Le Deal du moment : -12%
Caméra sport GOPRO HERO 8 BLACK
Voir le deal
379.99 €

Partagez
 

 La première rencontre: Night et le Kazekage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. EmptyVen 27 Jan - 21:33

Dans une petite partie du village de Suna, un clan avait été décimé par une jeune fille, Night, la maudite de ce fameux clan. Elle était maintenant seule, elle se sentait seule, jamais elle n'aurait cru que cella puisse être possible un jour. Pouvoir contrôler un pouvoir aussi grand à un âge aussi bas. Elle croyait être débarrassée de sa malédiction mais malheureusement pour elle, elle était toujours là... Seule dans ce petit quartier de Suna... Hantée par les esprits de ses victimes, tel est le destin de cette jeune fille. Elle entendait ce que les gens disaient sur le kazekage, Homme qu'elle ne verrait sûrement jamais... Elle se disait toujours qu'elle lui ressemblait en un point. Mais elle ne savait pas lequel... Elle n'avait qu'une chose en tête : Partir pour oublier ce passer désastreux.

Elle était dans le jardin enfin ce que l'on peut appeler jardin, car dans le sable, ce n'est pas facile d'y voir un jardin. Elle regardait le paysage, les maisons... Elle était perdu dans ses pensées.

Avoir tué tout le clan... était-ce une bonne idée ?... Tous les habitants parlent de moi comme de la peste... Je suis si maudite que cela ?... Je suis sûre que si le Kazekage entend parler de moi il va me faire exécuter sur le champ... Je suis tellement rejetée par les gens que je ne pourrais même pas refonder mon clan sur de bonnes bases...

Elle se demandait comment elle allait mourir, de la propre main du Kazekage ou bien par un de ses sous-fifre ? Elle devenait complètement paranoïaque, Elle pensait à tout plein de choses quand une idée lui vint en tête : Pourquoi le Kazekage lui voudrait quoi que se soit ?... Il ne toucherait pas à une maudite. Une pauvre fille qui ne ressemble à rien et qui réclame jour et nuit de l'argent pour survivre... Oui Night faisait la mendiante à quelques moments de la journée. Malheureusement cela ne servait strictement à rien tout le monde l'évitait... Et donc la nuit elle volait aux plus riches pour éviter de dérober de la nourriture aux pauvres.


Dernière édition par Night Funatsu le Ven 17 Fév - 20:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. EmptyMar 31 Jan - 20:03

Le ciel de Suna semblait étrangement vide, alors que les rares nuages duveteux qui flottaient lentement dans l'immensité azur ne parvenaient plus à lui procurer une présence suffisante pour le faire paraître animé. Vide, donc. Une voile bleu, parsemé de touffes de coton blanc. Tout était trop calme... Il ne savait plus depuis combien de temps il n'avait plus vu d'oiseaux... Il aurait donné n'importe quoi pour un peu d'animation. Une tempête de sable, une invasion de sauterelle, une querelle meurtrière au sein du Conseil... Non, rien. Rien qui puisse le divertir. Le Kazekage se résigna donc à aller - encore - voir ses prisonniers, seule chose qui arrivait encore à le délivrer quelques instants de sa lassitude...

Shunsuke, en effet, ne trouvait plus autant de plaisir à la torture. Soit ses prisonniers ne résistaient pas longtemps et se laissaient aller à la mort (ou succombaient tout simplement à leurs blessures...), soit la douleur et l'humiliation les laissaient désormais de marbre, privant Shunsuke de tout amusement. Il devait donc se surpasser pour parvenir à le dérider ne serait-ce qu'un peu, innovant, et devenant chaque jour plus cruel. Le commerce d'esclaves était devenu florissant depuis plusieurs mois déjà, le Kazekage s'offrant adultes et enfants à prix d'or pour satisfaire ses désirs et s'adonner à son loisir favori. Les hommes et les plus jeunes étaient condamnés à endurer la torture jusqu'à la mort (pour la plus grande joie de Shunsuke), les femmes, elles, finissaient souvent violées et achevées dans d'atroces souffrances afin qu'il se repaisse de leurs tourments. Il ne trouvait aucun attrait dans la prostitution... Où était le plaisir si la partenaire était consentante ? Fort heureusement, il se réservait le meilleur pour la fin. Temari Nô Hanshu, sa favorite, n'avait pas encore subi cette humiliation... Et à dire la vérité, il aurait préféré attendre davantage avant de se laisser aller au plaisir ultime. Mais plus le temps passait, plus Temari devenait endurante face aux châtiments de son bourreau. Bientôt, il ne trouverait rien qui soit en mesure de la faire encore souffrir... En dehors de ça.

Le Kazekage soupira en introduisant la clé des geôles réservées aux opposants politiques. Il poussa la porte en acier, qui pivota dans un grincement sinistre. Des gémissements apeurés résonnaient dans l'atmosphère lugubre qui régnait dans les cellules. Il referma la porte qui tinta comme un gong annonçant le début de la curée, et alluma la torche à sa gauche d'un sort Katon mineur. Il avança le long du couloir froid et humide, tandis que de chaque côté se trouvaient de petites celles fermées par une grille métallique. Dans certaines d'entre-elles se trouvaient des personnes dont l'état oscillait entre la faiblesse et la maladie. Majoritairement des hommes, d'ailleurs. Il n'y avait qu'une seule femme. Elle était enceinte, et grimaçait de douleur en se tenant le ventre. Shunsuke s'arrêta devant sa grille, et la fixa en souriant. Elle lui rendit son regard, tétanisée. Elle savait ce qu'il comptait faire. Avant qu'elle ne puisse esquisser le moindre geste, il lui attrapa les cheveux et la tira en arrière d'un coup sec, la plaquant contre l'acier glacé des barreaux ! Elle avait dû être belle, autrefois. Mais aujourd'hui, ses cheveux étaient sales, sa peau, grisâtre, et son corps amaigri n'avait plus rien d'attirant. Il lui mordit l'épaule, savourant la saveur du sang frais. La jeune femme ne cilla même pas, elle avait sûrement enduré bien pire. Shunsuke sortit un kunai, et fit glisser la lame sur le ventre gonflé de sa prisonnière... Soudain, il l'enfonça dans son abdomen !

Elle hoqueta de douleur, ne pouvant plus hurler tant la douleur la paralysait. Le Kazekage élargit alors la plaie, et arracha à pleine main le foetus agonisant des entrailles de la pauvresse ! Il le jeta au fond de la cellule, comme on jetterait un mouchoir usagé, et referma la plaie béante d'un simple revers de main. Il la relâcha. Elle tomba à genoux, se tenant le ventre de ses deux mains crispées. l'odeur du charnier commença à envahir la pièce, et Shunsuke s'emplit les poumons de l'air vicié, chargé d'hémoglobine. Il se leva, et la regarda vomir sur le sol.

- Tu me fais toujours autant d'effet, Miko... Ta souffrance a un goût particulier, je t'en remercie... Je me délecte toujours autant. Tu peux être fière de toi, ma belle.

Lorsqu'il quitta la pièce, il ne put s'empêcher de penser qu'il avait eu de la chance que la jeune fille ait tenté de l'assassiner... Une vraie petite merveille ! Shunsuke referma la porte rouillée alors qu'un long hurlement commençait à résonner de l'intérieur de la cellule de sa victime. Il la verrouilla, n'entendant plus qu'un faible écho sonnant à ses oreilles tel une mélodieuse harmonie... Il se lécha la commissure droite des lèvres, et retourna à son bureau en souriant.


~~~


Alors qu'il s'apprêtait à passer la porte blanche qui conduisait à l'intérieur de sa tour, un homme s'interposa ! Shunsuke leva un sourcil, presque amusé par le culot dont l'acte du ninja témoignait. Il s'arrêta, et le regarda d'un oeil froid et sans pitié.

- Je te donne 10 secondes pour me dire ce que tu as à me transmettre, et pour t'écarter de mon chemin. Ne me force pas à devenir... méchant.

Il fut secoué d'un petit rire malsain. Méchant... Elle était bien bonne celle-là. Il lui arrivait de faire de l'humour, après tout. Il reprit son sérieux, et écouta son interlocuteur, l'invitant à commencer.

- Bien, Hokage-sama. Je suis ici pour vous prévenir que la petite orpheline du clan Funatsu fait encore des siennes. Des gens se sont plaint !

Shunsuke haussa les épaules, et bailla.

- Alors allez la tuer et mettez fin à ces troubles, soldat.

- C'est que...

Cette fois-ci, Shunsuke lui jeta un regard haineux ! Alors comme ça, il discutait ses ordres ?

- Dois-je comprendre que vous y voyez un quelconque inconvénient, soldat ?

- Heu, je...

- Peut-être considérez-vous que je vous en demande trop ? Que je suis trop sévère ? Trop exigeant ? Trop... dur ? Vous souhaiteriez peut-être faire une petite pause... à l'ombre ?

Le chuunin était terrifié. Il balbutia des excuses maladroites, et tenta de reprendre son calme afin de pouvoir parler distinctement. Le Kazekage, impatient, empoigna un de ses sabres.

- Mais... mais... Mais cette fille est maudite ! Personne n'ose l'approcher !

Shunsuke suspendit son geste, soudainement intéressé. Il rangea son arme, et fixa le chuunin d'un air interrogateur et curieux, souhaitant davantage d'informations. Il avait gagné un sursis.

- Elle... Elle n'est pas humaine, Maïtre Kazekage. Elle possède des ailes, et on dit qu'elle possède des crocs, des griffes... Qu'elle vole l'âme des hommes ! Deux de mes camarades ne sont pas revenus !

Un potentiel pareil ? Intéressant. Il était évident que la plupart de ces balivernes n'étaient que rumeurs et racontars, mais le reste était digne d'intérêt. Mieux, digne de l'intérêt de Shunsuke Kinbara. Il fit demi-tour, et commença à marcher en direction des quartiers résidentiels.

- Conduisez-moi à cette fille. C'est un ordre.


~~~


Lorsqu'il arriva sur les lieux, il ne put que constater que les dires du Chuunin n'étaient pas dénués de sens. Impressionnant... Les ailes de la petite étaient repliés devant elle, formant un bouclier, tandis qu'elle-même, fort jeune, se recroquevillait dans un coin, tétanisée. Il était agréable pour Shunsuke de constater que sa réputation le suivait, où qu'il aille. Il la regarda intensément de ses yeux violets, et s'accroupit pour l'observer plus en détail. Elle gémit avant de se cacher derrière un caisson vermoulu. Le Kazekage se releva, et croisa les bras.

- Qui es-tu ? Et que fais-tu ici ?


Dernière édition par Shunsuke Kinbara le Mar 7 Fév - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. EmptyMer 1 Fév - 13:34

Elle replia une seule de ses deux ailes et montra son oeil bleuté au Kazekage. Sa peur se sentait dans son regard, mais aussi par sa posture, en même temps ce n'est pas tous les jours que l'on voit le maître Kazekage devant soit. Elle le regarda un moment et scruta le moindre de ses détails, de ses trais de visage. Malgré sont air supérieur et imposant, elle lui trouva un petit truc, le truc qui le rend d'un coté impressionnant mais aussi attirant. Elle avait perdu sa voix, elle n'arrivait pas à parler. Mais elle se devait de lui répondre. Mais elle avait peur... Peur qu'il lui veuille du mal, en effet il avait déjà envoyer des hommes, mais ils repartaient directe dès qu'ils voyaient ses ailes... Qui sortaient que quand elle se sent en danger.

Lui ?! Ici... Mais pourquoi ?... Il me veut du mal, comme tout le village... Mais c'est le seul à m'approcher, malgré la malédiction. Je dois lui répondre.

Je... Je suis Night, Night Funatsu Maître Kazekage. Et je suis chez moi...

Elle le regarda en même temps mais baissa le regard. Elle se sentait inférieure à lui, elle essaya de "ranger" ses ailes et montra son deuxième oeil qui était rouge. Elle eut peur qu'il la trouve bizarre. Elle senti un courant d'air chaud passer, ses cheveux avaient suivit le sens du coup de vent, sa mèche rosée dans le noir ténèbres de ses cheveux ressortie.


Il va penser que je suis une fille du diable... Mes yeux ne sont pas normaux et mes cheveux non plus... et ne parlons même pas de mes ailes...


Dernière édition par Matsudaï Itade le Mer 1 Fév - 17:29, édité 1 fois (Raison : Orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. EmptyMar 7 Fév - 21:52

Shunsuke tiqua, et saisit la jeune fille par le col ! Avant qu'elle n'ai pu esquisser le moindre geste, il la gifla avec une violence inouïe ! Une fois, deux fois, trois fois ! Il la rejeta alors brusquement en arrière, l'envoyant valser entre les débris qui jonchaient le sol. Elle se mit à gémir, et se recroquevilla sur elle-même en tenant sa joue endolorie. Le Kazekage était hors de lui !

- Tais-toi, sale gosse ! Tu te trouves à Suna, ici, rien ne t'appartiens ! Tu n'es PAS chez toi ! Tu n'as PAS de demeure ! Tu as seulement l'inestimable chance que j'ai la bonté de bien vouloir t'héberger dans ce village qui est le mien ! Met-toi bien ça dans le crâne !

La petite Funatsu paraissait encore plus misérable et terrifiée qu'à l'arrivée du Kage. Même le soldat qui avait accompagné Shunsuke se tenait à l'écart, effrayé par la folie de l'homme qui se dressait devant lui. Il était impressionnant à regarder : ses yeux étaient injectés de sang, ses veines, crispées, et on se serait presque attendu à apercevoir l'écume perler au coin de sa bouche, tel une bête enragée. Il se calma cependant rapidement, et fixa la jeune fille avec un regard glacial.

- Je n'aime pas les parasites dans ton genre. Une plaie pour la société, voilà ce que tu es ! Je ne devrais même pas venir pour régler ce genre d'affaires ! Tu vas regretter de m'avoir forcé à venir jusqu'à toi... Il prit plaisir à constater les tremblements maladifs qui agitaient le corps maigrelet de Night, et reprit de plus belle : La dernière fois que je suis venu m'occuper d'une peste dans ton genre, elle a fini éventrée de mes propres mains, et j'ai pendu ses boyaux aux herses du village ! Profite des derniers instants de ta vie, espèce de garce, car je doute que tu sois en mesure de revoir la lumière du jour quand j'en aurai fini avec toi...

Il fit une pause. Shunsuke sentait qu'elle était psychologiquement prête, mais regrettait de devoir interrompre son petit jeu... Il la fixa intensément, et les ailes de la petite, repliées, aux couleurs sombres, accrochèrent son regard. Elle avait un potentiel indéniable. Restait à savoir si elle serait suffisamment forte pour être en mesure de s'imposer face à la cruauté du monde extérieur... Le Kazekage s'approcha d'elle en empoignant son sabre, et la vit prendre une attitude résignée. Parfait. Elle était à point.

- Néanmoins... Je peux "peut-être" - je dis bien "peut-être" - te laisser une chance de t'en tirer.

Elle releva la tête, un espoir fou dans les yeux. Des yeux aux couleurs dérangeantes, qui ne firent pas ciller le Kazekage.

- Je n'aime pas les parasites, c'est sûr. Mais il y a une chose que je déteste plus encore qu'un parasite : un faible. Si tu veux survivre, montre moi que tu es forte. Tue cet homme.

Shunsuke recula en invitant le chuunin à prendre sa place. Celui-ci sursauta, stupéfait, et empoigna son sabre avec peur !

- Mais... Maître Kazekage ! Je vous ai toujours servi avec zèle ! Je... j'ai une famille, des enfants... je... je vous en supplie !

- Ferme-la ! vociféra Shunsuke ! Si tu n'es pas capable de vaincre cette gamine, je ne m'explique pas de t'avoir laissé en vie jusqu'à maintenant ! Montre-moi que tu mérites de vivre, espèce d'incapable !

Résigné à se battre pour sa propre vie, le chuunin se mit en garde devant la petite Funatsu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. EmptyVen 17 Fév - 20:30

Night baissa la tête et empoigna ses deux armes. Elle se sentait vraiment triste pour cet homme qui lui avait une famille qui l'aimait et qui l'attendait paisiblement. Elle eut une pensée pour sa famille qui ne le reverrait sûrement pas ce soir. Elle releva la tête pleine de détermination. Bien que le Kazekage l'eut un peu choqué, elle était toujours prête à tuer pour sauver sa propre vie.

Je suis vraiment désolée... J'espère que tu veilleras sur ta famille de là-haut...

Elle regarda le ciel une nouvelle fois, il était bleu comme toujours, mais une rafale de vent arriva droit sur le petit village de Suna qui ne dura que très peu de temps. La jeune fille regarda le chunin, elle se dit un homme de plus ou de moins à sa liste de victime ne se verrait pas. En même temps elle était "maudite" et mit sa soif de tuer sur le compte de sa malédiction.

Aujourd'hui, le Kazekage veut que je tue un de ses hommes... Pourquoi ? Pour me laisser en vie... Mais qu'arrivera-t-il de mon sort après ce combat ? ... Et puis je devais partir demain de ce village pour arrêter de commettre des délits ici. Je crois que cela va être reporté. En même temps il recherche le pouvoir à ce que l'on m'a dit sur le marché noir du village. Il pourrait très bien me tuer pour me le voler ! ... Non... Il ne le ferait pas... c'est un pouvoir maudit. Personne ne veut un pouvoir maudit ! Pas même moi... Mais j'en suis obligé...

Maitre Kazekage que ferez-vous de moi si j'arrive à le tuer ? ...

Je sens que je vais me faire tuer en lui posant cette question... Mais maintenant cela est trop tard. Je suis dans l'obligation de gagner... Car en disant cela je me vante un peu de pouvoir le tuer... Ce qui ne sera sûrement pas facile.

Elle regarda où elle était, s'il y avait possibilité de faire certaine technique ou pas. Elle recherchait vraiment toutes les possibilités possibles. Et cela était vraiment dur du haut de ses 17 ans ! Bien évidemment elle n'avait pratiquement aucun tallent niveau combat ou tactique. Elle n'avait pas reçu d'entrainement particulier. Personne ne voulait lui en donner.

Flash Back :

Night avait seulement 7 ans, elle était dans le jardin du clan, elle regardait les enfants se faire entrainer par leurs parents, seule elle n'avait pas d'entrainement. Elle alla donc demander à ses parents.

Maman !! Papa !! Pourquoi je n'ai pas le droit de m'entrainer au combat comme les autres enfants ?

Tu n'es pas comme les autres Night, tu es très fragile ma chérie..., lui répondit doucement sa mère.

Et puis tu pourrais te faire mal..., surenchéri son père.

Alors, Night parti jouer.

Fin du Flash back.


Night se tenait maintenant prête pour ce combat, un premier combat officiel. Ce combat allait être le sien, celui qui déterminerait le sort de sa vie. Bien qu'elle attendait la réponse du Kazekage, elle se tenait prête a riposter.

Bien que je ne sais me battre qu'au corps a corps, j'y arriverais sans aucune technique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. EmptyVen 17 Fév - 23:30

Shunsuke la regarda d'un oeil hautain, puis soupira. Elle l'agaçait presque. Néanmoins, il répondit à sa question, chose qu'il n'aurait jamais faite en temps normal :

- C'est moi qui pose les questions. Tue-le si tu ne veux pas qu'il te tue lui-même. Tu verras bien ce qu'il t'arrivera une fois que tu lui auras ôté la vie.

Son ton était froid, dur, et complètement inexpressif. On sentait la distance qu'il installait entre lui et la jeune fille, tel un professeur avec ses élèves. Le même rapport social qu'il s'efforçait de maintenir avec ses subordonnés. Lui donnait les ordres. Les autres les exécutaient. Le simple fait que Night lui ait adressé la parole l'énervait au plus haut point, et il se garda de l'égorger sur le champ. Il n'était pas venu pour ça. Même s'il en mourrait d'envie.

Le chuunin, lui, ne savait trop que faire. Il semblait attendre quelque chose qui ne venait pas, ne savait pas si Night allait passer à l'attaque ou simplement l'attendre, elle-aussi. Lui qui s'était préparé à un assaut violent et sauvage, il avait été bien surpris de voir que la jeune fille s'était contentée de parler au Kazekage. Lui "parler" ! Lui adresser la parole, à lui ! Elle devait être folle, ou bien simplement inconsciente. Tout le monde savait que parler à Shunsuke était considéré comme une remise en cause de ses ordres, et donc passible de mort. Il avait lui-même regretté de l'avoir fait lorsqu'il était venu le voir. C'était sûrement pour cette raison qu'il en était là, à devoir se battre contre une gamine maudite, folle, et sûrement enragée, pour sauver sa vie et revenir auprès de sa famille. Il n'avait vraiment pas de chance... Tout ça parce qu'il s'était engagé peu avant la mort de Gaara... S'il avait su...

Shunsuke, lui, commençait sérieusement à s'ennuyer, et lorsqu'il s'ennuyait, il avait une fâcheuse tendance à tenter de se divertir par n'importe quel moyen. Ou de s'énerver, ce qui n'était pas préférable. En l’occurrence, il décida de passer le temps. Voyant que Night ne bougeait toujours pas, comme si elle attendait une autre réponse de sa part (comme s'il allait lui répondre quoi que ce soit, pff... pathétique), il prit un kunai dans la poche du chuunin et le lança sur Night. Avec la proximité et la vitesse du projectile, elle ne tenta même pas de l'éviter, n'ayant même pas le temps de penser à s'écarter, et la lame s'enfonça dans son bras gauche avec un bruit écoeurant. Elle se tint le bras violemment de sa main droite, en poussant un cri de douleur et de surprise.

- Je ne suis pas venu pour voir deux abrutis se dévisager. Je vous donne deux minutes pour que l'un de vous tue l'autre, ou je vous tue tous les deux. J'espère que je me suis bien fait comprendre. Plus que 115 secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. EmptyDim 19 Fév - 12:22

Night devait trouver une solution avant que le compte à rebour ne soit à zéro, elle s'élança dans les airs et dégaina ses deux katanas. Bien qu'elle n'était guère forte face au ninja du kazekage, elle se devait de le tuer coûte que coûte. Elle le regarda tout simplement dans les yeux. D'une façon assez étrange. En effet elle avait la tête penchée sur le côté droit et elle le fixa dans les yeux. Elle dit d'un ton à en faire frissonné le ninja :

Je sais où habite ta famille, ta femme et tes enfants seront maudit si tu me tues. Par contre, si tu te suicides ou me laisse te tuer, leur vie sera sauve ! A toi de choisir ninja. Si tu les aimes tu leur laisseras la vie sauve, sinon, ils mourront dans d'atroces souffrance et dans la peur. Bien sûr je te tuerais de sang froid si tu choisis ta vie, puis je leur apporterais ta tête en souvenir, enfin dans tous les cas tu meurs ! Ou alors je tue ta femme devant tes gosses et la démembre devant leur yeux si innocent et je leur apprends la biologie humaine en même temps ! Puis je leur donne à manger après. Ou bien je tue un de tes enfants sans que ta femme le sache et lui offre en morceau de viande en lui mentant, c'est drôle non ? Manger son propre enfant ..... Assez horrifique comme vision je trouve.

Elle avait un sourire sadique sur les lèvres accompagnées d'un rire plus que sadique par la suite. Autour de ses mains y avait une aura rougeoyante et chaude : des flammes. Du katon plus précisément, les petites flammes entourait les katana prêt à combattre le ninja. C'était son chakra qui ressortait de cette manière assez étrange.

J'espère qu'il aime sa famille sinon ..... J'aurais débité des âneries pour rien. Tous les autres ninjas avait mordu à l'hameçon, mais lui, vu que le Kazekage est là ... Je ne sais pas comment il va réagir....







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. EmptyVen 11 Mai - 20:05

A la grande surprise du Kazekage, la jeune fille n'attaqua pas de manière déraisonnée et fébrile, ce qui aurait sans aucun doute donné l'avantage au chuunin, expérimenté et rompu aux arts du duel. Elle tenta de le déstabiliser, de le torturer psychologiquement, exactement comme Shunsuke le faisait avec ses propres victimes... c'était sans contexte une tactique efficace, puisque le shinobi resserra sa poigne sur son arme à en faire blanchir ses jointures, qui prirent la même teinte que son visage. Néanmoins, lorsqu'elle frappa, il se tenait prêt et bloqua aisément les lames de son adversaire, profitant de la faiblesse de son bras gauche. Il exécuta un rapide moulinet de son arme, l'enroula autour d'un des sabres de l'adolescente, et fendit l'air avec célérité ! Seuls de bons réflexes permirent à Night d'esquiver l'attaque, mais son arme fit un vol plané avant de se planter dans le sol, derrière le Kazekage. Un katana chacun maintenant. Il crut que le combat tournait à l'avantage du soldat, mais un rapide coup d'oeil lui fit comprendre qu'il se trompait lourdement : ses bras tremblaient, il déglutissait péniblement, et de grosses perles de sueur gouttaient le long de sa tempe. Il était terrifié.

D'un autre côté, la jeune fille n'était pas en reste, car l'assurance dont elle avait fait preuve peu de temps auparavant semblait s'atténuer, pour un oeil aussi averti que celui de Shunsuke, même si le chuunin n'avait sûrement rien remarqué. Elle comprenait que la situation lui échappait, qu'elle allait probablement y laisser sa peau, et voir ainsi l'anxiété briller dans ses yeux procurait chez le Kazekage un sentiment de puissance délectable, mêlé à un plaisir sadique. Plus que 60 secondes, le temps passait vite. Poussant un grognement de souffrance en jetant un bref regard à son bras blessé, elle raffermit sa prise sur son sabre, et attaqua derechef. Cette fois-ci, elle fut plus rapide, et le chuunin ne put prendre l'avantage. C'est alors qu'elle esquiva la lame de son ennemi en roulant au sol, prit une poignée de sable dans sa main libre, et la projeta dans sa direction ! Elle manquait de force, aussi, il ne fut pas aussi aveuglé qu'elle l'eut souhaité, mais il poussa tout de même un cri apeuré en tentant vainement de garder les yeux ouverts. L'acier du katana de la jeune fille découpa tissu, chair, os en un clin d'oeil, et il tomba en arrière, une vilaine entaille lui barrait le torse. Elle se rapprocha de lui, et mit fin à ses râles douloureux en lui tranchant la gorge. 3, 2, 1, 0. Terminé.

– Et nous avons une gagnante... ♪ dit-il en chantonnant.

Il rit de sa propre plaisanterie avec un rictus terrifiant, puis se plaça devant Night. Elle tenait toujours son arme avec vigueur, ses lèvres ne formaient qu'une mince ligne blanche tendue au maximum, et ses yeux injectés de sang ne quittaient pas le cadavre des yeux. Elle semblait profondément choquée... Était-ce la première fois qu'elle tuait quelqu'un de sang froid ? Il allait falloir qu'elle s'y habitue si elle voulait survivre à son service. Il posa une main sur ses maigres épaules, simulacre de tendresse, avant de l'empoigner vivement afin de la relever sans ménagement. Shunsuke la jaugea du regard... Elle le lui rendit, froide et inexpressive. Le meurtre du ninja ne l'avait pas laissée indifférente... Mais il s'en moquait. Il alla droit au but :

– Parfait, tu vois que tu es capable de faire autre chose que simplement vivre aux dépends des autres. N'avais-je pas raison ? Elle s'apprêtait à lui répondre, mais la question n'étant que pure rhétorique, il ne la laissa pas l'interrompre. Je vais être direct : je t'ai laissée en vie pour la simple et unique raison que tu me sembles avoir un potentiel pertinent à exploiter. Tes ailes, tes facultés de manipulation psychologiques, même si elles restent à améliorer, et ta petite taille feraient de toi une espionne idéale... Je vais donc te proposer un marché. Je t'offre de te mettre à mon service. Si tu acceptes, tu seras logée, nourrie, vêtue, entraîné dans les meilleures, et les pires, conditions qui soient, et tu devra en contrepartie accomplir chacune des missions que je t'assignerai avec un zèle exemplaire. Si tu me trahissais, je serais obligé de te tuer. Mais pour l'exemple, je devrais te torturer avant.

Il laissa ses mots faire leur effet, et la laissa peser le pour et le contre. Soudain, elle demande timidement :

– Et si jamais... je refusais votre offre ?

La réponse fut cinglante. Plus glacée que le blizzard. Plus sèche que le désert. Vide de toute émotion ou compassion humaine :

– Alors je te tuerais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. EmptySam 19 Mai - 15:37

Night ne savait pas vraiment comment lui répondre, à cet homme ignoble, il avait été content que son ninja meure, il avait trouvé un nouveau pouvoir à exploiter à ses fins. Elle voulut quand même savoir ce qu'elle risquait en refusant et demanda d'une voix timide mais assez froide tout de même.

Et si jamais... je refusais votre offre ?

Il répondit d'un froid sanglant face à la jeune fille :

Alors je te tuerais.

Elle savait ce qu'elle risquait et ne voulut pas perdre la vie alors qu'une nouvelle chance lui semblait à portée de main. Elle se rappela de ce qu'un membre de son défunt clan lui avait dit avant de mourir du katana de la belle, sûrement un mensonge se disait-elle !

Flash back :

Le vieillard la regarda, déjà à moitié mort et lui murmura difficilement ces derniers mots:

- Night sois sûre que le Kazekage ne te laissera en vie bien longtemps... Il apprendra que tu as tué TOUT le clan Funatsu. Et il n'accepte pas les criminels de ton genre, qui tuent tout un clan... Il croira à un coup d'état!

-Misérable ! Il se fiche de ce clan ! Sinon il serait déjà là !

Dit elle en enfonçant le katana dans le coeur du vieillard.


Fin flash back.

Elle se mis à réfléchir, l'heure était à la réflexion.

Que faire dans une situation aussi critique, car il n'y avait nul doute qu'il m'éliminerait si j'osais le contredire, mais peut-être avais-je une chance de fuir ?

Son regard se glissa dans celui du Kazekage, il était déterminé, là où elle était encore tremblante d'hésitation. Son corps... Son corps lui donna l'impression de se pétrifier à la vue de ces yeux froids et sombres... Elle murmura d'une voix résinier :

Je vous suis...

Elle posa un genou au sol, plantant son arme dans le sol pour terminer d'une voix un peu plus sérieuse :

... Maitre !

Elle baissa son regard, serra son poing pour ne montrer aucune faiblesse et attendit qu'il lui dise quoi faire, ou aller.
En attendant, elle se surprit à penser qu'elle le trouvait plutôt bel homme, ténébreux, avec cette façon sadique de donner de faux choix et de s'immiscer dans le subconscient des gens avec ces phrases toutes faites, et puis il avait cette voix assurée et déterminée qu'ont les hommes de pouvoir, qu'il cache derrière un cynisme et un humour à glacer le sang... Oui comment lui il cache ces pensées et ces sentiments à propos des autres.

Elle était sûre qu'il la détaillait bien et qu'il la jugeait comme le ferrait tout bon maître envers sa soumise et élève ... Elle savait qu'un seul faux pas et il en serait fini d'elle.

Elle ne pus s'empêcher de laisser une larme fine couler sur sa joue au moment ou son désir de puissance prit le dessus sur tout le reste et que sa petite voix fit :

Je suis à vous, Maitre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. EmptyVen 25 Mai - 20:11

Enfin satisfait, Shunsuke la relâcha, et s'écarta de quelques pas. Le corps du chuunin dégageait une odeur âcre qui commençait à devenir désagréable, aussi, il répugna à le laisser en plan. Ils enchaîna quelques mudras d'un air agacé, comme indigné qu'il s'abaissa à un travail de balayeur. La boule de feu qu'il cracha avec force incinéra le cadavre en quelques secondes, roussissant les aillons de la jeune fille ! Lorsqu'il stoppa sa technique, du chuunin ne restait qu'un petit tas de cendres noires sur le verre formé par la fusion du sable et du feu. Il renifla de dégoût, et pensa qu'il allait probablement devoir envoyer un rapport de décès à sa famille. Il s'en chargerait un autre jour, si cela ne lui sortait pas de la tête avant... Il se frotta doucement les mains l'une contre l'autre, réfléchissant à ce qu'il allait faire tout de suite. Puis, ayant décidé de son emploi du temps immédiat, il pivota vivement en direction de Night.

– Bon, tu ne vas pas rester là sans rien faire, ça commence déjà à m'énerver. Commence par rejoindre le centre du village, et rend-toi à la maison des shinobis, là où on donne les missions. Tu devrais croiser Sai Kibashi, le juunin responsable du bâtiment, et tu lui donneras... Il fouilla dans son manteau, et en sortit une petite bague... Ceci. C'est un sceau, il saura que c'est moi qui t'envoie. Tu lui demanderas de quoi te vêtir, car je ne supporte pas que tu sois à ce point ridicule, cela nuit à mon image, ainsi qu'une chambre dans le centre d'habitation n°2. Il t'y conduira...

Les centres d'habitation dont parlait Shunsuke étaient des bâtiments solides, rectangulaires et durs, constitués d'une multitude de chambres ressemblant davantage à ces cellules de prisons. Les chuunin de Suna devaient y résider, ainsi que les aspirants. Cela "forgeait le caractère", permettait d'éviter que les ninjas ne passent trop de temps à être dorlotés par leurs familles, et surtout, proposait des logements à un coût dérisoire. Par conséquent, ils étaient rapidement devenus des quartiers mal famés où régnaient la misère, mais le tout dans une discipline de fer, et seul un des anciens centres étaient encore fréquentés par des ninjas. les autres avaient été laissé à la plèbe. Le centre d'habitation n°2 était un de ceux-là. Night n'y trouverait probablement que des problèmes mais... Elle aurait de quoi manger et dormir. Et puis avec un peu de chance, elle effraierait suffisamment les suniens pour qu'ils la laissent dans une paix toute relative...

Le Kazekage jeta un dernier regard à la gamine, et sans attendre, tourna les talons. Il lui adressa cependant un ultime message, qui retentit de manière sonore dans le vent :

– Je te donnerai une mission demain à 6h, ne sois pas en retard.

Et Night se retrouva seule.



FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre: Night et le Kazekage.   La première rencontre: Night et le Kazekage. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La première rencontre: Night et le Kazekage.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Kaze no Kuni :: Sunagakure no Sato-
Sauter vers: