Partagez
 

 Kijin, force brute à l'état pur...Complète]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Kijin, force brute à l'état pur...Complète] Empty
MessageSujet: Kijin, force brute à l'état pur...Complète]   Kijin, force brute à l'état pur...Complète] EmptyMar 21 Jan - 10:26





NOM

Prénom



In Rp...


• Âge : 25 ans
• Nom : Inconnu
• Prénom : Kijin
• Sexe : Masculin
• Nindo : La force brute résout énormément de problème. Rencontrer Hachibi.
• Village : Kumo
• Clan : Clan Yajuu [Animal Sauvage]
• Grade : Grade supérieur de Kumo
Bingo-Book (Remplacer https://sns-rp.forumgratuit.org/URL_DE_VOTRE_BINGO_BOOK par l'adresse de votre Bingo-Book. Puis supprimer ce message.)



On n'oublie pas un visage...


Les ténèbres lisibles par un simple regard, un froid glacial qui viendra vous faire frissonner, de vos orteils au bout de vos cheveux… Un charisme hors du commun, une capacité inconsciente à intimider plutôt qu’à rallier… Pourquoi en est-ce ainsi ? Une vie difficile marque. Plus encore, tel un messager de la mort, une tenue ne laissant pas indifférente, une prestance à toute épreuve. Un regard qui en dit long. A travers ses yeux brûlent les flammes de la vengeance, les flammes d’une souffrance éternelle qui ne demande qu’à être vengée. Un regard insufflant la haine et la tristesse, un mélange explosif. Pareil a des rubis, ces yeux verts ne vous laisseront pas indifférent. Tel des émeraudes bruts, cette couleur verdoyante d’un clair et d’une pureté remarquable, impose aussi une certaine droiture, dureté, malgré une méchanceté gratuite qui n’existe pas. Voilà quoi dire sur ce regard. Insister pour mieux comprendre, vous comprendrez lorsque vous l’aurez rencontré, lorsque je serais face à vous.


Contrastant ce point, un visage doux, aucune ride, une peau claire et propre, non pas d’air féminin, il a tout de même un côté rassurant, une certaine douceur qui malgré un regard pesant, vous laissera l’approcher. Autre point spécifique, sa chevelure qu’il tient de son père. Longue, fine, elle est d’une couleur clair de lune, un mélange de gris clair aux reflets bleutés, tombant à peu près au niveau du bas de son dos, lui donnant un véritable air de samouraï. Au vent, elle flotte tel un étendard au gré des courants d’air, donnant un aspect de conquérant. Une tenue hors du commun, mais à la fois classe. Un mélange entre une tenu de samouraï et un kimono, cette longue veste noire allant jusqu’à ses genoux  lui donnant l’aspect d’un messager de la mort. Ne manquant que la faux, il est équipé d’une arme unique provenant du vieux continent, associée à ce dernier, acquise grâce à père. Deux épaulières en acier léger, tapé par des marteaux d’antan, habile et doué forgeron lui taillent sur mesure ces deux protections grisâtres. Autre aspect très particulier au niveau « physique », son chakra, bien qu’aucune utilité, crée des pétales de fleurs de cerisiers roses, dès lors qu’il rentre dans son mode combat.


En combat, parlons de son aspect physique, car il est pour ainsi dire unique quand au maniement de son Nodashi. Une posture intimidante, laissant visuellement peu d’ouverture. Jambes fléchies, le fourreau de son katana se trouve au niveau de sa hanche droit, un gaucher. La main sur son fourreau, chaque coup donné est rapide, précis, et puissant. Après chaque coup, selon la méthode de combat utilisé, il rangera après chaque coup ou combo son Nodashi dans le fourreau avec une précision et une habileté unique. Mais ce n’est pas tout. Autre point unique et avantage certain, son art au combat à main nue. Il est une véritable brute, un bourrin sans merci. Ayant signé un pacte avec les Rhinocéros, sa force est incomparable. De plus, son art, bien que sauvage, est très fin. Une garde unique une posture inconnue, il se tient comme un combattant de boxe thaïlandaise. Jambe droit en avant, légèrement pliée pour en poser la pointe, son bras gauche à côté de son visage, sa main droite devant.


Dans les méandres de mes pensées...


Une vie atroce forgeant un caractère de roc. Un passé de souffrance, une différence évidente refusée par tous. Voilà le courant de la vie, voila ce qui forge un homme. Une discrétion constante, il n’aime pas se faire remarquer. Rare sont les paroles émises, mais il la prend lorsqu’il le faut. N’aimant parler pour rien, il n’a jamais vraiment eu  qui parler, mais n’est pas pour autant associable. Au contraire, même étant une bête féroce, un détenteur de force extrême, cela ne lui monte pas à la tête. A l’écoute, il est attentif et aime à aider les siens. Très bon esprit de solidarité, il est préférable de ne pas le décevoir faisant preuve d’une patience intrigante, cet homme vous paraîtra très discret, très réservé, détestant exposer sa vie au premier venu. De nature droite et ferme, il possède complètement un caractère de meneur. Il adore mélanger l’autorité et fraternité, associant ces deux avec une habileté intéressante, et de manière totalement adroite. Il aime cependant à rester seul, du moins il n’a connu que cela, en vue de sa vie menée. Cependant, il a un défaut pour certain, une qualité pour d’autre, accorder sa confiance est une chose très difficile, pas étonnant en vue de son passé. Il faudra véritablement faire ses preuves.


Ne portant aucun préjugés, il laissera faire, et regardera comment se comporte autrui. Trop d’enthousiasme peut le freiner, ayant crainte que les paroles ne suivent pas les actes. Un « je m’en foutiste » sera aussi prohibé dans son entourage. Cependant, certaines rencontre pourraient changer sa vision des choses, comme celle avec Kumo, le fameux pays des nuages. Il prendra alors un peu plus confiance en soi, et n’hésitera plus  prendre les directives qu’il en juge nécessaire. Pensant beaucoup à son entourage bien qu’il soit restreint, ce pour qui il a de l’affection ou du respect, n’auront jamais de problème avec ce dernier. De nature loyale, son père lui a apprit à respecter l’autre, mais à ne jamais se faire marcher sur les pieds. De nature rancunière, le moindre faux pas sera irréversible. Ayant déjà du mal à accorder sa confiance, la première erreur risquerait de vous coûter. Non pas violent inutilement, il tirera un trait sur vous. Quand à la deuxième erreur, il sévira, et n’hésitera pas à vous rentrer dedans. Cependant, cette situation est assez rare.



Jamais je n'oublierai...



Ω Prélude Ω

Paysage ombragé, atmosphère lourde et pesante, la vie était un cadeau qui était parfois bafouée par la volonté de tierces personnes, d’avare et égoïstes. Avides de pouvoir et criminels sans scrupules, toutes les raisons sont bonnes pour suivre son nindô, balayant, éliminant, exterminant un peuple par un refus de différence catégorique. Qui étaient ces hommes ? Des dieux, peut être ? Des personnes supérieures, pour se débarrasser de toute une famille ou presque, sur un simple coup de tête, volonté déplacée et pourtant réelle ? Qui est-il, celui-là, pour se permettre de telles choses ? Faire subir de lourdes souffrances à un enfant, n’est-ce pas un crime sur la ligne directrice de la vie, séparant l’humain de l’animal ? Pourquoi l’homme est voué à détruire, à parsemer mort et chaos sur son chemin, au lieu de tendre la main, ne sommes-nous pas censé vivre en communauté ? Telle est la triste histoire d’un monde, qui a rapidement viré vinaigre, laissant s’échapper quelques notes d’espoir dans une chanson mélodramatique. De la poésie ? Jamais de la vie ! Comprenez, subtiles étrangers, étranges inconnus, que ma venue sur cette terre fut plus sombre que la vôtre. Déjà, je n’ai vu le jour dans le même monde que celui dans lequel nous sommes tous actuellement. C’est une image évidemment, mais pas tant que ça. Tout était si différent chez moi, vous ne pourriez en imaginer le dixième, mais je vais vous conter cela. Vous voulez tout savoir n’est-ce-pas ? Mais que dit cet homme ? Un monde différent du nôtre ? De quoi parle-t-il ? Patience, et entendez ces mots, qui peut être vous laisseront indifférent, peut être vous feront-ils prendre conscience, que même si vous aussi, avez eu une enfance difficile, votre vie fut rose arc-en-ciel à côté du vécu des miens…


Deux mots sur mère


Des souffrances interminables pour une femme courageuse. Un regard humant l’amour, la souffrance, et en même temps vide de toute émotions, simplement sur l’action concentrée à terminer sa tâche sans embûches… Je vous parle en effet de mère, une femme courageuse, pleine de vie mais à la fois intimidante, au regard glacial et au cœur immense. Elle se nommait Jenoa, femme sublime, reconnue par sa beauté, son intelligence, et son caractère fort. Mais elle avait aussi, un immense pouvoir, inconnu de tous, du moins de ceux qui se trouvaient sur le continent… Comme tous ceux du vieux continent, elle utilisait l’art des runes. Pour ce qui est de père, c’est une belle et longue histoire… Belle, tout dépends de comment vous voulez l’entendre. Homme de puissance au charisme étonnant, il fut une plaie pour le continent que vous connaissez. De nature discrète et vaillante, ce courageux homme avait quitté le continent pour rencontrer mère au vieux continent même. Tremblez chers lecteurs, car le nom de mon père a provoqué bien des silences morbides lorsqu’il fut prononcé. Il était en réalité, un des plus grand ninjas de l’Akatsuki que l’ère n’ai jamais connu.


Deux mots sur père


Seul, il mettait à genoux nombres de ninjas de n’importe quel niveau, et sa vie fut triste quand à son talent démesuré. Sa vie, en quelques mots, se résumait à enquêter sur une vie extérieure au continent que nous connaissons tous. Et oui, ignares et ignorants, cela fait bien longtemps que l’existence de ce continent a été découverte, mais personne n’en savez rien, même pas le propre chef de l’organisation, jadis. Le but de l’ancien chef (je vous parle de cela il y a des années, ce fut même mon grand père, étant lui aussi de l’Akatsuki, qui l’avait découvert, emportant son secret dans sa tombe) était de s’y rendre pour y conquérir les territoires. En réalité, son but était de toute dévaster, afin d’y lâcher les Bijuus, afin que personne ne puisse encore en entendre parler. Et tout cela, ayant pour fin de les contrôler, pour ensuite conquérir le continent. Mon père, lui aussi l’avait découvert, mais tout comme le sien, il ne voulait pas en parler. Il y avait bien une raison, effectivement. Il eu la chance de s’y rendre une fois, et avait rencontré cette jeune femme… Ma mère. Éperdument amoureux, il décida de suivre l’exemple de son père, et de l’emporter dans sa tombe. Cependant, d’autres membres de l’Akatsuki l’avaient vu partir et revenir, et en firent part aussitôt au chef, qui se mit à sa poursuite. Voilà comment je suis né, comment tout cela a commencé. Mon père rejoignit cette fameuse femme, et après quelques années, me mirent au monde…


Ω Jeunesse difficile Ω



Eternels regards de méfiance, nous étions vus comme des étrangers, bourreau de nature à nous « croiser » comme ils le disaient si bien. Pour cela, notre vie, fut un véritable enfer. Tout avait commencés avec quelques mots, ci et là, remarques débiles et inutiles de « jeune batard », mon surnom. Et ce n’était que le début. Dans le village où nous nous trouvions, certaines personnes nous avaient acceptés, et voyant que nous marchions tous dans le même sens, de plus en plus de personnes nous ouvrirent les bras. Hélas, jalousie entraîne haine et violence, certains n’acceptaient pas notre sort, qu’ils en décidèrent autrement. Faisant appel à d’autres villages aux alentours, ils se rassemblèrent, pour faire du notre un peuple soumis, menacé de mort au moindre faux pas. Nous nous trouvions dans une monarchie terriblement sadique, ayant pour but de causer notre mort naturelle, ou solitaire. Tout était moyen à nous mettre dans la panade, tout prétexte était bon pour nous glisser des bâtons dans les roues. Dès mon plus jeune âge, je me trouvais à l’académie, apprenant comme vous, mais avec les runes. Je m’y trouvais, alors que je n’avais pas encore l’âge pour y entrer, mais ils m’avaient dit faire preuve de « discernement impressionnant, une intelligence remarquable », donc j’y étais. Et déjà là, tous jeunes hommes innocents en bas âge qu’ils étaient, se mirent à me faire une misère, mais avec haine d’adulte, cela en était effrayant. Du moins au début, je m’y fis rapidement, je n’avais plus trop le choix. Apprenant cela dès les premiers jours d’école, mes parents en étaient à la fois outrés, et en colère. Mais que pouvaient-ils faire face à autant de monde ? Pour le moment rien, il fallait se faire discret, surtout avec les tensions causées par cela à notre sujet. Mais vous le savez bien, tout être humain voit un jour sa patience se ranger, pour dévoiler une haine sans égal…


Et il faut être prudent face à cela, car le mal risque de rester à jamais… Pour preuve, mon père avait fait preuve d’une patience hors normes, mais il restait tout de même un très puissant ninja, impassible et sans peur. Il savait très bien, en vue de ce vieux continent, qu’il pourrait utiliser son chakra, mais que de par le « pacte » qu’il avait signé avec les chefs de villages d’ici, il ne pourrait le malaxer à nouveau, donc ne pourrait pas survivre s’il venait à se défendre contre ces derniers. Ma mère, cependant, était très douée dans les runes, et en possédait des assez « spécifiques », tirant beaucoup vers les animaux, notamment deux, mythologique, sensés avoir écrit mon destin… De plus, sa véritable spécialité, était la connaissance qu’elle possédait dans l’art de l’assassinat, grâce à ses connaissances inouïes du corps humain, et de son intelligence.  Le taureau pour mon père, il possédait une technique unique, un senjutsu, lui permettant de fusionner en quelques sortes avec un taureau… Armé d’une énorme hache, il était un véritable bourrin, a la peau si épaisse que même certaines armes de jets n’arrivaient à le transpercer. Ma mère, elle aussi avait une rune lui permettant cela, mais avec une sorte de Kraken, Calamar géant à la force impressionnante. Cependant, cette technique risquait de lui coûter la vie à chaque utilisation et ce n’était qu’une couverture. Et oui, mes parents avaient beaucoup de points communs, une des raisons pour laquelle leur cœur se mirent aussitôt à flancher l’un pour l’autre. Et si je vous explique pourquoi cela, c’est qu’un jour, le pire arriva…


Rentrant de l’académie, je marchais tranquillement, sifflotant un air depuis ce matin, une chanson que j’avais énormément apprécié. Un orchestre très beau et complet, une chanson me correspondant totalement. Presque chez moi, il ne me restait que quelques mètres, lorsqu’une équipe ninja du village se mit en travers de mon chemin… Me pointant du doigt, ils possédaient tous leurs équipements sur eux, alors qu’aucune guerre n’était prévue. J’étais jeune, je devais avoir une dizaine d’années, mes souvenirs son vagues, mais m’ont marqués… Je n’étais qu’un enfant, et n’avais aucune arme, vu que j’étais à l’académie tout la sainte journée, ou presque. De plus, j’avais fais la promesse à père, de n’utiliser en aucun cas mon chakra. Jeune et naïf, je les regardais, tentant de discuter avec eux, mais rien à faire, ils n’étaient pas ouvert à cela. L’un d’entre eux, sortir un katana, auquel il accrocha une rune de flamme, rendant la lame brûlante, entourée d’une flamme. Riant, il se rapprochait de moi, puis me mit un gros coup de lame, à plat pour ne pas me trancher, mais assez fort pour me marquer, et surtout me brûler. Me relevant tant bien que mal, je lui dis qu’il était inutile d’en arriver là, mais dès lors que j’eu dis cela, des rires éclatèrent, encore plus fort, tandis que ses deux autres collègues firent la même chose. Ils se mirent à hurler à tort et à travers, que j’avais essayé d’utiliser mon chakra contre eux, ce qui ameuta quasiment tout le village.


Une masse de monde se trouvait rapidement en face de moi, je n’y croyais pas. Cependant, la plupart d’entre eux attendait que ce moment arrive, ils se réunirent donc tous rapidement. Je ne savais que faire, j’étais apeuré. Père m’avait toujours dit d’éviter le combat, cela risquait d’être dangereux. Mais pour qui ? Je l’écoutais mot pour mot, et ne faisais rien, alors qu’ils se rapprochaient de plus en plus, ces trois là me mettant toujours des coups… La foule était telle, que j’avais l’impression de voir une mer de tête qui se dressait devant moi. Au dernier moment, où l’un d’entre eux allait me donner un coup violent, je me mis à fermer les yeux, obéissant toujours aux directives familiales, mais tout le monde n’était pas du même avis ; Un grand silence tout à coup, lorsque cet homme, avait paré son coup en bloquant avec la main. Tournant la tête, je vis père, son regard avait changé, il se dirigeait vers cette foule tout en malaxant son chakra. Qu’était-il entrain de faire ? Il savait très bien, que son chakra ne pourra se renouveler ici, mais il se mit à imposer sa volonté, celle de me protéger, et de faire comprendre à tous ces gens là que bien que différent, nous ne comptions pas nous laisser faire. Dans un grondement fort et puissant, le chakra de père bouillonnait en lui. Je le regardais, sans pouvoir faire le moindre mouvement, à la fois fier de son geste, et effrayé par sa puissance. Et oui, lorsque j’étais jeune, j’étais discret, jusqu’ ce jour… Mon père, me jetai un regard profond, avec un petit sourire…


- Mon fils… Tu as parfaitement suivi mes instructions, et je suis fier de toi… Cependant, il faut que tu apprennes que tu ne dois faire de cadeau à personne, encore moins à ces charognards, car eux ne t’en feront pas. De plus, tu as quelque chose en toi, que tout le monde n’a pas… Tu l’as tiré de ta mère et moi, étant donné nous sommes les seuls à pouvoir te donner du chakra. Tu es affilié à eux créatures complètement différentes, et pourtant, te voilà sous l’influence d’un chakra très puissant mon fils… Du taureau, tu as tiré la force brute de ton père, moi… Tu pourras t’en servir, mais il te faut fuir ce continent… de ta mère, tu auras le savoir, la connaissance… Le véritable talent de ta mère, c’est la connaissance du corps humain, la ruse et la précision. Ta mère à un talent, énorme aussi… Elle n’attaque que très rarement, mais chaque coup touche un point faible, et pénalise pour la suite des combats. Elle manie elle aussi l’arme avec un talent fou, une des raisons pour laquelle nous sommes encore ici, en vie… Mais tu es bien différents… Tu as déjà à ton âge, une force incroyable, la raison pour laquelle je ne te demande de rien faire. Plus jeune, tu ne t’en souviens pas mais, tu avais tombé un mur sous la colère. Tu n’es pas celui que je te demande d’être mon fils, tu es comme moi, un violent sans crainte, mais tu développe une force que nous n’avons jamais vue auparavant. De plus, ton art du combat au katana, est très spéciale, la raison pour laquelle tu n’as pas d’arme non plus. A la même époque, quand tu avais six ans, on a eu le malheur de te donner un boken pour t’entraîner avec des gens plus âgés que toi, ils sont immédiatement allés à l’hôpital… Je ne te dis pas ça pour que tu ai peur de toi, au contraire. Saches, que tu es capable de très grandes choses, ta mère est en réalité une tueuse à gage, je suis de l’Akatsuki, une organisation secrète de l’autre continent. Maintenant, il est l’heure que tu t’en sortes seul, il faut que tu fuit ce pays, avant qu’il ne soit trop tard…


Ω Se connaître soi-même... A présent partons! Ω



Je faisais donc preuve d’une force surhumaine, une maîtrise d’un taijutsu spécifique, ainsi qu’un Kenjutsu inégalable… Pas seulement dans la maîtrise, il y avait aussi mon style de combat qui était complètement différent de tout ce qui existait déjà, ainsi que mon chakra… Une frappe surpuissante, et avec les connaissances de ma mère, et sa spécificité. J’avais aussi, une arme unique, légendaire dans notre famille et déjà sorti de la bouche des habitants du vieux continent. Une lame, du moins un katana, d’une taille très impressionnante. Léger comme un plume, ce katana, un nodashi pour être plus précis, ne conviendra qu’à une personne d’après les dires de mon père. Deux styles de combat en un, voici mon art spécifique. La force brute et immense, ainsi que la maîtrise pure et parfaite du nodashi. Je ne l’avais cependant pas encore, nous en parlerons par la suite. A présent, mon père se trouvait face à cette foule, et je vis son regard changer du tout au tout. Ses pupilles noires privent la totalité de ses yeux, je sentais son chakra bouillonner en lui. S’il y avait bien quelque chose qu’il ne fallait pas toucher, c’était bien sa famille. Ancien membre de l’Akatsuki, il était cependant toujours aussi fort. Il avait complètement vrillé, sa patience était enfin arrivée à bout.


Un homme tentait d’attaquer père, en vain évidemment. Bloquant sa lame avec une main, il la brisa en forçant, pour mettre un énorme coup de pied à son attaquant, le faire voler, faisant tomber plusieurs personnes dans la foule. Se redressant, il me fit signe de reculer, et se mit  réaliser sa technique de senjutsu, le faisant tout à coup grandir, lui donnant une forme spectaculaire, un homme taureau. En même temps que son apparence changeait, sa masse musculaire prit énormément, des cornes se mirent à apparaître, son pas était lourd. Posant son immense hache au sol, ils voulaient leur infliger une petite correction, sans avoir à les blesser gravement ou les tuer. Ainsi se déroulai l’action, mettant de terribles et puissants coups dans cette foule de ninjas haïssant la différence. Forcément, nus nous devions de partir de là où nous nous trouvions, et cela rapidement. Rapidement, la rumeur se rependit, et les habitants en premier lieux se mirent à nous craindre, à nous éviter, puis ce sentiment de rébellion se ravivait tel un feu de forêt par tempête de vent. Nous nous fîmes chasser, et n’avions d’autres choix que de quitter le pays où nous nous trouvions. En vue de la situation, mon père n’avait d’autre choix que de nous proposer ces quelques mots, qui pourtant allaient engendrer de grandes choses…



- Mon fils, nous devons quitter cet endroit. Mes actes bien que justifiés, nous avons énormément de mal à nous faire accepter, comme tu peux le voir. Nous sommes dans un pays où les gens sont durs. Ils n’ont aucune pitié, et n’aiment pas la différence. Cependant, nous avons quelque chose à faire avant. Tu risque d’en souffrir, mais nous devons le faire. Non loin d’ici, existe une arme légendaire,  qui t’es destinée. Ton chakra réagit à cette lame, et je le sens. Nous devons aller la chercher, et rapidement, afin d’accomplir ton destin. Tu deviendras comme moi fiston, un vrai combattant. Ta force étant déjà presque supérieure à la mienne, cette lame sera l’accomplissement de ta personne. Allons-y à présent.



Ma mère elle aussi devait venir avec nous. Des heures de marche, c’était pénible, surtout à mon âge. Une petite source d’eau, où se trouvait une statue en forme de taureau, très impressionnant à voir. A la méthode excalibur, cette lame était plantée jusqu’au manche, que je retirai alors avec facilité déconcertante. Du chakra se mit à briller de cette lame, un chakra noir, avec des sortes d’écritures tournoyantes, espèce de dialecte très ancien. La tenant, je senti en moi une sorte de sensation étrange, mais agréable  la fois. Je ne parlais guère, mais on pouvait voir dans mon regard que j’étais différent. Les jours et années se passaient, et nous avions prit le large, en direction d’un pays un peu plus loin, nommé Grassland. Là bas, l’endroit était plus calme, en plein milieu d’une forêt tranquille, nous vivions en famille. Cela n’empêchait, que je m’entraînais comme un fou furieux, car j’eu une discussion avec mes parents, que je comptais bien concrétiser. Ils voulaient que dès que possible, je quitte ce pays, ce continent. Père me disait que mon talent et mes capacités au combat me ferait très remarqué en bien sur l’autre continent, celui d’où il venait.


Ainsi, il me fallait déguerpir. Une année se passait, et nous étions tous entrain de vivre notre vie tranquillement, tandis que nous étions à présent loin de tout ces problèmes dont nous avions été confronté. Cependant, cette fameuse lame, n’était apparemment pas « adaptée » à ce que j’étais sensé devenir. Toujours mon père, il prenait les choses en main pour me faire avancer au plus vite. Aujourd’hui, se trouvait un évènement assez « spécial » sur notre continent. La lune écarlate, voulait faire la guerre au continent, et des ninjas venant d’ailleurs, du monde d’où venait père, pour tenter de calmer le jeu, et d’enrailler cette guerre. Ainsi, j’avais aujourd’hui 25 ans, et je tombai alors sur un ninjas d’un village nommé Kumo, un affront plus qu’étrange, étant donné que je ne connaissais pas du tout ces gens là…





Mon clan, mon honneur


Mon clan, le clan Yajuu, signifiant animal sauvage. Son père, ancien membre d’Akatsuki, possède un pouvoir héréditaire se transmettant de génération en génération. D’origine de Ame, il ont le talent de se mêler à un animal qui leur est attribué naturellement à la naissance. Pour Kijin, cela sera le Rhinocéros. Leurs talents, basé sur la force de frappe, leur permet d’obtenir les attributs de l’animal lié. Changeant de « forme », ils en prendront l’apparence dès lorsque le talent est maîtrisé. Ils sont donc de gros « bourrins », pouvant lié leurs talent et technique de clan à une affinité. Du côté de sa mère, il en tient la connaissance du corps humain sur le bout des doigts. Ancienne pratiquante d’iroujutsu offensif, il mélangera le Raiton à son art du combat pour frapper fort. Son but, étant d’instaurer ce clan au sein de Kumo, village dont il souhaite rejoindre.




Vie

Privée

Les informations qui suivent sont facultatives sauf celle marquée d'un astérisque :

• Âge : 25 ans
• Localisation : Bientôt Corse Smile
• Prénom : Jordan
• Nindo : Remplacer Kumo Aburame, et b***** pouvoir rp avec mes persos^^
• Passions : Toujours pareil :)Musique, nature, art, manga, jeux vidéos, final fantasy ^^
• Personnage du manga préféré : Kimimaro Kaguya
• Comment avez vous découvert le forum ? : Le destin m'y a mené.
• Comment trouvez vous le forum ? : Au top.
• Que faudrait il changer ? : Cette question? xD
• Autre chose ? : (Avez-vous déjà RP, depuis combien de temps, une remarque particulière...)
• Avez vous lu le règlement ?* : Oui et le contexte...
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

Maître du Jeu
Messages : 703

Kijin, force brute à l'état pur...Complète] Empty
MessageSujet: Re: Kijin, force brute à l'état pur...Complète]   Kijin, force brute à l'état pur...Complète] EmptyMar 21 Jan - 14:54

Alors bienvenue petit nouveau ^^ (pas si nouveau que ça ^^)

Sinon voilà deux point que je souhaiterai que tu changes.
1°) grand père à l'akatsuki heu... se ne sera pas possible, car cela voudrait dire que c'est un des membres de l'organisation du manga.
2°) Tu parle de ninja d'un village, mais il n'y a qu'un seul village ninja sur le vieux continent est il est reculé de tous.

Sinon à part cela, je valide.

Contexte validé, Clan validé, code (bien je pense que tu connais le règlement ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Hanako Hyûga

Hanako Hyûga
Messages : 1764

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Talents:

Kijin, force brute à l'état pur...Complète] Empty
MessageSujet: Re: Kijin, force brute à l'état pur...Complète]   Kijin, force brute à l'état pur...Complète] EmptyMar 21 Jan - 18:16

Hm... Youpi ?
Non chais pas o/

Re-bienvenue alors !!! ^^
Je valide. (Rien de spécial, mais c'est toujours ça de validé.)
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Kijin, force brute à l'état pur...Complète] Empty
MessageSujet: Re: Kijin, force brute à l'état pur...Complète]   Kijin, force brute à l'état pur...Complète] EmptyMar 21 Jan - 20:04

Je valide l'orthographe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Invité
Invité
avatar

Kijin, force brute à l'état pur...Complète] Empty
MessageSujet: Re: Kijin, force brute à l'état pur...Complète]   Kijin, force brute à l'état pur...Complète] EmptyDim 26 Jan - 12:10

Juste à signaler, n'ayant commencé avec mon personnage, je lui ai changé son nom. N'ayant aucune influence sur quoi que ce soit, je le stipule tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Kijin, force brute à l'état pur...Complète] Empty
MessageSujet: Re: Kijin, force brute à l'état pur...Complète]   Kijin, force brute à l'état pur...Complète] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Kijin, force brute à l'état pur...Complète]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: HRP :: Fiches validées :: Kumo-
Sauter vers: