Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Un bien heureux événement après le malheur d'un village

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 266

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 1 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 10 両

MessageSujet: Un bien heureux événement après le malheur d'un village   Jeu 12 Mai - 22:45

Le clan Senju, il était un clan ancestral, depuis la nuit des temps ce clan existe, descendant du Rikudo, fondateur de Konoha, néanmoins, ce clan n'est pas aussi nombreux que tous peuvent le croire, de par les guerres contre les Uchiwa jadis, beaucoup sont morts, d'autres disparus mais il en reste, des Senju pur, l'une d'elle, Shihone Senju, arrière-arrière-petite-fille de Hashirama Senju et Mito Uzumaki, allait aujourd'hui devenir une femme, ou du moins, une épouse, l'épouse de Issei Senju. Elle allait épouser l'être promis depuis déjà un moment, depuis sa naissance à vrai dire, depuis toute ces années, ils avaient été éduqués ensemble, avec Naegi, la jumelle d'Issei ... La défunte aurait sans doute appréciée assister à cette cérémonie, et Shihone le savait bien, malheureusement, elle n'était pas là et jamais plus elle ne vivra parmi les hommes ... Elle manquait énormément à la rosette qui avait beaucoup pleurer sa mort également, sa meilleure amie, sa confidente, sa belle-sœur, elle avait eu du mal à accepter le fait qu'elle soit décédée, et encore aujourd'hui elle porte Kiri en haine pour l'avoir tuée. Néanmoins, elle n'avait guère le temps de pleurer, elle devait se préparer, elle restait malgré toute les souffrances endurées récemment, joyeuse, oui, elle était heureuse de pouvoir enfin épouser l'être élu par son coeur -et sa famille au passage- profitant de l'occasion pour remercier ses parents, ce fut sa mère qui aida la jeune femme à se vêtir, lors de telles cérémonies, la tradition était de mise, et la tenue en faisait partie, c'est même le plus important aux yeux de la mère de la jeune Senju.

Et l'habillage commença assez tôt, tout était déjà prêt, la veille, la mère avait tout mis en place, elle n'avait plus qu'à vêtir sa fille, et elle commença par l'aider à enfiler le shiromuku, c'est un kimono blanc, utilisé pour les mariages, une fois enfilé, Shihone dû mettre le uchikake, ce dernier est à mettre par-dessus le kimono, il est très long et traine souvent, comme les robes de mariées européennes, il est souvent coloré, et celui de Shihone était rouge, signifiant la passion et l'amour, quant au motifs bienfaisant brodés au fil d'or, ce n'était autre que des symboles fleuries, représentant la vie, ainsi, elle l'enfila assez rapidement, passant alors à la suite en regardant les accessoires le temps que la mère de la rosette aille chercher une chose qu'elle aurait failli oublier, un obi, ceci est une ceinture, qui, lors de mariage, symbolise la vertu féminine, il est ainsi, offert par la mère à la fille, et c'est ce qui se passa, sans un mot, la femme qui avait mis Shihone au monde passa le obi autour de la taille de la rosette, le lui nouant ensuite en pluvier (nœud papillon), évitant de relever l'ushitake, après ça, elle la fit asseoir, il était temps de poser le maquillage sur le visage de la jeune mariée, attrapant alors un eye-liner noir, la mère de Shihone rehaussa les yeux de sa fille cadette, faisant cet acte avec minutie et attention, et faisant pareil en passant un rouge à lèvre rouge vif sur les lèvres de la jeune fille, lui poudrant le visage d'un teint légèrement blanc sans non plus la rendre blanche, elle était juste un peu plus clair, ne à moins, ce n'était pas fini, il fallait désormais la coiffer. Attrapant alors deux peignes ainsi que des piques à cheveux, elle entama la coiffure, la mère de la jeune fille dû faire preuve de patience et de concentration durant quelques quarantaines de minutes, cette coiffures étant assez compliqué, néanmoins, le résultat fût assez fabuleux, après ça, elle passa un voile blanc recouvrant les cheveux de Shihone sans passer devant son visage, le but étant, selon une tradition, d'éviter l'apparition des "cornes", symbole de jalousie chez la mariée, ainsi, Shihone était fin prête, ou presque, il lui restait à récupérer les derniers accessoire que sa mère sortit d'une malle, prenant alors l'éventail tendu par la femme plus âgée, elle se leva ensuite, respirant un grand coup l'heure avait sonnée.

Les invités étaient sans doute déjà là, la procession allait bientôt commencer et le départ se fera au domaine Senju, sortant alors et se mettant en place, derrière le Kannushi (prêtre), les musiciens et les deux mikos (servantes), attendant alors Issei, silencieuse, dans quelques instant, tout commencera et pour l'instant, elle ne voyait pas les invités principal mais après tout, ils avaient encore quelques instant pour arriver. Shihone pensant alors de tout son être, regardant le ciel pensante en souriant délicatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4953-bingo-book-shihone-senju http://sns-rp.forumgratuit.org/f381-dossier-shihone-senju http://sns-rp.forumgratuit.org/t4950-shihone-senju-terminee
Messages : 57

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Un bien heureux événement après le malheur d'un village   Sam 14 Mai - 12:25

Cela fais maintenant des années que le clan Senju a vu le jour , malgré des guerres qui ont fais de nombreux mort , certains ont survécu et ont séparer certains Membres Senju. Mais l’uns des survivants ont eux des descendances . L’unes d’entre elles , fut Naegi et moi , arrières arrières petits enfants d’Hashirama.

Mais aujourd’hui , est une journée particulière . En cette journée, moi Issei senju va être lié a jamais a un membre Senju, il s’agit de Shihone. Depuis notre naissance, nos parents nous ont promis l’un autre et nous ont élevé avec ma sœur jumelle Naegi , pour que l’on assure la descendance futur du clan et aujourd’hui notre union va être officiel.
Je ne sais pas si tout le village sera la , mais je sais que le Hokage sera présent , nos parents ce qui est logique et des représentants de d’autres clan.
En pensant a tout le monde, un vide était en moi et je sais que ce vide ne sera jamais comblé même si je suis un homme heureux. Ce vide est laissé par ma jumelle , morte pour protéger Konoha a ma place…De la tristesse et de la colère contre le village ennemis restera en moi pour l’éternité . Cela me fait mal, la personne avec qui j’étais fusionnel, comme si on ne fesait qu’un , n’était plus du monde vivant.

Mon père m’aida à me préparer pour la cérémonie. Je commence à enfiler kuromontsuki (kimono noir de cérémonie), puis un hakama (pantalon plissé a rayure blanche). Je me regardais dans le miroir étonné et me trouvant un peu ridicule. Mon père en voyant ma tête rigola un peu mais pas que pour ça . Il rigola surtout pour le fait que pour enfiler cette tenu , je me débrouille comme un manche à ballet.
Après ce petit moment de rire de mon paternel , j’enfile le haori (veste) avec cinq kamon. Ensuite , je mis a mes pieds des Senta ( sandales rectangulaire), les tabi, le Haori Himo (corde du haori) noué, ainsi qu'un éventail dans la main et le papier des voeux de mariage entre les pans du kimono.
Mon père me regardais de long en large , avec un grand souri. Il me fit comprendre que maintenant je ne suis plus un enfant mais un adulte mais aussi un mari et que je devrais me comporter comme tel avec Shihone et qu’il espère que je prendrais soin d’elle. Je lui assurais ses doute en ajoutant que ce n’est pas que l’union de notre enfance « obligé » qui parlera pour moi , mais mon cœur dévoué a celle qui va devenir ma femme dans quelques instant. Pendant quelques instant j’ai cru que mon père allait pleurer par mon discours sensé. Je lui laisse un sourire.

-Mon fils , n’est pas peur malgré le nombre de personne qui sera là, tout le village sera présent enfin pas tous mais les plus important quoi…

-Ootou san...Toi…toi-même tu sais que les plus important ne sont pas là…et ne seront jamais là..

-Tu veux ….parler de ta sœur…je sais Issei qu’elle te manque mais tu ne pourras pas toute ta vie penser a elle…elle est dans nos cœur même si physiquement elle n’est plus là..Ta mère pense la mêmes chose même si c’est dur pour elle.

-Comment peux-Tu dire de cesser penser à Naegi ??? ELLE EST MORTE A MA PLACE TU COMPREND MA DOULEUR ALORS QUE ÇA AURAIT DU ETRE MOI QUI AURAIT DU MOURIR ???


Je le regardais avec un visage remplis de douleur , des petites larmes voulurent couler. Une seule coula de chaque œil . Mon père , désolé d’avoir provoqué cette colère me prit dans ses bras comprenant ma tristesse, caressant mon dos pour me caresser . Je me calme par ces gestes.

-Issei…J’aurais pas dû dire ça…


-Gomenazai Ootou san….J’aurais pas du crier…mais…je sais qu’elle…aurait été contente pour moi et…Shiho…


-Elle est Issei kun… Naegi est fier de toi….et de Shihone…Maintenant il est l’heure d’y aller…


-Aye..


Puis il me conduisit a l’entrée du bâtiments des Senju et me donna comme consigne d’aller auprès de Shihone et d’attendre que le kannushi ( prêtre) avance pour le suivre. Il me poussa doucement , je lui fit comprendre mon stresse mais il me rassura. Je pris une grande respiration et me dirige vers Shihone. Je me stoppe a ses côtés et l’admira , bon sang qu’elle est sublime ! De images fusèrent dans ma tête mais les chassa rapidement. Je regarde Shihone et lui fit un sourire , puis regarde devant moi attendant le début de la cérémonie.





_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4970-bingo-book-issei-senju http://sns-rp.forumgratuit.org/t4936-mon-reboot-issei-senju-cours
Messages : 159

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 80 両

MessageSujet: Re: Un bien heureux événement après le malheur d'un village   Mar 17 Mai - 10:47

Un bien heureux événement après le malheur d'un village



-----------------------------------------------



Aujourd'hui, le réveil ne fut pas aussi calme que d'habitude. En effet, dès que je me suis réveillé, au mois cinq membres de mon clan ont bondé vers moi. Qu'est-ce qu'il se passe encore ? Je n'aime pas être trop bousculé au réveil car je peux être quelqu'un de très désagréable. Je pense qu'ils ont une bonne raison tout de même, enfin je l'espère. C'est vrai que c'est rare de voir les gens de mon clan comme ça. Sans perdre plus de temps, je leur demande ce qu'il se passe.

Que voulez-vous encore ?

- Haiko ! Tu as été invité pour le mariage de Shihone Senju ! Tu dois te préparer rapidement. 

Hein ? Pourquoi moi ? 

- Je ne sais pas. Mais ça ne veut rien dire, soit content à la place de te plaindre comme toujours. Je sais que tu n'aimes pas ce genre d'événements Haiko mais s'il te plait, soit agréable pour aujourd'hui. 

- Ouais. 

Évidemment, je dois me dépêcher. Je n'ai pas le choix. Je n'aime pas qu'on me fasse attendre mais je n'aime pas faire attendre les autres. Je ne veux pas paraître pour un imbéciles en arrivant en dernier. Je vais essayer de ne pas étendre mon caractère à ce mariage même si ça ne sera pas facile. Les membres de mon clan ne m'ont pas dit si d'autres membres du clan seront présent. Si le clan Senju a décidé de me choisir en tant que représentant du Clan Hyuga, je me demande pourquoi. Habillé et enfin préparer, je sors et j'y vais.

Arrivé au lieu du rendez-vous, je suis content de voir que je ne suis pas le dernier arrivé. Je repère une chaise, je m'assois dessus et j'attends. En observant au alentour de moi, c'est vrai qu'il y a beaucoup de monde. J'attends de voir ce qu'il va se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5373-bingo-book-haiko-hyuga
Messages : 77

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: Un bien heureux événement après le malheur d'un village   Mar 17 Mai - 14:03



~ Le Mariage ~

Naerfer a toujours été contre le mariage. Pour lui, la définition de se marier, est de brider sa vie. Même si tu aimes une personne de tout ton coeur, et que tu lui dévoues sa vie, tu n'es jamais à l'abri de complications. Les liens du mariage sont beaucoup trop sacrés pour pouvoir s'amuser dérrière. Tout de suite, tu deviens quelqu'un de froid, de distant, et tu en oublies tes amis. Tu ne vis que pour ta moitié, alors que pour Naerfer, l'amour était très secondaire. Et surtout pour un Ninja. La qualité d'un Ninja est de ne pas se laisser influencer par ses sentiments. Toujours priviliégier la mission au reste, et le mariage ne fait que rajouter de la difficulté aux choses. Forcément, lors d'un combat ou le Ninja en question est en difficulté, il va se laisser submérger par le désir de revoir son Mari ou sa femme une dérnière fois. Sans se concentrer sur le combat. La mort sera alors inévitable. Naerfer n'est pas contre le principe d'aimer quelqu'un, de le chérir plus que tout. Mais le mariage restera pour lui qu'une fête fûtile où les deux êtres qui se sont promis, se piègent dans une illusion qui bride leur sentiments. Voilà tout.

Quoiqu'il en soit, le jeune Chûunin que tout le monde considérait comme un ivrogne, avait était invité au mariage consanguin de la famille Senju. Il comprenait bien évidemment que les règles de clan étaient sacrées, mais tout de même ! Être promise à quelqu'un dès la naissance, ça fiche la chair de poule ! Autant les Raikôru étaient critiqués par le fait que les parents font boire leurs enfants dès leur plus jeune âge, autant lui il pouvait critiquer les Senju pour leur manque de logique. Tu ne promets pas quelqu'un. Si amour et mariage il y a, c'est aux deux de choisir l'élu de leur coeur, et non pas à la famille. Imagine toi que tu tombes sur quelqu'un que tu déteste. Tu es obligé de vivre avec lui pour le reste de ta vie. Ton cousin qui plus est. Ca, Naerfer trouvait ça barbare ! Certes, c'était cruel de faire boire leurs enfants dès leur plus jeune âge, mais ils peuvent contrôler leur soucis d'alcoolémie avec un peu de volonté. Naerfer en avait fait les frais. Mais un mariage, c'est à vie, et jamais ils ne pourraient changer sans aller contre la volonté de leur famille. C'était irréversible.

Donc, revenons-en au principal, Naerfer avait été invité, ainsi que son équipe de Chûunins, composée d'Haiko Hyûga, le clown de la famille Hyûga, qui ne vit que pour se battre, et de la belle Shura Hônodenki, pour qui Naerfer avait un petit béguin, bien visible à l'oeil nu. Shura en jouait d'ailleurs, c'était marrant. Mais passons ! Naerfer arrivait bien souvent en retard. Normal, quand on a la gueule de bois tout les jours de sa vie. Il avait réussi à gérer le mal de crâne au fil des années, mais son ventre le faisait toujours souffrir, et il avait sans arrêt la gorge sêche à cause des litres d'alcool qui circulaient dans son sang. Lorsqu'il vit le soleil à son apogée, ça le réveilla instantanément.

"MERDE ! Jme suis encore levé trop tard !"



Très vite, il se leva et enfila sa robe. Une Robe bleue, avec en son centre, un Lion brodé en or. Le symbole de clan Raikôru. Il devait, même si le clan n'était que secondaire dans l'histoire de Konoha, représenter l'image du clan Raikôru, que son père avait encore plus sali en désertant le village de Konoha. Heureusement que les habitants appréciaient Naerfer par le courage dont il avait preuve depuis lors, sinon il aurait été encore plus rejeté qu'à l'époque. Il se déplaça rapidement jusqu'au Mariage, et s'infiltra discrétement dans la pièce. Il y avait déjà beaucoup de monde. Il observa au loin les deux membres de son équipe et se posa à côté de Shura. Elle était encore plus belle qu'à son habitude, alors que Naerfer était tout aussi désordonné que d'habitude. Il ne s'était pas habillé spécialement pour l'occasion. Il regarda Shura plus sérieusement. Participer à ce mariage avec elle ne pouvait que lui faire grand plaisir. Elle était sublime habillée comme ça. Lorsqu'elle remarqua enfin sa présence, Naerfer lâcha un :

"Ouais, je sais, je suis en retard. Je suis pas fan des mariages, mais je me suis dit qu'il y aura de l'alcool gratuit, donc bon. Ca fait bien longtemps que je n'ai pas bû !"



Et c'était vrai, malgré l'air ivrogne du blondinet. Ca faisait réellement longtemps qu'il n'avait pas bu. Pour fêter un heureux événement notamment.

_ _ ___________________________________________ _ _



"Yotte otoko no Jigoku no öra"
©️ Kid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5441-bingo-book-de-naerfer-raikoru#42233 http://sns-rp.forumgratuit.org/t5440-un-cocktail-de-puissance-naerfer-le-ninja-saoul-termine#42279
Messages : 231

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Un bien heureux événement après le malheur d'un village   Mar 31 Mai - 16:23

Voilà un jour qu'elle n'aurait pas imaginé arriver de sitôt. Pourtant, elle était là, apprêtée comme rarement et un doux sourire de circonstance plaqué sur les lèvres. Murasaki avait reçu cette invitation à la cérémonie il y a quelques temps déjà, comme beaucoup d'éminents membres de Konoha, mais elle ne venait nullement représenter la famille Namikaze ou le clan Uchiha. Non, la kunoichi ne devait cet insigne honneur qu'à son statut « d'ami de la famille ».

En vérité, elle était l'ancienne élève de Mitsuki Senju, la mère de la promise que l'on allait unir aujourd'hui. Par conséquent, elle connaissait Shihone depuis près de quatorze ans et, sans l'apprécier plus que cela, avait suffisamment de respect envers elle et sa génitrice pour honorer leur invitation en un jour si important.

Le temps passait vite, voilà ce que se disait Murasaki. Il était étrange pour elle de voir cette jeune fille devenir si grande d'un coup. D'ailleurs, en admirant la future mariée, il se superposait à l'image de cette femme celle d'une enfant d'à peine quatre ans la harcelant pour jouer avec elle. Irritation, amusement, nostalgie, Murasaki retint son sourire, la manifestation d'un quelconque amusement aurait pu être mal perçu par certains pontes traditionalistes siégeant là.

Elle ne reconnut cependant que peu de visages intéressants. La kunoichi profita alors des quelques instants qu'il restait avant l'arrivée du promis pour s'approcher de la famille de la jouvencelle. Plus particulièrement de Mitsuki et son époux qu'elle salua respectueusement et félicita sobrement. Échangeant quelques mots polis avec Daisuke, elle discuta plus vivement avec Mitsuki qui transpirait de bonheur. C'est alors que l'absence de Sayoko lui sauta aux yeux. Murasaki la chercha quelques instants, mais elle ne rencontra que le regard pétillant de Shihone à qui elle adressa un vague sourire et un signe de tête cérémonieux.

L'heure des félicitations à l'heureux couple viendrait plus tard. En attendant, la Namikaze prit congé de sa sensei et s'en alla rejoindre le reste des invités. La procession n'allait pas tarder à commencer, en tout cas elle espérait.
Tenue au mariage:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un bien heureux événement après le malheur d'un village   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un bien heureux événement après le malheur d'un village
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» Fêtons l'heureux événement de Bertrand et Luna (LIBRE)
» Entraînement après une soirée arrosée (PV avec Aaron)
» Je suis heureux quand il pleut [Terminé]
» Trop de luxe ne rend pas heureux ! (Aaron/O.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Rues de Konoha-
Sauter vers: