Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Les joyaux de la couronne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 521

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 160 両

MessageSujet: Les joyaux de la couronne   Jeu 25 Mai - 15:19

La destruction laissait place à la reconstruction. Nuit et jour les citoyens du village s'entraidaient pour rebâtir la cité de sable qui venait de tomber pour une énième fois. Chaque génération tentait d'apprendre de ses erreurs pour finalement céder au poids insoutenable du passé. A la suite des événements la ville qui peu de temps avant commençait à s'élever ne ressemblait plus qu'à un étendu de sable. Sur ces vastes dunes orange reposait un amas de débris et de blessés. Quelques jours plus tard des groupes étaient formés afin de nettoyer les environs puis d'autres prirent en charge les plans pour la fondation de la nouvelle ville que tout le monde espérait voir. De nouvelles habitations furent rapidement crée pour remplacer celles d'autrefois.

Chaque domaine avait subi ses propres dégâts et moi je n'avais pas la force d'aller voir ce qui était arrivé au mien. Sans elle il n'y avait pas de raison pour mon retour dans notre suite. Sans son prestige je perdais mes privilèges et surtout ma quiétude. Pour cette raison j'avais décidé de m'approprier mon propre foyer, un dans lequel je vivais seul sans pour autant attendre de la compagnie. Entre ces quatre murs j'étais resté enfermé pendant un temps indéfini : la lumière du jour et les ténèbres de la nuit défilaient sans que je n'y fasse attention. Ma vie venait de passer à l'arrêt. Une alternance entre réflexion, besoin et un regard absorbé par le plafond de mon habitat. Seule ma volonté pouvait me faire sortir de mon enfermement mais à force de penser à ce monde je m'y perdais. Toutes les personnes que j'avais connu faisaient parti du système ninja et chacune d'entre elles possédait un but caché derrière leur rôle. En y rependant je riais, la plupart de mes connaissances étaient tombées. Tout ça m'avait mené à une seule conclusion, je n'avais plus de convictions.

Prêt à sortir de mon hibernation il ne me restait plus qu'une seule question et pour y répondre j'avais fait face à mon masque d'anbu qui était délicatement posé sur ma table de nuit. Ce visage de bois symbolisait mon rôle au sein du village et me permettait d'agir en tout anonymat. L'idée de me cacher derrière une protection aurait pu me séduire car je n'avais aucune idée des commérages à mon propos qui circulaient au sein du village. Le danger était de partout mais lorsqu'il prenait une large forme les citoyens du monde avaient toujours besoin d'envoyer leur haine vers une seule et unique personne. Au village même si le conflit existaient depuis des années le catalyseur de la haine avait prit la forme du Kyudaime Kazekage. Cette femme qui venait de déserter n'avait pas eu à faire face à son jugement et de ce fait toutes personnes partageant un lien avec elle était forcément méprisée, tel était mon cas.

Mon premier pas dehors et un constat fut indéniable : la foule qui remplissait les rues d'avant n'était  plus. Les personnes se promenaient toujours mais la plupart continuait de travailler pour refonder la cité. Mes premiers mètres effectués et les regards noirs m'avaient déjà pris pour cible. Il n'y avait rien à faire contre ces attaques silencieuses alors je me contentais de marcher même si au plus profond de moi je ressentais la douleur de ces personnes. Mon trajet terminée, j'étais parvenu au bâtiment du kage sans accorder d'importance aux chuchotements que j'avais pu entendre. Le monde sur place se précipitait dans tout les sens contrairement à moi qui ne cherchais qu'à trouver une simple mission. Ne voulant pas confronter le responsable du village lui même je m'étais dirigé vers les employés en charge de la paperasse et l'un d'entre eux me proposa une tâche. Le papier indiquait qu'il fallait se rendre à une destination précise pour récupérer d'anciens joyaux. Le village nécessitait de l'argent et pour cela tout les moyens étaient bons. En dessous du lieu indiqué, «Rôran», se trouvait le nom d'un ninja s'étant déjà présenté pour effectuer ce travail.

Shinki Jishaku, cousin du dirigeant actuel. En plongeant dans ma mémoire j'avais peu de souvenirs de cette personne mis à part les dires de ma cousine et quelques brides du précédent tournois. Il avait participé à un combat qui pour moi n'avait pas reflété l'étendu de sa puissance. De retour sur mes pas j'étais parti cherché ce ninja sans avoir la moindre idée de l'endroit où je pouvais le trouver. C'est à force de marcher sous les insupportables rayons du soleil que je vis face à moi un petit collectif s'occupant des édifices en construction. Chaque personne de ce groupe maîtrisait la limaille qui était désormais un élément capital dans la structure des habitations de Suna. Ce matériel s'enfonçait dans l'architecture pour la renforcer. Mon esprit s'était presque égaré en visionnant ce qui pour moi ressemblait à un spectacle. Sans attendre je pris part à l'ensemble pour retrouver la personne que je cherchais et cela ne fut pas long.

- Shinki Jishaku, tu me connais sûrement je suis Naeko Esuki, lui annonçais-je avant de reprendre la parole, j'ai vu que tu t'étais proposé pour une mission de recherche alors je te demande d'y aller maintenant ça aidera le village et te permettra de prendre l'air vu le travail important que tu fournis sur place.


Roran, l'immense citadelle se dressait devant nous. Nos longues heures de marche venaient de nous mener face à ces grands bâtiments qui atteignaient presque les cieux. De ma position je percevais d'ors et déjà la richesse de cette ville. Les nombreuses paroles des citadins formaient un amas de bruits sonores qui parvenaient jusqu'à mes oreilles. Là, au beau milieu du désert je la voyais cette magnifique forteresse qui dominait sable et cieux. Malheureusement pour moi cette image que j'entrevoyais n'était qu'une illusion provoquée par mon imagination. Toutes ces magnifiques colonnes qui formaient jadis un habitat de haute prestige se trouvaient désormais au sol même et cela depuis bien des années. Mon savoir sur ce lieu était limité mais de ma distance je ne pouvais m'empêcher de visualiser ce à quoi la vie aurait ressemblé sur place. C'était loin d'être ma première visite et étonnement le lieu semblait toujours identique : des ruines colossales qui témoignait d'une ancienne grandeur.

- Maintenant qu'on est sur place tu as une idée pour retrouver l'objet de notre quête ? Je suis déjà venu ici plusieurs fois mais cet endroit est imprévisible, entre le sable qui ensevelit les bâtiments et la fragilité des mûrs il faut faire attention, sans oublier qu'on ne doit pas être les seuls à la recherche de ce trésor.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t653-annales-de-naeko-esuki#4239 http://sns-rp.forumgratuit.org/t630-bingo-book-naeko-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4510-en-cours-naeko-esuki-lexile
Messages : 733

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 2 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Re: Les joyaux de la couronne   Dim 4 Juin - 16:54



Émergeant d'un désert de sable et de sang, le village de Suna s'était relevé de ses blessures ; hélas marqué à jamais par ses lourdes pertes. La tête haute mais le cœur meurtri, les habitants rescapés du massacre s'étaient joins dans un élan de solidarité afin de refonder leur cité soudainement disparue... Les coups de marteaux et le brouhaha des chantiers devinrent rapidement le quotidien de chacun et Shinki n'y faisait exception. Travaillant d'arrache-pied nuits et jours à la reconstruction de la capitale, le clan Jishaku dont il faisait parti avait eu l'ingénieuse idée de consolider les architectures neuves à l'aide de leur célèbre limaille. Les nombreux efforts qu'entreprenait le garçon pour le bien commun des citoyens lui avaient rapidement apporté les bonnes grâces de multiples villageois, lui permettant ainsi de se racheter aux yeux de la justice sunajin sans passer par un procès équitable comme l'aurait voulu la précédente dirigeante...

À présent, sa vie s'était changée en une boucle sans fin, une routine d'une banalité affligeante dont chaque journée ressemblait à la précédente. Effectuant des besognes de civils depuis presqu'un an maintenant, Shinki ne semblait plus capable d'assumer ses fonctions de ninja qui lui tenaient pourtant autrefois à cœur... Il fallait dire que son arrestation n'avait pas seulement remis en question ses capacités à être un bon shinobi mais avait également remis en cause les utopies et les espoirs du jeune homme. Son idéal de justice avait volé en éclat si brutalement que sa raison d'effectuer ce travail n'avait aujourd'hui plus aucun sens. Pourtant, le fait de revêtir son bandeau et de partir en mission pour sa patrie lui manquait terriblement. Si bien qu'une matinée, ignorant ses vieux remords, il décida de reprendre du service... S'inscrivant pour une mission se déroulant à Rôran, l'éphèbe, dont l'épiderme s'était hâlée suite à ses longues séances de travail sous le soleil, préférait toute fois attendre un camarade avant de partir afin de ne pas recommettre les même erreurs du passé.

Un matin, alors que Shinki trimait comme à son habitude à la reconstruction du village avec quelques membres de son clan, le fameux acolyte qu'il attendait depuis plusieurs jours maintenant sortit finalement de l'ombre et vint à sa rencontre. Celui-ci se présentait sous l'identité de Naeko Esuki, le cousin de la Kyudaime et semblait vouloir partir dès maintenant pour Rôran. Cette présentation interpella le regard de quelque curieux qui ne tardèrent pas à marmonner dans leur coin. Il fallait dire que depuis quelques mois, les rumeurs d'une désertion de la part de la Esuki s'étaient rependues comme une traînée de poudre partout dans Suna. Cet homme qui partageait le sang de l'ancienne dirigeante avait sûrement subit les conséquences de ces marmonnages. Heureusement pour lui, le clan Jishaku ainsi que Shinki ne partageait pas cette idée d'abandon si soudain de la part de celle qu'ils considéraient comme "pro-Gaara", cela ne lui ressemblait pas. Pour eux, l'hypothèse la plus probable était un coup de Culte de la Vie et espéraient bien que la demoiselle soit encore en vie... Acquiesçant la demande du quadragénaire, le manieur de limaille se prépara au grand départ...


Plusieurs heures de marche insoutenables plus tard, le duo était arrivé devant les immenses ruines de l'ancienne citadelle. Face à cette ancestrale puissance et richesse dévastée, Shinki ne pouvait supporter l'idée que Suna puisse un jour finir ainsi : abandonné à l'état de vestige du passé... Une fois sur place, Naeko questionna le Jishaku sur d'éventuelles suppositions quant à l'emplacement du trésor recherché...

Les rumeurs sur ce trésor courent depuis pas mal d'années et personne ne semble avoir mis la main dessus. Il semble donc évident que ce que nous cherchons soient profondément enfuis sous la sable ou alors perdu au fin fond de ces ruines. Quoi qu'il en soit, je pourrais le repérer grâce à mes techniques sensorielles si nous passons à côté. Pour ce qui est de la fragilité de l'édifice, je pourrais la consolider pendant que nous passons et quant aux potentiels adversaires je te laisse gérer.

Terminant son discours en piochant une poignée limaille dans sa poche, Shinki changea ce petit amas ferreux en un globe oculaire flottant dans les airs. Rapidement, ce troisième œil se dirigea à l'intérieur de la cité en guise d'éclaireur ; permettant au groupe d'emprunter les couloirs les moins susceptibles de s'effondrer. Signant de sa main droite un mudra, le manieur de limaille usait de ses capacités sensorielles afin de repérer potentiellement l'objet recherché, tout en s'assurant qu'aucun adversaire n'entrave leur route. Déboulant dans une immense pièce aux décorations extraordinaires bien qu'à moitié ensevelies, le Jishaku repéra à l'autre bout de la salle, l'arrivée de deux sources de chakra, probablement des bandits. Ceux-ci barraient la route des shinobis du sable et avançaient en leur direction. Un affrontement ici semblait susceptible de tout effondrer. Que devaient-ils faire ?  

De potentiels ennemis en approche, ils vont débouler ici d'une seconde à l'autre. Qu'est-ce qu'on fait ? On rebrousse chemin ? On se cache ? Je peux utiliser la limaille pour éviter que tout s'effondre pendant que tu t'occupes d'eux...

HRP:
 


_ _ ___________________________________________ _ _

[samedi 25 février 2017 00] Dorumo Sabaku: Shinki est un élu envoyé par les dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5649-annales-de-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4738-bingo-book-shinki#37558 http://sns-rp.forumgratuit.org/f355-dossier-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4737-presentation-shinki
Messages : 521

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 160 両

MessageSujet: Re: Les joyaux de la couronne   Ven 9 Juin - 13:25

Mes yeux avaient été témoin de beaucoup de talents mais cela ne m'empêchait pas d'avoir un intérêt pour celui de mon compère. Quelques bouts de limaille lui avaient servi pour nous créer un œil de ferraille en guise d'assurance. Cet outil s’élança immédiatement dans l'éternelle forteresse qui se couchait face à nous. Shinki reprit l'itinéraire en avançant derrière son troisième œil qui survolait notre chemin. L'entrée de ce domaine presque oublié était facile d'accès mais le reste du chemin semblait différent. Visiter à nouveau cette citée mais cette fois-ci d'un tout autre côté distrayait mon esprit ainsi que mon regard qui focalisait sur la structure et le contenu des bâtiments. L'attention de mon collègue et la précision de sa marche étaient bien plus tenaces que mes actions. Deux êtres dans un vaste édifice qui risquait de s'effondrer à tout moment. Tour à tour nos pas faisaient craqueler les parois qui retenaient un poids massif, laissant des fines cascades de sable couler et infiltrer l'intérieur pour finalement rejoindre les amas de grains déjà présents.

Les longs couloirs que nous avions traversé nous avaient mené dans une pièce proportionnelle au reste des constructions. Les mesures des tours et pièces me laissaient penser à la grandeur du peuple qui y vivait autrefois. Cette force s’apercevait notamment grâce aux ornements qui avaient traversé le temps en ne bougeant pas d'un centimètre. Malgré les dégâts et le flot du temps la majorité des objets se trouvaient encore dans ces incroyables colonnes. Un paradis, un coffre à trésor infini pour les pilleurs qui passaient sans doute faire leurs récoltes de temps à autre. Cela m'attristait un peu : nous, êtres de passage mettions tout en œuvre pour faire vivre un système qui pousse ces participants dans l'extrême et en faisant cela on oubliait notre identité. Notre héritage passait à travers le tamis. Ce qui n'était plus nécessaire pour la survie d'une de ces nations passait dans l'oubli. Ironique, notre mission consistait à récupérer les richesses de cette ancienne citée, non pour les exposer aux yeux du monde mais pour en acquérir de l'argent.

- De potentiels ennemis en approche, ils vont débouler ici d'une seconde à l'autre. Qu'est-ce qu'on fait ? On rebrousse chemin ? On se cache ? Je peux utiliser la limaille pour éviter que tout s'effondre pendant que tu t'occupes d'eux...

Quoi de plus inattendu qu'une rencontre dans une salle se trouvant au bout de couloirs dans une tour à moitié enfouie dans un sable qui se trouve être le plus grand désert du monde. A l'instant où mon collègue me mentionna la probable arrivée de deux personnes je ne fus pas étonné, je m'attendais à ce que l'on reçoive de la visite tôt ou tard. Que comptes-tu faire ? Moi tout me va tant qu'on ne fini pas dans un océan de sable. L'intervention de la bête me fit légèrement sourire, elle était toujours là à me faire des remarques lorsqu'elle pensait finir dans un environnement qui ne lui plaisait pas. Lors de la guerre civile je m'étais plus ou moins déchaîné intérieurement contre elle et l'entendre à nouveau me rassura.

- Nous avons été formé pour être soucieux de tout acteurs entrant dans notre aire de vie alors je propose pour une fois d'attendre la rencontre de façon passive pour voir ce qu'ils ont à nous dire, répliquais-je en prenant une pause pour faire un tour des lieux.

Me battre était une possibilité. Sûrement celle qui dominait toutes les autres étant donné que mon coéquipier venait de me prévenir qu'il pouvait s'occuper de la stabilité du bâtiment. Ne pas me battre était une autre possibilité, une que j'avais choisi sans pour autant rejeter la première. Avant l'arrivée des supposés ennemis j'avais répandu des graines de glace dans une partie de la salle en cas d'un combat. Cette action contredisait ma précédente remarque mais je ne pouvais pas sous estimer l'inconnu alors préparer le terrain tout en étant passif était la possibilité que j'avais choisi.

- Si on ne peut soutirer d'information ou qu'ils représentent un obstacle pour notre mission on s'occupera d'eux. Si ta limaille peut couvrir cet espace nous nous en servirons comme espace de combat.

Des silhouettes commençaient à prendre forme face à nous. D'une seconde à l'autre j'allais voir les personnes qui allaient nous faire face et je n'avais aucune idée de comment allait se dérouler la suite des événements mais cela me plaisait.


HRP:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t653-annales-de-naeko-esuki#4239 http://sns-rp.forumgratuit.org/t630-bingo-book-naeko-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4510-en-cours-naeko-esuki-lexile
Messages : 733

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 2 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Re: Les joyaux de la couronne   Mar 29 Aoû - 18:08

PNJs:
 



Deux silhouettes émergèrent enfin des ténèbres, gagnant l'une après l'autre la lumière. Ces masses sombres adoptaient au fil de leurs pas, l'apparence d'un homme et d'une femme avoisinant la vingtaine. Ce second duo fit rapidement face au premier, composé par les sunajins.  La présence des forces armées du village du sable en ces lieux remplies de trésors semblait alarmer les deux maraudeurs, si bien que l'un d'eux, le garçon au yeux flamboyant et à la chevelure de cendre, engagea la discussion d'un ton méprisant et plein d'hardiesse.    

Suna, ici !? Depuis quand votre foutu village s'intéresse à ce tas de ruines ? Vous venez arrêter les pillards qui se complaisent ici c'est ça ? Non... Attendez, ne me dites pas que vous venez vous aussi dépouiller les richesses de cet endroit !? Ha ha !

Riant à gorge déployée, le bougre ne cachait pas le divertissement que le procurait l'ironie de la situation. La panique intérieure qui l'avait gagné suite à l'idée de finir entre les griffes de la justice l'avait gonflé en adrénaline et la chute n'en avait été que meilleure. Regorgeant à présent d'excitation, il reprit de sa voix belliqueuse tandis que son amie, elle, restait de marbre.

Si vous cherchez vous aussi les joyaux qui font tant parler d'eux depuis quelques semaines, vous entravez nos intérêts et on devra agir en conséquence...

Shinki, songeur, semblait atteint par les propos de son adversaire... Le truand avait frappé là où il fallait en rappelant au Jishaku la véritable nature de sa mission : le vol... L'ANBU espérait pouvoir convaincre son cousin dont la manière d'utiliser cet or, sans mettre en péril la réputation de sa patrie et tout en lui restant profitable...  

Mais le temps n'était pas aux songes et le misérable, qui ne semblait pas prêter attention à la fragilité des lieux, dégaina son katana avant de foncer tête baissée vers ses deux adversaires. La fine lame du brigand s'embrasa durant la prompte course de son manieur qui, une fois à portée tenta d'asséner un coup de taille virulent à Naeko au niveau de l'abdomen...  

L'affrontement avait débuté et chaque mouvement semblait susceptible de faire écrouler la pièce mi-ensevelie par l'immense désert. Comme prévu avec son camarade, Shinki, une fois s'être quelque peu éloigné de l'épéiste, s'exécuta à la tâche de maintenir la bâtisse en place. Déployant toute la limaille présente de sa gourde, l'éphèbe laissait répandre son sable de fer dans chaque recoin du décor afin de retenir le tout d'un écroulement malencontreux. À présent démuni de son élément principal : la limaille, le jeune père se voyait maintenant presque incapable d'effectuer une quelconque technique et la possibilité d'en récupérer de nouveau semblait impossible à cause de l'équilibre précaire des lieux. Naeko allait donc devoir se défendre seul...  

Pendant ce temps Hayate, la demoiselle aux cheveux ébènes et au visage toujours aussi placide, se croqua le pouce avec lassitude avant d'apposer sa paume sur le sol. Ainsi, des centaines de petits papillons dorés émergèrent d'un nuage de fumée et commencèrent à tourner autour de leur maîtresse sans montrer le moindre signe d'agressivité. Dissimulée derrière son voile d'insectes, la donzelle semblait grâce à un mudra accumuler une étrange énergie dans son être que Naeko reconnaîtrait sûrement... En effet, tout comme son cousin Yuki, la jeune fille maîtrisait les arcanes du senjutsu...

HRP Shinki:
 

HRP Homura:
 

HRP Hayate:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

[samedi 25 février 2017 00] Dorumo Sabaku: Shinki est un élu envoyé par les dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5649-annales-de-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4738-bingo-book-shinki#37558 http://sns-rp.forumgratuit.org/f355-dossier-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4737-presentation-shinki
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les joyaux de la couronne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les joyaux de la couronne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée d'un Comte prétendant à la couronne...
» La chasse à la couronne ou comment une journée tranquille peut se transphormer en panique totale [PV Crémalia Sarwen, Eden Wills, Molly Penderwick]
» La Couronne des 4 Elements.
» Chevalier d'Argent de la Couronne Australe |Postule pour Athéna| U.c
» L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Ruines de Rôran-
Sauter vers: