Le Deal du moment : -62%
XIAOMI Mi TV Stick – Google Assistant et ...
Voir le deal
23.07 €

Partagez
 

 Anko, le sombre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyDim 10 Aoû - 2:14



.

JIGOKU

Anko



In Rp...


• Âge : 21 ans
• Nom : Jigoku
• Prénom : Anko
• Sexe : Masculin
• Nindo : Les ténèbres sont mes alliés.
• Village : Akatsuki
• Clan : décimé
• Grade : (Avec l'accord d'un administrateur) Anbu
Bingo-Book


On n'oublie pas un visage...



Jigoku Anko est malgré ces apparences androgyne, un homme âgé de vingt-et-un an. Ce jeune adulte est dans la fleur de l'âge en terme de maturité physique. Il est d'une corpulence plutôt athlétique et élancée. L'homme par sa grande stature, montre une image fière qui peut être considérée par certaines personnes comme du mépris pour les autres shinobis. Ils n'ont pas raison, mais ils n'ont pas tort non plus, car en effet le jeune Anko, par sa fierté ne baissera pas les yeux facilement.

Une allure robuste et costaud le caractérise lorsque l'on peut le voir au premier abord. Ce qui rend les ninjas se trouvant face à lui un peu méfiant et sur leurs gardes. Une posture droite et fière impose le respect d'autrui grâce aux longues jambes qui le supporte aux fils des jours. Des échasses qui lui permettent de se déplacer relativement rapidement comparé à d'autres shinobis et ainsi rattrapés tout fuyard lors d'un combat. Celle la même qui lui ont permis de se mouvoir assez rapidement pour esquiver une multitude de kunai lors de bataille interminable et de fuir lorsque sa vie allait se terminer prématurément à un moment instable de son existence.
Regardons un peu au-dessus pour voir son torse. Ce dernier n'ayant que peu de muscle, son buste est plutôt bien dessiné malgré les multiples cicatrices qui parcourt ses côtes ainsi que son ventre. Ceci est un signe que ce jeune n'a pas peur d'entrer dans de sanglante bataille qui peuvent être meurtrière pour les hommes les moins entraînés. Précisons que ces lacérations acquise malgré lui, attise la curiosité et l'excitation vers la gent féminine dont il n'a que faire, mais aussi le respect des shinobis masculin. De chaque côté de son buste se trouve ses longs bras, fin et formé pour l'exécution rapide des mudras ou tout simplement pour pouvoir entailler ses ennemis grâce à son katana, nommé Bakusaiga et malheur à celui qui viendrait se mettre au travers de sa route.

Un visage qui ne reflète absolument pas la personnalité de cet homme tourmenté. Ses traits graciles ne laissent pas transparaitre au premier abord la souffrance confinée au plus profond de sa chair ou plus profond encore, son âme, une sorte d'esprit tourmenté au "visage d'ange". Ses yeux d'une couleur ambré sont très envouteurs et fait d'eux un atout non négligeable pour séduire ses victimes féminines.
D'autres part, on peut remarquer qu'il possède entre ses paupières et sourcil une coloration naturelle magenta qui lui rajoute un charme déconcertant, mais qui lui donne aussi un air plus sévère. Deux marques de naissance se positionnent des oreilles aux joues, de chaque côté du visage de cette même couleur magenta et se finissant en pointe. Une particularité d'Anko qui est très repérable, ce sont ses oreilles qui forment une pointe telle des oreilles démoniaques, lui-même ne sait pas d'où viens cette forme. La chose la plus remarquable chez lui n'est d'autres que le sceau qu'il porte au niveau du front, un sceau qui à la forme d'une phase du cycle lunaire appelé "dernier croissant de lune" ayant une couleur bleue foncé. Le shinobis ne sait pas vraiment à quoi il sert, mais ait convaincu qu'il découvrira le secret de ce denier.
Vue de derrière, une blancheur argentée dans son dos se laissant descendre en cascade jusqu'au bas de son postérieur. Cette chute blanche à la limite du blanc brillant ne sont autres que ses longs cheveux lisses et soigné dont l'effet soyeux et léger se confirme lorsque le vent vient à souffler à l'intérieur leur permettant de virevolter à leurs gré.

Passons enfin à sa tenue, qui est très traditionnel par rapport au Japon de l'ère Sengoku nommé Sashinuki Hakama. Il est composé d'un kimono de soie blanche arborant en guise de motifs des fleurs de cerisier rouges à hauteur du col et d'un pantalon de la même matière et de la même teinte. Un habit seyant, élégant, mais surtout très distingué. Le côté ample de ce kimono permet une aisance de mouvement très utile lors des combats. Une épaulière bleutée bardée de pointes protège son épaule gauche tandis qu'une écharpe blanche cassée recouvre son autre épaule. Tout cet ensemble ce terminant par des bottes noires en cuirs que seule certaines personnes peuvent se vanter de posséder.


Dans les méandres de mes pensées...


La froideur de l'âme d'Anko, par son manque total de compassion vis-à-vis de ses pairs n'ont d'égal que le poids de l'obscurité qui pèse sur son passé. Le jeune homme est certes un être que l'on peut qualifier de distant, lorsque l'on évoque le plan des relations humaines classiques, mais sans pour autant le mépriser dès le premier regard. En effet, il est dépourvu de sentiments envers les personnes qui ne représente aucun intérêt pour lui, ce qui peut être qualifié comme de l'opportunisme.
Oui, ce shinobi n'hésite pas à choisir ses alliés en fonction de ses intérêts, mais ce n'est pas pour autant qu'il trahira l'alliance créée tant que l'enjeu lui conviendra. Il sera loyal jusqu'au jour où cette alliance lui déplaise et ce n'est qu'à ce moment-là qu'il rompra tout accord au dépend du partenaire et peut-être de sa vie.
Son apparence rigide force un certain respect, de par la prestance et le certain charisme qui émane de ce jeune shinobi sans aucune attache. Cet ensemble formé d'une série de contrastes saisissants, donne toute sa complexité et sa personnalité quelque peu effacée, mais néanmoins unique. Tout ceci n'est ni plus, ni moins que le reflet renvoyé par un esprit tourmenté par des années de souffrance et d'expériences personnelles abominables.

Le jeune Anko est vraiment sans scrupule et surtout sans remords, tuer pour gagner est une idéologie qui lui est propre. Les sentiments qu'il peut éprouver, aussi rare soit-il, ne fait absolument aucune différence sur ses actions ou sur sa mission si bien que les quelques rares combattants encore en vie et l'ayant connu le prenne pour quelqu'un au cœur froid.
On dit également de lui qu'il incarne la froideur et l'élégance faisant en sorte qu'aucune de ses pensées ne soit devinée. Egalement très confiant, car il connait ses capacités et maîtrise ses pouvoirs. Plutôt imbus de sa personne, cette jeune personne a tendance de se vanter sur sa force, mais en revanche, ces exploits de guerre se seront jamais raconté au premier venue d'où son côté réservé.
Egal à lui même, son orgueilleux est démesuré et ne montrera jamais qu'il se soucie sincèrement de quelqu'un et n'hésitera pas à parler de manière froide à cette personne, même si elle compte pour lui. C'est un personnage très fier de lui, qui n'accepterait pas que quoi que ce soit entache sa réputation. Toujours d'un calme stoïque, la colère ne l'enflamme pas, mais le rend au contraire glacial, ce qui donne l'impression que jamais la rage ne vient en lui. Cela est faux, car si un homme venait à lui faire péter les plombs, une vague haineuse s'abattrait sur lui, heureusement ce n'est pas souvent.

Contre toute attentes et à défaut de l'image qu'il projette, ce jeune shinobi est un homme curieux, désireux de voir le monde et ses multiples secrets. Il est courant de le voir vagabonder seul de village en village, de lieux reculer aux fins fonds des pays ninja pour trouver des caches jusque dans les plus hautes montagnes de Kumo.
Une maturité et un recul qui lui font prendre des décisions réfléchies et le pousse à être toujours le plus vigilant possible sur les accords. En outres, des choix arbitraires sont la clé de ces jugements et de ces décisions. Pour finir, le jeune Anko par sa fierté garde un honneur très haut placé si bien que pour lui une personne n'ayant aucun honneur ne mérite pas de vivre. Le seul fait qu'il respire est un affront et il sera dans son devoir de mettre fin aux jours de cet homme déshonoré et ainsi le délivré de son statut de ronin.



Jamais je n'oublierai...


Le clan Keii était un groupe datant de plusieurs décénnies ce qui faisait de lui une tribu plutôt jeune en comparaison à d'autres hordes. Sans vraiment avoir d'alliance, ce clan réglait ces problèmes seuls et n'allait guère quérir de l'aide à moins d'en avoir vraiment l'utilité. Grâce à son autonomie, il n'avait besoin que de très peu de choses du monde extérieur et pour preuve, le ravitaillement ne passait qu'une fois par mois. Les trois fondateurs avaient créés un immense murs autour de ce petit hameau perdu afin que la sécurité des habitants soit optimal. Jigoku, Kanta et Miroku étaient les noms de famille des pères du clan et on arrivait à retrouvés ces mêmes noms des années plus tard. Ils avaient tout trois décidés que chacun des occupants pourraient garder leurs appellations propres, mais que le nominatif commun serait Keii et que cela engloberait les trois familles. Malheureusement au bout de quelques années, un incendie s'était déclaré et avait brûlé une bonne moitié des habitations ainsi que leurs résidents. Ce drame réduisit considérablement la population de cette forteresse, malgré ça, la génération futur était déjà présente. Une petite dizaines d'enfants étaient nés depuis peu et parmi eux, Anko.

Orphelin, ce jeune garçon n'était pas très âgé et avait été recueillis par une famille aisée de ce hameau. Sa famille adoptive était une branche des Jigoku. Takagi et son épouse Maki étaient devenues ses parents à part entière même en sachant la vérité sur l'incendie et la mort de ses véritables géniteurs. La vie continuait pour le jeune orphelin, les jours défilaient et il ne se préoccupait de rien, mise à part s'amuser et faire des bêtises.
Une dizaine d'années s'étaient écoulées si bien que le jeune garçon arriverait bientôt à l'adolescence, une période que ses parents adoptifs craignaient particulièrement. Ils décidèrent de l'envoyer voir un homme du village nommé Kanaho pour qu'il lui enseigne les subtilités de l'art ninja. Cet homme était un vieux shinobi et avait décidé de partir de Suna pour prendre congé dans ce village perdu. Contre toute attente, il avait été accepté par un moyen quelconque.

Seulement trois ans après le début de son apprentissage, Kanaho avait réussi à lui enseigner la plus grande partie de son savoir si bien que leurs niveaux était quasiment équivalent. Anko était doué pour cet art. Douer naturellement pour comprendre la nature des sceaux. Le vieil homme croyait en ce jeune shinobi et qu'il deviendrait un très grand guerrier probablement craint de ses adversaires. Les moments heureux qui s'étaient passés entre eux leurs avaient apporté une étonnante complicité. Riant de bon cœur sur des sujets divers, se chamaillant pour un oui ou pour un non. Le jeune homme considérait son sensei comme un grand-père qu'il n'avait pas eu. Des séances d'apprentissages qui finissaient souvent en gentille bagarre et en éclat de rire. Leurs complicités étaient telles, que vu de l'extérieur, les deux personnes ressemblaient à des gens se connaissant depuis des années. Ce fût grâce à tout ces moments et les efforts fournis par Anko que le vieux avait décidé de lui offrir un présent pour être sûr qu'il devienne un puissant ninja. Dans la nuit, le vieillard s'était approché du pré-adolescent et de part ses mains créa des mudras en direction du front du jeune garçon. Une lumière bleue foncé éclaircit la pièce et disparut pour laisser apparaître un croissant de lune sur le front de ce garçon endormis.
Au réveil, les disputes entre les deux personnes se faisaient entendre. Anko furieux contre le vieux qui avait réalisé une technique sur lui sans sa permission et prenait cet acte comme une traitrise.

- Tu peux crier autant que tu veux, ce sceaux est placé. Tu ne peux pas l'enlever. Tu peux me détester, mais tu me remercieras un jour. Ce cadeau que je t'ai offert est très puissant. De plus, tu peux prétendre au titre de shinobi.

La colère en lui, Anko partis sans jamais retourner le voir. Chaque jours pendant près d'un mois, il essayait de faire partir cette marque, mais en vain. Il finit par s'habituer à ce sceaux et ainsi l'accepté.

Seulement trois ans après, il rencontra une femme du nom de Rukia lors d'une mission. Un coup de foudre entre les deux jeunes personnes, si bien qu'après quelques rencontres secrètes, les deux tourtereaux s'installèrent ensemble à Keii. Ils vivaient en compagnie du bonheur et de la joie que certaines personnes enviaient . Trois mois passèrent pour que leur mariage s'effectuent avec seulement dix invités, ami et parents des deux conjoints. Toujours aussi heureux, la béatitude s'accompagna d'un très heureux évènement. Rukia sa femme était enceinte et après neuf mois d'attentes, le fils tant attendu pointait le bout de son nez dans ce monde, ils le nommèrent Inuyasha

Les années s'écoulaient et le jeune shinobi atteignait les vingt et un ans, devenant un homme et un ninja à part entière.

- Anko-sama ! Anko-sama ! Un message de la plus haute importance.

Je me retournais pour voir mon serviteur Jaken arrivé en courant et s'inclinait bien bas devant ma personne. Il me tendait une enveloppe noire émanant du grand chef de notre village et en la regardant, je m'apercevais qu'un sigle rouge avait été apposé sur ce bout de papier. Ce glife ne pouvait signifier qu'une seule chose, un ordre prioritaire d'assassinat. Je la saisie en remerciant mon domestique puis lui donnait congé afin qu'il retourne vaquer à ces occupations.



Jigoku Anko

Il y a 2 heures, un homme du nom de Koketsu
à été aperçu par nos gardes dans les alentours de notre hameau.
Cet homme est une cible prioritaire pour le bien-être de nos familles
et de notre petit village.

Votre mission :

Localiser la cible
Tuer-la de la manière dont il vous conviendra
Ne laisser aucune trace de votre acte

Récompense :

200 000 ryo

Bonne chance


Un léger sourire se dessinait sur mon visage, deux cents milles ryo n'était absolument pas négligeable même si je faisais partie d'une famille très aisée. Je pourrai faire plaisir à ma femme Rukia et à notre jeune fils Inuyasha âgé de seulement 2 ans en allant voir les grandes montagnes rouges situé à des lieux de notre position. Je rangeais donc l'enveloppe avec les autres de sa catégorie et entreprenais rapidement de m'équiper.
Désormais, chaque minutes comptaient, car deux heures c'était déjà écoulé entre le message et le repérage de l'ennemi. Mon katana Bakusaiga, quelques kunais, quelques shurikens et surtout ma tenue complète, Sashinuki Hakama. Embrassant ma belle femme sur ses douces lèvres et mon fils sur le front pour partir accomplir ma mission. Cela faisait bien deux mois que je n'avais pas eu d'ordre d'exécution dans ce style et l'excitation montait. La chasse à l'homme était tellement jouissive, de décrypter les éventuels déplacements de sa cible pour finalement arriver à le trouver et l'éliminer.
En me déplaçant dans notre petit village, je croisais tant de gens insoucieux des problèmes extérieurs, tellement heureux de rester cloisonner dans nos murs fortifiés. Tout l'inverse de ma mentalité, je voulais voir le monde, mais malheureusement mes ordres ne me faisais que très rarement dépasser seize kilomètres du village. Chaque shinobi de ce bourg caché sur les rivages au sud du pays du feu, n'étaient ninja que pour la protection de ce dernier ou pour protéger les quelques routes commerçantes qui nous ravitaillait de temps à autres.
Une immense porte en fer forgée se dressait devant moi, cette même porte que nos artisans s'étaient attelés à fabriquer pour devenir le passage entre cette enceinte et le monde extérieur. Au moment de s'ouvrir, un son roque et métallique résonnait dans les rues, ce qui mettait tout le monde au courant naturellement.

Un air tiède avec une petite brise me caressais le visage, une odeur d'herbe fraiche dans mon nez, le bruit des feuilles brassés par le courant d'air et la mer qui se frottait contre les rochers. Tout ceci étaient des sensations que je ne pouvais ressentir dans ce cercle fermé où je vivais. C'était tellement bon de sortir, mais malgré ça, il fallait que je me mette en route pour trouver cet homme.

(belle journée pour mourir) pensais-je.

En effet, si je devais mourir au combat aujourd'hui, ce qui était une idée saugrenue, ce serait une belle journée. La faucheuse ne viendrait pas pour moi, mais pour l'âme de cette personne que je traquais ardemment : Koketsu.
Chaque bruissement de feuille devait être décrypté et être interprété ou essayer de repérer d'éventuel trace de pas. Ce fût au bout de trente minutes que je repérais enfin un bout de tissu pris dans une branche. Je connaissais désormais sa direction et je n'avais plus qu'à me mettre en chemin pour trouver ce futur cadavre.
Courant entre les arbres et aux travers des buissons, je me retrouvais rapidement devant une grande clairière avec en son centre une énorme pierre noire et ronde. Un peu de boue se trouvait a proximité de la lisière de la forêt avec une empreinte très fraiche. Ma célérité avait eu raison de ces deux heures d'avances, mais peut-être c'était-il arrêté en chemin. La pierre de couleur noire me paraissait louche et en faisant le tour, je m'apercevais qu'une entaille pas plus gros qu'un kunai s'y trouvait. Un kunai en main, j'enfonçais la lame doucement à l'intérieur près à reculer à tout moment. Rien ne se produisit mise à part un clic qui ouvrit un petit passage à peine assez large pour un adulte.

Une fois passé dans cet entre-bâillement, un long escalier me faisait face pour descendre dans des sous-sols. Je m'apercevais rapidement qu'en bas de ces marches descendantes, un faible éclairage provenait d'une pièce sur la droite. Je descendais cette pente lentement afin d'être discret et enfin rejoindre cet endroit. A l'angle de la porte, je me penchais pour voir ce qu'il se passait dans cette pièce. Un homme jouait avec des fioles de tout genres et de différentes couleurs.

- KOKETSU !

L'homme se retourna rapidement en saisissant un kunai. Je l'avais trouvé après seulement une longue heure de course. Je sortis de ma planque pour me mettre à la lumière et le regardais d'un air menaçant.

- Au nom du village Keii, je viens ici pour éradiquer ton existence.
D'une voix calme et hautaine.

Je sortie Bakusaiga d'un geste rapide et précis tout en fonçant sur cette personne dont j'allais ôter la vie.
Koketsu ne savait pas vraiment quoi faire, un peu perdu et tremblant, je m'apercevais que cette sois-disant menace n'en était pas vraiment une, mais les ordres sont les ordres. La lame de mon katana se planta dans son buste pour finalement traverser sa chair de part en part.

Merci, maintenant à ton tour de souffrir.

De quoi voulait il parlé ? Pourquoi cette phrase ? Perplexe, je sectionnais la main de ce cadavre et une giclée de sang jaillit de ces veines encore emplis de son liquide. Je reprenais le chemin pour rentrer dans ma demeure et ainsi retrouver ma famille. Une nuit sombre était tombé, ce qui me rendit la tâche très compliquée pour me repérer. Un sentier de commerce se dessina alors sous mes yeux et je pouvais enfin prendre la bonne direction. Au fur et à mesure que je progressais vers mon village natal, une lumière rouge incandescente se formait peu à peu au-dessus de la position du hameau.

(Un feu ?!)
Tout en accélérant la cadence.

En effet en arrivant devant la porte forgé, un endroit à l'intérieur du village était en train de flamber. Sur place, je voyais ma maison qui était ravagée par les flammes, voyant deux corps à l'intérieur un petit et un grand, je comprenais rapidement que les deux personnes qui comptaient le plus à mes yeux s'en étaient allés sans que je puisse leur dire ''au revoir''. La phrase de cette soi-disant cible prenais tout son sens. La scène qui se passait sous mes yeux était le résultat d'une machination contre moi et ma famille, mais pourquoi? Les chefs des deux autres familles du village regardaient le spectacle et en observant correctement, je décelais sur le visage de Yato, le chef des Kanta, un léger rictus. Je m'approchais d'eux discrètement pour venir placer la pointe de Bakusaiga dans le cou du jeune chef Yato.

-Est-ce vous deux qui avez commandité tout ceci ?

Sans avoir eu de réponse, le chef des Miroku tenta de saisir rapidement son katana et en voyant ceci je transperçais le cou de Yato, le laissant pour mort au sol. Le sang dégoulinait de son cou à toute vitesse et dans quelques minutes, il allait mourir par cette hémorragie. La plaie ressemblait plus à un ravin plutôt qu'à une blessure, j'avais coupé la carotide et tous les tissus organiques aux alentours ainsi que sa trachée. Une mort très douloureuse où la personne se sentait partir rejoindre la mort. Le Miroku-sensai couru se cacher tandis que je savais pertinemment qu'il ne pourrait pas fuir bien loin. A l'aide de quelques sauts, je me retrouvais nez à nez avec les deux hommes qui s'occupaient de la porte de l'enceinte que je supprimais sans même un mot. Un miroir se trouvait contre le mur proche de moi et je me regardais brièvement. Un regard froid et détaché de tout sentiment se dessinait sur mon visage, mais malgré ça je gardais mes traits d'origine. Seulement mon expression était devenue terne et figé.
Couvert de sang, je repris ma vengeance contre ces traitres.

La porte était scellée plus personne ne pouvait sortir de ce qui allait devenir dans peu de temps, un gigantesque four. Je retournais rapidement vers cette maison en flamme qui était ma propriété, pour récupérer une grosse poutre de bois bardée de feu. Une fois ceci en main, je m'attelais rapidement à sauter du nord au sud et d'est en ouest pour mettre le feu sur toutes les maisons que je pouvais, rare était celle que je ne touchais pas. Ces dernières que je laissais, seraient carbonisés de toute manière lorsque l'incendie se sera propagé partout entre ces murs. Paradoxalement, les fortifications qui étaient censées nous protéger avaient l'utilité inverse. Le moindre ninja que je voyais et qui tentait de s'enfuir était une cible. Un shinobi qui préférait mourir par ma main que par les flammes. Quand tout à coup, j'aperçus de l'autre coter de ce feu, Yumitsuka. C'était le chef des Miroku, le dernier de mes cibles prioritaires, mais avant de le tuer il fallait que je sache les raisons de la mort de Rukia et de mon fils.
Pourquoi avait-il commandé un tel ordre et pour quel motif ?
Courant à tout allure au travers ce feu ardent, je ne détachais pas mon regard de cet homme que je voulais capturer impérativement. Un problème vint entaché pendant ma folle course, une braise volante se glissa dans mon œil ce qui me fit perdre le fil de ma route pour me vautrer lamentablement dans un amas de bois et de cendre. Le bruit que j'avais fait avait attiré le regard de Yumitsuka et de mon œil non douloureux, je le voyais sourire et s'enfuir comme un lâche.

Désormais, jamais plus je ne m'attacherai à une personne. L'amour que j'avais connu et maintenant perdu avait transformé mon cœur en quelque chose de sombre et lugubre. J'avais fait un acte si terrible que rien ne pourrait changer l'homme que j'étais devenue pendant cet atroce nuit. Une personne froide, distante ou seul mon propre intérêt ne compterai.
Il fallait couvrir le fait que Keii est brûlé, que des gens avaient été sauvagement assassinés et la seule personne qui était propice à faire savoir cela était le marchand de ravitaillement. Fort heureusement, je savais que dans deux jours cet itinérant devait venir vendre ces marchandises. Les deux journées passèrent relativement rapidement me permettant de nettoyer ma tenue, mais de rendre mon esprit et mon âme bien plus noir que la nuit sans étoile, plus noir que les ténèbres eux-même. Le commerçant devait arriver sur la route où je m'étais posté et je n'avais qu'à l'attendre. Les heures défilèrent lorsqu'au loin, une caravane se montra en étant tracté par des bœufs. Me plaçant sur la route, je l'attendais avec Bakusaiga de dégainé.

- Oh ! Anko-san, vous ici ? Vous ne pou...

Il n'avait pas eu le temps de finir sa phrase que je lui avais déjà sauté dessus, plantant mon katana en plein dans son front. Les yeux du marchand se révulsèrent, empli de son sang et il finit par tomber à terre, mort. Le drame du village de Keii passerait sous silence. Il me manquait qu'une seule chose pour m'accomplir, trouver Yumitsuka. Ce chef déchu et traitre qui avait pris la fuite lâchement.

- Yumitsuka ! Je n'aurais pas de repos tant que tu ne seras pas mort de ma main !

En pensant que peut-être, il m'entendrait tellement la haine avait imbibé mon être tout entier.
Ma raison de vivre était de tuer cet homme par n'importe quel moyen et peu importe le temps que cela mettrait.


Mon clan, mon honneur


Anko ne fait partie d'aucun clan étant donné qu'il a annihilé tous les membres.



Vie

Privée

Les informations qui suivent sont facultatives sauf celle marquée d'un astérisque :

• Âge : 21 ans
• Localisation : Sud de la France
• Prénom : Aku
• Nindo : Heu... cherche à changer de travail.
• Passions : Airsoft, manga, course.
• Personnage du manga préféré : Madara "DARE KYUBI !" héhé
• Comment avez vous découvert le forum ? : Par un heureux hasard.
• Comment trouvez vous le forum ? : Je le trouve correct, malgrès le fait que la page de fond soit un peu sombre.
• Que faudrait il changer ? : La couleur de la page de fond qui est un peu trop sombre, deux ou trois ton de clair serai impec ^^
• Autre chose ? : Oui, j'ai déjà rp sur d'autres forum, en hentai, ninja et sur l'univers de bleach mais j ai arrêter depuis quasiment un an. je reprend depuis peu.
• Avez vous lu le règlement ?* : oui, et, le, contexte.


Dernière édition par Anko Jigoku le Lun 25 Aoû - 2:01, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Haiko

Haiko
Messages : 354

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyMar 12 Aoû - 15:40

Bienvenue! Quelques problèmes avec les codes me semble-t-il Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t3480-bingo-book-de-juzo https://sns-rp.forumgratuit.org/t3398-juzo-un-bloc-de-glace
T. Hime Watanabe

T. Hime Watanabe
Messages : 62

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyMer 13 Aoû - 17:06

Bienvenue parmi nous ! Giggling
Bon courage pour écrire l'histoire du perso =3

Ahaha tu as fait du hentai, c'est bon à savoir x)

_________________
eternal misery
There's something inside you, it's hard to explain. They're talking about you, boy, but you're still the same.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t3038-bingo-book-de-hime https://sns-rp.forumgratuit.org/t2954-tsuki-born-again
Invité
Invité
avatar

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyJeu 14 Aoû - 10:42

Merci et l'histoire est en cours de création.
Ah ? pourquoi Est-ce bon à savoir ? X)
Revenir en haut Aller en bas
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyVen 15 Aoû - 17:40

Bienvenue !

J'ai pas encore lu, je le fais demain. J'avais 256 sujets (donc encore plus de messages) à regarder (même si j'ai pas tout lu), je suis HS et je dois y aller, surtout que les présentations me demandent une attention particulière.

À demain,
Gakuto

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Itade Matsudaï

Itade Matsudaï
Messages : 690

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptySam 16 Aoû - 14:01

Salut Anko, j'espère que tu te plairas sur le forum ! ^^

_________________
Prêt à tout sacrifices pour protéger le village.

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t59-anales-de-matsudai-itade https://sns-rp.forumgratuit.org/t85-matsudai-itade https://sns-rp.forumgratuit.org/t54-itade-matsudai https://sns-rp.forumgratuit.org
Invité
Invité
avatar

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptySam 16 Aoû - 15:45

Merci a tous pour le "bienvenue". Voila ma présentation est quasiment terminé, je corrige les quelques erreurs de codage et certaines colorations, ce soir après le boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Atsuhiko Koronguru

Atsuhiko Koronguru
Messages : 29

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptySam 16 Aoû - 15:55

Bienvenue à toi l'ami.

_________________
Anko, le sombre. Toto_sakigami_png_sig_by_animebackgrounder-d7w24lc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptySam 16 Aoû - 22:47

Voila, je suis prêt pour que vous me validiez ^^ j'attend avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Haato

Haato
Messages : 979

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyDim 17 Aoû - 8:31

Bon, une seule chose à dire : quel est concrètement le pouvoir de ton clan si il en as un ?

sinon  tous le reste me semble bon.

je t'envois un MP  pour avoir quelque info, pour ton intégration ou non à l'akatsuki.

_________________
Anko, le sombre. Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t607-annales-de-haato-la-petite-commercante-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t178-haato-la-marchande-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t167-haato-la-marchande-itinerante
Invité
Invité
avatar

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyDim 17 Aoû - 11:51

Il n'y a pas de pouvoir de clan étant donné que Anko n'en fait partie d'aucun. ^^ Il est décimé et son pouvoir lui viens de son sensei.
Revenir en haut Aller en bas
Haato

Haato
Messages : 979

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyDim 17 Aoû - 13:36

Oki, donc pas de pouvoir héréditaire alors ?

Sinon suite au MP, je t'accepte au seins de l'akatsuki.

_________________
Anko, le sombre. Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t607-annales-de-haato-la-petite-commercante-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t178-haato-la-marchande-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t167-haato-la-marchande-itinerante
Invité
Invité
avatar

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyDim 17 Aoû - 13:50

Non absolument aucun pouvoir héréditaire ^^ ca doit pas être fréquent XD vu t as réaction. Merci pour ton acceptation dans l'akatsuki ^^
Revenir en haut Aller en bas
Haato

Haato
Messages : 979

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyDim 17 Aoû - 13:56

lol effectivement ^^


donc je donne ma validation en tant que grade Anbu

_________________
Anko, le sombre. Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t607-annales-de-haato-la-petite-commercante-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t178-haato-la-marchande-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t167-haato-la-marchande-itinerante
Matsado Ryoshi

Matsado Ryoshi
Messages : 939

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyDim 17 Aoû - 17:40

Welcome dans la famille :)

seconde validation :)
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1190-bingo-book-ryoshi-matsado https://sns-rp.forumgratuit.org/t786-l-horloge-tourneou-pas-dc-hayabuza-ryoshi-matsado
Sergerk Rasack

Sergerk Rasack
Messages : 1088

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: ...
Talents:

Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. EmptyLun 18 Aoû - 11:52

J'apporte ma validation qui est la dernière,
Je me charge de déplacé de te mettre ton grade et ta couleur,

Bon Rps parmi la familles Sns !

_________________
La mort est-elle la dernière phase ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t583-annales-de-sergerk-rasack#3706 https://sns-rp.forumgratuit.org/t579-bingo-book-de-sergerk-rasack-termine https://sns-rp.forumgratuit.org/t570-sergerk-rasack-termine
Contenu sponsorisé



Anko, le sombre. Empty
MessageSujet: Re: Anko, le sombre.   Anko, le sombre. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Anko, le sombre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: HRP :: Fiches validées :: Akatsuki-
Sauter vers: