Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 19

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Mer 20 Juin - 13:53

Des semaines à glaner des informations et massacrer ces gens… Depuis le temps, j’ai eu l’occasion de rattraper une bonne partie de mon retard. Kumo en tant que village ninja n’est plus, et cela depuis longtemps. Le village, et le pays entier sont devenus les repères de Kami. Le créateur des bracelets et du Culte de la Vie... Son objectif était l’unité, à priori.

L’objectif des faibles… L’unité par la vie ou par la mort… Quel intérêt de créer un conflit pour servir un idéal ? La guerre est dans notre nature. Nous n’avons jamais eu besoin d’un prétexte quel qu’il soit. Elle sert notre économie, nos pulsions, notre mode de vie et notre quotidien. Tout est un combat… La vie, la mort… Le temps.

Marchant au côté de l’empereur, Kumo n’était plus un simple horizon. Nous l’avions là, face à nous. Du moins ce qu’il en reste. Je n’y suis pas allée à de nombreuses reprises, mais je n’en avais pas du tout ce souvenir. Fronçant doucement les sourcils face aux gardes qui attendaient devant la porte, plus coriaces que ceux que nous avons pu croiser jusqu’à lors, à vue d’œil, je songeais intérieurement qu’il aurait peut-être été judicieux de se préparer. Mais bon. Jetant un rapide coup d’œil à ma droite pour observer la métisse, je songeais au fait que c’est peine perdue d’essayer d’être raisonnable et réfléchis avec elle. Pour le moment.

« Je suis un peu rouillée sur l’utilisation de cette technique, mais ça devrait le faire… Attends un peu avant d’avancer, je ne serai pas capable de t’éviter. De ce que j’ai vue, tu utilises le son, n’est-ce pas ? Quand je te ferai signe, lâche de quoi finir les derniers, je vais les faire creux et en trouer quelques-uns pour amplifier le son. »

Lançant mon épée en l’air, je posais mes mains au sol.

« Sawarabi no Maï… »

Le sol se craquelait devant nous, alors que de gigantesques os jaillissaient du sol, empalant nos ennemis sur le chemin, me redressant une fois la forêt érigée pour rattraper ma lame, mon corps pénétrant en l’un des arbres de cette forêt de mort déjà gorgée de sang, ressortant par endroits pour achever d’éventuels ennemis s’étant échappés. Découpant mes adversaires, j’en profitais pour trancher mes propres os de façon à des ouvertures pour les ondes sonores de l’Hibiki, finissant ma course en bondissant pour viser mes os avec mes phalanges, mon épée entre les deux.

« Tenshi-Sendan… »

Mes phalanges partant de part et d’autres pour créer ces gigantesques flûtes. Rattrapant ma lame pour m’en servir comme d’un éventail, je donnais un coup dans le vide tout en frappant le vent.

« Fûton, Kamaitachi ! »

Profitant du vent pour me repousser plus haut, et surtout plus loin derrière l’Hibiki de façon à me tenir le plus hors de portée de son attaque possible, je reprenais à voix haute.

« Maintenant ! Détruit ce putain de village ! »

Ma trajectoire était bien calculée… J’allais atterrir en pleine forêt, ma trajectoire en arc de cercle me mettant hors de sa trajectoire. Un léger sourire naissait à mon visage. Pour peu qu’elle suive mes instructions, le chaos va franchir leurs portes.

résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

« Si ton corps n'est pas en morceau, c'est que tu n'en vaut pas la peine. »
— Akane Haya Kaguya —

DC de Hisae L. Imari
Akane s'exprime en DarkTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 344

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 2 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 250 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Mer 20 Juin - 21:20

Vengeance Day


Aujourd'hui est un nouveau jour, et la malédiction est quasiment inexistante. La marque du sceau est toujours là, mais je peut bouger mon corps comme bon me semble. Mon corps regorge de chakra et de haine alors que j'observe mes bras pliés, les paumes ouvertes vers le ciel. Je pourrais sortir maintenant, cependant ces jours d'attente m'ont dotée d'une patience maintenant naturelle. J'attends encore. J'attends une venue. M'évader maintenant créerait la surprise, mais un autre sentiment m'inspire beaucoup plus. Le sentiment que je préfère, au-dessus de tous, car il contrôle l'Homme et ne lui laisse plus le choix. J'ai déjà pu imaginer à quel point j'allais détruire cette ville. J'en ai fait le tour une fois, et pourtant c'est comme si je la connaissais par cœur. Je laisserais les eaux dévaster chaque bâtiment, chaque construction. Je détruirais par la puissance aqueux ce lieu qui représente toute la puissance de cet être. Je tuerais tous les fidèles qui s'y trouvent, et je repartirais vers mon pays afin d'y retrouver mes compagnons d'arme, en espérant que l'Akuma ait réussit à tenir Kirigakure, comme le chef qu'il est.

Du bruit survient à mes oreilles. Il est différent mais certainement pas inconnu. La bataille, elle est là et elle est proche. Les Kumojins commencent à crier, de douleur ou d'avertissement. Ils subissent donc une attaque. Quelle joie... Mes yeux se concentrent alors sur la source du bruit. J'active ma sensorialité le temps de 5 secondes exactement, afin de repérer deux corps de chakra. Dans ma vision périphérique sur ma gauche, j'observe des taches m'indiquant de nombreuses sources d'eau dans le village. Mais ce qui m'intéresse ici, c'est l'un des deux corps de chakra, je reconnais sa signature. Je ferme les yeux et ricanent quelques instants. Je pratique un léger monologue alors que des pas surviennent de l'entrée de la prison et semblent se ruer vers moi.

- " Qu'est-ce qu'elle fout là, elle ?.. Elle n'a pas intérêt à se mettre sur mon chemin, car il ne sera remplit que de destruction. Je ne sais pas qui est l'insensé qui accompagne une fuyarde, mais je ne lui conseille pas non plus de m'entraver. "

Un homme arriva et me criait dessus. Il semblait déjà peureux, pourtant énervé en même temps.

- " C'est quoi cette merde ?! C'est toi ?! Comment t'as fait pour les prévenir ?! Salope ! Attends que j'ouvre cette porte ! "

Il cherchait visiblement la clé dans son trousseau, la clé qui ouvrait la porte en ferraille pour ma cellule. Il était armé, mais tellement stressé par la situation. Il en était presque ridicule, comparé à ma patience qui arrivait à son point d'arrivé. Je me leva alors tranquillement, non pas comme quelqu'un ayant des difficulté de déplacement, mais comme quelqu'un qui contrôle parfaitement la situation dans laquelle il se trouve. Son regard se releva vers le miens alors qu'il cherchait encore la clé par automatisme. Lorsque nos iris se croisèrent, il lâcha le trousseau et quelques petits bruits ferreux annoncèrent le début de la fin.







- " Ne cours pas, ne fuis pas... Il est déjà trop tard. Accepte ton sort, car il viendra avec toute la fureur des océans. Essaye de l'éviter si tu peux, et si les dieux te l'accordent, raconte comment Chisame à coulé Kumo. "
Toute la fureur qui était en moi s'élevait. Mon chakra se malaxait et sans le vouloir, j'ordonnais un commandement aqueux. La canalisation d'eau au-dessus de l'homme se mit à vibrer si soudainement et fortement. Lorsque son regard se posa sur celle-ci, elle se perça de plusieurs petits trous et l'eau en sortait pour investir le sol de la prison. Le rez-de-chaussée se remplissait très vite et le regard de l'homme croisa de nouveau le mien. Il était absolument tétanisé alors que j'approchais à allure détendue et au pas pressé vers les barreaux. Il susurra..

- " Comment peux-tu marcher aussi facilement ?.. "

Arrivée aux barreaux, mes mains s'accrochèrent à deux barres et d'une force toute fraîche, mes bras firent grincer les barreaux afin qu'il s'écartent de quelques centimètres sous la pression. L'expression sadique de mon visage était adressée au ninja devant moi, qui prit de panique, prit également ses jambes à son cou. Mon corps fin passa aisément dans l'espace créer. La peur. C'est ce que je recherche, depuis tout ce temps. C'est cela, qui contrôle l'Humain et ne lui donne qu'un ordre "Survis, coûte que coûte". C'est exactement ce qui m'intéresse, plus besoin de combattre lorsque l'ennemi sait d'avance qu'il a perdu. Mais comme il y a des bornés partout et que je suis d'humeur à tué du Kumojin aujourd'hui, je rafraîchirais mes lames de leur sang. Je retrouvais d'ailleurs Kubikirobocho et ma Dent du Boucher juste à l'entrée, dans un local où ils stockaient tout. Mon équipement ninja y était également et je l'enfila. Après quelques instants ou je me réjouissais de tenir à nouveau mes outils de tuerie, je sortais afin de laisser le soleil toucher de nouveau ma peau. Il me donna un frisson de bien-être rarement éprouvé. La prison dans laquelle j'étais se tenait tout près de la place centrale de Kumo, que l'on peut voir dès l'entrée grâce à un grand chemin. Sur la place pavée où je me tiens désormais, une statue de Kami trône en son centre. Alors que je marche vers elle, mes deux bras s'élèvent doucement de chaque côté, jusqu'à finir en position de croix. Mes mains sont ouvertes et mes doigts crispés vers le ciel alors que ma voix accompagne mes gestes.

- " Que l'eau reprenne ses droits ici en plein centre du fort impur. Que toutes les sources se libèrent de leurs prison et marque le sol de Kumo, qu'il l'avertisse lui ainsi que tous ses habitants d'une menace certaine. Les flots vous envahiront, et réduiront ce village à l'état de ruines aqueuses. "

Autour de moi dans un rayon de quelques dizaines de mètres, toute eau retenue par un habitacle ou cachée se manifestait en coulant à l'aide de la gravité, tout comme avec la canalisation juste avant. L'eau sortait des puits, les bassins d'eau, les robinets, douches, toilettes débordaient. Toutes les canalisations pétaient et les fontaines coulaient à flot. Même les vases se vidaient, ainsi que les gros bidons jusqu'aux cuves d'eau. Toute la terre de Kumo se faisait envahir par les eaux. Un réel étang commençait à prendre forme puisque l'eau arrivait désormais aux chevilles de l'Hôzuki. Mais elle savait que ce n'était pas suffisant. Elle exécuta alors quelques rapides mûdras en s'écriant, s'adressant à tous les cultistes qui pouvaient l'entendre et qui s'étaient amassés entre elle et la sortie. Ils faisaient d'une pierre deux coup, il pouvaient gérer Chisame ainsi que l'attaque menée par Uzumi et.. quelqu'un d'autre.

- " Dieu à créer une fausse île ? Je transformerais cette ville en ruine !"



Synchronisés, les gestes de mains s'arrêtaient en même temps que les lèvres de la Genin. Elle ne s'efforçait même pas de cracher le flot aqueux, il sortait d'en-dessous ses pieds comme si la nature le voulait. Comme si.. l'adolescente était la manifestation de l'eau elle-même. Evidemment, elle avait concentré son chakra dans ses pieds afin de rester au-dessus de l'eau. Une vague énorme se formait donc sur laquelle Chisame se tenait, la technique fonça sur tout le groupe de cultistes, engloutissant tous les croyants dans son passage. La vague avait fait toute la longueur de la place pavée jusqu'aux portes du villages. Elle était allée de haut en bas, envoyant tous les adversaires noyés, inconscients ou abasourdis se tasser devant l'entrée de Kumo. Chisame qui était en haut se laissa alors transporter et atterrissait sur le niveau de l'eau d'une légèreté sans faille. Ses iris observaient les attaquantes un instant. L'épéiste légendaire s'était bien évidemment focalisée sur Uzumi, lui adressant un regard de haine un instant avant de tourner la tête, souhaitant très vite passer à une vision bien plus confortable.

De nouveaux mûdras s'exécutaient sous les mains de l'Hôzuki. Lorsqu'elle eût finit, cinq cercles commençaient à bouger dans l'eau. Chacun se formait, un par un et progressivement en se suivant en crescendo. Alors que le premier avait finis, le deuxième était au trois quarts, le troisième au milieu, le quatrième commençait à prendre forme alors que le cinquième était élevé de seulement quelques centimètres. Après de nombreuses secondes, cinq dragons s'étaient formés, et avaient chacun crié à la fin de leur transformation. Mon regard s'était emplit de tristesse en observant l'homme attendre son jugement avec détermination. Mon bras droit se tendit vers lui, alors que je le voyais dans ma main ouverte. Mes iris retranscrivaient de nouveau la haine alors que les doigts retrouvaient la paume. A ce moment précis, les cinq dangereuses créatures légendaires se ruaient sur le Kumojin. Le son produit par le choc était d'une violence inouïe. L'homme était sans aucun doute mort sous la pression aqueuse alors que ma mine se dessinait, comme prête à pleurer. Mes bras de nouveau le long de mon corps, ils étaient tout contractés par la rage qui débordait de moi.

- " S'ils ne me laissent par ressentir l'amour, alors ils connaîtront ma douleur !"

Accompagné par un cri de haine, mes dragons vogueraient parmi l'eau déjà présente et dévasteraient chaque bâtiment de Kumo, chaque ninja ou civil cherchant à fuir au passage. Je les accompagnaient en marchant sur l'eau qui s'exprimait à travers des vagues furieuses. En observant l'une des constructions, les cinq dragons l'enroulèrent et sous la pression écrasèrent le bâtiment. Ils détruisaient chacun les piliers de d'autres bâtiments, les laissant tomber au sol dans de grands splashs d'eau et de fracas. Les dragons de fureur jouaient avec la viande. Alors que l'un envoyait un ninja en l'air, l'autre s'en allait l'écraser sous la pression de sa mâchoire comme s'il l'avalait d'une traite. Kumo commençait à sombrer par la violence des flots, comme promis.

Résumé & Techniques :
 
Chakra ; 100 - 56 = 44%

_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Chisame "Dekishi" Hôzuki le Dim 15 Juil - 17:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées:
Monnaie: 70 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Mer 20 Juin - 21:32


Un sillon silencieux traînait derrière les deux Kirijins. Une véritable autoroute de calme et de tranquillité. De repos également. Effectivement, il ne fallait guère être très regardant sur l’éthique pour emprunter cette longue rainure, où la paix avait été acquise par sa némésis et où jonchaient d’indénombrable corps sans vie.

Devant eux se dressaient les vestiges de Kumo. Du haut de son impatience, la valkyrie vengeresse prenait une inspiration comme s’il s’agissait d’un air nouveau, avant de reprendre un pas inébranlable vers la destination. Une destination finale pour certains.

En face, les troupes se rassemblaient quand les deux silhouettes devenaient méconnaissables. Aussi aveuglée et simple d’esprit qu’était l’ancienne renégat, les images de la guerre de Konoha et Kiri lui revinrent en tête. La situation s’y prêtait particulièrement bien. A l’époque, Ushi leur avait ouvert le passage en créant une brèche, mais surtout, une armée entière l’accompagnait. Aujourd’hui, elle défiait quasiment seule le refuge de l’être le plus puissant qu’elle ait rencontré.

Sa confiance en elle s’expliquait par de nombreux facteurs, aussi puissante que son assurance, la fragilité l’accompagnait. Mais son expérience et son égo refusait la défaite et souhaitait embrasser la terre promise : affligé sa revanche, sa riposte, sa punition. Uzumi était assez égoïste pour infliger personnellement un châtiment qu’un peuple entier revendiquait. Depuis que les chaînes de l’esclavage lui avaient été ôté, un monstre de profit et de sadisme avait été libéré.

Aujourd’hui elle était aux portes de Kumo. Fière, vaniteuse, conquérante. Chacun de ses combats s’étaient résolus par sa domination. Hachibi, Le Premier A Rever, Drychda, Ushi, Chisame. Kumo et Kami en feraient de même. Positionnant l’une de ses jambes en arrière, appuis sur la pointe des orteilles, sa posture ne pouvait signifier qu’une charge imminente. Écrasante.

Pourtant, la Kaguya l’arrêtait, lui expliquant la raison. En voyant la forêt d’os s'élever, la Hibiki mit fin à sa pose. Les lames de calcium et les enchaînements de la huitième épée faisaient ravage. Et au moment fatidique de la demande de destruction - totale selon Uzumi - de Kumo, un petit temps de latence se déclenchait. La Mizukage se figeait. Une petite poignée de secondes s’écoulaient avant qu’enfin, sa mâchoire se décroche. D’un son strident, amplifiée par les os, une souffrance venait écraser le crâne de ses victimes. Un filet de sang s’échappait de leurs oreilles, en même temps qu’une gerbe de vomit. Sur plusieurs centaines et centaines de mètres, ce cri résonnait.

Et celui-ci n’épargnait pas Chisame.
TECH:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Si lorsque le vent hurle, la montagne ne ploie pas... Hurle plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4451-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/f359-dossier-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4798-uzumi-hibiki
Messages : 19

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Jeu 21 Juin - 9:04



De l’eau ? Le spectacle à mes yeux était plaisant… Divin… L’ode de la destruction. La mort embrassait les lieux et mes lèvres qui esquissaient un doux sourire. Plantant ma lame dans un arbre pour amortir ma chute et revenir jusqu’au sol sans encombres, je regagnais l’empereur, l’adrénaline qui jaillissait au fond de mon cœur m’empêchant de dissimuler convenablement mon habituelle aura meurtrière. Posant mon épée sur mon épaule, je soupirais en m’approchant.

« Toute cette flotte a dû affaiblir légèrement la propagation, l’eau est plus dense que l’air, les sons s’y prolifèrent moins bien. Tous ceux en sous-sol ou ayant eu la bonne idée de se planquer dans l’eau ont dû s’en sortir indemne ou pratiquement. C’est plutôt bien joué de leur part. Certains ont dû survivre à notre chasse et prévenir notre arrivée imminente… C’est plutôt bien pensé. Cependant… »

Faisant un bond sur l’un de mes os, j’observais le village qui se gorgeait peu à peu d’eau, mes cheveux flottant au vent de même que mon manteau. Rangeant ma lame, je signais lentement.

« Fûton, Atsugai ! »

Lentement, le vent venait se condenser pour former une tornade qui grossissait à vue d’œil, siphonnant l’eau pour la regrouper en un endroit, avançant droit sur la ville, l’eau et le vent sous pression arrachant quelques bâtiments, rattrapant ma lame en faisant craquer ma nuque.

« Fûton, Dai Kamaitachi… »

D’un coup de lame dans le vide, le vent se manifestait à nouveau, venant trancher les bâtiments encore debout dans une coupe nette, sa course s’achevant sur la tornade gorgée d’eau et de vent, l’effet de ces lames acérées rompant celui-ci, tranchant les quelques cultistes piégés à l’intérieur en ayant tentés de se dissimuler dans l’eau, celle-ci venant à la rupture de la tornade s’écraser lourdement et massivement au vent pour créer un choc de pression et tout ravager sur son passage en plein épicentre du village pour accentuer les dégâts que nous provoquions, ignorant toujours la présence d’une camarade dans les parages, ne m’étant absolument pas retenue. Me tournant vers l’empereur, je reprenais lentement en reposant ma lame sur mon épaule.

« Pas un pas sur l’eau, nous sommes au beau milieu du pays de la foudre, ça pourrait signer notre fin en quelques secondes. Laissons la noyade en prendre certains pendant que nous les attaquons par les ruines non immergées. »

J’avais bien conscience de me montrer autoritaire envers ma supérieure hiérarchique, cependant, nous sommes deux contre un village entier abritant la plus grande menace actuelle du Yuukan. Pour le moment, c’est bien trop simple, alors il me parait primordial d’être le plus stratégique pour être le plus efficace possible, et surtout d’éviter de consommer trop de chakra inutilement. Des informations glanées, Kami était en marche pour le pays du Feu. Qu’à cela ne tienne. Me mordillant la lèvre inférieure, je songeais quelques instants. C’est trop facile…

Pourquoi avoir délibérément inondé leur village si ce n’est pour utiliser la foudre afin de nous abattre ? Cela prend sens dans la mesure où les ninjas les plus puissants ne rejoindraient jamais un culte d’abrutis essayant de faire plier le monde par la force et celui-ci est trop jeune pour avoir formé des ninjas dès la naissance. Mais tout de même, cela cache quelque chose. Nous passons à côté d’une information essentielle, j’en suis certaine.

Sautant d’os en os, puis de bâtiments en ruines vers bâtiments en ruines, je constatais les lieux en les balayant du regard pour essayer de glaner le plus d’informations possible.

« Tenshi-Sendan. »

Deux survivants glanés derrière un mur en attendant l’heure de leur combat… Et puis quoi encore ? Simple de lutter contre ces zombis en un sens, viser la tête, détruire une partie du cerveau pour détruire leurs facultés motrices le temps que les bracelets se désactivent et qu’ils meurent en tombant dans l’eau. A partir de maintenant, il faut que je commence à économiser mon chakra…

résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

« Si ton corps n'est pas en morceau, c'est que tu n'en vaut pas la peine. »
— Akane Haya Kaguya —

DC de Hisae L. Imari
Akane s'exprime en DarkTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 344

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 2 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 250 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Jeu 21 Juin - 17:42


Alors que les créatures légendaires organisait leur travaille de destruction et que je les accompagnait, désormais juste devant la place centrale, un énorme son arrivait derrière moi. Je savais très bien qu'elle ne viserait pas à côté, car je ne le ferais pas non plus. Et j'étais pertinemment dans la ligne de mire, c'était d'une évidence... Un des dragons se détourna de son travail de destruction et fonça en sens inverse, vers moi. Alors que le cri d'onkyoton arrivait, le dragon s'enroula autour de moi en créant un bouclier aqueux de 360°. Mais j'avais déjà subis les dégâts de cette technique basée sur la vitesse du son, qui contrait totalement mon anticipation ! La créature légendaire se déroula alors que derrière moi, un nouveau bruit se faisait entendre. La naissance. La naissance d'une tempête qui allait raser la place forte, l'emblème de Kami. Mon visage s'était tourné afin de l'observer, en même temps que mon dragon. Celui-ci s'abaissa à ma hauteur alors que je sautais sur son crâne.

Bien avant que la tornade ne m'atteigne, le dragon m’emmenait au centre de la place où ses congénères et ma monture nous séparions aux cinq coins de la ville, à travers les ruelles. La balade était plaisante dans mon milieu aqueux. Je tuais à grands coups de Kubikiribocho alors que le dragon cassait les bâtiments. Peu à peu toute la zone qui bordait la muraille s'effaçait dans des gravats, des bruits sourds ou stridents de meurtre. Le sang se mêlait à l'eau, la terre et les constructions également. Alors que le massacre s'était répandue dans les artères de Kumo, la tornade avait atteint la place pavé. Un nouveau son de fracas violent heurtant la statue de Kami et tous les alentours résonna en écho. La tornade n'était plus, ainsi que l'épicentre du village cultiste. L'allée centrale était déserte, plus un bruit alors que mes créations et moi revenions vers celle-ci après quelques longues minutes de carnage.

Je leva le regard vers le ciel, et les pics de Kumo. Là-haut, tout là-haut, se tenait le temple de Kami. Celui qui était également là à Kusa. C'était ici, la représentation ultime de sa souveraineté. Je me fichais de savoir s'il restait des fidèles là-bas, ma curiosité prenait le dessus. Mes dragons et moi montions rapidement les nombreuses marches qui menait à la création magnifique.

Résumé & Techniques :
 
Chakra ; 44%

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 691

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Mar 26 Juin - 21:55

Des cris et des pleurs retentissaient dans la ville et autour, en l’absence de celui qui la dirige. L’on pourrait se dire que c’est la fin de Kumo, mais non. Pas encore. Le dernier rempart à la destruction de la ville était là, sur le toit du bâtiment du Raikage incrusté dans une montagne, observant de loin le spectacle d’os, de vent et d’eau ravager l’entrée du village caché des nuages. L’homme aux cheveux rouges devait prendre son courage à deux mains, et faire comprendre pourquoi il était connu comme un des lieutenants de Kami les plus puissants.

Sautant de son perchoir, le jeune homme atterrit souplement sur un autre bâtiment. Continuant sa course, celui-ci se retrouva rapidement vers l’entrée du village, théâtre de la destruction maléfique des Kirijins. Ces barbares étaient-ils trop simplets pour comprendre la doctrine de Dieu ? Certainement. Après tout, on se souvient tous de la période de la Brume sanglante. Perchée sur un des seuls bâtiments encore debout, Aiko Uzumaki observa la scène. Un cri très puissant avait retenti il y a peu, qui fut atténué par les bâtiments environnants et qui parvint aux oreilles du Shinobi sans vraiment le blesser, même si sa tête fut pas mal secouée.

En arrivant, il put observer une jeune fille, qui devait pourtant être enfermée, se prendre la tête de douleur à cause du cri alors qu’un dragon d’eau arrivait trop tard pour l’enserrer, ne faisant que limier les dégâts. Intéressant comme tactique, mais inutile à cause de la vitesse du son, ou presque. Cela confirmait la pensée du jeune homme : les Kirijins ne sont pas des lumières. Du moins pas cette Chimase Hôshigaki, si ses souvenirs sur la prisonnière étaient bons. Les Shinobis Kirijins venaient de massacrer des centaines et des centaines de gens sans défense, et ça, Aiko ne pouvait le supporter. Le jeune homme leva les bras en direction de la jeune femme, et quatre chaînes de chakra sortirent de ses paumes, fusant vers la jeune femme entourée de son dragon d’eau, qui se retrouva percé sans aucune difficulté. Les chaînes ligotèrent solidement Chisame, qui ne pouvait plus rien faire. La jeune femme se retrouvait saucissonnée au point que même ses mains étaient inutilisable. Elle était condamnée à rester là, à attendre.

Finalement, le jeune homme sauta au milieu du champ de bataille, atterrissant à côté de Chisame. Courant autour du Dragon d’eau en question, il apposa quatre sceaux relais au sol, formant un carré vu du dessus. A chacun des sceaux s’attacha une chaîne lorsqu’il fut posé. Ensuite, le jeune homme créa un énorme kekkai englobant l’entièreté du no man’s land créé par les kirijins. Chisame était en dehors dudit kekkai, forcée d’observer la scène. La tornade était passée et la vague qui l’avait suivie terminait sa course sur d’autres bâtiments, hélas. Voilà qui étaient ces barbares prétendant œuvrer pour le bien du monde : des assassins et des destructeurs sans scrupules. C’était triste. Un seul mûdra plus tard, un clone du jeune cultiste apparu. Bientôt, deux paires lames de chakra jaunes apparurent sur l’original et son clone comme un prolongement de leur bras, et chacun fusa vers un des kirijins encore en mouvement, cherchant l’affrontement au corps à corps pour percer leur corps de ces lames de chakra, l’original préférant s’attaquer a l’impératrice de Mizu et le clone s’attaquant a la Kaguya. Tous trois commencèrent une solide bataille au corps à corps qui semblait durer une éternité.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées:
Monnaie: 70 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Mer 4 Juil - 11:50


T’inquiétes, ç’marche mieux dans l’flotte.
Rétorquait la basané à la fausse albinos. Une immense vague avait surgi à horizon de mur et bâtiment, détruisant tout sur son passage. La Hibiki avait déjà pu expérimenter que ses techniques fonctionnaient très bien dans l’eau. Tant d’élément positif, qui la poussait à admirer ce spectacle de désolation. En faisant balader son regard, une silhouette se détachait du reste, familière. Chisame Hôzuki. C’était donc elle à l’origine de tout ce remue-ménage. L’ex-esclave n’était pas la seule à avoir eu l’idée de venir jusqu’ici pour enrayer la menace, ancienne comme nouvelle, par vengeance ou par provocation.

Quatres projectiles s’accrochaient à la princesse du clan de l’eau, suite à quoi un homme apparaissait à ses côtés, posant ses mains au sol à quatre reprise. Il semblait avoir déposé les chaînes de ses mains au sol, pourtant celle-ci continuait de se mouvoir, dans un petit symbole étrange. Cela piquait la curiosité et la méconnaissance de la guerrière d’expérience, bien qu’inculte. La distance qui les séparait lui permettait de créer une barrière, un clone, des paires de lame de chakra jaune qui prolongeait ses bras et s’élancer vers le duo.

L’impératrice le laissait approcher, pour valider le fait qu’elle serait en un contre un. Ce fait validé, ni une ni deux, ses deux poings se collaient à ses côtés, coudes en arrière. Une posture qui, depuis longtemps, n’avait pas été utilisée. Cet homme portait deux bracelets du culte, et semblait affectionner de puissantes techniques que l’orpheline ne comprenait pas et considérait donc comme dangereux. Dans tout son être, son chakra s’activait, avant de disparaitre et apparaitre devant le cultiste, à courte distance, hors de portée des lames.

Comme des ressorts, ses bras se détendaient soudainement vers l’homme. Un déchaînement de bruit, d’air, de pression et de violence s’abattait. Deux ondes de chocs partaient sur une grande partie de l’Uzumaki. Il serait bientôt confronté à cette couche de surpression qui allait le comprimer, lui infligeant dégât et l’empêcher momentanément de se mouvoir comme il le souhaite, et même être repoussé. Mais la n’était pas tout. En effet, malgré la dangerosité de ces ondes de chocs, il ne s’agissait que de la surface visible de l’iceberg.

Le véritable danger venait du kata du son, une technique fétiche que la meurtrière de masse avait développé pour ne jamais louper une cible. Combiné à une fréquence de vibration si haute qu’elle explosait et pénétrait la matière. Le kata du son assassin était un jutsu combiné qui présentait des dégâts monstrueux, qui ne pouvait être esquivé, et qui pouvait changer sa trajectoire. Celle-ci était le bras droit de cet homme. D’une confiance absolue, Uzumi savait qu’il ne lui resterait plus qu’un bras à arracher. Et son double kata sonore assassin pouvait continuer sa route si l’ensemble de sa puissance n’était ni absorbée ni contrée.

Temps de l'opération : 1 seconde.

TECH:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Si lorsque le vent hurle, la montagne ne ploie pas... Hurle plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4451-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/f359-dossier-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4798-uzumi-hibiki
Messages : 344

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 2 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 250 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Lun 9 Juil - 18:53


Des chaînes ?.. Qu'est-ce que ? Mes pupilles purent apercevoir un homme aux cheveux rouge portant la tenue du culte, atterrir à côté de moi. De longues chaînes vraisemblablement entourées de chakra me ligotaient, puis venait se clouer dans un.. signe que mon nouveau geôlier venait de poser au sol. Je gardais un œil sur lui, mais visiblement il souhaitait simplement stopper la menace que j'étais, et mon acte de destruction pourtant si bien entamé. Il partit alors vers Uzumi et son alliée. Cela n'était pas intéressant, je préférais tout d'abord observer la nouvelle prison dans laquelle j'étais. Des chaînes de chakra, solides de base puisque je n'avais pas pu bouger, essayant pourtant de me libérer de toutes mes forces. Le plus intriguant était ce lien avec ce sceau au sol. Ooh mais quand j'y pense, ce n'est pas ce que le vieux Hanaoki Hosokawa faisait ? D'ailleurs, paix à son âme.

Ça y ressemble trop pour être une coïncidence. Des sceaux donc ? Il peut relier cet élément de chakra dans un trou de chakra ? Mmh, à étudier. Je verrais ça en rentrant à Kiri, si les Cultistes n'ont pas trop détruit le village. Mais je compte bien sur Ushi pour tenir Kirigakure. Ce vieux bout ne lâchera pas l'affaire, tant qu'il ne sera pas six pied sous terre. J'espère de tout cœur que ce ne soit pas le cas, le croûton qu'il est est le meilleur allié que je puisse avoir, que ce soit en combat, ou dans la vie de tous les jours. Ces chaînes sont intéressantes, peut-être qu'il les à également amené par les trous qu'il a fait ? En tout cas, c'est du solide. Je n'arrive même pas à le faire sonner, elles coupent tous mes mouvements, hormis à la tête. C'est comme si je revivais la malédiction que j'avais reçu quelques jours auparavant. J'utilisais ma seule liberté de mouvement afin de revenir au centre de l'action, sur ma droite. Mon regard se posa alors sur le combat entre la chienne et le geôlier.


Résumé & Techniques :
 
Chakra ; 44%

_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Chisame "Dekishi" Hôzuki le Ven 20 Juil - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 19

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Mer 11 Juil - 8:41

La scène se montrait assez chaotique. J’étais attentive, plus ou moins, m’étant arrêtée sur un bâtiment en ruine assez haut. Cette pauvre Kirijin était un peu trop avancée par rapport à nous, et je ne suis pas certaine qu’elle soit des plus solides. Mmh… Qu’à cela ne tienne. Le sol semblait s’alourdir sur mes pieds, le bâtiment prêt à s’affaisser. La question est, dois-je utiliser du chakra pour le vaincre ou non ?

De ce que je vois, du Fuinjutsu… Ca ne m’arrange pas. Et me rappelle des souvenirs amer. Qu’est-ce que je déteste cette pratique. L’air autour de moi paraissait comme s’alourdir, dégager une aura malfaisante. Ou plutôt, une aura meurtrière, de rage alors que certains souvenirs refaisaient lentement surface. J’étais trop concentrée sur ce qu’il a utilisé pour distinguer lequel est le clone et lequel est le vrai. Est-ce réellement important ? L’existence de ce mec m’énerve.

Je vais le tuer. En voyant ma proie me sauter dessus, un sourire malsain se dressait à mon visage alors que je plantais mon épée au sol, dessinant rapidement quelques mudras.

« Kirigakure no Jutsu… »

La brume naissait, alors que sa trajectoire était précise. Forcément, pour venir jusqu’à moi il devait passer par un saut. C’est exactement ce que j’avais attendu avant de lancer ce jutsu, alimenté par la quantité astronomique d’eau environnante. Faisant lentement craquer ma nuque en déposant ma lame au sol. Est-ce que j’ai vraiment du temps à perdre avec ce demeuré ? Je ne sais pas. Mais il m’a énervé. Effectuant un rapide mudra, mon corps semblait s’alourdir alors que le sol se craquelle vaguement sous le poids de ma barrière d’os. Je souriais en le voyant enfin face à moi paraître ces lames dorées, puis le bonhomme, étant restée parfaitement immobile.

Me penchant en avant pour bondir et l’attraper par l’un des bras en profitant de cette légère lueur qu’il émettait à mon contraire, je profitais de l’effet de vitesse enfoncer mes doigts dans ces yeux, ignorant complètement le coup que je pouvais subir sur mon flanc non protégé de façon à l’aveugler, mais aussi et surtout…

« Tenshi-Sendan.»


résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

« Si ton corps n'est pas en morceau, c'est que tu n'en vaut pas la peine. »
— Akane Haya Kaguya —

DC de Hisae L. Imari
Akane s'exprime en DarkTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 691

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Dim 15 Juil - 12:56




Tout ne se déroula pas vraiment comme prévu. Alors que la jeune femme a la peau basanée lançait deux coups de poings dans le vide, deux déformations de l’air se rendaient légèrement visible. Convergeant en un seul point, l’épaule droite du jeune homme. Trop tard pour réagir. La vélocité de la chose était trop haute, si bien qu’Aiko ne pouvait rien faire à part continuer. Une première onde stoppa sa course nette, le repoussant de quelques centimètres tout en le sonnant quelques peu sous la force de l’impact. Même pas le temps de comprendre pourquoi, tout de suite après, la paire de d’ondes sectionnait net le bras du pauvre Uzumaki, qui hurla de douleur.

Aiko s’était décalé vers la gauche, bien plus par réflexe que pour une quelconque raison logique, comme s’il souhaitait éviter un quelconque résidus, mais rien n’y faisait. Son bras gisait toujours au sol. Par réflexe, c’est vers son bracelet gauche que le jeune homme dirigea ses pensées, le rapprochant de son nez pour activer son effet quand même. Cependant, mauvaise pioche. L’onde n’était pas rectiligne. C’est une vive douleur au torse qu’il ressentit, et lorsqu’il baissa les yeux sur le reste de son corps, c’est un trou béant qu’il découvrit là où était supposé être son cœur, qui gisait à présent au sol, à l’opposé total de là où était situé le bras de l’Uzumaki.

Alors que le clone, les chaînes de chakra, les fuin qui les retenaient ainsi que le kekkai englobant la zone disparaissait purement et simplement, le bruit mat d’un corps s’écroulant à terre se fit entendre. Aiko gisait là, le regard voilé et la bouche entrouverte ainsi qu’un énorme trou à la place du coeur.

* * *


Un pieds se posa alors prés du cadavre de l'Uzumaki, et un visage encapuchonné exprima un léger regret alors que la botte de l'individu venait se poser sur la joue du cadavre gisant là, tournant sa tête de manière à observer le visage apaisé du défunt. Une voix caverneuse retentit alors.

- Quel dommage... Un si grand potentiel.

L'homme en toge pourpre à capuche releva son regard vert vers ses trois adversaires. Rabattant son couvre-chef et dévoilant une longue chevelure blonde tirée en arrière et attachée en catogan. Son teint mat, preuve de son origine kumojin, contrastait violemment avec la couleur jade, profonde, de ses yeux perçants.

- Il est vrai que... commença-t-il à dire, en glissant la main droite sur son poignet gauche recouvert de bandage afin d'ôter celui-ci, je me suis quelque peu rouillé en restant ici... mais la protection du Temple est mon devoir le plus sacré. Si mon prédécesseur avait pour tâche de vous repousser, bien qu'il ai lamentablement échoué, la mienne est d'une importance toute autre... ce qui fait de moi quelqu'un de plus puissant, disait-il d'une voix très sérieuse, loin de la plaisanterie, le visage grave.

Il baissa les yeux sur ses bandages, desserrant ceux-ci de son poing gauche, bougeant légèrement les doigts comme si cela faisait des années qu'il n'avait pas collé une droite à qui le mériterait. Passant ensuite au poing droit, il releva les yeux.

- Notre Seigneur à Tous avait prédit votre arrivée. Il vous connait, car vous êtes ses enfants... Il sait tout de vous, et il m'a dit ce que j'avais besoin de savoir, il posa alors les yeux sur Uzumi tandis qu'il jetait ses bandages. Une ancienne esclave... son regard se déplaça ensuite sur Akane, une lame perdue, trahie par son propre apprenti... avant de se porter sur Chisame, fronçant alors les sourcils, et pour finir une génie furieuse et téméraire. Notre Seigneur avait également prédit ton évasion, dit-il d'une voix plus mielleuse que quelques secondes auparavant.

L'homme ne souriait pas, il affichait une expression impassible, et un regard vif. Il empoigna sa toge qu'il tire en arrière afin de révéler un thorax robuste, imposant et massif. Il joignit ses mains en un mudra.

- Appelez-moi Denshi... ou simplement A.

Son corps entier rayonna dans une lumière soudaine, bleuté, et vos cheveux se hérissèrent tandis que l'électricité dans l'air devenait palpable. Des éclairs apparaissaient tout autour de lui dans cette aura impressionnante.

- Ou l'héritier de l'éclair, ça sonne bien, il dirigea doucement sa tête en arrière, se préparant visiblement à quelque chose. J'espère obtenir de vous un combat digne et honorable. Nous allons... commencer doucement.

Il cracha soudainement un énorme éclair en direction d'Akane, fusant à une vitesse prodigieuse, et qui la frapperait en plein torse, laissant peut-être volontairement le champ libre à Uzumi et Chisame.


Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées:
Monnaie: 70 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Ven 20 Juil - 11:53


L’homme aux techniques étranges avaient été déstabilisé par le mur de surpression, ce qui laissaient aux deux kata sonore assassins l’ouverture nécessaire afin d’exercer leur précision fatale. Sans grande résistance, le bras d’Aiko Uzumaki avait été tranché, et dans son dos, la technique meurtrière revenait à la charge à l’effroyable surprise de la victime. La sadique contemplait l’expression de ce visage. A ce moment, la vie de cet homme lui appartenait. Sur sa seule et unique décision. Un bout de langue venait lécher ses babines quand elle sentait qu’elle venait de perforer le coeur. Le dernier funeste souvenir d’Aiko Uzumaki sera cette vision cauchemardesque d’une jolie démente. Un déguisement pour la faucheuse. Le coup létale été ressorti de la poitrine du cultiste dans une giclée de sang qui venait éclabousser la sauvage. Son kata sonore tournoyait autour d’elle, toujours actif, celui-ci avait perdu une très grande partie de son pouvoir. Le ménage n’était pas fini malgré le travail de Chisame Hôzuki qui pouvait à nouveau jouir de la chose la plus précieuse aux yeux de l’Hibiki : la liberté. Il restait forcément des survivants, par-ci, par-là. Autant de personne à interroger pour savoir où se trouvait Kami qui ne daignait se montrer. Le cadavre à ses pieds n’aideraient pas dans cette tâche. Dommage, elle avait des idées de tortures à expérimenter sur les cultistes en vue de l’appliquer à l’immortel “dieu”.

Oy, boug-

Un second homme se dressait face à Uzumi, qui ne s’en rendait compte qu'après-coup. Sorti de nul part, il était littéralement apparu. Sa présence surgissait soudainement, son existence se manifestait brutalement, devenant perceptible. L’encapuchonné se recueillait un court instant en regrettant la mort de son compagnon par des louanges. Rapidement, la réalité rattrapait la spiritualité. Un adversaire plus important, plus puissant, et surement plus cruel se présentait à eux. Les paroles suivantes interpellaient la Kunoichi. Kami savait ?

Une poignée de seconde plus tard, la tortionnaire écarquillait les yeux, éprouvait un infini mal être. Une humiliation totale, un terrible complexe d’infériorité ravivée à son paroxysme, qui pouvait définir à lui seul ce qu’était Hibiki Uzumi. Une fragilité impensable lorsqu’on voyait la femme forte, autonome et confiante. Sa tête faiblissait, déclinait, s’inclinait vers le sol. Un état de stase la traversait. Les stigmates dans son dos se réchauffaient. Les souvenirs se mêlaient au réel. A ses oreilles, le sifflement dans l’air du fouet qui percutait sa chair. Le claquementn s contre sa peau rouge qui lui brûlait. Ses bras et ses jambes qui ne répondaient plus. Les larmes qui peinaient à sortir, faute d’eau potable qui se résumait à la pluie. Ses cris étouffées par la douleur. La violence avec laquelle on la saisissait, pour la jeter dans une fosse. L’eau se mélangeait à la terre pour former une vase qui n’était jamais enlevé, ses besoins était fait dans un coin. La saleté, l’inconfort et une odeur nauséabonde était son quotidien. La boue était le matelas sur laquelle elle passait ses nuits. Du moins lorsqu’on ne venait pas la chercher pour que son corps...

Son corps…

désabusé
intouchable

Ses ongles s’étaient plantés dans ses bras, s’enlaçant elle-même. Sans signe préalable, un pouvoir léchait l'entièreté du corps de l’ancienne esclave. Progressivement, ses mains revenaient mollement vers le sol, détendu. Un temps mort. Quelques secondes, l’Impératrice de Mizu tenait cette pose pour le moins atypique. Mais l'atmosphère changeait. Le chakra de la guerrière s'intensifiait en dépit de sa faible réserve. Une soif de sang tangible envahissait les lieux. Un dangereux essors de combativité émanait de la basanée. Sa fierté et sa supériorité touchée à leur fondement réclamait leurs droits. Réclamait justice. Réclamait une purge, une sanction, une punition pour cette souillure prononcée des lèvres du blond. Son regard se redressait vers le coupable, le fixant, comme si rien au monde ne pouvait l’en détaché. Son attitude était bestiale, comme un animal qu’on avait affamé afin de le rendre féroce et sanguinaire. D’un pas lent, elle s’avançait vers lui, réduisant le peu de distance les séparant. A chaque centimètres, millimètres, l’aura indomptable, sinistre et virulent se renforçait. L’air en était chargé, le plus impassible des sociopathes pouvait sentir ses poils hérissés et plus encore lorsqu’une voix d’outre-tombe sortait du petit corps de la berserker. Par un cris funeste focalisé sur sa cible, la faucheuse annonçait sa mort telle une banshee.


Meurs.
En se jetant, corps et âme sur lui, exploitant la moindre des failles qui s'offrirait à elle.


Résumé/Technique:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Si lorsque le vent hurle, la montagne ne ploie pas... Hurle plus fort.


Dernière édition par Uzumi Hibiki le Lun 23 Juil - 17:13, édité 4 fois (Raison : Oublie précision + consommation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4451-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/f359-dossier-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4798-uzumi-hibiki
Messages : 344

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 2 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 250 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Ven 20 Juil - 17:27


Le son, strident et perçant. Il venait tout droit sur celui qui avait créer mes fers, et toute la dangerosité qu'il représentait allait bientôt être mise en application si le rouquin ne faisait rien. J'avais fais face à la moitié de ce que le Kumojin avait en face de lui, et si il m'avait touché la première fois afin que je puisse en étudier les points faibles, la deuxième fois avait été la bonne. Tranché en deux, ce son sous forme d'une vrille aérienne inesquivable. Une technique aussi puissante et rapide, c'est fatal. Pour l'adversaire, comme pour soi-même. Uzumi venait de parier gros. Si cet homme pouvait sortir des chaînes aussi solides et les attacher dans des trous qui mènent nul part, il peut sûrement envoyer les ondes perçantes dans un sceau non ? Aah, non. Son bras vole alors que je me rends compte qu'il n'avait trouvé aucune solution face à l'offensive de la traître. Pas vif d'esprit celui-là donc, enfin c'est un peu trop tard pour tirer des conclusions. La perte de son bras le traumatise, et il ne comprends pas que l'aller n'était que le prélude à la souffrance du retour. La brume de chez nous se manifeste juste à côté, et quelques balles en os atterrissent dans le sol qui se fait de nouveau envahir par l'eau qui s'était accumulé avec la tornade.

Mes yeux arrivent de nouveau sur le geôlier qui s'effondre sur le sol dans le bruit de la mort. Et soudain, la libération. La possibilité de bouger à nouveau; c'était cette fois-ci plus court. Je relève les yeux, un peu dans le vide en pensant très rapidement. Comme je m'en doutais, Uzumi n'a pas montré une autre technique que lors de notre combat, quelle démonstration fatale de faiblesse. Elle est conne, si elle pense que je n'ai pas déjà prévu à l'avance des contres à toutes les techniques que j'ai vu lors de notre combat. Et donc son alliée est Kirijin, et elle manipule les os ? Sa me rappelle une grande bâtarde ça.. Soudainement, une nouvelle personne apparaît dans mon champ de vision. Le regard vif, mes pupilles se fixe sur cette grande cape pourpre. Je reste les yeux plissés, étant toujours écartée de quelques mètres du nouvel arrivant, je n'avais pas bougé depuis ma libération. J'étais quasiment dans son angle mort, me rappelant soudain la présence de mes dragons que j'avais laissé à leur destruction dans Kumo. Je les invoquais afin de venir vers moi sans passer par le périmètre où le nouvel arrivant, Uzumi et son alliée étaient. Et soudain, un timbre de voix si puissant, si charismatique. Un long frisson hérissa mes poils et fit trembler l'espace d'une courte seconde mon corps.

L'officier ?.. C'est lorsque son regard m'atteint et qu'il retira sa capuche que la confirmation se fit. Enfin, il est là. Je le fixais totalement, presque obnubilée par ses faits et gestes, par ses cordes vocales. Le Temple ? Merde, si seulement j'avais été plus rapide j'aurais pu éviter le mort et aller directement à sa rencontre. Fais chier. Il me fais penser à mon père, avec toutes ses structures de phrase, son air ancien et cette assurance dans l'attitude. Imperturbable, sérieux jusqu'à la moelle. Des bandages ? Je ne les aient pas vus lorsqu'il m'a accueillit, bizarre. Révélant le "secret" d'Uzumi que je connaissais déjà. Evidemment que je le savais, juste après m'être remise sur pied de ma défaite, j'avais recueillis les informations possible sur cette... je trouve pas le mot. Sa tête se tourna légèrement vers la collègue aux cheveux blancs, la qualifiant de lame perdue. Quand j'y pense.. Un corps longiligne, des yeux bleus clairs, une énorme épée dans le dos. Les os, Kaguya donc, pas Holst. C'est.. elle ? C'est quoi ce rendez-vous des monstres ? Et, putain pourquoi elle est là ? C'était y a des années, elle est censée être m-.. Attends. Faire passer le temps en restant intact. Peut-être que l'illusion que j'ai eu dans le labo d'Orochimaru peut se pousser à ce niveau là. C'est une option. Mais quand même, la huitième épée et ses centaines de missions réussies. Le regard vert arrive alors sur moi, et un sourire apparaît sur mon visage sans aucune idée de pourquoi il est là.

Le seul compliment qu'il ait fait est pour moi, et une once de gentillesse dans la voix. C'est trop. La suite fit vibrer mon corps dans une alerte totale. De l'électricité. Toute l'eau de mon corps semblait bouillonner un instant, à la fois de terreur et de rage face à cet élément. Le calme reprit le dessus, car l'esprit avait déjà choisit son camp. L'éclair qui jaillit de sa bouche fonça sur la légendaire, alors qu'Uzumi s'avançait vers lui. Pendant ce temps là, la gentille petite fille que je suis reste sur place, et ne bouges pas.


Résumé & Techniques :
 

Chakra ; (Shinsei me rembourse mes dragons aqueux pour avoir enlever la partie dans mon premier post où je tuais le PNJ que nous avons désormais en face, ragez pas.) 44 + 35 = 79%

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 19

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Ven 20 Juil - 18:13



Le clone disparaissait sous mes yeux, son cerveau transpercé par mes cinq phalanges, clignant des yeux face à tant de facilité. Le monde à vraiment changé… Me grattant lentement la tête, je quittais les lieux pour regagner l’empereur afin de lui prêter main forte. A portée, je découvrais le cadavre gisant, un autre fou s’étant présenté face à nous. Un léger gloussement me parvenais alors que je secouais la tête, ma lame perçant la brume pour en dégager les vestiges. Mes sourcils se fronçaient soudainement face aux paroles de l’homme. Alors c’est une ancienne esclave ? Ca explique pas mal de choses.

Cependant… Une lame perdue ? Un frisson semblait s’emparer de mon corps alors que petit à petit mon regard prenait une tournure glaciale. Une lame perdue ? Mes yeux écarquillés se posaient sur le blond. A ? Ce type ose m’appeler comme ça alors que son village est en ruine ? Mes doigts se resserraient autour de ma lame, demeurant statique quelques instants alors qu’au moment où il tentait de m’attaquer, notre rescapée semblait entrer en furie. Parce qu’en plus, il faut que je garde mon calme ? Mon visage se crispait quelques instants en sautant du bâtiment, droit vers la foudre, la laissant me frapper visiblement sans broncher. Pourquoi ? La raison est simple.

On ne dérange pas un Kirijin pendant un combat. Revenant au sol, je soupirais en regardant mon manteau pratiquement réduit en lambeau, de même pour une bonne partie de mes vêtements, secouant doucement la tête en rejoignant d’un bond la manipulatrice de l’eau, posant ma lame dantesque sur mon épaule, mes deux saphirs perçant reflétant une lueur meurtrière, mon masque d’Oi-Nin désormais visible à ma ceinture alors que j’arrachais mon manteau à bout de bras, laissant d’abord planer un court silence avant de pouvoir de mes yeux observer Kubikiribocho, ce qui visiblement semblait me détendre. La manifestation assassin qui se ressentait en mon aura, ma présence, ma tenue, mon regard, mes yeux se dissipant vaguement.

« La nouvelle génération Kirijin ne manque pas de ressource, c’est bien que tu sois en mesure d’utiliser une épée légendaire à ton âge. »

Un sourire un peu forcé naissait à mon visage. Trop maternelle, on me l’a dit, répété et rabâché dans tous les sens. Mon regard se replongeait vers le combat.

« Tâchons de rester à l’écart, ça n’a jamais été notre fort de combattre en groupe, on ne ferait que se mettre des bâtons dans les roues mutuellement. Inutile de te conseiller de rester concentrée sur ce qu’il se passe. Un utilisateur de la foudre avec toute cette eau environnante pourrait nous foutre dans une merde noire si on ne prête pas attention à ce qu’il essaie de lancer sur nous. »

Faisant lentement craquer mes doigts, puis ma nuque, je passais un regard sur mon corps. La foudre m’avait bien touchée, mais mon corps en demeurait intact, c’est mes vêtements qui en pâtissent. Ma poitrine, certes, maigre, pratiquement découverte, le cuir de mes bottines ayant semblé tenir le coup contrairement à mon pantalon déchiqueté. Haussant un sourcil en découvrant une partie de ma culotte visible, je secouais lentement la tête en relevant la tête lentement. Peu importe. Ce n’est ni la première fois, ni la dernière. Allez. Un peu de concentration, Akane, observe... Analyse...


résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

« Si ton corps n'est pas en morceau, c'est que tu n'en vaut pas la peine. »
— Akane Haya Kaguya —

DC de Hisae L. Imari
Akane s'exprime en DarkTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 691

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Lun 23 Juil - 18:03




Un sourire se dessina légèrement sur le visage du cultiste lorsque l'autoproclamée Mizukage fondit sur lui. Ces techniques faites de son et de hurlement étaient... désagréables. Une gêne, tout au plus. Il n'aurait aucun mal à défier cette sotte. Il connait ses adversaires. Le son qui parvenait jusqu'à lui ne semblait pas l'accomoder, en effet, comme annulé par l'armure d'électricité qui semblait vibrer.
Lorsqu'une seconde plus tard, la Hibiki vint au corps à corps, ce fut pour asséner un son puissant qui vint heurter l'armure de foudre et la destabiliser avant que celle-ci ne disparaisse, comme annulée par l'attaque qui aurait pu s'avérer meurtrière. Sans armure, les deux katas sonores précédemment utilisées par la kirijin vinrent frapper Denshi de dos.

Mais étrangement... son sourire ne faiblissait pas, et légèrement projeté en avant, il en rajouta une couche en se propulsant sur Uzumi, bien qu'ils étaient déjà tous les deux très proches, ses muscles déjà saillants se contractant dans un effort brutal. Le visage de l'homme passa à quelques centimètres du sien alors que son poing venait frapper le nez de la jeune femme dans un coup puissant et pourtant très mesuré. Son regard ne croisait même pas le sien.

Alors que seulement moins de deux secondes venaient de s'écouler depuis leur engagement au corps à corps, dans le même temps, la main gauche de Denshi se glissa subrepticement sur le ventre de son adversaire avant de lâcher un éclat d'électricité venant doublement la projeter en arrière en l'électrifiant.

Se redressant et poussant un léger soupir après ces trois secondes, son sourire s'étendit un peu plus.

- Quelle puissance... Ta réputation semble méritée. C'est un honneur de te combattre, dit-il en craquant sa nuque et serrant ses poings alors que l'armure de Raiton reapparaissait, l'entourant à nouveau.

Le petit bracelet doré, commun aux cultistes, à son poignet, semble avoir été activé.


Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées:
Monnaie: 70 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Mer 25 Juil - 17:36


La main meurtrière s’élança vers Denshi, mais cette dernière fut stoppée par l’armure de foudre, qui disparue. Aussitôt, les deux kata sonores s’écrasèrent dans le dos de son opposant. Deux points de pression vinrent meurtrir sa viande, rompant ses muscles, déplaçant ses os. L’écho de l’impact était réutilisé par la duelliste. Alors qu’à sa grande surprise le sourire et la musculature de sa cible gonflait, le son avait finalement trouvé le chemin jusqu’à ses oreilles, après une première tentative vaine, contrecarrée par les vibrations de la carapace raiton. Le mouvement de Denshi déjà entamé, son coup ne souffrirait pas assez d’un lamentable échec. Le poing s’approchait dangereusement de la truffe d’Uzumi. La guerrière habituée par les combats réactifs et avantagée de la pleine possession physique de ses moyens, commença une manoeuvre d’esquive.

Malgré l’élan du moine, son coup devenait moins précis. Au lieu que son poing s'encastre au milieu du visage de la basanée, l’une de ses phalanges venait déformer la surface de la joue de l’Impératrice. L’angle de vue de l’ancienne esclave changeait au gré de l’adhérence et du frottement qui s’exerçait sur sa pommette. Pour autant, sa mâchoire n’avait pas été touchée, elle n’en ressortait qu’avec des bajoue rouge vif et la sensation qu’on la lui avait arrachée. La seconde d'après, une main se posait sur le ventre de la kunoichi. Un courant électrique la traversa avant qu’une détonation la projette en arrière. Légère, le regard et les épaules mal positionnés, la main bien placée de Denshi envoyait voltiger la Kirijin dans le décor, traversant la brume qui les entourait. Son envol se déroulait comme une charge passée en marche arrière. Rapide. Lorsque le sol se dérobait sous ses pieds, sa posture était indomptable, beaucoup d’énergie avait servi à cela.

Son corps se mit à vibrer, l’air autour d’elle également avant de littéralement plaquer l’un de ses membres sur le vide. Ainsi qu’un second. Puis un troisième. En quelques mouvements, sa course effrénée avait été stoppée, bondissant sur des surfaces invisibles, l’empêchant de s’écraser dans une forêt d’arbre ou d’os. L’absence de bruit de ce style donnait toutefois cette information malgré le brouillard. Haletant, les coups qu’elle avait reçus, même s’ils n’étaient pas grave, faisait ressortir son état de fatigue. Elle avait utilisé un enchaînement surpuissant avant le dénommé Denshi, qui ironiquement, était utilisé à l'accoutumé pour ce type d’adversaire résistant. Uzumi se savait plus forte, cet adversaire profitait simplement de sa situation. Et sa réserve de chakra touchait désormais le fond. Quel lâche.

La brume de la Kaguya l'entourait, et au loin au lueure bleutée rayonnait. Toute sa vie, elle avait tué. Elle était une tueuse d’exception. Sans nul doute. Une duelliste hors paire. Mais la réalité, c’est qu’elle n’avait rien d’une assassine. Elle pouvait tuer rapidement, de façon expéditive mais la comparaison s’arrêtait la. Ses assassinats étaient violents.. et bruyant. La sadique n’avait jamais eut besoin de moyen détourné pour arriver à ses fins, écrasant simplement l’opposition par sa force brute et sa suprématie. Sa position actuelle rendait cela impossible.

Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas. Comment avait-elle enduré les épreuves enfant. Quand son esprit et son corps était faible. Les abominations qu’elle subissait l’avaient rendue forte. Il le fallait quand ses muscles étaient sollicités, quand son esprit était prés à se briser. Une méthode proche de l’entrainement. Mais comment avait-elle surmonté ce soudain changement, ce choc.

Et comme l’avait pensé Ashiro Ryuka, le potentiel d’Hibiki Uzumi jusqu’ici inexploité, commençait doucement à se réveiller. Son plein potentiel ne se manifesterait pas ici, pas dans ce combat. Mais l’esprit y était. Et si elle ressortait de ce combat vivante, sa voie serait toute tracée. L'atmosphère brûlante de sa combativité et de sa bestialité changea pour un froid macabre et aiguisé. Se relevant, cachée par le brouillard, elle commença à signer lentement des mudras, faisant apparaître deux copie d’elle. L’une d’entre elle restait à ses côtés, se déplaçant de quelques mètres sur le côté, l’autre avançait vers Denshi, s’arrêtant à la limite visuel. Un petit doigt dressé qui remuait, un geste provocateur du clone inconsistant qui l’invitait à se donner à fond. L’ancienne déserteur se dissimulait comme elle le pouvait dans la nature. Comme lorsqu’elle avait été traquée lorsqu’elle avait tué un général de l’armée du récif, une mauvaise période précédant Aizen Samidare, ou comme elle avait été recherchée après son combat contre Drychda Yojimbo quand celle-ci s’était emparée du pouvoir. Et c’est en observant qu’elle agissait enfin comme une vraie assassine. C’est en observant que son chakra se restituait sans qu’elle ne s’en aperçoive.



Résumé/Technique:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Si lorsque le vent hurle, la montagne ne ploie pas... Hurle plus fort.


Dernière édition par Uzumi Hibiki le Dim 29 Juil - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4451-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/f359-dossier-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4798-uzumi-hibiki
Messages : 344

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 2 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 250 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Mer 25 Juil - 21:54


C'est les bras croisés que j'observais tous les faits et gestes de l'héritier, de la légendaire et de la gueuse. La huitième avait encaissé l'éclair comme si de rien n'était, alors qu'il m'aurait complètement fait vibrée de toutes parts. Uzumi elle s'attaquait à l'adversaire, et alors que leur rencontre au corps arrivait dangereusement l'air sur ma droite devenait néfaste. Sauvage, violent et surtout calme comme la mort. L'ambiance d'assassin. Elle ne m'arrachait pas un regard, un haussement de sourcil ou une réflexion. En tant qu'épéiste légendaire et native de Kirigakure, l'assassinat m'est comme familier. Les colères noires l'enclenchent automatiquement, mais les plus dangereuses sont celles que l'ont contrôle. Visiblement la Kaguya s'était calmée le temps qu'Uzumi envoie ses ondes sonores et ses katas. Sa voix était devenue un peu plus calme, plus douce, toujours alimentée par la tension du combat. Elle était à côté de moi depuis quelques instants déjà avant qu'elle ne décroche un mot. J'étais trop concentré sur l'opportunité que j'allais saisir afin d'être trop distraite. Il fallait suivre ce combat dans les moindres détails. Alors qu'elle me complimentait, son sourire passait hors de ma vision qui était à 100% focus sur l'affrontement.

Loin de moi l'idée de manquer de respect à la légendaire, mais.. c'est trop, trop important. L'officier avait encaissé le kata sonore sans broncher et répliquer comme il se le devait. L'échange était beau, mais l'issue était déjà scellée. Je le savais au fond de moi et tout ce qui manquait étaient les faits, les actions qui allaient découler par la suite. Je.. chut. Un honneur de la combattre ?.. Quelle blague, elle ne vaut rien, cette truie. Si un jour on s'affronte, il verra ce qu'est la puissance. Uzumi s'était faîte taser et elle avait prit de la distance par rapport à Denshi. C'est le moment que je choisis pour répondre à ma collègue. Penchant ma tête légèrement sur ma droite, je lui avouais à voix basse.

- " Je vais la tuer. "

Laissant le silence qui devait planer s'installer quelques instants, je ne quittais pas le combat du regard. Je revenais ensuite au sujet, prenant les devants.

- " Mais quoi ? C'est la Mizukage ? Même pas. C'est une traître qui à abandonné par deux fois le pays, et la deuxième fois c'est alors qu'elle venait d'arriver sur le trône, abandonnant tous ceux qui avaient reprit confiance. Elle n'a aucune valeur, c'est une enfant qui n'en fait qu'à sa tête. Et en plus de ça.. cette sale chienne à humilié mon père. "

La dernière phrase était remplie d’animosité, les dents grinçaient presque sous chaque syllabe, accentué sur le ton de la haine pure. Derechef, je parlais.

- " Je ne te demande pas ton avis, je la tuerais quoi qu'il arrive. Tu sais ce qu'on fait aux traîtres, à ceux qui trahissent. Je ne veux pas t'avoir en face de moi, et il en va de même pour A... "

Les intentions étaient désormais on ne peut plus clair. Akane venait d'apprendre ce que Chisame pensait, et elle était la seule à avoir pu l'entendre. La mort arrivait à grands pas, mais silencieux.
Uzumi Hibiki vivait ses derniers instants dans le monde des vivants.

Résumé & Techniques :
 

Chakra ;  79%

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 19

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Jeu 26 Juil - 0:22



Mon regard se replongeait peu à peu sur le combat, lui aussi. Un silence presque lourd s’entendait presque, comme criant de rage et d’impatience. Sans me détourner en écoutant la jeune femme, je clignais des yeux un bref instant. L’assassiner ? L’écoutant, je me détournais lentement du combat, me replongeant lentement vers elle, ignorant visiblement les dangers potentiels. Ma gigantesque lame venait lentement s’ériger comme barrière devant l’adolescente aux cheveux d’argent, ma voix ce montrant glacial. Cette aura s’étant manifestée auparavant semblait reprendre de sa splendeur, toute dirigée vers cette fille appartenant pourtant à ma patrie.

« Je ne sais pas ce que vous faites des traîtres, et à vrai dire, j’en ai rien à foutre… Ceci dit… »

Je marquais une pose, alors que ma sérénité, elle, se métamorphosait, mon regard paraissait toujours calme et maîtrisé, et pourtant, cet océan de haine, de violence et de mort se déferlait autour de moi.

« Tu oses parler au nom de Kiri en essayant de te justifier d’assassiner quelqu’un qui se bat à ta place, et en plus, dans le dos ? »

Me mettant à rire lentement, je semblais vraisemblablement perturbée par la situation. Regardant Kubikiribocho, je riais de cette situation si ironique. Cette épée n’est-elle destinée qu’à avoir de faibles maîtres ? Ou est-ce cette épée qui n’est destinée qu’à de faibles maîtres ?

« Fais-le si ça te chante. Mais ne t’attends pas à ce que tes caprices et ta faiblesse restent impunis. Le village ne peut pas être tombé aussi bas, n’est-ce pas ? Ou bien c’est juste toi qui est lamentable ? L’honneur, ça te parle ? Un contre un, dans les règles de l’art, si tu échoues, retenter, jusqu’à ce que le nom de ton père soit lavé ? Tu comptes vraiment lui faire justice en te comportant comme une sous-merde ? »

Mes sourcils se fronçaient, j’étais à deux doigts de perdre mon calme. Le dernier Kirijin que j’ai vu ayant dérogé à son code d’honneur était mon ancien élève, qui repose toujours décapité dans la grotte dans laquelle cet enfant de chienne m’avait enfermé.

Rattrapant mon arme pour la reposer lentement sur mon épaule, je me replongeais sur le combat en cessant de regarder l’adolescente, trop méprisable pour que je continue de lui donner la moindre considération.

« Tu devrais jeter ton bandeau. Tu ne le mérite visiblement pas. »

Repris-je alors qu’un calme stupéfiant semblait soudainement me revenir, complètement éteinte d’émotions, mes paupières clignant à peine, de nouveau focalisée sur le combat. Je ne comptais effectivement pas la retenir. Par contre, me retenir de l’exterminer une fois tout ça terminé, je n’en suis pas certaine… Mon aura, elle, semblait perdurer dans l’air et dans le temps, contrairement aux peu d’émotions que j’ai montré, l’adrénaline faisant rage en moi depuis un moment. Ce Denshi, j’avais une folle envie de me le faire. Ces mots sonnent toujours comme des serpents à sonnette à mes oreilles. Des nuisibles à réduire à néant.

Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

« Si ton corps n'est pas en morceau, c'est que tu n'en vaut pas la peine. »
— Akane Haya Kaguya —

DC de Hisae L. Imari
Akane s'exprime en DarkTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 691

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Sam 28 Juil - 23:54




Denshi plissa légèrement les yeux, reprenant ses esprits après ce court déséquilibre, afin de mieux voir son adversaire dans ce brouillard. Les deux autres femmes ne semblaient pas bouger, certainement par respect pour ce duel. Mais méfiant fallait-il être.
La Hibiki apparut à la lisière de la brume, ou plutôt de sa propre vision, le provoquant par un osé petit geste de la main. Il sourit finement, plaçant légèrement un pied en arrière en s'apprétant à se propulser sans lui laisser la moindre chance, bien qu'il s'agissait évidemment là d'un piège.

Sans mettre plus de puissance dans son poing qu'il n'en faut, Denshi se projeta sur son adversaire à une vitesse fulgurante, assénant un coup dans la mâchoire... du clone qui s'évapora purement et simplement.
Il s'éloignait des deux autres femmes, jugeant cela utile. Il ne les voyaient plus, mais il sentait que la source de chakra à l'origine de ce clone était proche, bien assez proche.
Il exécuta quelques mudras, avant qu'une forte décharge électrique ne passe dans ses jambes et n'émane de ses pieds en effleurant le sol et en se propageant sur une dizaine de mètres. Si elle ne venait pas à lui d'elle-même, il l'y forcerait.


Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 344

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 2 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 250 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Sam 4 Aoû - 11:35


Mon regard n'avait toujours pas quitté le combat, observant les deux adversaires s'avancer, reculer, se replacer en échangeant des coups et des techniques. Pour sûr, Denshi sait s'y faire avec la foudre. La légendaire répondait du tac au tac, alors que toute son attention se plongeait désormais vers moi. Toute l'aura d'assassinat m'était effectivement familière, mais je n'y étais pas insensible. Une vague de frissons fit trembler mon corps l'espace d'un instant. Je fût donc obligée d'aller fixer comme un clou dans un mur, mon regard clair dans le sien. Toute la confiance que j'avais en moi remontait et s'exprimait au même titre que l'animosité de la Kaguya, commençant à chasser son aura. Je m'étais déconcentré du combat un seul instant, attendant de voir d'où Uzumi allait ressortir quand j'y reviendrais. Malgré que je sois plus petite que la légendaire, mon caractère au naturel arrogant démontrait toute sa splendeur, remettant à sa place celle qui venait juste d'arriver en compagnie d'une traître.

- " Tu es ignorante à ce point ? Pour ne pas savoir ce que l'on fait aux traîtres ? Denshi à dit que tu t'étais faite trahir, je me demande bien ce qui est arrivé ou ce qui arrivera à celui ou celle qui t'as fait ça. Si tu ne sais vraiment pas ce qu'on fait aux traîtres, je m'en vais te le montrer dans quelques instants. "

Ce qu'elle ne savait pas, c'est que la Genin représentait le mieux Kiri, et à vrai dire la seule qui était toujours présente depuis désormais des mois, et des mois. La seule personne qui défiait Chisame à représenter Kirigakure était l'Akuma. L'adolescente répondait à l'adulte, les iris toujours remplis d'estime envers elle-même.

" Arrête tes conneries. Elle ne se bat aucunement à ma place. Si j'avais envie de défigurer Denshi ou de l'envoyer avec les ruines de Kumo, je n'attendrais pas sagement ici, à croiser les bras. Kirigakure est ma ville, car elle représente tout ce que je suis et parce que j'en suis l'élite. Sans elle je ne suis rien, et sans moi, Kirigakure ne serait pas ce qu'elle est. "

Écoutant avec attention ce que la femme au teint pâle déblatérait, il semblait effectivement que la conversation s'était faîte plus bruyante. Elle avait oser rigoler en observant mon épée ? Quelle idiotie dans les manières. La confiance qui m'entourait avait aisément chasser toute la haine de la Kaguya. Ce qui m'entourait prenait la même forme que celle de mon aînée. Une tension palpable et un avertissement, pour le moins sérieux.

" Il me semble t'avoir dit que je ne voulais pas t'avoir en face de moi. Si tu veux vraiment te battre, je te montrerais pourquoi tu es bien la huitième, et moi la première des épées. "

J'étais resté stoïque, toujours tournée face à elle avec le regard perçant.



Résumé & Techniques :
 

Chakra ;  79%

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées:
Monnaie: 70 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   Sam 4 Aoû - 22:17


La pirate distinguait la lueur bleutée se jeter sur la position de son leurre, qui marcha à merveille. La duperie se dévoilait d’elle-même lorsque le poing de Denshi traversa le fantôme, qui se volatilisa. Réalisant qu’il s’était fait trompé, le moine lança une technique de zone. Visible, très visible de par les éclairs qu’elle dégageait. Celle-ci semblait lécher le sol même à travers la brume. Toujours sur l’économie, Uzumi ne fit que sauter à un arbre auquel elle s'agrippa. Normalement sauve de la foudre, elle réalisa qu’une coupure était apparue sur sa main. En y regardant de plus près, c’était l’un des os de Akane Kaguya. Derrière celui-ci, d’autres jusqu’à composer une petite forêt. Alors l'assassine s’y engouffra avec son clone immatériel.

Sa joue gonflée avait prit du volume.
Tout comme le calme olympien dont elle faisait preuve. Étonnante réaction de la part d’une prédatrice qui avait toujours chassé son bétail comme bon lui semble. Poussé dans ses retranchements, elle adoptait une stratégie moins écrasante… Plus opportuniste.
La sadique ne pouvait le truicider. Alors elle traquerait, elle chasserait, jusqu’à ce que mort s’en suive.



Résumé/Technique:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Si lorsque le vent hurle, la montagne ne ploie pas... Hurle plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4451-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/f359-dossier-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4798-uzumi-hibiki
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT FINI] [Hiver 121] ━ La mort sépare, le temps rassemble. [Uzumi & Chisame]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ah t'es là toi ? Je te croyais déjà mort... [PV Seth]
» Event d'hiver 2015 :)~ inscriptions joueurs et groupe
» Pluie d'hiver [PV Elim]
» GRAND EVENT - La Mort du maire Dreak
» [Grand-Place de la Ville] EVENT 01 ▬ L'ennui s'achève par le berceau de la vie et la mort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaminari no Kuni :: Kumogakure no Sato-
Sauter vers: