Le Deal du moment :
Soldes Nike : remise supplémentaire de 15% ...
Voir le deal

Partagez
 

 Descente aux enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reiko Yuzu

Reiko Yuzu
Messages : 803

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Descente aux enfers  Empty
MessageSujet: Descente aux enfers    Descente aux enfers  EmptyLun 28 Avr - 22:25

A cette heure ci, la nuit avait récupérer son trône céleste et avait ramené avec elle la noirceur et l'obscurité. Aucun endroit n'était épargné par le pelage ombrageux de la nuit. Le bruit avait fait place au silence et le sommeil avait enivré tous les esprits. Dans cette scène comme figeait par le temps se trouvait une jeune femme, dans sa haute tour elle luttait pour ne pas céder aux doux murmures de Morphée. Assise sur sa chaise, elle affrontait une montagne gigantesque de papier. Elle avait pour seules armes, une plume dans sa main droite et une bouteille dans l'autre. A chaque papier traité, elle levait machinalement sa bouteille vers sa bouche pulpeuse. Ce geste se répétait en boucle au fil des heures mais, la jeune femme quand à elle semblait peu à peu lâcher prise. Ses mains se figeaient par manque de force et ses paupières se faisaient lourdes. Finalement, le coup fatal fut porté ! Ses membres se relâchèrent un à un et son esprit s'envola dans le royaume des songes. Cependant, quelque chose, tapis dans les ténèbres, à l'affut du moindre signe de faiblesse se trouvait là. Cette chose respirant le mal allait se jouer des rêves de la jeune femme. Le sommeil ôta alors son masque pour dévoiler un visage de tourmente !

La jeune femme n'était autre que Reiko Yuzu. Celle ci se trouvait d'ailleurs dans un monde bien étrange. L'horizon était flou et le décor semblait fait de carton pate, et pourtant, elle était parfaitement consciente. Ce décor factice est irréel ne tenait que par la présence de Reiko, pourtant, elle ne possédait aucune emprise sur ces lieux. Les ficelles aussi invisibles pouvaient elle être, étaient tirés par quelqu'un ou plutôt quelque chose de beaucoup plus sournois. Dans cette situation, les défenses physique s'étaient dissipés, il ne restait que l'âme de Reiko. Celle ci pourtant si bien gardé dans la réalité se retrouvait à nue, sans défense et désemparée, Reiko commença à s'interroger. Captant le moment opportun, le moment où l'incertitude frappait, une voix sombre à peine imperceptible résonna dans cette antre angoissante :

- Faible... Faible...


Ses mots pourtant si faible enlaçaient Reiko qui ne pouvait se défaire de cette étreinte. Sa position actuelle ne faisait qu'amplifier ces dires sinueux. De ce mot, afflua diverses questions, la victime devenait son propre bourreau. Très vite plusieurs interrogations affluèrent dans l'esprit de cette pauvre Reiko : Où était elle ? Qui était cette voix ? Pourquoi cette voix lui disait cela ? Etait elle vraiment faible ? Cette dernière question n'était que le résultat de ce manipulateur caché à travers les doutes naissant. Un ricanement imperceptible se faisait entendre, comme si le marionnettiste savourait sa victoire. Sa stratégie était perfide mais si efficace à la fois... Remettre en question une personne en premier lieu, par la suite détruire ce qu'elle est et enfin la remodeler en se servant de ses vices. Les plus fins manipulateurs savaient pleinement profiter des cartes qu'ont leurs offraient, celui ci ne dérogeait pas à la règle...

-Faible Reiko... Reiko tu es faible !

Alors que les incertitudes trônaient, elle cherchait désespérément la source des paroles mensongères ! Même ceux ci venaient de nul part de partout à la fois, très vite elle imagina même que de elle que venait ses paroles. Reiko n'était pas une personne facilement influençable ni même manipulable, son esprit était blindé à toute intrusion mais l'ennemi avait su choisir le bon moment. Le sommeil l'avait rendu vulnérable, elle n'avait aucun échappatoires et elle ne pouvait pas ignorer ces maudites voix ! Maline, la présence prit alors une toute autre forme avant que l'agacement ne balaye ses travaux. Une forme ombrageuse à l'aspect humain arriva alors de nul part... Plus elle s'approcha, plus ses traits s'affinèrent. Ressemblant de plus en plus à un homme, Reiko commençait alors à avoir des doutes sur cette apparence. Très vite elle semblait discerner le corps de son père marchant vers elle... Cela était impossible pour elle ! Il était mort ! Bien qu'elle ne l'avait jamais vu mort de ses propres yeux, elle en était persuadée. Que faisait il ici ? Les brèches dans l'esprit de Reiko devenaient béantes, cette enchainement ne laissait pas de place à l'erreur et il portait ses fruits au sein de son âme. Très vite, cette forme qu'elle qualifiait de père se trouvait nez à nez avec elle. La distance entre les deux était infime, chaque trait d'apparence correspondait au souvenir que Reiko avait de son père. Cet ennemi avait su faire profil bas durant un long moment pour accéder pleinement aux souvenirs de sa victime. Rapidement, il avait apprit énormément de chose sur Reiko jusqu'à tout savoir. Cette connaissance était une arme redoutable qu'il allait aisément utiliser contre Reiko. Son père était pour elle, la personne qui lui causait le plus de tourment et à qui elle prêtait le plus d'importance, c'était avec évidence que l'ennemi avait décidé d'ôter son apparence pour la revêtir.
La fixant longuement, ses yeux envoutant et infini étaient plongés dans ce de Reiko qui n'arrivait pas à faire la part des choses. Perdue, confuses, c'était le moment idéal pour continuer la lente torture mental :

- Reiko... Tu es faible... Tu ne pourras protéger personne... Tu n'as pas su protéger ta mère... Tu n'as pas su protéger ton père... Tu es faible... Tu ne seras pas protéger Kiri. Tu échoueras encore et encore...


Choquée, apeurée, ces affirmations pourtant si absurdes pourfendaient Reiko de toute part. Tourmentée, angoissée, ces paroles résonnaient comme une atroce vérité. Elle ne pouvait pas lutter, elle n'essayait même plus de lutter, sa volonté allait rejoindre l'endroit où sommeiller ses forces. Se frottant les yeux, elle essayait de se débarrasser de cette image, de cette scène, de tous ce qu'elle avait pu entendre. Mais... L'ennemi à cet instant avait sous estimé Reiko... Son esprit combatif était plus aiguisé et plus important qu'il ne l'avait jugé. Dans un moment de lutte, Reiko regagna assez de force pour imposer une résistance :

- Je ne pouvais rien y faire ! Je m'entraine déjà tous les jours ! Je suis plus puissante que n'importe qui ! Tu es mort et je n'y pouvais rien !


Des paroles désespérés, malgré sa maigre lutte, ses efforts étaient vains. L'obstacle était bien trop grand à franchir et quelques paroles ne suffisaient pas à rassurer son esprit. A peine avoir prononcé ses paroles qu'elle commençait déjà à en douter. Etait elle vraiment forte ? N'essayait t'elle pas de se rassurer en se disant chaque jour qu'elle était forte ? Cette obsession ne cachait pas une incroyable faiblesse ? Tant de questions, si peu de réponse. Qu'en était il réellement ? De son ignorance se nourrissait la crainte, et de cette crainte se nourrissait cet ennemi venu de nul part ! Voyant la faible opposition, l'attaquant changea de méthode. S'infiltrant encore plus dans les profondeurs de Reiko, il joua avec les sentiments. Le faux père, pris la main de sa fille, le regard tendre, il prononça alors quelques paroles au ton si doux :

- Reiko... Je ne suis pas là pour te faire du mal... Juste te prévenir, je sais ce qui va se passer dans le futur... Je suis venu t'avertir du grand danger qui approche. Reprend toi et écoute moi.

Doutant de plus en plus de la véracité de cet être, Reiko se plaisait à imaginer que c'était bien l'âme de son père qui se tenait face à elle. Quelques souvenirs lui firent monter la larme à l'œil mais même dans ce moment de faiblesse, elle restait digne par instinct. La voyant plus coopérative à ses manigances, l'esprit malin décida de passer à la seconde étape et de plonger Reiko dans machinerie finement préparés. Il savait qu'elle était toujours en quête de pouvoir et que cette profonde envie venait de sa vie décousue. Cependant, Reiko semblait avoir réussi à canaliser cette soif lui permettant de se contrôler et de ne pas déraper. Il allait sans dire que cela ne faisait pas les affaires de celui qui essayait de la corrompre. En fait cette résistance si acharnée de la part de Reiko venait d'un seul point : Elle ne supportait pas d'abattre une personne de sang froid si il venait à montrer une once d'humanité. C'était pour cette raison qu'elle n'avait pas pu faire son coup d'état lorsque l'heure était venue. C'était aussi pour cette raison que Reiko montrait tout son potentiel seulement contre des ennemies autre que des hommes. La tromperie qui allait suivre avait pour but d'anéantir ce pilier et de laisser la psychologie de Reiko s'écrouler sur elle même. Sans frein, son pouvoir allait se déchainer prenant ainsi part sur sa volonté et son âme.

Autour des protagonistes, le décor s'effondra, la brume s'évapora comme si elle n'avait jamais existé. Des bâtiments s'érigèrent, des êtres humains apparurent un à un, une civilisation entière était entrain d'être crée. Reiko et son père avait un point de vue global de ce village, au fil des secondes, Reiko pu reconnaitre le village de Kiri. Une routine avait prit vie dans ce lieu pourtant si étrange quelques secondes auparavant. Ne comprenant pas le comment du pourquoi, Reiko se retourna vers son père qui prononçait alors ses mots :

-Regarde Reiko. Le village que tu chéris tant et que tu veux à tout prix protéger.


Dans quelques temps il se fera massacrer car tu n'auras pas eu la force de le protéger. Il passa alors sa main en face de lui et une autre vision beaucoup apocalyptique pris forme, les bâtiments pourtant si fier brulaient de mille éclats. Les corps s'amassaient, le chaos et la désolation avait pris place au sein de Kiri. Quelques personnes priaient pour le salut de leurs âmes, cependant, quelques secondes après on pouvait les voir se faire empaler. L'assaillant n'épargnait rien, les shinobi de Kiri se faisait massacrer un à un, les citoyens tremblotants et sanglotant mourraient eux aussi. Cette vision horrifiante et apocalyptique s'ancrait dans les yeux de Reiko. Elle ne pouvait pas se résoudre à y croire ! Ce massacre allait être fait par sa faute ? C'étais impossible ! Jamais elle n'aurait fait ça. Sa faiblesse allait vraiment couter tant de vie ? Que pouvait elle faire contre sa faiblesse !

- Si tu ne changes pas Reiko, ce que tu aimeras mourrons. Ton incapacité à prendre des décisions lorsque des vies humaines sont en jeu coutera la vie de Kiri et de millier de gens. Tu es un diamant brute, ta puissance est sans limite mais à l'heure actuelle tu ne vaux rien. Il faut te polir pour que tu dévoiles alors tout ton potentiel. N'ai plus cette barrière humaine ! Pour le bien être de tous tu dois devenir quelqu'un d'autre. Tu ne dois pas être la dominé, tu dois être la dominante ! C'est seulement ainsi que tu pourras protéger ce que tu aimes. Peut être qu'ils te tourneront le dos au début mais en réalité tous te remercieront d'avoir sauvé leurs vies.


Ses mots pourtant si dur s'imprégnaient dans Reiko, peu à peu son visage s'assombri, très vite elle compris l'horreur de ce qu'elle était et il fallait qu'elle change. Même si cela devait attiser toutes les foudres du monde. Reiko jeta un regard un son père qui avait une expression grave. Reiko n'était pas encore changée, mais elle venait d'emprunter le tortueux chemin de la corruption et des ténèbres sans qu'elle ne s'en rende compte. Da sa volonté née sa faiblesse. Soudain, elle se réveilla brutalement, regardant aux alentours, elle retrouvait peu à peu ses sens et la vue de son bureau. Tous ceci n'était il qu'un rêve ? Un cauchemar alors ? Ou alors ceci était il une vision qu'il ne fallait pas ignorer ? Quoi qu'il en pouvait être, l'expression du visage de Reiko s'assombrit peu à peu et on pouvait déjà sentir le changement opérer. Dans un coin de la pièce, cachait dans l'ombre, se trouvait Monado qui ricanait intérieurement de ce qu'il allait accomplir.



_________________
Descente aux enfers  Kij8
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2131-bingo-book-de-reiko-fini https://sns-rp.forumgratuit.org/t2031-presentation-de-madame-sake
 
Descente aux enfers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Mizu no Kuni :: Kirigakure no Sato :: Bureau du Mizukage-
Sauter vers: