Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 [EVENT TERMINE: INVASION KONOHA] L'hymne à la joie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1518

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 150 両

MessageSujet: [EVENT TERMINE: INVASION KONOHA] L'hymne à la joie.   Sam 9 Avr - 23:02

L'hymne à
La Joie.

Suite de ce RP



Parcourant les denses forêts du Pays du Feu, la missive du Fer espérait arriver à temps. Les hommes armés de Katana avaient opter pour une formation stratégique pour assurer la sécurité du cours voyage. Un fer de lance c'est ainsi que l'on pouvait traduire leur position, les leurs étaient resserrées pour pouvoir défendre du mieux possible celui qui se tenait derrière la pointe. Le chef du groupe, le guide qui n'était autre que le célébrissime Soufuku Nitobe, général de guerre et Kazekage.  Il connaissait la région faute d'y être née. Et savait où se trouvait Konoha pour y avoir séjourné.  Jamais, non jamais un jour il aurait cru être capable de remercier Kinbara, et pourtant c'était bien grâce à une des ses missions qu'il avait été contraint d'infiltrer la feuille et avait finis par séjourner en prison. C'est ainsi qu'il rencontra Hyuga Hanako à qui il ne pouvait s'empêcher de penser car il savait qu'elle serait en mauvaise posture face à ces deux colosses que sont le Mizukage et Tetsu Uchida.

En y réfléchissant le Sunajin arriva vite à la conclusion suivante : Oui Konoha était un village frappé d'un grand laxysme si lui en tant que genin tout juste promu avait réussis à pénetrer les défenses du village et que aujourd'hui il pouvait subir un tel affront sans pouvoir se défendre... Cela voulait certainement dire que Konoha n'allait pas au mieux et que peut être fallait-il changer de tête pensante ? Bien que tout cela soit sans doute vrais, l'homme si noble qu'il était ne pouvait laisser le massacre d'innocent se perpétuer. Et par dessus tout il ne pouvait cautionner ce genre de démarche. Oui il était vrais que les deux puissances, Suna et Kiri se ressemblaient, que leurs dirigeants avaient des points communs. Hélas leurs divergences étaient bien réel et le samouraï savait pertinemment que les deux hommes avaient plutôt intérêt à échanger que de combattre l'un contre l'autre.

La végétation était comme triste, tandis que l'odeur de fumé se faisait de plus en plus présente, ils approchaient de Konohagakure Tandis qu'un petit sentier de terre battue se dessinait sous leurs pieds les hommes de Tetsu no kuni sous leurs amures, virent que des corps commençaient à joncher sur le sol, les regards figés par la frayeur,  et les hurlements de ceux qui arrivaient à fuir donnaient là l'indication d'une arrivé imminente face aux portes de l'enfer. Les 300 hommes s'arrêtèrent et observait les alentours, le vacarme régnant et la stupeur glaçante donnait à l'endroit si paisible dans les souvenirs du Kazekage, un visage horrifique. Non loin de là assis dos contre une maison en ruine un homme saignant et râlant dont une jambe avait malencontreusement été sectionnée. Soufuku s'approcha de lui et le saisit par le menton pour que leurs iris s'entrechoque.

- Parle vite.

A moitié dans les vaps ce qui était presque un rescapé balbitua :

-Ko..Ko..Ko.. ha, Ki... monstre il arrive... Hana..Ko... Aidez... Hok...

Il mourut sur le champ ne finissant pas sa phrase. Mais ses quelques bouts de mots confortèrent jusque-là ce que pensait le bushi. Le Hokage était en danger, sans plus attendre il donna du doigts les indications à ses troupes, 10 hommes dans les quartiers civils pour secourir les passants, dix vers l'académie pour enquêter sur des possibles survivant, 10 autres resteraient ici pour aider les passants. Quant au reste, ils accompagneraient leur leader vers l'endroit qui était pour lui le plus susceptible d’accueillir le combat. Oui par le passé il avait déjà été sur une de ces têtes sculptés dans la roche. Ils trônaient sur Konoha, les anciens Kages... Mais aujourd'hui face a tant d'immondices ils ne pouvaient rien faire. L'odeur putride du sang qui coulait de toute part et la vue des cadavres donnait la gerbe. C'était là les affres de la guerre, c'était la là folie du monde ninja. Jamais non jamais un samouraï n'aurait eu la décadence de faire de tels actes. C'est ainsi que les stormtrooper partaient en direction de la tour du chef du village de la feuille, Soufku en tête le chakra malaxé, un monstre ? Il n'en avait jamais vus et s'il en connaissait bien un, il s'agissait de lui et de personne d'autre.

_ _ ___________________________________________ _ _

"Lorsque vous rp avec moi, vous pouvez mourir à tout moment."
"Si le PJ en face de moi meta, la sentence est la mort de son Perso."
"Ni amis, ni ennemis, que des faire-valoir"

#Notionderisque


"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".


"Is demum miser est, cujus nobilitas miserias nobilitat"
LUCIUS ACCIUS-Télèphe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
 
[EVENT TERMINE: INVASION KONOHA] L'hymne à la joie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EVENT TERMINE: INVASION KONOHA] La Marche Sur Konoha - Partie 2: L'attaque!
» [EVENT TERMINE] Let's go camping
» [EVENT TERMINE] Soirée de rentrée de l'AWH
» [ÉVÉNEMENT: INVASION KONOHA] La Marche Sur Konoha - Partie 1
» L'HYMNE À LA JOIE. ✰ JESSICA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Portes de Konoha-
Sauter vers: