-48%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
68 € 130 €
Voir le deal

Partagez
 

 Révéil d'un perdant. [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naerfer Raikôru

Naerfer Raikôru
Messages : 75

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Révéil d'un perdant. [Ouvert] Empty
MessageSujet: Révéil d'un perdant. [Ouvert]   Révéil d'un perdant. [Ouvert] EmptyLun 12 Sep - 18:07

[HRP : Je décide de reprendre Naerfer à la première personne. Je le précise pour un souci de cohérence dans mes RP]


Réveil, difficile. Et c'est pas sujet à une gueule de bois cette fois. J'ai le crâne en ruines, j'ai l'impression que le ciel s'écroule totalement sur ma tête. Affublé et fatigué, à bout de forces. Je lève la tête doucement et observe cet océan de lumières. Elle me crame la rétine, totalement. J'essaie de parler, d'éexprimer mon mécontentement, d'hurler à ma douleur, à ma lente agonie, mais aucun son ne sors. J'ai l'impression que l'on m'a totalement réduit en cendres mes cordes vocales. Aucun son ne sors. Je suis muet, et incapable de me dégager de la pression qui pèse sur moi. Cette énorme pression. Que s'est-il passé? De vagues souvenirs hantent mon esprit, et une odeur âcre vint me brûler les narines. Pour que je me sente aggréssé par des odeurs, il faut le faire, car je suis quelqu'un qui dégage en permanence une odeur nauséabonde, mais là, je me sens aggréssé par autre chose. J'ai l'habitude de vivre avec l'alcool. Alors, doucement, je tourne la tête, en fermant un peu les yeux, tentant de me concentrer sur les brèves images qui me reviennent. Où suis-je? Que s'est-il passé? Suis-je mort? Suis-je en vie? Ais-je échoué dans ma mission? Suis-je enfin libéré des chaînes qui me retiennent dans mon malheur pour qu'enfin mon âme se dirige vers un autre lieu? Un lieu spirituel où je me sentirais enfin en paix avec moi-même?

Ma main se déplace difficilement sur ma poitrine et je touche à droite de mon pectoral, je frissonais alors que je touchais ma chair à nue. La douleur étant présente, je du présumer que je n'était pas mort, que mes souffrances ne seraient pas terminée de si tôt. J'ouvrais à nouveau les yeux, et vit alors mes mains : Rouges, et affublées de bandages. Mon œil gauche avait des difficultés à s'ouvrir. Tout mon corps était engourdi, et chaque petit mouvement me faisait ressentir une douleur indescriptible.

*Rappelle toi... Rappelle toi...*


Un flash me revint en mémoire. La cabane pleine de sucreries, Nobu et moi passant à côté, nous deux tombions face à une bande d'indigènes, un caillou heurtant ma tempe... Puis... Tout est sombre, tout est noir. Je suis confiné, je suis perdu. Un éclair de lumière qui apparaît au dessus de ma tête suivi d'une intense douleur. Une douleur atroce, que personne ne peut imaginer. L'impression d'exploser de l'intérieur, que tout mon corps se disloquait, que tout s'embrasait autour de moi pour révéler un paysage chaotique. Le goût métallique du sang dans ma bouche, l'odeur nauséabonde de l'alcool flambé, la texture dérangeante du sable se mêlant à la salive, la douleur immense d'un homme qui vient de se faire totalement brûler vif. Comment je m'était sorti de ça? J'avais toujours dit de faire attention avec le feu, mon chakra se diffusant en vapeur d'alcool, tomber contre quelqu'un qui pourrait m'enflammer serait le pire combat de l'histoire. Autant les techniques peuvent se retourner contre mon utilisateur, autant elles pourraient être fatales pour moi. J'avais de la chance d'être en vie. Tellement de chances.

J'étais couché dans cette salle, sans doute une salle d'hôpital située à Kumo. J'avais échoué l'épreuve par mon incompétence. Si j'avais pu taper du poing, je l'aurais fait. Si j'avais pu hurler à mon desespoir d'avoir échoué, je le frais. Je n'était qu'un faible, comme tout les putains de Raikôru. Un raté. Jamais je n'honorerais mon clan, jamais plus, après de telles blessures, je ne pourrais redevenir un Ninja. Ils rentrent dans la salle, les hommes en blanc. Ils m'examinent, j'ai peur. Ils ont vu que j'étais enfin réveillé. Un me souris, que va-t'il se passer à présent?

_________________
Révéil d'un perdant. [Ouvert] 1475256329-naerfer

"Yotte otoko no Jigoku no öra"
©️ Kid
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5441-bingo-book-de-naerfer-raikoru#42233 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5440-un-cocktail-de-puissance-naerfer-le-ninja-saoul-termine#42279
Naerfer Raikôru

Naerfer Raikôru
Messages : 75

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Révéil d'un perdant. [Ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Révéil d'un perdant. [Ouvert]   Révéil d'un perdant. [Ouvert] EmptyMar 13 Sep - 9:44


Je tente de répondre mais n'y arrive pas, mon coeur se détend, se découvre une toute nouvelle atmosphère. Cet homme me regarde avec le sourire. Je ne suis pas perdu, celà se voit à ses yeux pétillants. Je peux voir la réaction chaleureuse et bienveillante d'une bonne nouvelle à venir, plutôt que l'atroce visage déformé d'une mort annoncée. L'odeur est toujours putride, ca pue la gangrène, je ne peux toujours pas bouger. J'entends un bruit sourd, un bruit métallique. Comme quelque chose que l'on pose sur le sol. Doucement, il pose une main sur mon dos et me relève. La douleur traversant ma colonne vertébrale et insoutenable, mais je me concentre pour rester assis tant bien que mal. Je sens une chaleur inconsidérable dans mes entrailles. Ma tête se tourne vers mon interlocuteur (si je puis dire ainsi, vu que je ne puis sortir un seul son de ma bouche) :

"Content de savoir que vous êtes enfin réveillé Naerfer, je pensais sincèrement que c'était la fin pour vous."


Un élan de désespoir vint en moi. Encore quelqu'un qui me prenait pour un faible, pour un moins que rien. J'en ai assez. Assez des personnes qui croient que les Raikôru sont des guignols. Sous pretexte que je maîtrise le Saketon, on devrait me manquer de respect comme ça? Alors je lui lâchais un regard noir, plus noir que jamais...

D'ailleurs, je commençais à sentir ce qui ne sentait pas bien. Je tournais mon regard vers ma main gauche... Elle n'était plus là. Elle avait disparue. S'en suivit une nausée incontrôlable et sortit le premier son que je pouvais sortir. Un bruit de vomissement qui s'en vint souiller mes draps qui étaient, pourtant, d'une propreté incroyable.

"Ne vous en faîtes pas pour votre main, nos Ninjas médecins vont reconstruire vos cellules et vous aurez des nouveau une main gauche fonctionnelle."


Je ne m'en faisais pas, à vrai dire, je me demandais depuis combien de temps j'étais là, depuis combien de temps l'échec m'avait vaincu. Combien de temps allais-je encore devoir rester là, assis, sans dire un mot. Si je sentait cette odeur putride, c'était que l'alcool s'était évaporé. Etant donné que j'étais fatigué, faible, comme si on m'avait retiré une partie de moi (mon alcool), j'en déduis que mon Chakra s'était quasiment vidé de toute énergie, que j'étais tout simplement à cours de force. Je n'avais pas une très grande réserve de Chakra de base, quoi que sortir de l'alcool en continu par les pores de sa peau impliquait un grand contrôle de son Chakra, mais là, je ne le sentait plus. Peut-être la douleur qui éteignait totalement ma perception, l'impossibilité pour moi de malaxer du Chakra correctement.

Le médecin posa un oreiller dérrière mon dos. Enfin un peu de douceur dans ce monde de brutes. Je me retournais, et tentais de sortir quelques mots vaguement bafouillés, un charabia incompréhensible qui m'avait été très compliqué à sortir.

"Est-ce que... Je pourrais continuer à être un Ninja?"

Etonnament, le médecin compris, ce qui m'ajouta du baume au coeur. Il me regarda d'un air grave, comme si il était dans l'impossibilité de réaliser de telles prouesses après d'aussi grandes blessures :

"Ces indigènes ne vous ont pas ménagés. Vous n'avez pas été assez vigilants. Vous avez lâchés une telle quantité de vapeur d'alcool que votre corps à été complétement brûlé. N'aviez-vous jamais pensé qu'un Katon pouvait vous mettre en miettes ou bien êtes vous inconscients au point de ne pas penser à ce point?"


Mon regard se baissa. En effet, je le savais. J'avais baissé ma garde au moment le plus critique. Il me rappelait encore une fois à quel point j'étais faible.

"Cependant..."

Mes yeux se relevaient doucement, et je puis voir son regard d'ambre se plonger dans mes yeux bleux, vitreux. Des larmes avaient commencés à embuer mes yeux. Pas de tristesse non, mais de rage. J'avais envie de retrouver ces indigènes, et de tous les tuer, de tous les massacrer. Et jamais auparavent je n'avais eu de rage de la sorte. Une seule fois. Contre mon propre père, Varyan.

Rien qu'à la pensée de ce nom, je me relevais un peu plus, serrant le poing qu'il me restait de fonctionnel. Mais avant de me relever, de commencer à me réentrainer, il fallait que j'entende ce que le médecin avait à me dire :

"Nous avons réussi à vous prendre en charge assez rapidement, ce qui fait que les soins ont pu être efficace rapidement. Votre pronostic vital n'a jamais été en danger, et vous retrouverais la quasi totalité de votre corps d'ici une semaine."

Une semaine... C'était trop long. Trop de méditations. Si seulement j'étais encore endormi et que je me réveillais en pleine forme? Non. Làà, j'étais obligé, contraint à méditer sur mon échec. ECHEC. Ce mot restait enfoui au plus profond de mon crâne et se répétait dans ma tête comme un écho qui ne finissait jamais. J'avais tellement envie de tous les massacrer. Tout le monde. Tout le monde qui me traitait comme un perdant. Je ne suis pas un perdant. J'ai fait une erreur, mais je ne vous laisserais pas me dire que je suis un perdant. Je me relèverais, et prenez garde si vous osez encore une suele fois vous moquer de moi. Je ne suis plus l'homme que j'étais il y a quelques jours/semaines/mois, ou je ne sais quoi encore. Je suis Naerfer Raikôru, l'homme qui va changer le monde, le façonner à sa manière. Je suis le plus courageux, le plus téméraire de tous les shinobis existants. Vous ne m'arriverez pas à la cheville. Si vous vous mettez en travers de mon chemin, je vous écarterais. La puissance me sera acquise. A force d'entraînement, de détermination, et de méditation. Vous ne serez rien face à moi.

"J'ai pris une petite initiative si vous le permettez..."

Il pointa le doigt vers le sol, où jonchait une armure stylée faite de métal.

"Cette armure résiste un peu plus au feu que votre chair à l'air nu. Si vous voulez continuer à vous experimenter avec le contrôle de l'alcool, je vous conseille de la mettre. C'est cadeau. En éspérant que vous irez mieux, je vais vous laisser à nos Ninjas médicaux."
Je regardais alors l'armure et y trouva la solution, le message. Une nouvelle vie commençait et cette armure en était le symbole.

_________________
Révéil d'un perdant. [Ouvert] 1475256329-naerfer

"Yotte otoko no Jigoku no öra"
©️ Kid
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5441-bingo-book-de-naerfer-raikoru#42233 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5440-un-cocktail-de-puissance-naerfer-le-ninja-saoul-termine#42279
 
Révéil d'un perdant. [Ouvert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Fainéantise [RP ouvert] /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: RP :: Kaminari no Kuni :: Domaine Futae :: Palais-
Sauter vers: