance semblait finalement envisageable entre les deux factions voisines. Réjoui, Shinki suivit les juunins d'escortes jusqu'à l'extérieur du bâtiment. Traversant les rues industrialisées d'Ame sous les pluies torrentielles du pays qui portait si bien son nom, le petite groupe arriva ensuite devant un hôtel au style propre de la capitale. Une fois dans leurs appartements privés, l'anbu put découvrir avec enthousiasme les deux chambres luxueuses dont leur faisait part le village de la pluie durant la nuit. S'avançant en direction de Ken'jin, le manieur de fer lui saisit amicalement l'épaule avant de lancer le sourire aux lèvres :

Bravo, tu t'en ais vraiment bien sorti tout à l'heure, je tâcherai de faire part à mon cous.. Euh.. Au Kazekage de tes loyaux et remarquables services.

Après un moment d'hésitation, l'héritier Jishaku décida qu'il était temps d'aborder ce sujet délicat... Il reprit alors d'une voix quelque peu embarrassée tout en dégageant sa main de l'épaule du garçon :  

Hum.. As-tu parlé à ta mère récemment ? Es-tu au courant pour... Hum.. Comment dire..? Tes demi-frère et sœur...

Cette annonce manquait cruellement de tact, mais peut-être que la vérité brute n'était quelque fois pas un mal.

_ _ ___________________________________________ _ _

[samedi 25 février 2017 00] Dorumo Sabaku: Shinki est un élu envoyé par les dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5649-annales-de-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4738-bingo-book-shinki#37558 http://sns-rp.forumgratuit.org/f355-dossier-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4737-presentation-shinki
Messages : 132

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Là où les larmes célestes ne cessent de couler   Sam 3 Juin - 2:10

Ayant repris ma place au côté de Shinki, je me sentais nerveux. J'étais enfaîte anxieux de savoir si j'avais bien fait mon travail. Regardant du coin de l’œil toutes ses têtes se murmurant entre eux, dans leur barbe et ayant toujours ce regard accusateur. Je ne pouvais soupirer ou prendre de trop grande respiration, il ne fallait pas montrer ma nervosité au dirigeant et encore moins avais-je l'envie de la montrer à mon collègue Jishaku.

Un homme prit la parole subitement parmi les murmures faibles. Agissant surement par mauvaise foi incroyable envers nous et notre village. Tout en reprenant mes mots, il dénonça Suna d'avoir annexé dans la dernière année d'autres région. N'ayant pas fait partie des autres délégations pour ceux-ci, je n'étais pas sûr où il voulait en venir. Senpai me Souria avant de reprendre parole devant ses calomnies, comme prévu de la part de mon supérieur, il avait déjà tout préparé, je ne m'en attendais pas moins d'un tel génie, ayant vaguement recherché sur le Jishaku avant la mission, même si plus de 90% des informations était classé sécrète vu son rang. Tel un maître de la parole, Senpai semblait jouer avec les gouverneurs, leur offrant même des cadeaux de paix et d'autres offres qui me paraissaient idéales pour un pays en deuil. Cependant, les murmures reprirent. L'offre n'avait pas été rejetée, mais ils nous mettront à l'écart jusqu’à demain, compréhensible et sage. Une décision fait sur un coup de tête est voué à l'échec dans la plupart des cas.

Nous marchâmes avec notre escorte vers l'hôtel sous la pluie. Vivement que nous allions être au sec, malheureusement, je me doutais que me sécher utilisant mon chakra par habitude aurait une mauvaise réaction. Nous étions bien évidemment sous surveillance constance. Nous étions donc dans une chambre qui me semblait très coûteuse, loin d'être aussi humble que le dojo dans lequel je vivais tous les jours. Un air de nouveau et luxueux en découlait, me donnant presque la nausée. Subitement, Shinki s'approcha pour me complimenter sur mon travail, j'en étais plus qu'heureux bien sûr, mais je me sentais comme si je n'avais pas fait grand-chose. Toutefois, il fallait que je fasse confiance au jugement de mon supérieur encore une fois, s'il me disait que j'avais fait mon travail convenablement alors c'était vrai.


- Je vous suis reconnaissant, mais c'est trop d'honneur... Shi... Senpai! Dis-je en m'inclinant la tête en signe de respect.

Je sentais un malaise s'installer, c'est alors que Shinki prit un autre ton. Me parlant de ma mère? Attendez... ma mère?! Senpai connaîtrait ma mère? Mais... il n'est pas tant plus vieux que moi, son dossier disait seulement 2 ans de plus. Il l'aurait connu à 7 ans? Attendez un autre moment... demi-frère? Demi-sœur? De quoi pouvait-il bien parler? Je... je suis enfant unique... Je posai ma main sur mon cœur, je pouvais sentir un serrement. Ma voix devenue tremblante.

- Senpai... Je ne suis pas sûr de comprendre... Cela fait doit faire 12 ans que je ne l'ai pas vue. Et comme les autres à l'école disait... C'est une nukénin. Vous parlez de... demi-frère et de sœur? Je n'en ai pas... Je ne comprends pas bien, senpai. Vous avez surement des informations que je n'ai pas accès.

J'étais intrigué et effrayer par plusieurs possibilités. Avais-je une famille que je savais par existait? Ma mère aurait fait des enfants à un autre homme que papa? Je cherchais dans ma tête pourquoi Shinki avait amené le sujet. Je ne trouvais point. J'avais peur de demander... de savoir...

- Di..dites m'en plus senpai. Vous avez connu ma mère? Durant une mission? L'avez-vous pourchassez avec des oinins? Je ne suis pas au courant... mais j'aim... Je veux savoir!

Ne captant pas dû tout la situation, il semblerait que senpai voulait enfaîter me dire quelque chose de plus important. Une information qui apparemment me passait par-dessus la tête. Étais-je vraiment si dense?

_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5887-annales-de-ken-jin-yokka#45746 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5752-ken-jin-yokka-bingo-book-en-cours#44734 http://sns-rp.forumgratuit.org/f420-dossier-ken-jin-yokka http://sns-rp.forumgratuit.org/t5748-ken-jin-yokka-l-enfant-de-la-terreur-des-enfers-terminer
Messages : 734

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 2 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Re: Là où les larmes célestes ne cessent de couler   Lun 3 Juil - 17:24



12 années ; voilà un chiffre qui ne manqua pas de marquer l'esprit de l'ANBU aujourd'hui à la charge de deux enfants en bas-âge de la dénommée Yokka. Shinki avait pourtant été prévenu... Lorsque Nami lui avait apporté Mugen et Akane un beau matin, celle-ci avait clairement expliqué au jeune papa son manque de talent avec ce qu'elle qualifiait de "gamin"... Mais à un point aussi extrême ?! Cela paraissait impensable ! Cette lugubre révélation n'était certainement pas tombée dans l'oreille d'un sourd et avait pour le moins fixé l'hériter Jishaku quant à la suite des événements concernant sa famille. Ken'jin n'avait donc pas eu vent de la réhabilitation de sa mère au sein de Suna, une nouvelle qui avait pourtant fait du bruit lorsque cette même ancienne nukenin était devenue le bras droit du Kazekage. Tant d'informations allaient certainement être difficiles à avaler pour le juunin, mais l'éphèbe à la limaille en avait à présent trop dit pour s'arrêter ainsi, il allait devoir finir cette discussion maladroite quelles qu'en soient les conséquences...

Hum.. Et bien je suis désolé de te l'apprendre ainsi, je pensais que tu étais au courant... Ta mère, Nami Yokka, est depuis un an maintenant revenue dans les rangs de Suna. Bien qu'elle soit restée discrète depuis son retour, la rumeur qu'elle soit devenue l'officielle bras droit du Juudaime a déjà fait le tour du village... Et ces ragots s'avèrent fondés...

Une première bombe pour l'esprit du flamboyant venait d'être lâchée. Shinki, se voulant compréhensif, entrepris une courte pause dans son monologue, laissant au juunin le temps de digérer la nouvelle... S'approchant de la fenêtre pour observer les innombrables gouttelettes s'écouler contre la paroi de verre, le cousin du dirigeant du sable commençait finalement à penser que ce temps bien maussade était en parfaite osmose avec l'ambiance qui régnait dans la pièce. Après cette réflexion purement théâtrale, l'ANBU repris le cours de la discussion d'un ton bien plus grave encore :

Je ne connaissais ta mère qu'aux travers des archives du village ; du moins jusqu'à cette fameuse année : l'an 119. Peut-être l'as-tu aperçu sans t'en rendre compte durant la guerre civile qui nous a malencontreusement frappé. C'est en effet en ce jour bien funeste que la surnommée : "Terreur du désert" a décidé de nous prêter main forte contre le démon tanuki. C'est également durant la semaine qui a suivi qu'elle et moi avons pu nous découvrir plus en... "profondeur"… Il y a quelques mois, elle est revenue me voir, portant dans ses bras deux nourrissons... Ton demi-frère Mugen et ta demi-sœur Akane...  

Quelques secondes silencieuses s'emparèrent de la chambrette, Shinki, alors gêné reprit après une petite toux  :

Si tu le désires, un jour où l'autre, que tu sois seul ou dans le besoin... Une chambre te sera toujours disponible dans le domaine Jishaku. Nous ne sommes pas du genre à délaisser un membre de la famille...

_ _ ___________________________________________ _ _

[samedi 25 février 2017 00] Dorumo Sabaku: Shinki est un élu envoyé par les dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5649-annales-de-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4738-bingo-book-shinki#37558 http://sns-rp.forumgratuit.org/f355-dossier-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4737-presentation-shinki
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Là où les larmes célestes ne cessent de couler   

Revenir en haut Aller en bas
 
Là où les larmes célestes ne cessent de couler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Là où les larmes célestes ne cessent de couler
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» Le sang se lave avec des larmes et non avec du sang [PV]
» Le Voleur de Larmes
» Quand Coulent les Larmes du Rossignol [Rang C][Pv: Natsume Homura]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Ame no Kuni :: Amegakure no Sato-
Sauter vers: