Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Là où les larmes célestes ne cessent de couler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 657

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 2 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Là où les larmes célestes ne cessent de couler   Mar 16 Mai - 22:58




Habillant le ciel de sa vaste robe ébène perlée de diamants, la Nuit venait de plonger le Pays de la Pluie dans un noir absolu ; lorsque deux silhouettes encapuchonnées se distinguèrent parmi les ténèbres embaumant le pétrichor. Il s'agissait de Ken'jin Yokka et de Shinki Jishaku, les ambassadeurs du sable envoyés en ces terres hostiles afin de régler les tensions diplomatiques qui liaient Suna et Ame depuis cette mystérieuse attaque présumée orchestrée par le village du désert. Une mission ô combien périlleuse ; mais néanmoins cruciale pour la paix qu'espérait entretenir le Pays du Vent...

Croulant sous les pluies torrentielles de la région, les deux vagabonds n'avaient croisé aucun signe de vie depuis leur arrivée dans ces contrées. Cette atmosphère pesante que la météorologie n'aidait pas, laissait clairement supposer que quelque chose de mal se tramait dans l'ombre... Sous son ample imperméable, le manieur de limaille restait aux aguets. D'après lui, la sécurité des frontières était anormalement basse et l'idée de tomber dans une embuscade le fit légèrement frissonner ; les ambassadeurs faisaient rarement de vieux os et il le savait... Suspicieux, le membre du clan Jishaku décida de signer discrètement sous son manteau de voyage afin de sonder de son sixième sens les horizons. Alors qu'un flot d'ondes magnétiques chargées en chakra sensorielle émanaient du shinobi, celui-ci ne tarda pas à repérer une trentaine de shinobis dissimulés tout au long du sentier boueux que lui et son camarade empruntaient, l'anbu était à présent fixé : Ame les observait depuis leur arrivée. S'arrêtant subitement au milieu de la bruine immuable, Shinki informa son subalterne d'un mouvement de main de faire de même, avant d'hausser le voix :  
 
Shinobis de la pluie, nous sommes...

Sans qu'il n'eut le temps de terminer la moindre phrase, les différents ninjas précédemment cachés se précipitèrent en direction des deux étrangers, les encerclant totalement avant que l'un d'eux ne reprenne :

Nous savons qui vous êtes... Les différents chefs du pays vous attendent à Amegakure, nous sommes là pour vous escorter.

Il termina sa phrase par un léger toussotement avant de pointer la destination du doigt qui semblait toute proche. La mission était sur le point de commencer...

Après quelques minutes de marche, la troupe termina finalement sa course au point de rendez-vous donné : un immense bâtiment industrialisé au sein de la capitale du pays. À l'intérieur se trouvaient les différents têtes dirigeantes de la province qui attendaient des explications de la part du village du sable. La tension était palpable, chaque regard semblait être braqué sur les deux nouveaux arrivant, censés apporter des réponses. Tranchant ce silence d'une voix mièvre, une femme dont des larmes semblaient couler en permanence sur ses joues débuta les accusations :

Il y a quelques semaines de cela, plusieurs villages civils de notre pays ont été attaqué par ce qui semblait être des shinobis de Suna. D'après la missive de votre Kazekage, votre patrie n'y serait pour rien... Pourtant, comment expliquez-vous que certains cadavres récupérés après ce bain de sang portaient ceci ?

Ordonnant d'un claquement de doigt qu'on apporte les preuves, un juunin arriva rapidement, dévoilant les différents bandeaux carbonisés du village du sable retrouvés après l'attaque. En découvrant ces preuves "accablantes" certains chefs de la pluie présents commencèrent à se murmurer à l'oreille des uns des autres et à montrer les crocs. Un détail avait cependant frappé Shinki. Confiant et gardant un certain sang-froid, l'anbu préféra toute fois laisser le jeune Ken'jin intervenir afin de voir ce que celui-ci passait de tout cela, il était après tout présent pour apprendre les rouages du métier, non ? Restant maître de la situation, le membre du clan Jishaku était prêt à intervenir par les mots si ceux de son subalterne ne suffisaient pas à calmer les ardeurs des différents dirigeants de la bruine.

_ _ ___________________________________________ _ _

[samedi 25 février 2017 00] Dorumo Sabaku: Shinki est un élu envoyé par les dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5649-annales-de-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4738-bingo-book-shinki#37558 http://sns-rp.forumgratuit.org/f355-dossier-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4737-presentation-shinki En ligne
Messages : 126

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 75 両

MessageSujet: Re: Là où les larmes célestes ne cessent de couler   Mar 23 Mai - 1:25

Le calme avant la tempête, enfin nous espérions que ce n'était pas le cas. Une fois arrivé dans la nuit froide et humide, le village de la pluie semblait sans vie. Le pays était sous tension depuis les prétendues attaque de Suna, nous comprenions. Se méfier de tous et chacun était dans la nature de tout ninja, pour qui la survie était clé de réussite. Je ne connais pas beaucoup Shinki-senpai, mais il me semblait un homme bien, néanmoins, en tant qu'ambassadeur de Suna, un Jishaku semblait être le choix approprié.

La lourde pluie tombait, le silence régnait, la nuit était encore jeune. Senpai venait de signaler une halte, il avait sans doute senti la présence ou aperçu le comité d’accueil. Observant autour de moi, sur mes gardes, ne sachant pas à quoi m'attendre. Essayant d'être paré à toute éventualité, même si elles étaient trop nombreuses.

Un moment n'attend pas l'autre, nous étions déjà encerclés. Des ninjas bien entraîner, d'élite pour qui ils seraient faciles de nous éliminer, tellement ils étaient nombreux. Ce n'était pas leur bût heureusement. Leurs chefs voulant sans doute écouter ce que nous avions à dire, sage décision, une autre guerre n'aurait pas été bon pour aucun des camps.

Escortez par les élites, nous arrivions rapidement, mais pas précipitamment en face d'un immense bâtiment dont la couleur monotone équivoque l'esprit lourd d'un pays sous la pluie constante. Vivant habituellement dans un village où la chaleur est inversement proportionnelle à la fraîcheur de nuit, je pouvais les comprendre, nos bâtiments n'étant pas plus dorés de couleur. Accueilli à l'intérieur par une grande pièce circulaire où les différents membres du gouvernement de la pluie siégeaient et l'où nous étions en plein centre, debout sur une petite stèle. L'ambiance était tendue, leur regard fixe me rendait presque mal à l'aise. Une voix délicate, l'une des têtes dirigeantes prit la parole.


— Il y a quelques semaines de cela, plusieurs villages civils de notre pays ont été attaqué par ce qui semblait être des shinobis de Suna. D'après la missive de votre Kazekage, votre patrie n'y serait pour rien... Pourtant, comment expliquez-vous que certains cadavres récupérés après ce bain de sang portaient ceci ?

Un claquement de doigt et voila que des bandeaux en très mauvais état, mais qui avaient sans aucun doute le symbole du village du sable se retrouvait en face de nous. Accusé à tort pour un crime de guerre commis par un parti qui s'opposait probablement à Suna et Âme. Où peut-être bien qu'Âme cherchait une excuse pour créer une guerre et amasser la sympathie des autres villages? Il fallait que j'arrête de sûr analyser les choses. Senpai semblait vouloir me laisser prendre la parole, je fis donc un pas de l'avant.

- *tousse* Je suis conscient que nos simples paroles n'ont sans doute aucun poids. Nous sommes confus et vos pertes sont regrettables, ces actions ne seraient pas allé impunies. Mais le village de Suna n'y est pour rien. Il ne faut pas exclure la possibilité qu'un groupe ait voulue nuire en de futurs liens entre nos villages et est produit une contrefaçon de notre bandeau.

J'ignorais encore toutes les ficelles du métier, mais j'espérais m'en être sorti quelque peu. Ravalant le reste de ma salive, ayant parlé avec ma franchise la plus sincère.

_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5887-annales-de-ken-jin-yokka#45746 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5752-ken-jin-yokka-bingo-book-en-cours#44734 http://sns-rp.forumgratuit.org/f420-dossier-ken-jin-yokka http://sns-rp.forumgratuit.org/t5748-ken-jin-yokka-l-enfant-de-la-terreur-des-enfers-terminer
 
Là où les larmes célestes ne cessent de couler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Là où les larmes célestes ne cessent de couler
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» Le sang se lave avec des larmes et non avec du sang [PV]
» Le Voleur de Larmes
» Quand Coulent les Larmes du Rossignol [Rang C][Pv: Natsume Homura]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Ame no Kuni :: Amegakure no Sato-
Sauter vers: