Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 La beauté Suna-jin [RP Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 348

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 145 両

MessageSujet: La beauté Suna-jin [RP Libre]   Mer 20 Avr - 20:10

Déambulant dans Suna, je brûlais d'envie de m'amuser. Mais c'est nul, aucun combat a l'horizon et aucun mec qui vaut le coup d'être dragué. *Soupir* ... La lose quoi... Enfin bon, la seule distraction qu'offrait le paysage était les travaux qui se déroulaient un peu partout dans la ville. J'observais les ouvriers qui réparaient les bâtiment par ci et par la que la révolte. Les pros-Shunsuke avaient fait parti de la révolte.

Aaaaaah, les pros-shunsuke. Je m'en foutait pas mal de leur orientation politique, mais il faut dire que certains sont vraiment beau gosse. Typiquement le genre de mec avec qui je me verrais bien pendant une nuit... Enfin bon, pour l'instant je n'avais aucune cible en vue, et j'observais un coup le sable jaune de la ville, un coup les ouvriers au travail, et quelques fois les personnes déambulant dans les rues. Les mecs qui passaient n'étaient tous pas a mon goût, mais bon. Avant de le juger il faudrait voir ce qu'ils cachent vraiment. Je mourrais d'envie d'une distraction quelconque, les rues de Suna n'en offrant pour l'instant aucune. Mes habits quelques peu inhabituels, mon physique de beauté et ma démarche de déesse faisaient se retourner tout le monde sur mon passage, ou plutôt tous les mecs en manque de sexe. Beaucoup pensaient que j'étais une fille facile. Au final je me rendais compte que c'était eux les mecs faciles, et encore plus facile à rouler dans la farine.

Mais en fait, pourquoi ne pas essayer de s'amuser avec une fille ? Ça pouvais avoir le mérite de changer, un peu plus de douceur dans ce monde de brutes empaleuses ne ferait pas de mal. Il faut dire que certains sont vraiment bons : faire ça avoir douceur, précision et force n'est pas chose aisé, alors je prend mon pied au maximum quand je tombe sur un spécimen comme ceux-ci. Mais peut-être que la gente féminine regorge de spécimens comme ceux-ci, non ? Douceur et force a la fois, peu de gens savent faire le milieu dans la gente masculine, alors peut-être que la gente féminine sait mieux le faire. Il ne reste plus qu'à tester ! Sur ce, j'entrepris de marcher dans les rues de Suna, en quête de LA bonne personne. Faut bien tester tout avant de se faire un avis définitif, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 4311

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 280 両

MessageSujet: Re: La beauté Suna-jin [RP Libre]   Mer 20 Avr - 20:54

Avachie sur mon bureau, je lisais quelques dossiers d’archives que j’avais jugés assez intéressants pour m’occuper en cette journée fastidieuse. Épiant avec intérêt les différents papiers qui me renseignaient sur le passé de Suna et sur ses shinobis, je jetais de temps à autre un coup d’oeil intéressé au cristal de pensée communiquée posé sur mon genou droit. Pourtant, l’observer était inutile, et j’en étais tout à fait consciente : il suffisait d’un contact physique pour que la communication soit maintenue. Si jamais l’affaire que je suivais avec précaution se développait de manière intéressante, je serais au courant dans la minute. Elle est pas belle, la vie ? Lire des dossiers confidentiels sans remord et profiter de ma supériorité hiérarchique pour déléguer quelques compétences à mes subordonnés… Soufuku devrait s’absenter plus souvent ! Il ne me manquait plus qu’une boisson fraîche, et le tableau serait parfaitement caricatural. D’ailleurs, je sentais ma gorge s’assécher, succombant elle aussi à la sécheresse de l’impétueux désert du pays du Vent. Je songeai un instant à demander à une secrétaire d’aller me chercher de quoi me sustenter, mais ç’aurait définitivement été un abus de pouvoir. Émettant un long soupir qui traduisait à la fois ma déception et mon retour à la réalité, je reposai mes pieds à terre, eux qui étaient jusqu’alors si bien logés en éventail, sur mon bureau en bois d’ébène. Je veillai à plonger profondément mon cristal de glace dans ma poche, m’assurant ainsi d’être tenue au courant du moindre rebondissement du projet que je fomentais.

Naeko aurait fait un parfait gentleman en allant me chercher à boire, mais il s’occupait de Yukimura ce jour-ci. Sa rééducation et son bien-être étaient notre principale priorité, si ce n’est que j’avais contrairement à mon cousin un village entier à gérer. Je descendis une à une les marches de la tour, puis commençai à marcher en direction du marché local. J’aurais très bien pu me contenter d’une bouteille d’eau fraîche vendue à petit prix à tous les coins de rue, mais mon grade et ma position avaient propulsé mes standards : je tenais à goûter à ce nectar d’abricot dont je n’avais entendu que du bien, préparé de manière artisanale par un saisonnier. La denrée en question venait du pays voisin, même si mon projet agricole commençait à porter ses fruits. Ainsi, des serres souterraines en verre teinté s’étendaient désormais à perte de vue autour du village, permettant à Suna de devenir peu à peu autosuffisant.

Progressant dans les rues toujours vivantes du village du sable, j’en profitai pour me renseigner sur l’avancée des reconstructions. Les travailleurs progressaient à une vitesse folle, et je n’avais pas hésité à mobiliser un grand nombre de genins afin que tout le monde mette la main à la pâte. D’ici quelques semaines, le village serait comme neuf. Peut-être même encore plus neuf, si mon projet de sécurité était accepté par le conseil de représentants du village… Mon esprit divagua peu à peu, s’imaginant des stratagèmes tordus pour avoir le soutien de tous les membres du conseil. Trop occupée dans mes pensées, j’heurtai accidentellement une jeune femme d’une carrure svelte, élégante, je dirais même… sexy ?


- Je vous prie de m’excuser, mademoiselle…

Je reconnus son visage au premier coup d’oeil : Yagami Akoshana. Son dossier était au sommet de la pile qui trônait sur mon bureau en ce moment-même. Il faisait partie de ceux que j’avais trouvés divertissants, un peu plus tôt. En effet, la kunoichi était une véritable nymphomane, faisant généralement passer ses intérêts bien avant ceux du village. En quelque sorte, on pouvait en conclure qu’elle avait de nombreux points communs avec Dorumo Sabaku, le cas particulier dont je m’occupais actuellement. Sans vraiment m’en rendre compte, j’étais ainsi restée figée face à elle, la scrutant d’un air interloqué. Réaction ironique : c’était plutôt elle qui devait être surprise de croiser le bras droit du Kazekage en pleine rue, pas l’inverse. J’entrepris d’adoucir mon visage pour m’assurer qu’elle ne me prendrait pas pour une folle. Je tenais à mon image, après tout.

- Akoshana-san. Nous ne nous sommes pas encore croisées, mais je vous connais plus que vous ne pourriez le penser… Êtes-vous encore en chasse d’une aventure trépidante ?

De mon ton accusateur et provocateur, je m’assurai de lui transmettre la pancarte « Folle dingue ». Une stratégie lâche, mais incroyablement efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Messages : 348

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 145 両

MessageSujet: Re: La beauté Suna-jin [RP Libre]   Jeu 21 Avr - 17:13

Aaaaaaah, les rues de Suna sont belles à certains endroits. La chaleur du désert du pays du vent m'affectait, mais c’est avec plaisir que je l’acceptais. Elle me rendais plus… « Hot », comme dirait certains. Je marchais dans les rues du village caché du sable tout en pensant à qui j’allais pouvoir m’attaquer aujourd’hui. L’après-midi venait à peine de commencer, ainsi j’avais jusqu’à sa fin, sans compter la soirée, pour m’amuser. Et si je me dépêchais deux personnes pourraient passer chez moi aujourd’hui ! C’est pas mal comme plan, ça. Deux personnes en une journée. Justement, au coin de la rue, la personne rêvée pointa le bout de son nez : Yumi Esuki.

Cette femme gracieuse était elle aussi belle, mais moins que certaines de ses rivales, y compris moi. De toute façon peut importe, elle allait finir avec moi cette après-midi, et on allait bien voir comment cela allait se dérouler. Mieux vaut ne pas être trop optimiste. C’est une fille digne. C’est le bras droit de Soufuku-sama quand même. D’ailleurs il allait falloir que je lui rende une petite visite dés que je pourrais. Enfin bon, pour l’instant je m’avançais vers ma cible qui semblait dans ses pensées. Pour capter son attention je décidai de « malencontreusement » la heurter à l’aide de ma généreuse poitrine. On se rapprochait de plus en plus, et bientôt la collision arriva. Après cela, la Esuki me regarda avant d’engager la conversation :

- Je vous prie de m’excuser, mademoiselle…

Répondant du tac au tac, ces mots sortirent de ma bouche :

- Oh, Esuki-san, je ne vous avez par reconnue. Pardon pour ce petit désagrément.

J’entrepris de me caler dans une bonne position, pour être assez proche de ma cible tout en croisant mes bras sous mes seins pour les mettre en valeur. Elle ne prit pas plus de temps que cela pour répondre :

- Akoshana-san. Nous ne nous sommes pas encore croisées, mais je vous connais plus que vous ne pourriez le penser… Êtes-vous encore en chasse d’une aventure trépidante ?

Je ne pus m’empêcher de penser intérieurement « D’ailleurs je viens de la trouver ». Evidemment qu’elle me connait bien, elle a à sa disposition toutes les infos qu’elle veut sur tous les shinobis et les kunoichis du village, mais ma fiche si particulière à forcément dû capter son attention. Ce n’est pas tout les jours qu’on croise une beauté comme moi, après tout ! J’allais la détendre, cette Esuki, et me donner du plaisir aussi par la même occasion. C’était ça mon but actuel. Avançant ma tête vers la sienne tout en parlant, je lui dis :

- Oh, vous savez très chère, on ne change pas les vieilles habitudes, surtout quand elles sont plaisantes. Et vous, encore à inspecter le village et ses reconstructions ? Vous devriez vous arrêter quelques temps et profiter des plaisirs de la vie, ne serais-ce que pour une après midi. M’approchant alors pour lui chuchoter à l’oreille : Je peux vous aider, si vous voulez dis-je avec un sourire malicieux.

Un assaut rapide et précis, tout comme je les aime. Elle allait devenir mienne le temps d’une après-midi, j’en suis sûre ! Attendant sa réaction en reculant ma tête pour revenir a ma position initiale, je me mis à me mordiller inconsciemment la lèvre inférieure. Les vieilles manies sont décidément dures à oublier ! Ca aura peut-être un effet sur la jeune femme après tout, non ? C’est ce que nous allons voir dans quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 4311

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 280 両

MessageSujet: Re: La beauté Suna-jin [RP Libre]   Ven 22 Avr - 9:21

Après s’être excusée de m’avoir heurtée, alors que j’en étais très certainement l’unique responsable, Yagami s’appliqua pour mettre ses attributs féminins en valeur. Avait-elle effectivement repéré sa nouvelle conquête ? Elle poursuivit son discours en empruntant un air charmeur :

- Oh, vous savez très chère, on ne change pas les vieilles habitudes, surtout quand elles sont plaisantes. Et vous, encore à inspecter le village et ses reconstructions ? Vous devriez vous arrêter quelques temps et profiter des plaisirs de la vie, ne serais-ce que pour une après midi. Je peux vous aider, si vous voulez.

Mon pâle visage avait inévitablement rougi, passant d’un teint livide, bien qu’un peu nuancé par un bronzage qui commençait à faire effet, à un écarlate des plus gênants. Cette gamine me proposait-elle vraiment une partie de jambes en l’air ? En plus d’être incroyablement pervertie, au point de pouvoir littéralement le faire avec n’importe qui, Yagami m’avait ici grandement manqué de respect. J’étais avant tout sa supérieure, après tout. M’efforçant de reprendre une expression neutre, j’entrepris de serrer la mâchoire un instant, puis de reculer d’un pas afin d’établir de la distance avant de répliquer de manière autoritaire et froide :

- Un peu de pudeur, jeune femme. Même si c’est visiblement vous demander la lune d’être décente, vous pourriez au moins respecter mon statut.

Mon visage se figea un instant, comme si une révélation de la plus grande importance venait de m’être confiée. Logeant un sourire narquois, j’entrepris d’emprunter un ton plus apaisé.

- En revanche, je vous remercie de vous soucier de ma forme. Vous avez raison : une petite pause me fera le plus grand bien. Avez-vous déjà goûté au nectar d’abricot vendu au marché ?

Petit à petit, un autre de mes plans tordus se ficelait dans mon esprit. Rien de méchant cela dit : j’étais avant tout un bon Samaritain, prête à tout pour venir en aide à mes semblables. Sans même attendre la réponse de la Sunajin qui me faisait encore face, j’attrapai sa main et l’entraînai dans ma course vers un décor plus propice à la discussion. Une dizaine de minutes de marche plus tard, nous arrivâmes saines et sauves à la boutique qui vendait la boisson dont j’avais tant rêvé ; le soleil ardent qui frappait ma peau me l’avait assez rappelée pour que je sois heureuse d’arriver à bon port. Le bâtiment était fait en sable mou, comme la plupart des vieilles enseignes du village. Il n’avait visiblement pas pâti de la révolte de cette semaine : peut-être que cet endroit et ses services faisaient l’unanimité, autant chez les pro-Gaara que chez les pro-Shunsuke. Ainsi, même des personnes a priori opposées pouvaient avoir des points communs. Il suffisait de s’y attarder pour les découvrir… Et j’avais bien l’intention d’opérer le même processus sur Yagami.

Des travailleurs épuisés qui finissaient leur journée de travail ou qui prenaient leur pause faisaient la queue au comptoir, espérant trouver un peu de satisfaction dans le nectar réputé. Tenant toujours la main de la kunoichi qui m’accompagnait jusqu’alors, je l’amenai jusqu’à une des tables pour deux personnes, proche de la fenêtre. Nous nous installâmes et nous fîmes face, échangeant des regards subtiles et curieux. Peu de temps après, une serveuse vint passer commande et retourna vers nous après quelques minutes de préparation, deux grands verres remplis à ras bord en mains. Je ne perdis pas une seconde pour goûter au jus par la grande paille à ma disposition, lâchant un soupir de soulagement et de jouissance lorsque son goût sucré avait envahi ma bouche. Je posai mon coude droit sur la table et profitai de ma position pour m’approcher doucement de Yagami. L’observant droit dans les yeux, je tâchai de détendre l’atmosphère.


- Voilà, ainsi nous profitons ensemble des plaisirs de la vie.

Ce n’était évidemment pas ce à quoi elle devait s’attendre, mais c’était pourtant tout ce que j’avais à lui proposer. Une bonne dose de plaisanterie. Reprenant un air plus sérieux tout en reculant pour m’adosser sur mon inconfortable chaise en osier, je lui adressai la parole d’une voix calme et posée, m’exprimant avec cet air distingué qui avait toujours été ma signature :

- Permettez-moi de vous poser une question, jeune fille. A votre âge, toutes les kunoichis ne rêvent que d’une chose : accomplir de grands hauts-faits pour embellir la réputation de leur village, de leur clan ou même leur renom personnelle. C’est du moins l’image que je me fais d’une chuunin de votre âge. Ou peut-être fais-je une conclusion trop hâtive, décalquant mon expérience personnelle pour en faire une généralité. Quoi qu’il en soit, vous êtes la seule que je connais à profiter de la vie… de cette façon. Et croyez-moi, j’en ai pourtant rencontrées un bon nombre au cours de mes voyages. Alors dites-moi simplement et avec franchise : pourquoi ?

Laissant la conversation en suspens, je me désaltérai d’une agréable gorgée avant de boire les paroles de mon interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Messages : 348

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 145 両

MessageSujet: Re: La beauté Suna-jin [RP Libre]   Ven 22 Avr - 20:18

Bon, on peut maintenant dire que mon plan a "capoté". J'aurais préféré en sortir une, mais maintenant Esuki-san m'emmenait dans les rues de Suna. Juste avant, elle m'avait répondu quelques trucs :

- Un peu de pudeur, jeune femme. Même si c’est visiblement vous demander la lune d’être décente, vous pourriez au moins respecter mon statut.

Je n'étais pas choquée par cette réaction. Après tout c'est compréhensible, elle a un statut social a respecter. Je n'en avais rien a faire, après tout le statut social n'est qu'un critère instauré par les hommes eux même, donc ce n'est pas quelque chose que j'ai l'habitude de respecter. Prenant un air malicieux, le bras droit du Kazekage continua :

- En revanche, je vous remercie de vous soucier de ma forme. Vous avez raison : une petite pause me fera le plus grand bien. Avez-vous déjà goûté au nectar d’abricot vendu au marché ?

Sur ces mots elle m'emmena a travers les ruelles de Suna. Vous connaissez maintenant tout. Bientôt on arrivait dans une boutique, un bar apparemment. Ils étaient réputés pour servir un très bon jus de fruit, et la foule de client qui attendaient confirma mes pensées. Yumi nous dégota une table pour deux près d'une fenêtre. Une fois que nous étions assises, une serveuse vint a notre rencontre pour prendre les commandes. Comme je m'en doutait ce fut un jus de fruit pour chacune de nous deux. Une fois que les nectars furent sur la table, nous bûmes toutes deux un peu de cet exquis mélange de saveurs. Peu après, Yumi pris la parole :

- Voilà, ainsi nous profitons ensemble des plaisirs de la vie.

Je rigola doucement. C'est vrai que ce n'étais pas le genre de plaisirs auquel je m'attendais, mais les petits plaisirs de la vie sont important, même si se faire butiner le pistil était toujours le plus grand de tous les plaisirs de la Terre. Sur ce, Yumi continua :

- Permettez-moi de vous poser une question, jeune fille. A votre âge, toutes les kunoichis ne rêvent que d’une chose : accomplir de grands hauts-faits pour embellir la réputation de leur village, de leur clan ou même leur renom personnelle. C’est du moins l’image que je me fais d’une chuunin de votre âge. Ou peut-être fais-je une conclusion trop hâtive, décalquant mon expérience personnelle pour en faire une généralité. Quoi qu’il en soit, vous êtes la seule que je connais à profiter de la vie… de cette façon. Et croyez-moi, j’en ai pourtant rencontrées un bon nombre au cours de mes voyages. Alors dites-moi simplement et avec franchise : pourquoi ?

Je pris mon temps pour réfléchir avant de lui répondre. Esuki-san était sans compter une femme intelligente et avec un avis respectable, donc je ne devais pas l'offenser encore une fois. Je pesa mes mots avant de lui proposer :

- Vous savez, Esuki-san, dans ce monde la vie est plus qu'éphémère. Mais si on n'en profite pas, à quoi sert-elle ? La réputation n'est qu'un standard de l'humanité, quelque chose qui n'a pas sa place dans un monde simple. Je veux juste m'amuser, le plus que je peux. Si je peux aider mon village et mes amis en même temps c'est encore mieux, mais mon objectif est de profiter de la vie un maximum avant qu'elle ne me quitte. Combattre et me faire cueillir l'abricot est ce qui me donne le plus de plaisir, donc j'en fait autant que je peux pour profiter de la vie. Et vous Esuki-san, comment définiriez vous votre vision de la vie ?


J'espérais engager une discussion intéressante. Mes plans pour l'après-midi étaient tombés à l'eau, mais au moins j'avais une petite distraction a me mettre sous la dent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 4311

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 280 両

MessageSujet: Re: La beauté Suna-jin [RP Libre]   Dim 24 Avr - 9:27

La beauté fatale abandonna enfin son air aguicheur pour prendre un ton plus sérieux. La vraie discussion pouvait finalement commencer.

- Vous savez, Esuki-san, dans ce monde la vie est plus qu'éphémère. Mais si on n'en profite pas, à quoi sert-elle ? La réputation n'est qu'un standard de l'humanité, quelque chose qui n'a pas sa place dans un monde simple. Je veux juste m'amuser, le plus que je peux. Si je peux aider mon village et mes amis en même temps c'est encore mieux, mais mon objectif est de profiter de la vie un maximum avant qu'elle ne me quitte. Combattre et me faire cueillir l'abricot est ce qui me donne le plus de plaisir, donc j'en fait autant que je peux pour profiter de la vie. Et vous Esuki-san, comment définiriez vous votre vision de la vie ?

Sa réponse épicurienne était pour le moins intéressante, bien qu’erronée en plusieurs points. Je m’empressai de la corriger.

- La réputation est une création humaine, donc pas de quoi s’en soucier. Tel est ton raisonnement. Et si je te disais que le plaisir charnel… était aussi une invention humaine ? Les animaux copulent pour faire perdurer leur espèce, pas pour prendre du bon temps. Ensuite, tu t’avances un peu trop vite en affirmant que notre monde est « simple ». Ta conception de la vie l’est peut-être, mais les relations qui font notre existence sont denses et complexes.

Je détournai le regard l’espace d’une seconde, repensant brièvement à tous les éléments qui avaient rendu ma vie… dense et complexe. Du massacre de mon clan à mon sacre de bras droit du Kazekage, en passant par ma soif de paix, tout y passait. Et si je m’étais contentée de suivre la voix de Yagami depuis le début ? En profitant autant des plaisirs sans réfléchir plus loin que le bout de mon nez, je n’aurais pas fait ces merveilleuses rencontres qui faisaient de moi ce que j’étais en ce jour. J’aurais peut-être forniqué avec eux, c’est certain. Mais ils n’auraient pas eu cette perception de ma personne : Yumi, la femme sage et instruite. Je n’aurais été qu’une femme de joie de plus sans intérêt. J’en conclus définitivement que la réputation avait son mot à dire, c’était inévitable.

- Ton désir d’amusement est naturel… Mais ta façon de l'assouvir est tout autre. Alors que les individus de ton âge guerroient pour faire appliquer leur idéal, tu te contentes de trouver l’épanouissement personnel. Et c’est ce qui fait peut-être la nuance entre toi et le reste du monde : ton égocentrisme. Qui t’a dit que s’épanouir n’était possible qu’en se faisant plaisir ? Toute mon histoire, je l’ai dédiée aux autres. Et je ne le regrette aujourd’hui pour rien au monde. Voilà ma vision de la vie.

Nos points de vue différaient. Mais Yagami m’avait pourtant confié qu’elle était aussi prête à aider son village et ses amis. Alors son cas n’était pas aussi désespéré que prévu… Soudain, j’entendis une voix résonner dans mon esprit : il s’agissait à n’en pas douter de mon cristal.

«Esuki-san… Les gamins sont arrivés. La mission peut commencer.»

Affichant un sourire béat qui n’avait a priori aucun rapport avec notre discussion, je m’empressai de finir mon verre sans louper une once de plaisir de ma gorgée finale. Après quoi je décidai de me relever, prête à emprunter le chemin de la sortie.

- Si ton village et tes proches comptent autant à tes yeux, alors va consulter le panneau de missions à la tour de direction. Tu trouveras mille et une façons d’occuper ton temps autrement qu’en vivant uniquement par ta propre personne.

Je sortis alors de manière théâtrale. Casser la croûte et papoter, c’était fascinant… mais j’avais du pain sur la planche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Messages : 348

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 145 両

MessageSujet: Re: La beauté Suna-jin [RP Libre]   Dim 24 Avr - 19:41

Je me demandais ce que Esuki-san allait répondre. Vu son attitude sage, cela ne m’étonnerais certainement pas qu’elle me donne une leçon de morale, encore une que je n’allais pas retenir. A quoi bon pourrait-elle servir ? Une de plus, une de moins, ca ne change rien. Toutes inutiles. J’avais ma conception personnelle de la vie et rien ne pourrait la changer. Elle finit par répondre :

- La réputation est une création humaine, donc pas de quoi s’en soucier. Tel est ton raisonnement. Et si je te disais que le plaisir charnel… était aussi une invention humaine ? Les animaux copulent pour faire perdurer leur espèce, pas pour prendre du bon temps. Ensuite, tu t’avances un peu trop vite en affirmant que notre monde est « simple ». Ta conception de la vie l’est peut-être, mais les relations qui font notre existence sont denses et complexes.

Elle prit quelques instants pour réfléchir avant de continuer :

- Ton désir d’amusement est naturel… Mais ta façon de l'assouvir est tout autre. Alors que les individus de ton âge guerroient pour faire appliquer leur idéal, tu te contentes de trouver l’épanouissement personnel. Et c’est ce qui fait peut-être la nuance entre toi et le reste du monde : ton égocentrisme. Qui t’a dit que s’épanouir n’était possible qu’en se faisant plaisir ? Toute mon histoire, je l’ai dédiée aux autres. Et je ne le regrette aujourd’hui pour rien au monde. Voilà ma vision de la vie.

Elle fit une brève pause avant d’ajouter :

- Si ton village et tes proches comptent autant à tes yeux, alors va consulter le panneau de missions à la tour de direction. Tu trouveras mille et une façons d’occuper ton temps autrement qu’en vivant uniquement par ta propre personne.

Bon, j’avais maintenant sa vision de la vie. Que la réputation soit utile ou pas dans un monde comme le notre ca m’est égal. Je veux juste m’amuser, et même si je suis égocentrique ca ne change rien si je peux m’amuser ! Enfin bon, pour le coup je n’avais rien a faire de mon après midi donc la suggestion de Yumi d’aller voir le tableau des missions étaient une bonne idée. Sur ce je me dirigeais vers la tour de direction.

Une fois arrivée la bas, je me mis à regarder les missions disponibles. Une multitude de missions différentes étaient affichées : construction, capture de criminels, garde d’enfant, guidage… Malheureusement aucune ne m’intéressait, donc je me contentai de retourner vaquer dans Suna en quête d’une quelconque distraction. Ce que je ne savais pas c’est qu’elle allait arriver bientôt, le lendemain pour tout dire.

RP terminé Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La beauté Suna-jin [RP Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La beauté Suna-jin [RP Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La beauté Suna-jin [RP Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Sunagakure no Sato-
Sauter vers: