Le Deal du moment : -25%
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
Voir le deal
135 €

Partagez
 

 Murder, smother, bury... That's the plan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sergerk Rasack

Sergerk Rasack
Messages : 1088

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: ...
Talents:

Murder, smother, bury... That's the plan ? Empty
MessageSujet: Murder, smother, bury... That's the plan ?   Murder, smother, bury... That's the plan ? EmptySam 5 Oct - 12:01

Tellement de pantin dans la salle. Tel étaient les pensées de Sergerk à cet instant. Il ne pouvait voir dans la salle qu'un très grand nombre d'idiots ne pouvant se servir de leur cervelles qu'une fois par an approximativement. Beaucoup de Suna-jin étaient fier de participer à cette opération, sans se rendre compte qu'ils avaient de grandes chances d'y laisser leurs vies. Des assassinats dans touts le village sans se faire remarquer, c'est beau à dire, c'est excitant à faire, mais avec de tel boulet, on risquait de ne pas avoir le résultat escompté. Mais au moins Suna aurait un grand avantages sur Iwa. Et Shunsuke, même si il n'était pas la lumière du siècle, avait eu une bonne idée. Le relâchement d'Iwa s'était ressenti, le pays ne s'attendait surement pas à une attaque de suite après l'examen. Et Sergerk allait faire partie des détracteurs du pays de la roche, espérant avoir un rôle qui convenait à ses compétences.

Il avait à peine relevé que Shunsuke avait frappé Hazuka quelques instants auparavant. Malgré toute la sympathie qu'il lui accordait, il savait très bien reconnaître un comportement stupide et irresponsable comme celui qu'elle avait adoptée. Lui-même était insolent mais pas à ce point. Pour lui, la punition avait été méritée, et personne ne s'opposerait à cette action. Restait à savoir ce que le Kazekage réservais à la barmaid en entretien privé. Le sabreur souhaitait qu'elle ressorte tout de même vivante, mais si elle gardait la même attitude, et son Kage les mêmes sentiments impitoyable, il ne lui donnait pas long feu. C'était dommage mais tant pis. Il ne devait pas laisser ses sentiments altérés son jugement, il ne le ferais pas. Si elle récidivait, nulle doute qu'elle aurait le sort appropriée. C'était dommage, elle avait du talent malgré tout, mais c'était logique. Et rien n'importe plus que la logique, surtout en tant de guerre. Suna se découvrirait en la plus grande nation du monde shinobi, surtout avec la qualité de leur Kazekage, mais pour ce faire, les sentiments autre que la haine envers les ennemis étaient inutiles.

Shunsuke se dirigea dans une salle isolée, appelant le premier shinobi avec lequel il allait entretenir. Et Sergerk s'avança à l'entente de son nom, marchant sans rien exprimer sur son visage sinon que de l'impassibilité. Passant devant Hazuka, il lui jeta un regard pour lui demander de bien se tenir quant elle y serais. Il n'aurait surement pas le loisir de rester après la convocation, valait mieux prendre des précautions dès maintenant. Puis il passa la porte et la referma derrière lui. Ce qui allait se passer dedans ne concernait que lui et uniquement lui.

La salle se présentais comme une pièce encore plus crade et sombre que la précédente. Shunsuke se tenait là, le regardant entré dans la salle uniquement meublée d'une chaise dont le sabreur ne vu pas l'utilité de se servir. Lors de la dernière entrevue avec son Kage, il s'était assis, et avait en fin de compte dû se relever précipitamment. La dernière convocation s'était relativement bien passée, bien que la mission est été reportée à après le tournoi, Sergerk ayant un peu énerver son Kage pour s'assurer de sa compétence, preuve qu'il avait eu. Shunsuke pouvait avoir toutes sa confiance, il le savait. Quoi qu'il dise, Sergerk le ferait, à part si cela impliquait de se faire tuer à coups sûr. Mais pour le reste, il était entièrement disposé. Il avait déjà tuer une vingtaine de personnes, bien qu'il ne se rappelle pas vraiment du nombre, et n'avait aucune crainte à tuer. "Ordonne et j'obéirais". Rien à ajouté.

_________________
La mort est-elle la dernière phase ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t583-annales-de-sergerk-rasack#3706 https://sns-rp.forumgratuit.org/t579-bingo-book-de-sergerk-rasack-termine https://sns-rp.forumgratuit.org/t570-sergerk-rasack-termine
Invité
Invité
avatar

Murder, smother, bury... That's the plan ? Empty
MessageSujet: Re: Murder, smother, bury... That's the plan ?   Murder, smother, bury... That's the plan ? EmptySam 5 Oct - 13:25

– Tu peux t'asseoir Sergerk. Met-toi à l'aise.

Pour la première fois depuis bien longtemps, les mots de Shunsuke ne véhiculaient aucune animosité. Ce n'était pas un ordre mais une proposition. Proposition que Sergerk déclina puisqu'il resta debout, prêt à écouter son Kage. Ce dernier opina du chef, comme s'il autorisait le juunin fraîchement promu à rester debout, et joignit alors les mains avant de fixer Sergerk d'un air songeur. Une telle force de caractère était tellement rare chez ses hommes... Il se reconnaissait un peu en lui, comme le pâle reflet du ciel dans un lac paisible. Une impression de maturité, de charisme prononcé et de maîtrise de soi émanait de lui comme une aura singulière. Il avait de la prestance, malgré son air désabusé. Et puis cette discipline... Il avait beau être à la limite de l'insolence, il n'en restait pas moins un de ses éléments les plus fidèles.

Il se rendit alors compte que son interlocuteur attendait patiemment qu'il fasse le premier pas et lui explique la raison de sa venue, chose tout à fait normale, et s'exécuta :

– Bien. Comme tu as pu le constater, je suis très fier de ta performance à l'examen, et je tiens à te féliciter encore une fois personnellement. J'espère que d'autres suivront ton exemple. Il n'était pas avare de compliments à son sujet, et c'était chose suffisamment rare pour être signalée. Cependant, tu te doutes que je ne me satisferai pas de si peu, et j'ai donc bien d'autres projets pour toi. En temps normal, j'aurais insisté sur ta mission contre les terroristes à Suna, mais elle devra attendre ton retour. Je compte donc sur toi pour revenir vivant, et pour revenir vite. Cette extermination est la clé de voûte de ce qui va suivre, Sergerk. Avec cette épine dans notre pied, nous sommes incapables d'avancer, tu le sais.

Approbation du juunin. Shunsuke aurait aimé que le jeune homme se batte  ses côtés pour évaluer son potentiel, mais il allait devoir se contenter de ce qu'il avait pu observer pour le moment. Si jamais Sergerk ne revenait pas, cela serait un gâchis monumental.

– Je vais te donner une mission somme toute banale, mais parce que je pense qu'elle est adaptée à tes capacités, et je suis persuadé que tu seras capable de l'exécuter avec brio. Je compte sur toi pour y mettre du zèle. Tu seras chargé de diriger une des équipes de destruction, c'est à dire que tu recevras une carte du pays de la roche sur laquelle tu pourras identifier les villages cibles. Ensuite, j'exige de ton équipe d'exterminer la population du maximum de ces villages, sans bien entendu te faire prendre. Lorsque tu auras balayé cette zone, et il lui montra d'un geste du doigt sur la carte abîmée, rentre à Suna et accomplis ta mission d'origine. Tu y trouveras les personnes dont je t'avais parlé, et vous pourrez vous mettre immédiatement au travail. Je serai de retour sous peu. As-tu la moindre question ?

Il le fixa d'un regard dérangeant, comme si ses mots en cachaient d'autres, et qu'il ne lui avait pas encore tout dit.
Revenir en haut Aller en bas
Sergerk Rasack

Sergerk Rasack
Messages : 1088

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: ...
Talents:

Murder, smother, bury... That's the plan ? Empty
MessageSujet: Re: Murder, smother, bury... That's the plan ?   Murder, smother, bury... That's the plan ? EmptySam 5 Oct - 16:06

– Tu peux t'asseoir Sergerk. Met-toi à l'aise.

Plus d'obligation dans son approche. Le Kazekage ne forçait pas Sergerk à s'asseoir, à écouter et à se taire. Non, c'était plus une proposition, une invitation presque. Aucune animosité dans le regard et les paroles de Shunsuke, rare mais possible pourtant. Et si Sergerk préférait rester debout, ça ne l'empêcherais pas d'écouter attentivement les paroles de son maître. Au final, les deux n'étaient-ils pas presque semblable. Certes le sabreur était bien plus calme et réfléchi, mais avec l'insolence dont il faisait preuve, il aurait même pu être du même clan sans que cela se voient réellement. La loyauté et le désir de loyauté, ça, c'était une qualité dont les deux shinobis avaient compris le sens.

Il continua à garder le silence, attendant le moment où ils pourraient enfin débuter de parler de sa mission. Les discussions étaient futiles dans une situation aussi... proche de la guerre. Il n'était pas là pour contester ou conseiller mais pour obéir et tuer des iwa-jin. Rien d'autre. Loyauté en maître-mot.

– Bien. Comme tu as pu le constater, je suis très fier de ta performance à l'examen, et je tiens à te féliciter encore une fois personnellement. J'espère que d'autres suivront ton exemple.

Encore rien à dire après cela. Il avait déjà entendu ces mots en publique, et même si les entendre en privée faisait du bien à l'ego, il avait déjà compris l'avis de son Kage envers lui. Et après les banalités et les compliments, que Sergerk appréciait tout de même si il n'en laissait rien paraître, ne restait que l'essentiel de la conversation et avec, la raison de sa convocation.

– Cependant, tu te doutes que je ne me satisferai pas de si peu, et j'ai donc bien d'autres projets pour toi. En temps normal, j'aurais insisté sur ta mission contre les terroristes à Suna, mais elle devra attendre ton retour. Je compte donc sur toi pour revenir vivant, et pour revenir vite. Cette extermination est la clé de voûte de ce qui va suivre, Sergerk. Avec cette épine dans notre pied, nous sommes incapables d'avancer, tu le sais.
Oui il était au courant. Il s'était largement renseignée sur tout les pro-Gaara depuis qu'il savait qu'il devait participer à leur extermination. Et cette attaque sera faites dès son retour, enfin, si cela était possible. Aucune raison pour qu'il ne le soit pas, mais il ne savait toujours pas la mission qu'il allait effectué maintenant. Il hocha néanmoins la tête, invitant son supérieur à continuer.

– Je vais te donner une mission somme toute banale, mais parce que je pense qu'elle est adaptée à tes capacités, et je suis persuadé que tu seras capable de l'exécuter avec brio. Je compte sur toi pour y mettre du zèle. Tu seras chargé de diriger une des équipes de destruction, c'est à dire que tu recevras une carte du pays de la roche sur laquelle tu pourras identifier les villages cibles. Ensuite, j'exige de ton équipe d'exterminer la population du maximum de ces villages, sans bien entendu te faire prendre.

Sergerk fronça les sourcils. D'un côté, il ne comprenait pas qu'on qualifie une mission de destruction de village de "banale", mais surtout, il doutait de sa capacité à mettre à bien ce projet. Les techniques de sabre et de Futon ne sont pas utiles en destruction et il n'avait aucune expérience pour diriger des hommes. Mais si tel était sa mission, il la mènerait à bien ou à la mort, quoi qu'il se passe. Si il mourrait c'est qu'il n'était pas assez fort et il ne pourrais que s'en vouloir à lui-même.

Lorsque tu auras balayé cette zone, et il lui montra d'un geste du doigt sur la carte abîmée, rentre à Suna et accomplis ta mission d'origine. Tu y trouveras les personnes dont je t'avais parlé, et vous pourrez vous mettre immédiatement au travail. Je serai de retour sous peu. As-tu la moindre question ?

- Pas grand-choses à demander si ce n'est le nombre de village à détruire et le nombre de shinobi dans mon unité. Je partirais directement après avoir ces informations et la carte.




_________________
La mort est-elle la dernière phase ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t583-annales-de-sergerk-rasack#3706 https://sns-rp.forumgratuit.org/t579-bingo-book-de-sergerk-rasack-termine https://sns-rp.forumgratuit.org/t570-sergerk-rasack-termine
Invité
Invité
avatar

Murder, smother, bury... That's the plan ? Empty
MessageSujet: Re: Murder, smother, bury... That's the plan ?   Murder, smother, bury... That's the plan ? EmptySam 5 Oct - 19:25

- Pas grand-choses à demander si ce n'est le nombre de village à détruire et le nombre de shinobi dans mon unité. Je partirais directement après avoir ces informations et la carte.

Shunsuke soupira comme il en avait, hélas, l'habitude, un peu déçu. Il aurait espéré de la curiosité de la part de Sergerk, mais savait qu'il était responsable de ce formatage. Il l'avait voulu, après tout. Il avait souhaité des soldats obéissants ne posant pas de question, et Sergerk le lui rendait bien. C'est donc avec un regard triste qu'il tendit la carte à Sergerk.

– Le nombre de villages est indiqué sur la carte, je te laisse la consulter. Quant au nombre d'hommes dans ton unité, ils sont neuf, avec toi cela fait un total de dix assassins. Tu peux partir.

Sergerk effectua une petite courbette, se retourna, puis se dirigea vers la porte. C'est alors que Shunsuke ne put s'empêcher de le retenir :

– Attend, Sergerk ! Surpris, ce dernier s'immobilisa avant de se retourner pour regarder son Kage, intrigué. J'ai plusieurs choses importantes à te dire. Reste.

Shunsuke fronça les sourcils en fermant les yeux, contrarié. Il n'avait pas envie de donner l'image de quelqu'un d'hésitant, et aurait préféré que les choses se passent autrement. Mais il était important d'informer Sergerk de la suite des opérations, et son orgueil n'avait pas à rentrer en compte. Avant la vanité, l'efficacité. Il ne savait pas comment les choses allaient se passer, et comme, pour la première fois depuis une éternité, il n'allait pas donner un ordre, mais faire une demande, Shunsuke étant en proie au doute. Que ferait-il si jamais il refusait ? C'était impensable, aussi n'avait-il pas prévu d'échappatoire dans ce cas précis. C'était comme faire un numéro de haute voltige sans filet. Mais n'était-il pas habitué à être au dessus du reste du monde, loin au delà ? Il n'avait pas de raison de s'inquiéter. Il n'était pas qu'un despote. Il était le Kazekage. Lorsqu'il parla, c'était avec une confiance renouvelée.

– Il y a plusieurs choses dont je souhaite te parler, Sergerk. La première concerne l'examen. Je sais que tu es quelqu'un de très indépendant. Tu dépend farouchement tes propres intérêts et tu n'es pas un soldat sans cervelle, contrairement à nombre des shinobis de Suna. Je ne les blâme pas, j'en suis satisfait, tu comprend. J'attend d'eux cette obéissance aveugle. Mais toi... Tu refuses cet aveuglement. Tu as confiance en moi, je crois, peut-être aveuglément d'ailleurs, mais pas au point de m'obéir aveuglément. Et j'apprécie ta loyauté. Même si tu as participé à cet examen pour ta propre ascension, totalement dépourvu de motivations patriotiques, tu as été capable de me rendre fier de toi. J'espère que tu acceptes cette soumission forcée sans trop de ressentiment à mon égard, Sergerk. Je serais peiné de devoir lutter pour que tu restes à mon service. Penses-tu avoir suffisamment confiance en moi pour me suivre là où tu penserais la mort te prendre ?

Shunsuke attendait beaucoup de la réponse de Sergerk. Il était important qu'il comprenne ce que le jeune homme avait derrière la tête, qu'il puisse appréhender l'intensité de sa loyauté. Il savait qu'il invitait pour la première fois un de ses hommes à s'exprimer librement, et avait peur de voir le résultat. Sergerk était probablement l'un des seuls Suna-jin qu'il ne se satisferait pas de manipuler, et comme tout shinobi de confiance, qu'il prendrait plaisir à révéler. Sergerk avait un énorme potentiel. Mais il ne le laisserait pas s'en rendre compte sans s'assurer de sa loyauté la plus totale.
Revenir en haut Aller en bas
Sergerk Rasack

Sergerk Rasack
Messages : 1088

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: ...
Talents:

Murder, smother, bury... That's the plan ? Empty
MessageSujet: Re: Murder, smother, bury... That's the plan ?   Murder, smother, bury... That's the plan ? EmptySam 5 Oct - 20:24

Sergerk écarquilla les yeux, fait qu'il cacha en fronçant les sourcils. Son Kazekage venait de soupirer ? Non. Son Kazekage venait de soupirer. Aucune question à se poser là-dessus. A part celle de savoir la raison de cette résignation. Avait-il fait quelque chose de déplaisant ? Il avait pourtant consenti à rester à sa place cette fois-ci... Il serra les dents devant l'air triste qui n'allait pas au chef de Suna, pendant que celui-ci lui tendait la carte en question.

– Le nombre de villages est indiqué sur la carte, je te laisse la consulter. Quant au nombre d'hommes dans ton unité, ils sont neuf, avec toi cela fait un total de dix assassins. Tu peux partir.

Le sabreur déglutit et se pencha respectueusement, annonçant son départ. Il avait assimiler les informations données, surtout le nombre de l'unité qu'il commanderais, plutôt grande pour une mission d'attaque rapide et pour un début en matière de direction. Mais ça, il ne s'en inquiétait que secondement. Il y avait eu un problème dans sa dernière phrase, sans qu'il comprenne de quoi il s'agissait. Mais il ne se décida pas à poser la question et se tourna vers la porte.

– Attend, Sergerk !

Il déglutit et se tourna lentement vers son Kage. Shunsuke était assez imprévisible, alors le voir à ce point calme lui faisait tout de même froid dans le dos. Il leva un sourcil, posant la question muette et inutile de savoir ce que son maître voulait.

- J'ai plusieurs choses importantes à te dire. Reste.

Alors que Sergerk se repositionnais au centre de la pièce, il réfléchissait rapidement sur ce qui était en train de se passer. Il ne l'avait rencontré que quelques fois, mais il savait que Shunsuke n'était pas quelqu'un qui aimait faire attendre pour rien ou qui oublie quelque chose d'important. Et à la manière dont il fermait les yeux, concentré surement sur ses pensées, il y avait de quoi se poser des questions sur le dirigeant du pays du vent. Le blond n'avait jamais remit en doute l'autorité et la fermeté de son Kage. L'hésitation ne convenait pas à un visage de dirigeant devant un soldat. Il se reprit quand même, revenant à une expression calme et sereine. Ce qui ne lui allait pas non plus, il fallait l'avouer. Cela n'était pas de réprimande qu'il allait parler, mais de quelque chose de bien plus important au point de le faire changer de comportement, dans un aussi court laps de temps qu'il soit.

– Il y a plusieurs choses dont je souhaite te parler, Sergerk. La première concerne l'examen. Je sais que tu es quelqu'un de très indépendant. Tu dépend farouchement tes propres intérêts et tu n'es pas un soldat sans cervelle, contrairement à nombre des shinobis de Suna. Je ne les blâme pas, j'en suis satisfait, tu comprend. J'attend d'eux cette obéissance aveugle. Mais toi... Tu refuses cet aveuglement.

Était-il en train de remettre sa loyauté en question ? Non, c'était impensable, surtout au vu de la satisfaction qu'il lui avait donné les derniers jours. Oui il avait constaté sa différence par rapport aux idiots qui se contentaient d'obéir sans avoir un minimum de jugeote, et le Kazekage le savait mieux que lui encore. Mais il avait des projets personnels pour l'avenir faisant qu'il fasse parfois passer le village au second plan, comme lors du tournoi, mais avait-il montré cette face de lui trop ouvertement ? Non... Il fallait se retirer l'idée de la tête, le Kinbara semblait avoir une autre idée en tête, au point de le faire hésiter. Une condamnation ou une remise en place ne lui aurait demandé que deux phrase et peut-être d'un coup ou deux. Et là, il ne sentait pas mal à l'aise, juste que, dans ce lieu sombre (qu'il pouvait percevoir malgré ses yeux) devant une personne imposant une telle pression, l'attente devenait très difficilement supportable. Mais il se forçait à rester impassible, comme toujours.

–  Tu as confiance en moi, je crois, peut-être aveuglément d'ailleurs, mais pas au point de m'obéir aveuglément. Et j'apprécie ta loyauté. Même si tu as participé à cet examen pour ta propre ascension, totalement dépourvu de motivations patriotiques, tu as été capable de me rendre fier de toi. J'espère que tu acceptes cette soumission forcée sans trop de ressentiment à mon égard, Sergerk. Je serais peiné de devoir lutter pour que tu restes à mon service.

Alors il avait été voyant pour le Kazekage qu'il n'avait pas gagner pour Suna. Mais tant que cela restait dans cette optique pour les autres spectateurs ça devrait allé. Mais la dernière phrase semait encore plus de question dans son esprit. Il avait l'habitude de s'en poser mais à ce point... Pourquoi le Kazekage serait peiné de tuer un sous-fifre ? Pourquoi luterait-il contre une rébellion de sa part ? Et pourquoi diable le trahirait-il ? Sergerk avait toujours été fidèle et loyal, il n'allait pas changer du jour au lendemain. Et ses quelques désaccords avec son maître Kazekage n'était rien comparé au dévouement qu'il lui portait. Et il pensait l'avoir démontrer plus d'une fois. Que se passait-il dans la tête de Shunsuke ? Encore une question. Au final, toutes ces questions lui encombraient l'esprit, alors il prit son mal en patience et attendit la suite. Qui ne fit que lui remettre plus de question en tête.

– Penses-tu avoir suffisamment confiance en moi pour me suivre là où tu penserais la mort te prendre ?

... La question résonna en boucle dans sa tête. Qu'avait-il l'intention de faire ? Pourquoi une question de ce type alors qu'il venait de lui confier une mission importante, même deux. Pouvait-il réellement douté de sa confiance. Toujours pas. Alors c'est que la confiance démontré n'était pas suffisante pour qu'il se devait de lui proposer. Il pouvait donné sa vie pour son Kage, bien qu'il ne pense que cela soit la meilleure chose à faire. Un cadavre reste inutile, tant personnellement que collectivement. Certains dirons que le but est de mourir en héros. Non, le but, c'est d'être un héros sans mourir. Une fois mort, tu ne sers plus à rien. Et là, il ne pouvait donné de réponse sans savoir plus. tant pis pour les résolutions, elles attendraient avec lui.

- Je ne peux imaginer l'inimaginable, pourriez-vous me préciser votre pensée ? Je ne pense pas que la mort soit voter but pour vous ou vos shinobis. Alors je ne peux vous répondre sur une question aussi vague.

Il fit une pose, ne décrochant toujours pas les yeux de ceux de son Kage, toujours aussi imposant malgré qu'il soit plus petit que le sabreur. Mais ça personne ne pouvait lutté... Et là, il lâchait ce qu'il avait envie de dire. Shunsuke ne laissait pas souvent ses shinobis avec une telle marche de manœuvre pour ses questions. Sergerk savait qu'il était probablement un des seul à avoir entendu quelque chose du genre sortir des lèvre de celui réputé pour être un tyran total.

- Maître Kazekage, Ou voulez-vous que je vous suive ? Dites moi qui je suit, je vous dirais ce que je suis.

_________________
La mort est-elle la dernière phase ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t583-annales-de-sergerk-rasack#3706 https://sns-rp.forumgratuit.org/t579-bingo-book-de-sergerk-rasack-termine https://sns-rp.forumgratuit.org/t570-sergerk-rasack-termine
Invité
Invité
avatar

Murder, smother, bury... That's the plan ? Empty
MessageSujet: Re: Murder, smother, bury... That's the plan ?   Murder, smother, bury... That's the plan ? EmptyJeu 2 Jan - 0:54

Shunsuke comprit en écoutant la réponse de Sergerk qu'il s'était mal exprimé. Pire, que Sergerk ne le comprenait pas. Evidemment qu'il ne souhaitait pas gaspiller sa vie... Elle lui était bien trop précieuse. Mais comment dire ce qu'il avait toujours tu ? Comment exprimer ce dont il avait tenté de nier l'existence ? Il ne trouvait pas les mots justes, lui, le Kazekage, orateur de talent et despote au charisme prodigieux. Annoncer la mort d'un criminel, déclamer une sentence au tribunal, galvaniser ses armées, ça, il savait le faire. Mais se confier à quelqu'un, compter sur quelqu'un, ça... Même les douzes ne savaient rien de plus sur lui que nécessaire.

- Maître Kazekage, Ou voulez-vous que je vous suive ? Dites moi qui je suit, je vous dirais ce que je suis.

Bigre. Sergerk venait là de poser la question la plus embarrassante qu'on ait jamais osé prononcer devant lui. Qui était-il réellement ? Pas de faux-fuyants devant celui qui serait amené à le suivre. Shunsuke accusa le coup, dodelina légèrement de la tête comme s'il était déconnecté du monde réel, et fit une introspection sur lui-même. Il était le dirigeant de Suna. Celui qui élèverait ce village au dessus des autres, celui qui lui rendrait la gloire qui était sienne. Il était l'assassin de Gaara, le plus grand shinobi depuis Madara et Hashirama. Il était le chef d'une des armées les plus puissantes que le monde shinobi ait connu. Et il était celui qui élèverait Sergerk à l'égal des plus grands.

Shunsuke déglutit calmement, rasséréné. Il était satisfait d'avoir trouvé sa réponse. L'instant avait été infime, mais il avait paru à Shun durer une éternité. Il n'hésitait que rarement, et se posait encore plus rarement des questions. Il était impulsif, et faisait en général confiance à son intuition. On aurait dit un autre homme assis au bureau, comme si toute son autorité l'avait quitté.

– Tu suis celui qui te rendras plus fort. Sergerk, je n'ai jamais fait confiance à un de mes shinobis autant qu'à toi. Et j'ai peur que tu me trahisses car je ne peux lire dans tes pensées. Malgré cela... Je souhaite t’entraîner. Je souhaite que tu surpasses les autres Kages. Tu auras besoin de cette puissance car j'ai besoin de toi là où tu n'aurais imaginé que je solliciterais ton aide. Sergerk, te sens-tu capable de me suivre dans le désert afin que je te fasse partager l'essence de ma puissance ? Je connais des techniques que tu ne pourrais que rêver de maîtriser un jour, la force que tu acquerras surpasseras tout ce que tu as pu imaginer. Réalises-tu l'ampleur de ce que je te demande ?

Shunsuke sentit ses doigts trembler alors qu'il s'apprêtait à dire la vérité à Sergerk. Comment allait-il réagir ? Pendant un instant, il hésita. Et s'il ne lui disait pas la raison de cette décision ? Après tout, ils avaient d'autres chats à fouetter, et l'heure tournait. Mais il rejeta cette option. Trahir la confiance de Sergerk serait la dernière chose à faire. Il n'attendit pas que celui-ci réponde avant de révéler la véritable raison de sa venue ici :

– Sergerk, j'ai besoin de toi. J'ai besoin de toi car tu devras prendre ma place quand je ne serai plus là.

Il avait terminé ses mots avait la fermeté qui lui était coutumière, son assurance retrouvée. Il ne sourit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Sergerk Rasack

Sergerk Rasack
Messages : 1088

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: ...
Talents:

Murder, smother, bury... That's the plan ? Empty
MessageSujet: Re: Murder, smother, bury... That's the plan ?   Murder, smother, bury... That's the plan ? EmptyJeu 2 Jan - 21:22

L'attitude du Kazekage se faisant de plus en plus éloignée de celle qu'il mettait en avant les jours après les autres, la pièce mal éclairée semblait devenir de plus en plus oppressante, semblant réduire l'espace dans lequel Sergerk se posait de plus en plus de question, sur son Kage, sur lui-même et sur tout ce qui pouvait maintenant se passer dans la pièce bien que, sur les trois sujets, il n'ai aucune idée précise sur les réponses. Tout ce qu'il savait c'est qu'il allait se passer quelque chose qui le surprendrait. Keep calm. La prochaine intervention de Shunsuke allait surement le déstabiliser, il se devait de rester droit et impassible...

De son côté, le dirigeant de la nation du sable avait tressailli à sa question, un détail qui n'avait pas échappé au sabreur. Et comme bon nombre de fois déjà, le junnin se dit que c'était la première et surement une des dernières fois qu'il le verrait faire cela. Une pointe d'hésitation avant de déglutir et de se remettre dans son état normal de l'entretien, toujours aussi anormal pour le personnage. Sergerk avait déjà vu quelques instants auparavant la fermeté de son dirigeant mise de côté. Mais cette fois-ci, c'était toute l'emprise de son caractère qui se dissipait et qui se fit ressentir dans sa voix pourtant volontairement semblable à l'ordinaire.

- Tu suis celui qui te rendras plus fort. Sergerk, je n'ai jamais fait confiance à un de mes shinobis autant qu'à toi. Et j'ai peur que tu me trahisses car je ne peux lire dans tes pensées. Malgré cela...

Une goutte de sueur perla sur le front du Rasack, émanent d'une incompréhension des paroles de son Kage ou de l'anticipation du reste de celles-ci. Peut-être les deux. Surement. Il avait la confiance de Shunsuke. Bien que le Kazekage ne sache la réciprocité de ce sentiment. Sergerk serra les dents en se demandant si la première partie de la phrase ne voilait pas la mise à l'œuvre de cette confiance. Il ne pouvait pas lire dans les pensées du sabreur et heureusement, car dans le moment présent il ne verrait rien de plus qu'une... dont le junnin ne pouvait se convaincre lui-même.

- Je souhaite t’entraîner.



...



-  Je souhaite que tu surpasses les autres Kages. Tu auras besoin de cette puissance car j'ai besoin de toi là où tu n'aurais imaginé que je solliciterais ton aide. Sergerk, te sens-tu capable de me suivre dans le désert afin que je te fasse partager l'essence de ma puissance ? Je connais des techniques que tu ne pourrais que rêver de maîtriser un jour, la force que tu acquerras surpasseras tout ce que tu as pu imaginer. Réalises-tu l'ampleur de ce que je te demande ?

Le problème était que non. Il ne réalisait pas sur l'instant. Son esprit commençait peu à peu à émerger de la marée d'information et surtout de question qu'il se devait de digérer en un temps records. Pas le temps de réfléchir plus que ça. Mais... Se faire... Entraîner par le Kazekage en personne ? Qui pourrait, en connaissance de cause, dignement se rendre compte de ce que cela impliquait. Être entraîner par celui qui pouvait se prétendre meilleur shinobi des cinq grands pays. La respiration de Sergerk s'accélérait alors que la seule chose qu'il ne puisse envisager de dire pour le moment était un "quoi ?" pitoyable. Mais l'idée de son Kage était clair. Et malgré sa préparation, la surprise le terrassait à présent. Ce moment où enfin, il réalisait la demande. Et se posait la question.

Pourquoi ?

Mais il n'eut pas le temps de reprendre suffisamment le contrôle de son corps pour s'exprimer que déjà Shunsuke le devançait en y répondant directement et sans détour, la voix revenu d'un calme fixe et pourtant s'imposant fermement dans le silence ambiant que rien ne trahissait.

- Sergerk, j'ai besoin de toi. J'ai besoin de toi car tu devras prendre ma place quand je ne serai plus là.

Plus... Là... Cela signifiait-il que... ? Sergerk fit un pas en arrière en se stabilisant sans sérénité dans ses jambes. Il ne pouvait vraiment le croire. Le Kinbara ne serait plus là... Et à sa place... Lui deviendrait Kazekage ? Mais... Pourquoi ? N'y avait-il pas de shinobis bien plus doué que lui dans le pays du vent. Lui qui n'était que fraîchement promu au rang assez prestigieux mais dans ce contexte presque minable de junnin ? La confiance du Kazekage... La confiance de Shunsuke... Depuis quand... ?

Il finit par reprendre lentement sa respiration. Quoi que soit ce qu'il aurait put prévoir, l'entretien le laissait profondément perplexe et désorienté dans des méandres de questionnement sans fin. Il ferma les yeux quelques secondes puis, se remettant dans une position droite et digne, ouvrit la bouche et il fallut encore un instant avant d'entendre un son en sortir :

- Maître Kazekage... Je... Je suis prêt. Je vous suivrais dans le désert et je vous jure que là-bas, je ne mourrais pas. Vous me laisser une chance de prouver que ma confiance en vous égale au moins celle que vous avez en moi. Et si je dois la trahir, c'est que ne mérite rien, même pas la mort.

Il prit une grande respiration en la relâchant dans un grand soupir en baissant la tête. Il n'avait toujours pas les idées clairs mais se devait de parler franchement. Par respect à celui qui l'avait fait avant lui. Une question d'honneur. Sa vie prenait le plus grand tournant jamais abordé, il resterait au milieu de la route envers et contre tous. Il releva la tête et plongea directement son regard dans celui du Kinbara.

- Je suis prêt. J'en fait le serment.

_________________
La mort est-elle la dernière phase ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t583-annales-de-sergerk-rasack#3706 https://sns-rp.forumgratuit.org/t579-bingo-book-de-sergerk-rasack-termine https://sns-rp.forumgratuit.org/t570-sergerk-rasack-termine
Invité
Invité
avatar

Murder, smother, bury... That's the plan ? Empty
MessageSujet: Re: Murder, smother, bury... That's the plan ?   Murder, smother, bury... That's the plan ? EmptyDim 5 Jan - 1:23

- Je suis prêt. J'en fait le serment.

Enfin. Il avait juré. C'était une simple promesse comme tant d'autres, mais pourtant, Shunsuke l'avait attendue avec tant d'impatience. Des serments d'allégeance, il en avait entendu tant... Certains prononcés avec ferveur, comme les 12, d'autres par couardise, comme la majorité de ses hommes probablement. Mais là, Sergerk avait prêté serment. Et ces simples mots avaient pour le Kazekage la valeur de l'or pur. L'idée même de confier l'oeuvre de sa vie à quelqu'un d'autre que lui lui donnait des sueurs froides. Il avait confiance en Sergerk comme jamais. La notion même de confiance lui était étrangère avant de rencontrer cet homme. c'était étrange, mais le juunin exerçait un pouvoir incroyable sur lui, une sorte de magnétisme, comme un reflet de lui-même. C'était sûrement ce qu'il appréciait chez lui. Leurs points communs. Sa fermeté. Sa volonté. Et sa fidélité à toute épreuve. La qualité la plus importante d'un shinobi était sa loyauté. Car un shinobi ne vivait que pour son village. Où, dans le cas de Sergerk, le défendrait coûte que coûte.

Suna était fragile, comme un insecte à la carapace solide qui ne serait que faiblesse à l'intérieur. Les faiblesses de l'armée sunienne était évidente, car le climat de peur qui y régnait surpassait tout le reste. Sergerk serait capable de maintenir discipline, cohésion et confiance entre les suna-jin. Mieux encore, il arriverait peut-être à inspirer confiance dans le coeur de ceux s'étant détourné de Shunsuke par peur, ou par loyauté stupide envers Gaara. Il était l'homme de la situation. La puissance, il ne l'avait pas encore, n'importe quel Kage l'aurait tué sans difficulté. Mais il avait tout le temps de l’acquérir. Ce qui était important, c'était qu'il possède les qualités d'un grand dirigeant. Et Même s'il ne le soupçonnait pas encore, il avait l'étoffe d'un grand chef. Peut-être même son égal. Il tressaillit à cette idée. Sergerk le fascinait.

Shunsuke laissait alors la satisfaction s'imprimer sur son visage, et le premier sourire sincère qu'il n'avait jamais eu depuis longtemps se dessina sur ses lèvres. Il se sentait... bien. Il était rassuré, apaisé, serein. Suna était entre de bonnes mains. Le reste n'était que formalité.

Il jeta un regard curieux à Sergerk qui restait droit comme un I, très formel. Bien. Ils n'étaient pas amis pour autant. Shunsuke n'avait pas d'ami. Sergerk était son successeur. Son vassal et son futur bras droit. Leur relation était celle d'un maître à son élève, pas d'égal à égal. Et les deux hommes, emplis de respect l'un pour l'autre, se satisfaisaient de cette situation. L'humilité du jeune juunin était remarquable. Sûrement une des choses qu'il appréciait le plus chez Sergerk. Même après les révélations de son seigneur, il était resté à sa place : celle d'un shinobi de Suna, au service du Kazekage. Son visage impassible ne trahissait pas les abyssales réflexions qui devaient probablement bouillonner sous son crâne.

Puis Shunsuke décida que ce jeu avait assez duré.

–,Parfait. Tu me rejoindras à Suna une fois ta mission terminée. Va.

Lorsque le jeune homme quitta la pièce, Shunsuke Kinbara était immobile. Il le fixa dans le dos alors qu'il partait, ne le lâcha pas des yeux alors qu'il refermait la porte derrière lui. C'est alors que le Kazekage éclata de rire ! La pièce était suffisamment insonorisée pour que personne ne puisse l'entendre, mais les échos démoniaques de sa voix retentirent encore pendant plusieurs secondes avant qu'il ne se décide à appeler le shinobi suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Murder, smother, bury... That's the plan ? Empty
MessageSujet: Re: Murder, smother, bury... That's the plan ?   Murder, smother, bury... That's the plan ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Murder, smother, bury... That's the plan ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Tsuchi no kuni :: Iwagakure no Sato :: Rues et ruelles-
Sauter vers: