-17%
Le deal à ne pas rater :
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
149.99 € 179.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un accueil chaleureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Un accueil chaleureux Empty
MessageSujet: Un accueil chaleureux   Un accueil chaleureux EmptyMar 3 Juil - 19:19

Lorsqu’il était arrivé au grand village caché dans les nuages en compagnie de son ami de fortune, Yukimishi avait été immédiatement transporté dans un centre hospitalier. Zatôïchi avait lui aussi eu droit au même traitement, mais ce qui surprit le samouraï lors de son arrivée, fut de constater que c’est Zatoïchi qui donnait les ordres à ses hommes, il devait donc être un haut gradé ou du moins quelqu’un de très respectable dans son village. Ils avaient été placés dans la même chambre car ils étaient tous deux victimes du même sortilège et il était plus simple pour les médecins de les avoir à porté de main en permanence. Les toubibs étaient affolés, surtout en voyant l’état des yeux de Zatoïchi. Ils tentèrent de nombreux remèdes tous plus immondes les uns que les autres et ils leur firent de nombreuses piqûres. Finalement l’effet du maléfice s’estompa progressivement de lui-même, sans que la médecine moderne n’y soit pour rien. La technique de ce Kazeigan ne devait pas être infinie.

Un peu plus tard, Yukimishi apprit de la bouche de Zatoïchi que ce dernier était le Raikage du village. Bien entendu sa surprise fut totale. Le samouraï ne manqua pas de le remercier de nombreuses fois pour l’avoir aidé lors de l‘attaque qu‘ils avaient subis. Il exprima clairement l’honneur qu’il avait eu à combattre au côté d’un homme aussi prestigieux que le Raikage. Après cette longue cérémonie de politesses et de remerciements les deux hommes continuèrent de discuter dans le bureau de Zatoïchi. Ils philosophèrent longuement sur le bien et le mal, sur la meilleure manière d’obtenir la paix et sur diverses et autres choses passionnantes. Yukimishi fut ravi de constater qu’ils étaient tout deux sur la même longueur d’onde, la discussion n’en était que plus agréable. À la fin d’une entrevue de plus de trois heures Yukimishi en vint à considérer Zatoïchi comme un ami. Il espérait que cela soit réciproque pour le Raikage. À la fin de la journée, juste avant de partir pour l’auberge où on lui avait réservé une chambre (gratuite), il remercia une dernière fois Zatoïchi pour sa formidable hospitalité puis ajouta :

– Sache que tu peux compter sur moi, si un de ces jours tu en as besoin, je t’aiderai. Le pays du fer ne s’alliera pas avec le pays de la foudre pas plus qu’avec un autre pays, mais tu peux me considérer comme ton allier personnel. Tant que tu garderas tes convictions et ta volonté de faire le bien je serai à tes côtés, que tu sois kage, genin, civil ou déserteur.

~~~~~

Cela faisait déjà un bon mois que Yukimishi vivait à Kumo en tant qu’invité personnel du Raikage. Le samouraï était heureux de pouvoir rompre avec la monotonie de son village d’origine. Pour lui, ici, tout était magique. Il regardait le monde qui l’entour avec les yeux émerveillés d’un gamin de cinq ans. Il avait pu goûter à des plats dont il ne soupçonnait même pas l’existence. Il avait pu entendre de nombreux contes et légendes du pays tous plus passionnants les uns que les autres. Il s’efforçait même de retenir ceux qui le marquaient le plus pour pouvoir les transmettre à son maître lorsqu’il rentrerait au pays du fer. Yukimishi avait aussi découvert de nombreuses œuvres d’art étonnantes comme des grottes entières recouvertes de fresques colorées.

Le samouraï avait aussi voulu se rendre utile pour payer sa chambre à l’auberge. Il n’acceptait pas les traitements de faveur. C’est ainsi qu’il passa des journées aux fermes pour aider à la récolte ou au bétail. Il aida aussi un potier qui manquait de personnel à finir ses commandes ce qui lui permit d’apprendre le métier. Il s’investit même dans la construction d’un mur qui était censé remplacer l’ancien et agrandir la superficie du village. Zatoïchi était un peu gêné de voir son invité travailler pour son village alors qu’il n’avait aucune obligation, mais quand le samouraï lui eut affirmé que cela lui faisait plaisir il ne tenta plus de l’en empêcher et en vint même à le remercier pour son attention envers une patrie étrangère. Ces nombreuses actions à travers le village lui permirent de faire de nombreuses connaissances parmi le peuple du pays de la foudre. Il devint même bon ami avec le potier et un des fermiers. Yukimishi aimait cette manière de vivre. Chaque jour il s’enrichissait de nouvelles découvertes et de nouvelles connaissances. Le samouraï était heureux ainsi… mais il devrait bientôt repartir, car l’appel de l’inconnu était plus fort que tout et il lui tardait de découvrir les autres pays de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un accueil chaleureux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Kaminari no Kuni :: Kumogakure no Sato-
Sauter vers: