Partagez
 

 La première rencontre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chiba Tomohisa
Rang B
Rang B
Chiba Tomohisa
Messages : 25

La première rencontre.  Empty
MessageSujet: La première rencontre.    La première rencontre.  EmptyMer 12 Déc - 22:15






La première rencontreChiba Tomohisa & Maître Mizukage.



E n cette belle matinée, j’avais décidé d’organiser un petit comité de chuunins, jônins et de genins pour pouvoir effectuer un petit entraînement. Étant donné les reconstructions du village, la plus part des habitants et ninja œuvrant pour la reconstruction de ce dernier, j’ai donc pris les devants pour pouvoir maintenant un niveau correct, surtout après des genins qui doivent maintenir un entraînement constant. C’est donc pourquoi, j’ai convoqué ces personnes au niveau des Archipels de Mizu, de façon à être assez loin des travailleurs dans Kiri pour ne pas les déconcentrer. Et bien évidemment, le rendez-vous était matinal, à l’heure du levé du soleil.

J’y suis comme d’habitude en avance. Perché sur un arbre, je pouvais contempler la vue qu’offraient ces Archipels. On peut y observer l’intégralité du village de l’eau, une vue à couper le souffle. En effet, un village venant d’être détruit ressemble à une ville fantôme de loin. On peut y observer une multitude d’engins techniques pour pouvoir le reconstruire,  ainsi que les différents ouvriers agir pour remettre ce dernier sur pieds. Ce paysage est certes impressionnant, mais il faut aussi mal au cœur. Kiri, le village regroupant des troupes sans pitiés n’ayant peur de rien, et surtout de redoutables ninjas. En voyant le village, on l’assimilerait plutôt à un village en sous-effectif qui souffre de maintes et maintes attaques à cause de sa faible puissance, ce qui est bien évidemment faux. Il est à noter tout de même qu’il est vrai que nous sommes ces derniers temps en manque de ninjas. Nous n’avons pas à nous plaindre sur la qualité technique de ces derniers, mais quelques uns de plus ne feraient absolument pas de mal au village.

Les minutes se suivent, je pouvais enfin entendre les bruits de pas et des élocutions arriver vers mes tympans. Nous allons enfin pouvoir passer à l’action. J’attends alors avec sadisme que les troupes se présentent, et qu’elles se mettent en place. Une fois cette chose de faite, je me laisse glisser le long du tronc de l’arbre où j’étais assis pour atterrir simplement devant eux, de dos.

« Vous êtes en retard.
Lançais-je dans un premier temps. Messieurs, mesdemois… ah non, que des garçons comme d’habitudes. Messieurs bonjour, bienvenu à cette petite session d’entraînement.

Un rapide coup d’œil en me retournant me permet d’analyser la situation. Nous disposons d’un jônin, deux chuunins et quatre genins. Le schéma est donc rapidement établi. Moi et le Jônin allons encadrer l’entraînement. Les deux chuunins s’entraîneront tout les deux, et les genins s’entraîneront en équipe de deux ou bien ensuite individuellement. Ensuite, nous passerons à l’encadrement d’un chuunin avec deux genins. Pour finir, un jônin, avec son équipe respective soit un chuunin et deux genins. Plutôt simple. Je pense que l’on va passer une très bonne journée.

Les premiers combats commencent. Certaines personnes se démarquent plus rapidement que d’autre, on peut directement identifier le niveau de chaque personne, notant leurs points forts et faibles. Nous pouvons d’ors et déjà dresser les prochaines équipes, de manière à équilibrer les équipes comme à l’académie des ninjas du village. Un des plus forts, avec l’un des plus faibles ainsi qu’un neutre. Chaque équipe sera répartie comme ceci. Pour ma part, je prendrais l’équipe la plus faible pour pouvoir leur glisser quelques astuces qu’ils pourront saisir et partager avec leur jônin respect.

Nous abordons les 11h30. Les combats par équipe venaient de se terminer, nous allions enfin pouvoir commencer les choses sérieuses. Le but était simple comme bonjour.

« Bien ! Nous allons pouvoir attaquer les choses sérieuses. Écoutez attentivement, car je ne me répéterais pas deux fois. Le but de cet exercice est à première vue très simple, mais ne le prenez pas à la légère. Il permet de voir vos capacités d’analyse d’une situation donnée, vos réflexes et vos possibles stratégies d’attaques ou de défenses. Le but étant donc, de toucher simplement l’épaule de vos adversaires. Rien ne vous empêche d’utiliser vos techniques de ninjutsus, taijutsus ou bien de genjutsus ainsi que votre équipement ninja. Mais, rappelez vous bien une chose : le but n’est pas de mettre son opposant hors d’état de nuire, ou du moins ko. Finissais-je en souriant longuement.

Mon équipe se plaçait devant moi. Moi et le jônin prenons en premier lieu nos distances pour pouvoir analyser la situation, et voir comment relever les lacunes de chacun.

Le duel commençait enfin. Grâce à mes conseils, mon équipe prit rapidement l’avantage, malgré que celle d’en face se tenait largement. Les techniques employées étaient très astucieuses, les jeunes se combattaient très bien. On avait là affaire à un très beau spectacle de la jeunesse. Ils sont certes un peu vantards, égocentriques et agissent sans réellement réfléchir, mais ils ont un bel avenir devant eux. Ils représentent très bien le village de Kiri.

Soudain, une étrange sensation s’empara de mon corps. Nous étions observés. Qui se permettrait de s’introduire sur les terres de Kiri alors que nous étions en pleine reconstruction ? Et surtout, qui aurait le courage de s’introduire ici. Les ninjas sont très tendus par ici, un moindre étranger se ferait découpé en morceaux sur le champ. Le Jônin en face venait de le remarquer, je lui fis aussitôt comprendre de ne faire comme si nous n’avions rien remarqué. Sentant les personnes nous observant arriver, je m’empresse aussitôt de me jeter au milieu de la bataille en relevant simultanément mes mains de chaque côté, chacune en direction de chaque équipe pour laisser jahir de l’eau un peu plus loin de flux d’eau propulser chaque équipe en arrière. Remontant par la suite mes deux mains pour exécuter le mudra de la confrontation.

«  Ninpô, technique du camouflage dans la brume.

Une brume épaisse semblait recouvrir tout de suite la zone aux alentours de dix mètres, englobant forcement les ninjas en question dans la zone. J’étais maintenant devenu invisible à leurs yeux, j’allais bien évidemment m’en jouer. Trois kunais attrapés en main droit, ces derniers furent aussitôt éjectés en direction de trois directions différentes. Des bruits de déplacements furent entendus, nous étions bel et bien entourés de ninja. Quelques secondes plus tard, je m’apprêtais à débuter les mudras du chidori pour pouvoir ensuite utiliser ma technique de taijutsu pour me faufiler derrière mes ennemis uns à uns et les transformer avec les milles oiseaux, lorsque plusieurs ninjas se jetèrent sur moi afin de m’immobiliser.

« Chiba Tomohisa. Vous êtes demandé au bureau du Mizukage.


Pardon ? Je relève aussitôt ma tête, trois masques surplombent mon champ de vision. Trois masques d’anbus du village de Kiri..

« Oh… excusez-moi messieurs ! Je ne savais pas que c’était vous. Annoncez-vous la prochaine fois tout de même, nous étions en entraînement. Très bien, je vous suis. Dis-je en tournant la tête vers la petite équipe très surprise de l’arrivée des anbus du village. Écoutez le Jônin auprès de vous, il prend le relai de l’entraînement. Finis-je en me tournant vers les anbus, prenant la direction du centre du village.

Quelques dizaines de minutes plus tard, nous arrivions enfin devant la porte du bureau temporaire du Mizukage. C’est à ce moment précis qu’une seule et même question se précipita dans ma tête. Ai-je fais quelque chose qui ne fallait pas ? Les anbus restèrent devant le bureau, et me firent signe d’entrer, chose que je fais sans plus tarder.

Une fois dans le bureau, mon regard est tout de suite attiré par le Mizukage. Qui dégageait… bien des choses. Un charisme, très gros charisme. On sentait dés le premier regard que c’était quelqu’un d’intelligent et de très puissant. Il fait par ailleurs aussi froids dans le dos. Son regard glacial, ainsi que son cache-œil amplifiait vachement cette sensation. Il n’est pas Mizukage pour rien, ça se voit d’entrer. Malgré mes pensées, mon regard ainsi que mes mimiques faciales restent totalement neutres.

« Bonjour Maître Mizukage. Je vous pris aussitôt de m’excuser de la gène occasionnée par rapport à vos anbus. J’ai sentis une présence, je ne pensais absolument pas que c’était eux qui venaient me chercher.
Dis-je dans un premier temps, le ton confiant et sur de moi. Vous avez demandé à me voir ? Je vous écoute. Finis-je.

La manière de s’exprimer est radicale lors d’une entrevue, surtout avec une personne importante. Si vous affichez la moindre crainte, la moindre hésitation ou le moindre stress… Il en est finit pour vous. Il faut toujours avoir une certaine confiance en soit, ne pas hésiter. Surtout à Kiri, savoir être un homme, un vrai.


©️ Jawilsia sur Never Utopia


_________________
La première rencontre.  Source

Quand un homme est blessé il découvre la haine, quand il blesse quelqu'un il découvre la culpabilité ainsi que la  rancœur des victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Akuma "Ushi" Bakuhatsu
Rang A
Rang A
Akuma
Messages : 417

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

La première rencontre.  Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre.    La première rencontre.  EmptyVen 14 Déc - 22:46


Le voyage fut éprouvant et comme je m'y attendais, mon retour ne m'offrait pas de repos. Un pile de papiers m'attendait sur le bureau provisoire qui me servait à étudier mes fiches de recensement, ainsi que pour rédiger les missives que j'allais attribuer à mes équipes de spécialistes. Il était clair que chacun d'en eux avaient de nombreuses qualités et donc, il me fallait choisir avec beaucoup de minutie pour qu'ils puissent s'y retrouver et accomplir leurs missions avec aisance. Je disposais des informations regroupant les grandes lignes de chacun et, j'attendais pourtant un invité qui avait suscité mon intérêt. Il n'avait pas beaucoup fait parler de lui et comme je le disais assez souvent, chacun a le droit a sa chance. C'est donc naturellement que j'avais dépêché une petite troupe d'homme masquée pour me le ramener.


Au début, l'attente se faisait ressentir. Puis, pour optimiser mon temps au maximum, je décidais de commencer les préparatifs pour libérer Sachi du sceau qui l'entravait. Après tout, la jeune femme me serait bien plus utile si elle disposait de toutes ses capacités ! Je me préparais, étudiant avec beaucoup d'attention les caractéristiques de la marque. C'était un simple sceau de blocage qui se focalisait essentiellement sur le blocage de chakra. Simple en soit mais, je tenais à ce que le rituel se passe bien et ne tourne pas au fiasco ! Je n'avais pas le droit de négliger un seul détail. Même si le Fuinjutsu était ma spécialité, je tenais à garder la tête haute !


Je pensais, j'analysais. Tout allait être calculé à l'avance ! Puis, je me mis à rédiger le rapport qui concernait la nouvelle constitution, les points importants qui ont été évoqués et surtout, ceux qui ont été modifiés ou rajoutés. En soi, les fondations restaient les mêmes sauf que cette fois-ci, nous allions penser plus au peuple, et travailler d'avantage sur les aspects politiques et commerciaux qui jusqu'à présent n'avait été jamais exploré. Un coup de poker pour moi ! Si je parvenais à construire un tout autre empire en plus solide qu'il soit militaire ou financier, alors Mizu no Kuni connaîtra une ère sans précédent !  


Puis, enfin mes hommes revinrent de leurs missions, accompagné de Tomohisa Chiba. Le shinobi que je souhaitais rencontrer. Il semblerait que le jeune homme se tenait fièrement devant moi, sans fléchir. Droit, confiant. Encore une fois Kiri semblait compter des ninjas qui avaient confiances en leurs compétences, et nous en avions justement besoin. Mais... D'un autre côté, le tester un peu allait m'amuser et me divertir. J'aimais percevoir au-delà de la carapace ! Mon Anbu vint sans attendre me chuchoter son rapport à l'oreille. Rien d’extraordinaire, aucune bavure, juste ce qui avait était demandé. Puis, Chiba prit la parole :
   


« Bonjour Maître Mizukage. Je vous pris aussitôt de m’excuser de la gène occasionnée par rapport à vos anbus. J’ai sentis une présence, je ne pensais absolument pas que c’était eux qui venaient me chercher.Vous avez demandé à me voir ? Je vous écoute. »



Je n'avais donc pas d'autre choix que d'arborer une mine sérieuse, reflétant toute ma sévérité. J'avais écouté avec attention le rapport de l'anbu, puis les paroles de Chiba. Sans plus attendre, je me levais en m’appuyant sur le manche de Samehada a l'aide du seul bras qui me restait. Shibuki était compte à elle, attaché dorsalement en attente de son futur manieur. Une fois debout, je fis quelques pas pour me diriger vers mon invité, toujours en le fixa de mon œil valide. Je m'appuyais à présent sur mon bureau, Samehada posée sur l 'épaule. À présent le jeune shinobi devait entendre le ronronnement de cette dernière qui devait encore repenser à chakra du Bijuu qui avait dévasté notre ci belle capitale !


« Donc comme ça tu as attenté de sans froid à la vie de mes hommes. De ton chef tu as enfreint les lois qui font de notre village un endroit calme et paisible, troublant ainsi notre paix naissante ?! » Dis-je en gardant mon air sérieux. « Et en plus de ça tu te tiens devant moi, fier de me l'annoncer de ta propre voix ! À croire qu'une nouvelle génération de mafia commence à pulluler dans nos rues ! ! Je vais devoir sévir et me servir de ton cas comme exemple pour que la population et les shinobi présent comprenne que je ne suis pas là pour faire une simple figuration ! »


Après ce petit discourt, je m'attendais à voir son visage se décomposer. Après tout dans une telle situation, même les plus braves sentaient en eux une drôle de sensation les envahir. De la peur ? Certainement. Car devant l'inconnu effrayait même plus hardi. Puis, d'un râle de gorge mon messager me ramenait gentiment à l'entretien...


« Quoi, je peu même pas rigoler un peu ? Il faut bien que je les forgent ces p'tits jeune, que je taille ces futures diamans ! » Lâchais-je à l'Anbu juste à côté de moi. « Bon, parlons plus sérieusement. Bienvenue à toi ! Si je me suis permis de te faire venir, c'est pour apprendre à te connaître. Toi et ce qu'il te motive. J'aimerais comprendre ce qui te pousse à continuer dans la voie du ninja, connaître jusqu'où s'étend ta volonté de la brume ! »


J'observais attentivement Chiba, Toujours en gardant mon regard d'épéiste ancien chasseur de prime. Je tenais à observer ses réactions et comprendre ses pensées.
[/size]

_________________
Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


La première rencontre.  Akuma-10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete https://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu https://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Chiba Tomohisa
Rang B
Rang B
Chiba Tomohisa
Messages : 25

La première rencontre.  Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre.    La première rencontre.  EmptySam 15 Déc - 17:26






La première rencontreChiba Tomohisa & Maître Mizukage.



L e changement de mine du Mizukage ne me dit rien qui vaille. Cet air légèrement accueillant, migrant à une moue tout à fait sérieuse, à la limite du regard noir. C’est à ce moment précis que je commençais à réfléchir sur mes précédents propos. Qu’avais-je dis de mal, ou fais de mal ? Rien, mise à part le fait d’avoir attaqué délibérément les anbus du village de l’eau. En soit, je ne pouvais pas réellement savoir que c’était eux, j’étais concentré sur l’entraînement de la petite équipe que j’avais formé, une soudaine sensation de présence autour de nous m’a directement mis sur mes gardes, je n’ai pas cherché à comprendre. En soit, c’était plutôt logique que cela soit des kirijins qui nous observaient, m’enfin bon sur le coup je n’y ai pas pensé. Le maître des lieux se déplaça ensuite pour se placer totalement face à moi, en s’appuyant sur son bureau. Sa longue épée, cette fameuse épée emblématique du village de Kiri faite en peau de requin se calant sur le rebord du bureau interpelle mon regard durant quelques secondes. La prise de parole du Mizukage s’en suivit aussitôt.

« Donc comme ça tu as attenté de sans froid à la vie de mes hommes. De ton chef tu as enfreint les lois qui font de notre village un endroit calme et paisible, troublant ainsi notre paix naissante ?! Et en plus de ça tu te tiens devant moi, fier de me l'annoncer de ta propre voix ! À croire qu'une nouvelle génération de mafia commence à pulluler dans nos rues ! ! Je vais devoir sévir et me servir de ton cas comme exemple pour que la population et les shinobi présent comprennent que je ne suis pas là pour faire une simple figuration !

Mon visage renvoyant une mine fière, les traits de ce dernier démontrant ma totale confiance en moi semblaient soudainement se dégrader au fur et à mesure que le discours du Kage continuait. Mon regard semblait quant à lui confus. Je jonglais entre les anbus présents autour de lui et le Mizukage qui ne manquait pas de me fixer continuellement droit dans les yeux. Je tente tant bien que mal de garder le même air, malgré que mes joues se mettent très légèrement à rougir… Je ne suis pas comme ça, en général. Mais devant le ninja le plus puissant du village, et le dirigeant de ce dernier, de tels propos ne peuvent que faire froids dans le dos. Au moment où j’allais fournir une excuse structurée de propos de A à Z, mon interlocuteur se racla la gorge après que l’un de ses hommes lui murmura quelques mots.

« Quoi, je peu même pas rigoler un peu ? Il faut bien que je les forgent ces p'tits jeune, que je taille ces futures diamans ! Bon, parlons plus sérieusement. Bienvenue à toi ! Si je me suis permis de te faire venir, c'est pour apprendre à te connaître. Toi et ce qu'il te motive. J'aimerais comprendre ce qui te pousse à continuer dans la voie du ninja, connaître jusqu'où s'étend ta volonté de la brume !

Après les mots de ce dernier, les traits de mon visage se détendent aussitôt. Un soupire de soulagement largement audible se fit entendre aussitôt dans l’intégralité du bureau provisoire du Mizukage. Il m’a bien eu sur ce coup, je m’avoue vaincu. Je reprenais aussitôt mon sérieux en me remettant droit, remontant mes iris vers le seul œil valide du Kage en face de moi, commençant désormais ma tirade.

« Vous m’avez bien eu sur ce coup. Merci de cet accueil si… atypique je dirais. Dis-je en commençant. Et bien, comme vous le savez je me prénomme Chiba Tomohisa, je descends d’une lignée d’anciens mercenaires du côté de mon père, ma défunte mère quant à elle était une Anbu du village de Kiri. J’ai été élevé, formé et entraîné depuis mon plus jeune âge à l’art ninja pour continuer le parcours de mon père, j’étais à vrai dire voué à un futur de mercenaire. Je n’y opposais aucune résistance, pour moi ma route était tracée. Un événement tragique c’est déroulé il y a quelques années, alors que je n’étais qu’un simple Genin. Je vous évite les détails, mais c’était lorsque Kiri avait signé un accord pour se séparer avec les Kumojins, j’étais en mission avec mon ancien sensei et mon équipe vers un village voisin pour une simple récolte d’informations. Mais, c’était une embuscade, les anbus ont été prévenus assez rapidement pour nous rejoindre. Ils ont eux été pris dans une embuscade, et ma mère était dans le los. Je vous laisse deviner la suite. Lançais-je sans la moindre émotion visible dans le regard ou même dans ma voix. J’ai eu le temps de parler avec ma mère avant qu’elle n’aille dans l’autre monde, et cela m’a permis de prendre certaines choses en considérations. Dont, le « rêve » de servir l’unité des forces spéciales de Kiri, les Anbus. Et de pourquoi pas aussi un jour, en prendre la tête. Je dirais plus que c’est une ambition, et non un rêve. Défendre un village, ses habitants et ses valeurs. Voilà, ce qu’est pour moi un Ninja. Quelqu’un qui a un but précis, et qui fera tout ce qu’il peut pour l’atteindre. Et quant il a atteint son but, il y mettra corps et âme pour desservir sa fonction comme il se doit, même s’il doit y laisser la vie.  Moi, voilà tout ce que je souhaite. Je mettrais tout en œuvre pour y parvenir ! Finissais-je

Aucune émotion, mise à part l’ambition était lisible sur mon visage, sur ma voix et mon regard. Depuis ce jour, je ne ressentais plus vraiment d’empathie, ou quoi que se soit d’autre, mise à part pour ceux qui me sont chers – et bien évidemment les kirijins –.

©️ Jawilsia sur Never Utopia


_________________
La première rencontre.  Source

Quand un homme est blessé il découvre la haine, quand il blesse quelqu'un il découvre la culpabilité ainsi que la  rancœur des victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Akuma "Ushi" Bakuhatsu
Rang A
Rang A
Akuma
Messages : 417

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

La première rencontre.  Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre.    La première rencontre.  EmptySam 22 Déc - 20:36


J'écoutais d'une oreille très attentive le jeune garçon. Se dévoiler ainsi face à moi ne devait pas être chose facile et pourtant, Chiba prenait grand soin d'évoquer les cicatrices du passé qui avaient façonnées l'homme qu'il était devenu. Kumo. Un passé qui ne cessait de me tourmenter encore aujourd’hui. Kiri avait su m'accueillir en tant que chasseur de prime. Bien qu'il fut un temps j'appartenais au pays de la foudre, c'est celui de l'eau qui m'adopta et reconnu mon travail. Chose d'ailleurs qui me manquait quelque peu... Car j'avais un penchant net pour traquer et chasser mes proies. Une idée me vint d'ailleurs à l'esprit, un marché prometteur qui je l'espérais bien, relancerait l'économie de cette île mais, je m'y attarderais plus tard.
Je fixais le Shinobi plein de motivation, de détermination et de rêve. Je devais avouer que son cas m’intéressait sauf qu'un certain nombre de détails devait d'abord être amené dans la discussion. Même si nous manquions d'effectif, offrir des places n'était pas mon style. Il me fallait beaucoup plus que des paroles, des actes !


- Anbu tu dis, voir même en prendre la tête ?! Je dois avouer que tes projets sont ambitieux. Et tu choisis ton moment pour demander à intégrer cette unité. Cependant je me dois d'être franc avec toi.  


Mon regard qui auparavant était amusé de lui avoir fait une petite blague, redevint sérieux et se plongea dans le sien. Ma manœuvre était de bien le mettre en garde face à ce qu'il l'attendait. Chiba était jeune. Peut-être même ignorait-il les conditions d'entrée au sein des Anbu ! La tâche n'allait pas lui être facile. Je pouvais cependant lui apporter réconfort tout en le motivant :


- Tu n'es pas sans savoir que cette escouade est un peu particulière tout de même. Sais-tu au moins à quoi consiste la mission d'un Anbu ? Lui dis-je en attendant la réponse, mais je repris aussi sec. Car la tâche est loin d'être simple. Pour cela tu dois impérativement être prêt. Je suis une personne sage qui accorde beaucoup de confiance et surtout, qui exige beaucoup de ses Hommes. Tu vois l'homme masqué derrière moi, celui qui t'as apporté mon message. Cet homme, je le connais depuis très longtemps. Nous avons fait un bout de chemin ensemble. Bien évidemment, il n'est sous mes ordres que depuis quelque temps mais, nos destins sont étroitement liés aujourd'hui. Plus qu'un simple soldat, il est aujourd'hui un ami et fidèle conseiller. Pour l'heure, je lui ai attribué qu'une seule mission comportant deux directives !  


Sans attendre plus longtemps, l'Anbu s'avança vers moi, me salua en signe de respect. Puis il se tourna ensuite vers le jeune Tomohisa afin de lui glisser cette phrase, brève et concise :


- Survivre, ne jamais mourir. Mais surtout, la survie du peuple, et le sacrifice !  


Le résumé était fait. Il fallait admettre que j'étais fier de sa réponse, lui qui m'avait suivi jusqu'ici, Hatori Lee, Anbu très reconnu. À la base, c'est Aizen qui avait en sorte qu'il me flic, dans le but précis de s'assurer qu'aucun débordement de ma part durant son mandat allait être attenté. Et pourtant un lien unique nous maintenait. De base, il fallait admettre qu'il était un duo. Le second... Était un Térumi. Mais la guerre avait eu pitié de lui. Rien qu'en y pensant, mon regard se figea au sol. Une minute silence se fit et, je fis un bref signe à Chiba pour que celle-ci soit respectée. Puis, sans plus attendre j'allais reprendre la parole :


- J’entends par là mon cher ami. Que j'ai connu trop de perte. Et la directive que je te donnerais est non négociable. En premier temps, tu seras envoyé en mission avec mon bras droit, Adachi pour ce qui concerne les cas extérieur à Mizu. Ensuite, toute action ou mission sur nos terres, seront accompagnées d'Hatori ici présent. Sache que même si je t'envoie seul en mission, ses yeux seront rivés sur toi et donc, je serais au courant de tous. Tous les détails me seront retranscrit. Et surtout, si tu veux atteindre ce rang. Tu n'as pas le droit de mourir ! Je terminerais alors par, si vraiment tu tiens à en prendre la tête, il sera impératif de garder tous tes Hommes vivant également. Si tu y parviens. Alors tu seras admis !


Mes directives ne pouvaient pas être plus simple. À présent j'attendais de voir la réaction du jeune homme afin de jauger un peu sa personnalité. Évidemment, je m'attendais à le voir fier et sur de lui. Pourtant dans ce genre de situation, un pointe de stresse devrait se faire ressentir malgré son passé bien chargé, l'enjeu était de taille.

_________________
Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


La première rencontre.  Akuma-10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete https://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu https://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Chiba Tomohisa
Rang B
Rang B
Chiba Tomohisa
Messages : 25

La première rencontre.  Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre.    La première rencontre.  EmptyDim 6 Jan - 20:18


La première rencontre.


La parole d’un homme est quelque chose d’important, de très important. Un ninja est un homme, mais un ninja est quelqu’un sans véritable âme pour moi si ce dernier n’a pas de paroles. Nous sommes des personnes tout de mêmes particulières, avec des « dons ». Nous ne nous pouvons pas nous permettre d’aller à l’encontre de nos valeurs et principes, pour n’importe quelle raison. C’est ça, pour moi être un ninja. La valeur, d’un membre de l’unité ANBU amplifie encore plus mes propos. Se sont des personnes, prêtent à tout pour défendre le Mizukage, leur village et les siens. Tout ce je suis. Voilà pourquoi je suis un ninja.

Après une légère boutade du Mizukage, sûrement pour détendre l’atmosphère, ce dernier s’empressa de revenir sur l’expression de son visage qu’il avait eu précédemment. Il commençait alors à redevenir sérieux, tout à fait sérieux. J’étais donc tout ouï aux propos qu’il allait énoncer.


« Tu n'es pas sans savoir que cette escouade est un peu particulière tout de même. Sais-tu au moins à quoi consiste la mission d'un Anbu ? Dit-il en marquant une pause. J’allais immédiatement lui répondre, marquant ma prise de parole par un raclement de gorge, mais ce dernier reprit aussitôt. Car la tâche est loin d'être simple. Pour cela tu dois impérativement être prêt. Je suis une personne sage qui accorde beaucoup de confiance et surtout, qui exige beaucoup de ses Hommes. Tu vois l'homme masqué derrière moi, celui qui t'as apporté mon message. Cet homme, je le connais depuis très longtemps. Nous avons fait un bout de chemin ensemble. Bien évidemment, il n'est sous mes ordres que depuis quelque temps mais, nos destins sont étroitement liés aujourd'hui. Plus qu'un simple soldat, il est aujourd'hui un ami et fidèle conseiller. Pour l'heure, je ne lui ai attribué qu'une seule mission comportant deux directives !  


Mes iris se portèrent ensuite vers l’anbu derrière le Mizukage, qui s’approcha de ce dernier en lui faisant un signe de tête en guise de respect. Lorsque ce dernier se tourna vers moi, mon corps par pur réflexe se redresse, mon torse se bombant aussitôt.

« Survivre, ne jamais mourir. Mais surtout, la survie du peuple, et le sacrifice ! Finit l'Anbu.


Ces phrases ont un fort impact sur moi, faisant revenir en moi quelques souvenirs douloureux. Voilà donc ce que me répétait ma mère : le « crédo » des anbu… Survivre, ne jamais mourir… mais surtout la survie du peuple et le sacrifice. Durant un laps de temps très court, je m’empresse de fermer les yeux en m’imprégnant totalement de la citation de la personne masquée face à moi, inspirant et expirant fortement. En rouvrant mes yeux, la tête du Mizukage me fit comprendre de ne pas dire un mot. Je n’en saurais pas la raison, mais son regard aussi percutant soit-il, m’a suffit pour comprendre les choses.


« J’entends par là mon cher ami. Que j'ai connu trop de perte. Et la directive que je te donnerais est non négociable. En premier temps, tu seras envoyé en mission avec mon bras droit, Adachi pour ce qui concerne les cas extérieur à Mizu. Ensuite, toute action ou mission sur nos terres, seront accompagnées d'Hatori ici présent. Sache que même si je t'envoie seul en mission, ses yeux seront rivés sur toi et donc, je serais au courant de tous. Tous les détails me seront retranscrits. Et surtout, si tu veux atteindre ce rang. Tu n'as pas le droit de mourir ! Je terminerais alors par, si vraiment tu tiens à en prendre la tête, il sera impératif de garder tous tes Hommes vivant également. Si tu y parviens. Alors tu seras admis !


Deux sentiments parcourent mon corps suite aux dires du Kage de Kiri. La première, est un stress, un très gros stress. Ce n’est pas une simple mission. Je suis en quelques sortes testé continuellement, et sur la longue durée par le Mizukage et ses hommes. Je n’ai pas le droit à l’erreur, je me dois d’être irréprochable et surtout de ne pas le décevoir. Il met un point très important sur la survie de ses hommes. Je ne pensais pas que les personnes, pensant encore à la survie de leurs hommes existaient encore. Je savais que les anbu étaient des armes humaines, des armes utilisées pour tuer notamment, ainsi que pour défendre le village dont il fait parti ainsi que ses villageois. Mais, mon interlocuteur précise tout de même que je n’ai pas le droit de mourir.  Il précise aussi qu’il est primordial de garder en vie son équipe. Faire passer les « intérêts » du groupe avant les miens, pour réussir la mission donnée en toute sécurité.  Je ne ferais pas la même erreur que ma mère, ça non. Je porterais les couleurs du village de l’eau, et défendrais, et cela même si je devrais y laisser la vie, mon village, et les gens de ce dernier.  Le deuxième sentiment, du moins le ressentit me venant ensuite est une motivation extrême. Son discours si bref mais percutant m’emplie de motivation. Cela me donne la niaque, les nerfs et la détermination pour réussir chaque mission, chaque combat, et de prendre chaque défaite comme leçon pour nos prochaines victoires.

Ce stress était visible durant les premiers instants, mais ma mine faciale ainsi que mes mimiques physiques changèrent, pour laisser cette motivation se dégager de mon corps, visible rien qu’à l’œil.

« Vos paroles sont entendues, comprises et intériorisées. Dis-je en levant mon index et majeur droit, les positionnant sur mon flanc droit non loin de mes côtes, comme si je m’apprêtais à faire un serment ou à jurer quelque chose. Je vous serez fidèle, serviable dans n’importe quelle situation. Je servirais le village de Kiri dans n’importe quelle situation, qu’elle soit chaotique, dramatique ou simpliste, même si je dois y laisser la vie. Je saurais rester en vie, je mettrais tout en œuvre pour le rester en tout cas. Je vous promets, de protéger mon équipe d’anbu comme j’ai pu le faire auparavant avec mes équipes genins, si un jour une équipe m’est attribuée. Je saurais prouver mes valeurs, ma loyauté envers vous et Kiri ainsi que ma détermination. Dis-je en marquant une pause, avant de finir. Je n’ai qu’une parole, et je n’y reviendrais jamais dessus. C’est ça, être un ninja pour moi.



Je me mettais alors subitement droit comme un I, gonflant de nouveau mon buste en fixant le Mizukage, laissant mon regard remplit d’ambition fixer ce dernier. J’attendais désormais ce qu’il allait me dire.


©️ Halloween



_________________
La première rencontre.  Source

Quand un homme est blessé il découvre la haine, quand il blesse quelqu'un il découvre la culpabilité ainsi que la  rancœur des victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Akuma "Ushi" Bakuhatsu
Rang A
Rang A
Akuma
Messages : 417

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

La première rencontre.  Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre.    La première rencontre.  EmptyLun 14 Jan - 22:17


Le jeune garçon semblait motivé et cet esprit combatif me plaisait particulièrement. Depuis le début de mon mandat, très peu s'illustrait comme pilier fondateur du nouveau village qu'Adachi et moi-même voulions construire. Les récents évènements nous ayant fait perdre bon nombre de terre, d'effectif et d'économie, nous plongeait dans des heures sombres. Ma plus grosse crainte restait de revoir le brouillard sanglant se relever, frappant de nouveau cette île qui demandait à être paisible. Au plus profond de moi-même, je restais convaincu que nous pouvons réussir a bâtir une nation solide en plus d'être solidaire. Un peuple uni qui sera faire face à l'adversité et se hisser vers un renouveau prospère. Sa détermination semblait inébranlable et pourtant, je restais néanmoins persuadé qu'en dessus de cette fine couche de fierté, se cachait un tragique passé! Pour l'heure la lumière ne l'avait pas encore descellé, et c'était un travail de fond. J'aimais malgré tous creuser les choses, faire remonter à la surface les clefs qui me montraient les réelles personnes qui se tenaient en face de moi. Ces temps difficiles m'obligeaient à m'assurer que chaque individu de mon entourage, deviendrait une fine lame prête à tous pour son peuple. Que ces ninjas, soient façonnées, taillées par mes plus grands soin car en somme, piocher de la roche m'importait peu. Non, j'étais plus fin, mes projets étaient bien plus grand! je tenais particulièrement a tailler des diamants car c'est eux qui représentait l'avenir de Kiri.
Mon œil droit se figea dans les siens, sondant avec une attention particulière sa posture. Il se tenait là devant moi. J'écoutais attentivement ses paroles à la suite des miennes et de celles d'Hatori. Ce petit je l'aimais particulièrement bien et mon confrère me fit signe que lui aussi. Un bon point pour Chiba. Puis il termina son discourt. Ma main valide vint frotter mon menton, signe que ma réflexion était profonde. Enfin, c'est ce que mon langage corporel indiquait car ma décision était ferme. Je pris tout de même une profonde respiration avant d'entamer des aller-retour de quatre pas, de gauche, puis à droite. l'enjeu était de taille. Seul une paroles raisonnée dans mon esprit que je ne tarderais pas à reprendre :

- Voici la première erreur. Ton devoir est de protéger ton village, tes coéquipiers. Et non mourir! C'est cette mission qui est difficile je sais… Nos défenses, nos actions. Tous doit être soigneusement préparé pour que seul les ennemis périssent!! Suis-je clair?

Mon ultime coup de pression était lancé. je me remis face à mon jeune interlocuteur pour interpréter une nouvelle fois son attitude. Il me fallait de stabilité. Ses convictions et son engagement devaient dépasser l'entendement.

_________________
Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


La première rencontre.  Akuma-10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete https://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu https://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Contenu sponsorisé



La première rencontre.  Empty
MessageSujet: Re: La première rencontre.    La première rencontre.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La première rencontre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première nuit dans Dreamland...
» Ma première quète
» premièrement, ne touche pas à tes aiguilles.
» Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: RP :: Mizu no Kuni :: Villages Civils-
Sauter vers: