-29%
Le deal à ne pas rater :
Griffoir Lion pour chat
9.99 € 13.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Chef de meute (entraînement d'Eiki Inuzuka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Chef de meute (entraînement d'Eiki Inuzuka) Empty
MessageSujet: Chef de meute (entraînement d'Eiki Inuzuka)   Chef de meute (entraînement d'Eiki Inuzuka) EmptyMar 27 Mai - 17:08

Chef de meute

Les récents événements commençaient à peser sur le moral d’Eiki. Le décès soudain de la vieille Shimizu lui avait laissé un sentiment d’inachevé. Il aurait aimé mieux la connaître, apprendre de son vécu et de ses aventures. Sa tristesse se doublait d’un sentiment pénible de culpabilité. Il regrettait de n’avoir pas eu la présence d’esprit de modifier son jugement sur la “sorcière” Inuzuka. Il allait et venait entre son domicile et celui de Shimizu. Il s’y rendait en fait quotidiennement pour parfaire ses acquis culinaires. La lassitude qui embrumait peu à peu l’esprit d’Eiki se reflettait sur le comportement d’Haimaru. Il refusait de se lever pour déambuler inutilement dans les rues du quartier et le faisait comprendre chaque jour à son maître. Il était devenu distant, détaché, parfois même agressif. Eiki pensait d’abord qu’il ne s’agissait que d’une saute d’humeur liée au manque d’activité. Mais la persistance de ces symptômes dévoilait un mal plus profond. Eiki était en train de consumer lentement le lien sacré qui l’unissait à son chien. Fort heureusement, il avait pu s’en rendre compte avant que les fleurs de l’amitié liant les Inuzuka à leurs chiens n’aient définitivement fané.

Un malicieux rayon de soleil s’était faufilé entre les stores de la de la fenêtre pour venir violemment heurter le visage d’Eiki. Il s’extirpa péniblement de son lourd sommeil avant de contempler Haimaru, endormi quelques mètres plus loin. Après quelques minutes, et comme la matinée semblait déjà bien entamée, Eiki se décida à réveiller son chien. Il s’approcha de lui et le caressa tendrement derrière les oreilles. Haimaru ouvrit un oeil, puis l’autre, et rendit son trop plein d’affection à son maître en lui mordillant la main. Tous deux déjeunèrent rapidement. Eiki devait à tous prix se rapprocher de son chien. Un Inuzuka sans son compagnon est aussi faible et inutile qu’un nouveau né.

    - Haimaru, que dirais tu d’une escapade dans la forêt aujourd’hui? demanda Eiki


Le chien lui répondit par une série d’aboiements puissants. Il était manifestement ravi de pouvoir enfin sortir de cette torpeur ambiante. A peine la porte de l’appartement entrouverte, Haimaru se rua dehors et dévala les escaliers quatre par quatre en prenant soin de se retourner assez souvent pour s’assurer qu’Eiki le suivait de près.

    - Attends moi, Haimaru! hurla Eiki, à bout de souffle


Trop tard. Le chien n’était déjà plus visible quand Eiki franchit la porte de son immeuble. Il devait passer chez Shimizu avant de quitter le village. Il fut soulagé de retrouver Haimaru là bas. Il l’attendait, trépignant d’impatience, courant après sa propre queue. Eiki se dépêcha alors de monter à l’étage pour récupérer une poignée de pilules rouges avant de redescendre et de se mettre en route vers la sortie de Konoha. Le soleil atteignait son zénith lorsqu’Eiki salua les deux gardes à moitié endormis de la majestueuse porte de Konoha. Une fois sorti du village, Haimaru se mit à courir à pleine vitesse, s’arrêtant de temps à autre pour renifler telle ou telle fleur ou pour plonger son museau dans un terrier intriguant.

Il était sans aucun doute le plus beau chien qu’Eiki connaissait. Sa fine gueule lui confiait un air sympathique et avenant tandis que ses yeux bleus profonds laissaient entrevoir une joie sans précédent. Son pelage gris cendré resplendissait au soleil. Les touffes de poils blancs qu’ils possédaient au niveau des pattes amplifiaient la légèreté de ses déplacements. Lorsqu’il se déplaçait à vitesse élevée, c’était d’ailleurs le seul moyen de le repérer à l’oeil nu. Une fois une petite clairière atteinte, Eiki et Haimaru s’assirent l’un en face de l’autre.

    - Regarde, Haimaru. C’est ici même qu’oncle Kiba t’a confié à moi. Je n’oublierai jamais. Tu étais si petit que tu tenais dans la paume de ma main. Tu as mis du temps à m’accepter, je le sais… Ta meute combattait pour ma mère autrefois. Tu es un ninken fier… Eiki marqua une pause. Et comme tous le chiens Inuzuka, tu hais l’inactivité que je te fais subir actuellement. Je m’excuse Haimaru, vraiment, je m’excuse. Une larme commença à couler le long de la joue gauche d’Eiki. Si tu savais comme je m’en veux, Haimaru. Depuis la disparition de maman, de Kiba et de ta meute, je n’ai pas été à la hauteur. Eiki était désormais obligé de contenir ses lourds sanglots. Je n’ai pas été digne du clan que je veux protéger. Pardonne moi, Haimaru! Les mots d’Eiki surgissaient d’entre ses pleurs. Mais… mais je veux changer… Tu es mon meilleur ami, et mon plus fidèle compagnon… Je veux grandir avec toi, apprendre avec toi, devenir fort avec toi! Pardonne moi, s’il te plaît. Conclut-il enfin, à bout de souffle.


Spontanément, Haimaru s’approcha de son maître pour lécher ses larmes. Il ne ressentait plus aucune amertume pour Eiki. Les deux se fixèrent longuement avant qu’Eiki ne lui glisse à l’oreille:

    - Merci, Haimaru.


Après plusieurs minutes, les deux compagnons avaient retrouvé leur entrain et leur volonté d’apprendre. Eiki et lui commencèrent alors une longue après-midi d’entraînement, dans le but d’apprendre une technique ancestrale du clan Inuzuka.

Shikyaku no Jutsu! La danse du chien!

Eiki sentit un chakra puissant envahir son corps. Son flair devint immédiatement plus puissant: il arrivait à distinguer des centaines d’odeurs différentes dans un périmètre élevé. Des griffes acérées remplacèrent ses ongles et il sentit une nette amélioration de sa force physique. En contrepartie, son acuité visuelle diminua fortement.

    - Haimaru, attrape ça! cria-t-il


Il lança une pilule rouge de sa confection qu’Haimaru n’eut aucun mal à avaler. Aussitôt, le chien se métamorphosa en Eiki et vint se placer sur son dos.

Jûjin Bunshin! Les hommes-bêtes enragés!

Il était désormais impossible de distinguer Eiki de son chien. A ce stade, leur vitesse maximale empêchait l’oeil humain de suivre leurs déplacements.

    - Haimaru, c’est le moment d’apprendre une technique de Kiba et de maman! Écoute moi bien: il s’agit d’une rotation combinée de nos deux corps à une vitesse très élevée. Tu vois cette arbre là bas? Eiki pointa du doigt un arbre à quelques centaines de mètres de là. C’est notre cible, Haimaru. Sevons nous de nos crocs et de nos griffes et déchiquetons le!


Eiki et Haimaru concentrèrent alors leur chakra respectif dans leurs pieds, leur permettant de posséder une plus grande impulsion. Juste après le saut, il leur suffisait d’initier un mouvement de l’épaule vers l’intérieur du corps pour déclencher une rotation rapide. Une fois lancés, ils n’avaient plus qu’à répartir leur chakra autour de leurs corps en mouvement pour entretenir la rotation. Leur vitesse s’accentua encore jusqu’à leur point d’attaque.

Jūjin Taijutsu Ōgi, Gatsūga!


Dans un vacarme vrombissant, ils heurtèrent l’arbre de plein fouet, le lacérant rapidement de leurs crocs et griffes. Sous la puissance de l’impact, l’arbre céda, obligeant Eiki et Haimaru à esquiver sa chute de justesse.

    - Bien joué, Haimaru! S’écria Eiki, couvert de copeaux de bois et manifestement à bout de force. N’oublie pas, on peut aussi utiliser la même technique seul!


Il leur fallut énormément de ressources physiques pour se traîner jusqu’à Konoha. La quantité de chakra nécessaire à la maîtrise de cette technique était très importante et la relative inactivité d’Eiki depuis quelques semaines avait fortement impacté son endurance. Il avait néanmoins reprit goût à l’entraînement. Il devait être prêt lorsqu’il se verrait attribuer un sensei. Enfin, lorsqu’ils se verraient attribuer un sensei. Haimaru étaient de nouveau le solide compagnon qu’il n’aurait jamais du cesser d’être.
Revenir en haut Aller en bas
 
Chef de meute (entraînement d'Eiki Inuzuka)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Hi no Kuni :: Grandes forêts de Hi-
Sauter vers: