Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 [RP Libre] No work no life, but it su*k..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Jeu 11 Jan - 9:16

Je rassurais le colosse d’un sourire.

-Je n’ai jamais été aussi imprudente, mais votre conseil est apprécié.

l’alcool aidant, je me détendais un peu plus, je laissais Akemi-san réclamer une information sans vraiment la demander. Le stratagème était fin, le ton parfaitement dosé, mais elle était sincère alors…

-Je pense que je vais travailler à mon niveau pour rendre les choses mieu ici. Au final, kage ou pas kage, la situation de Konoha est surtout due au méli-mélo que produisent les perturbateurs. Ca et les désertions qui sont peut être un peu trop commune pour que ca n’en révèle pas un mal-être certain. Quelque chose ne va pas dans ce village, en plus de tout le reste. Et… J’ai du temps libre, beaucoup de temps libre en fait à cause de ma… Nouvelle vie, ainsi j’ai le temps de me pencher dessus et je pense que je le ferais. Je pense pas trop à la famille, je veux dire je sais bien que cela devrait être important pour moi de perpétuer la lignée. Mais je me dit que d’une part d’autres membres sont plus intégrés et donc plus à même de le faire, et d’une autre, que pour cela il faudrait que je retourne de la ou je viens, et donc provoquer un conflit pour mon épanouissement personnel, ce qui va un peu à l’encontre de mes principes, quand bien même il m’est arrivé d’outrepasser cette règle d’éthique. N’ayant d’autres choses à m’occuper, j’imagine que le village et ses habitants, surtout les jeunes, sont ma priorité.

Je réfléchissais à ce que je venais de dire et ponctuait d’un hmm approbateur pour confirmer. Je me resservais un verre, patientant en buvant que tout le monde ait fini, ou me répondent. Je repensais à tout ça, aux choses qui gênaient le village, rien de bien concret ne me sauta au visage, mais dans l’obscurité je savais que quelque chose n’allait pas.

La sécurité était atroce, les progrès étaient atroces, la ville avait été reconstruite tellement de fois qu’au final tout ce qui restait d’authentique à Konoha était les visages des Kage, et encore, puisque remis en états relativement souvent, rien de vieu n’avait réellement persisté. Même pas la volonté du feu, principe daté mais populaire qu’une forte volonté de se relever viendra à bout de n'importe quel obstacle n’avait pas subsisté. Ce mantra était de toute manière trop désuet, les ennemis étaient trop nombreux, leurs crocs bien trop affûtés par nos conflits pour nous laisser ne serait-ce qu’une chance de nous relever.

Les autres villages avaient vu juste en assaillant le notre, pourquoi s'embêter à affronter des villages puissants, dotés d’armes surpuissantes ou de créatures presque démoniaque pouvant souffler notre pays en une seule exaltation quand on peut attaquer le plus petit de la portée, le plus vulnérable, encore et encore?

Il fallait que le kage trouve une nouvelle idée, un concept innovant, pour contrer ce système ou nous sommes systématiquement les perdants. L’offensive était trop risquée, la fuite trop lâche et la défense, trop faible. Quoi faire alors? J’en avais une idée, mais cela pouvait tout aussi bien signer l'arrêt total de la ville… Et puis, je n’étais pas Kage, juste moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 99

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Ven 12 Jan - 17:40

Pas imprudente? Tant mieux, le mercenaire n’aimait pas vraiment voir les gens tomber pour des idioties, ou tomber tout court. Il avait vu son lot de morts, en avait provoqué un certain nombres également, et avait fini par se forger un avis sur ceux qui mouraient. Ils étaient soit dans le mauvais camp et faibles, soit dans le bon camp, mais trop sûrs d’eux, pas assez à l’affût. Il y avait des exceptions bien sûr, mais elles étaient si peu nombreuses… En tout les cas, qu’elle soit réellement prudente ou non, la Uchiha paraissait s’être détendue, sans doute à cause de l’alcool plus que du peu de nourriture ingurgitée, autant dire que l’omelette avait surtout servie d’apéritif pour éponger un tant soit peu le verre de spiritueux. La situation avait presque tournée de manière ironique, c’était maintenant lui qui se tenait là, maniéré et posé, et elle qui se laissait vaguement aller sous l’emprise de la boisson. Enfin, se laisser aller était un grand terme, elle était sans doute juste un peu plus libérée qu’avant, et c’était finalement mieux comme cela. Au moins elle paraissait s’amuser plus qu’avant, quand il l’avait… forcée…. à venir… Oui, c’était peut être logique qu’elle boive un peu pour s’amuser finalement.

Alors que le mastodonte continuait tranquillement ses anguilles, faisant de son mieux pour ne pas briser les baguettes menues entre les battoirs qui lui servaient de mains tout en exerçant une pression suffisante pour maintenir la nourriture en équilibre dessus, une question tomba de nulle part, si on pouvait du moins appeler nulle part une jeune Iwajin à forte poitrine amatrice de sabres qui paraissait s’amuser à leur poser une colle. La vraie question était de savoir ce qui l’avait poussée à larguer cette ogive. Pourtant, la question ne parut pas gêner l’enseignante, qui répondit apparemment honnêtement qu’elle se souciait de Konoha et ses villageois et que, faute d’autre chose pour remplir sa vie, elle ferait tout ce qu’elle peut pour améliorer les choses à Konoha. C’était un beau but en soi, une jeune femme prêt à dédier une partie de sa vie pour le bien-être de son village, l’incarnation de ce que les shinobis et kunoichis étaient au final.
Le Numajin soupira un instant, reposant ses baguettes sur le bol de chirashi, puis réfléchit un instant. Un but? En avait il encore un aujourd’hui? La réponse était sans aucun doute non. Autrefois, il avait rêvé d’épouser Nisha, puis il avait rêvé que son amour dure éternellement, et par la suite, il n’avait rêvé que de vengeance, de destruction et puis finalement de rien. Oui, il avait eu quelques buts, mais c’était fini tout ça. Les rêves, les grandes espérances, il avait laissé tomber et se contentait de vivre au jour le jour, tirant autant de plaisir qu’il le pouvait de cette situation de liberté totale mêlée à une chute complète du monde autour de lui, même s’il était toujours plus compliqué de le faire sans argent. Mentir, s’inventer un but et un rêve pour cacher un nihilisme grandissant? Pas vraiment son genre, le mercenaire préférait s’assumer comme il était.

J’ai plus vraiment ce genre de choses depuis quelques années. J’me suis bien amusé plus jeune à avoir des rêves, des buts et des espérances, et un jour, j’me suis pris le coin de table de la réalité sur le petit doigt de pied de l’insouciance, résultat ça m’a calmé. J’ai fini un boulot, et depuis j’vis au jour le jour. Libre, comme le disait Tenjo tout à l’heure. Pas toujours drôle, mais ça a ses bénéfices, comme ne pas avoir à aller au casse-pipe si j’ai pas envie. C’est juste gênant quand personne n’a besoin de mes services au final, ça arrive. C’est la vie quoi. Et toi gamin?

Reprenant ses baguettes, le colosse reprit son repas, lentement, attentif à chaque petit mot et en même temps assez peu intéressé, profitant simplement de la conversation. Cela faisait sans doute un peu trop longtemps qu’il ne s’était pas assis à une table pour simplement discuter normalement et pas broyer un bras pour boire à l’oeil ou négocier l’assassinat de quelqu’un.

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 136

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Dim 14 Jan - 15:15

Renji avait fini sont repas et faisais glissé le tout avec sont verre d'alcool qu'il finit d'une traite. Il passe une main dans ses longs dreadlocks, il écoute la Brune posé certes une question banale, mais qui pouvais alimenter ou ravivé la flamme de chacun.

Tenjo parle la première sur se sujet qui peut être délicat… Il l'écoute… Aidez le village ? Hm.. Beaucoup de travail a faire dans ce cas.. Une nouvelle vie ? Hum…
Ne pas s'occuper de la famille ? En tant qu'Uchiha.. Sa doit être difficile pour elle…


Puis le géant prolonge la conversation.. Et lui.. C'est la réalité avant tout de ce que je peux comprendre de sont discourt.. La réalité, il a les pieds sur terre.. Continué sa liberté si le Singe a la peau brune comprend..


Puis il me demande mon avis.. Je réfléchis est.. J’enchaîne.. D'une voix très calme :


Ça peux être simplet comme rêve ou même objectif.. Mais je ne le cache pas… Je veux devenir un ermite, un sage… Le sage aux singes en gros. Ça c'est dans un premier temps… De l'autre ça va paraître enfantin comme objectif… Mais c'est d’allier tous les peuples pour pouvoir vivre dans une paix sans peur.. Pourquoi se pourrir l'un l'autre ? Engendré des guerres alors qu'on a juste à partager ? Après tout… Nous sommes les architectes et maçon de se monder.. C'est nous qui allons laisser cette terre à nos enfants et ainsi de suite.


Bien sûr c'est que mon idée qui est trop utopiste pour l'époque… Mais je pense sincèrement que ça puisse marcher.



Et toi Kiriha ?

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Messages : 273

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Dim 14 Jan - 16:10

La question de Kiriha eut l’effet qu’elle espérait puisque tout le monde eut la sympathie d’y répondre. Au final, il y avait quelques similitudes entre leurs propos malgré qu’ils soient formulés différemment et imprégnés des buts de chacun.

Le grand mastodonte vivait au gré des jours, comme il le pouvait mais cela n’était pas un mal en soit vu qu’il pouvait aller où il voulait et ce, quand il le désirait. Renji, quant à lui, se contentait juste de la paix dans le monde et de son aspiration à devenir ermite tout en signalant que les conflits entre pays étaient inutiles, une opinion que Kiriha partageait également. Enfin, la sensei mettait la priorité sur ses élèves, au détriment de son clan estimant que les jeunes pousses étaient ce qu’il fallait protéger à tout prix. Elle put apprendre par ailleurs quelques éléments sur la « santé » du village et selon l’Uchiha, beaucoup de choses troublaient la stabilité de celui-ci. La jeune fille savait que ces informations seraient attrayantes pour un espion quelconque mais elle avait autre chose à faire que de relayer cela à son village.

Au contraire, Kiriha plaignait plutôt les gens qui vivaient dans ce climat de tension et d’insécurité et elle se demandait qui était à l’origine de cette instabilité. Aussi loin qu’elle s’en souvienne, la dernière fois qu’elle était venue au village, la situation était bien meilleure. La question de Renji la fit abandonner ses réflexions pour se concentrer sur ce qu’il lui disait. Naturellement, après que la jeune borgne ait posé la question, le garçon s’attendait très certainement à ce qu’elle y réponde aussi, ce qui ne la gênait pas plus que cela.

« Et bien…par où commencer ? Disons que le destin a un peu décidé de jouer avec moi pendant quelques années avant de me laisser le droit de vivre une vie normale. Comme je l’ai dit plus tôt à Yasei, mon clan descend directement d’une lignée de samouraï de Tetsu no Kuni. Ayant du fuir la capitale très jeune à cause de mon clan, j’ai grandi aux côtés de mon arrière-grand-père jusqu’à aujourd’hui. Je ne désire pas non plus perpétrer mon clan car il me reste bien des choses à faire encore et surtout, je ne reste jamais au même endroit très longtemps. M'encombrer d'une vie familiale ne ferait que me ralentir et puis, je me sens très bien comme cela.

Je me suis d'ailleurs toujours sentie bien plus proche de l’héritage de mes ancêtres plutôt que de mon appartenance au Pays de la Terre. Après tout, ce n’est qu’un bandeau, une terre d’accueil, un moyen d’éviter les problèmes en somme. Je nourris l’espoir de pouvoir lever le voile sur le passé et de partir à la découverte des origines de mon clan et peut-être pouvoir un jour renouer les liens avec mon père…Sinon, j’aime voyager, parcourir le monde à la recherche de nouvelles choses, des objectifs en somme toute très simplistes mais qui suffisent à me rendre heureuse au final. »


Kiriha se rappela du bout de papier que Despair lui avait donné quelques années plus tôt. Tenshi Sensô, l’homme aux lames volantes comme elle avait appelée dans son enfance. Aura-t-elle la chance de le rencontrer un jour ? En tout cas, c’était ce genre d’objectifs qui motivait la jeune Iwajin à voyager toujours plus loin et vouloir apprendre toujours plus…

Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Dim 14 Jan - 17:55

Tout le monde à part Renji avait un but pour le moins égoiste, mais ainsi était fait la vie, et l’expérience ne ferait que nous le démontrer, encore et encore. C’est en partie pour cela que je voulais que Konoha se relève. Ce n’est pas en adoptant un point de vue utopiste que l’on réglerait nos problèmes… La paix était un but à long terme, et pour installer une paix, il faut d’abord s’assurer que tout le monde est plus ou moins égal ou au mieu, se positionner au dessus. Les cas d’alliances réciproquement profitables n’arrivent que très rarement, voire jamais. L’akatsuki, d’après les rapports divers, étaient perçus comme des libérateurs dans leurs premiers instants, les guerres constantes, le peu de moyen qu’ils avaient les ont mené à leur perte progressive, à la souffrance, souffrance d'où est née Pain.

Ce groupe de sauveur n’a jamais été amené à son plein potentiel parce qu’il était trop subversif pour subsister. Je regardais Zakuro-kun, l’air sceptique.

-D’une part la guerre est nécessaire à la plupart des empires, nécessaire à l’Homme qui doit subvenir au besoin de son peuple. De l’autre, tout les gens veulent secrètement la paix jusqu’à qu’une chose trop belle brise chez le voisin et qu’ils se rendent compte qu’avec de la force, ils peuvent la prendre.

Je buvais cul sec ma coupe puis la posais légèrement sur la table et reprenais.

-Tu sait Zakuro-chan, il n’y a que deux manière d'amener la paix dans le Yuukan, en fait trois si tu compte l'annihilation de l’espèce Humaine comme une option. Un,tu fais en sorte que tout le monde choisisse de faire une paix d’un commun d’accord, chose pratiquement irréalisable tant tout le monde est réellement plus préoccupé par son intérêt personnel pour ne pas profiter de la tentative de traiter pour exterminer son prochain.

Je me réservais, laissant un temps de pause froid et dérangeant.

-Deux, plus réalisable mais difficile, tu soumet tout les paix, et tu garde un taux constant de maîtrise sur tous les royaumes et pays sans trop en faire pour ne pas subir de rébellion tout en te montrant particulièrement attentifs aux demandes de tout un chacun.

Je sirotais un peu d’alcool, puis plongeais mes yeux dans les siens, levant une main et lui montrant les cinqs doigts qui la compose.

-Pour être sûr de maîtriser quiconque tentera de tuer ton plan dans l’oeuf, il te faut cinqs éléments essentiels.

Je fermais les doigts un après l’autre en énonçant mon idée.

-En premier; Le savoir, une source d’information fiable sur tout le Yuukan, ainsi qu’une manière de faire transiter tes informations très rapidement pour que ton commandement ne faillisse jamais.
En second; Un leader, pas nécessairement un Kage ou une puissance supérieure, juste quelqu’un de vraiment doué pour réfléchir, apporter des solutions à tous les problèmes qui pourraient souvenir.
En troisième; Un ou des exécutants, nécessairement des gens puissant, fidèles et surtout rigoureux dans l’application des méthodes et ordres prescrites par le leader.
En quatrième: Un peuple, nul besoin qu’il y ai une armée, même si bien entendu c’est un atout majeur d’en posséder une, le principal c’est d’avoir un peuple qui ait confiance au dirigeant du mouvement, que les peuples d’en face aient une idée de ce que tu leurs propose, et qu’ils puissent y adhérer très facilement.
Et enfin la cinquième; Puisque les seules créatures dans ce monde capables de rivaliser avec les plus grand royaumes sont les démons à queues, deux tiers de ces créatures seront nécessaires pour être sûr que personne ne tente une alliance contre celle que tu propose.


Je relevais ma coupe en gardant un oeil sur le jeune konoha jin et trempais mes lèvres deux secondes.

-Dominer le monde au point de pouvoir forcer la paix est dangereux, en jouant avec tous les pouvoirs on apprends souvent qu’on l’aime et qu’on ne veut pas qu’il nous quitte. J’imagine que la morale à ces plans, c’est que peut importe quel pouvoir tu revendique ou le message de paix que tu veut faire passer, si ca part uniquement de toi et que personne y adhère, cela te tuera parce que l'égoïsme te permet de survivre, mais pas de vivre.

J’engloutissais la moitié de la coupe.

-Vouloir une paix sans interruption n’est pas une utopie, c’est réalisable, cela demande un sacrifice qu’aucun Homme n’a jamais vu personne affronter. Au final, les gens, moi y compris, nous contentons d’apprendre à vivre avec les règles du monde actuel en espérant mieu dans l’avenir, pour nous mais aussi pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 99

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Mar 16 Jan - 18:07

Un ermite, c’était sympa comme rêve. La communion avec la nature, le respect mutuel avec ses invocations, le respect des autres shinobis pour avoir obtenu la capacité à ressentir et utiliser le chakra naturel, forcément ça devait donner envie, dans la pratique, c’était sans doute moins drôle. Un rang comme celui-ci passait les responsabilités intra-village à des responsabilités envers chaque ninja et cela ne faisait que conférer plus de travail aux ninjas atteignant ce niveau. Le mercenaire lui-même était il considéré comme un sage? C’était une question intéressante, au final tout dépendait de comment les Ermites étaient déterminés, était-ce par leur capacité envers le chakra naturel, le respect de leurs contractants ou simplement par le regard extérieur que portaient les shinobis du même village sur eux? Le Numajin lui-même n’en savait rien, mais l’idée d’être considéré comme un Ermite le faisait doucement rire en son fort intérieur. Lui, un sage? Des foutaises ouais. On pouvait bien lui placer le titre sur la tête si ça chantait à ceux qui décidait de ce genre de trucs, mais ils ne devraient pas s’attendre à ce qu’il lève le petit doigt pour Konoha tant qu’il n’aurait pas vu la couleur de l’or.

La paix dans le monde, c’était déjà moins drôle comme idée. C’était pour ainsi dire une idée malsaine, dérangeante à la fois de naïveté et de ce qui se passerait si une telle chose arrivait. Dans la tête du mercenaire, la seule façon d’y parvenir était une domination mondiale totale, autant dire que celui qui voulait y parvenir n’était non seulement pas rendu, mais serait en plus considéré comme un sacré crevard par le reste de la population, à plus ou moins juste titre. La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres, ou un truc du genre. Si ça lui plaisait à lui d’aller apprendre à son voisin chiant à connaître la mort de plus près, est ce qu’un type en costume d’empêcheur de tourner en rond allait venir lui casser les pieds et lui dire que ce n’était pas bien? S’imposer par la force c’était bien, tant qu’on avait la force nécessaire pour y arriver. Quant à s’imposer par l’esprit… C’était sans doute possible?

Voyant encore une coupe d’alcool descendre, l’attention du mercenaire se dispersa un instant, portée soudainement sur le mouvement avant d’être attiré par le raisonnement simple mais détaillé de l’enseignante. Il était plus ou moins d’accord avec l’idée véhiculée, à un point près, elle oubliait certains types de personnes.

Ça marche, si on enlève les envers et contre tout. J’vais pas revenir sur les composantes d’une domination mondiale, j’pense que la miss a tout dit, mais il faut se rappeler d’une chose. Tous ne veulent pas la paix. Même en dominant le monde, il y aura des mécontents, des empêcheurs de tourner en rond, des gens que ça n’arrange pas ou qui se veulent simplement différents. En un sens, j’en fais partie, la paix dans le monde ne m’arrangerait pas vraiment, puisque gênant mon travail, même si je n’irais pas jusqu’au point de me battre pour l’empêcher. J’imagine que six bijuus suffiraient à dissuader les potentielles attaques massives, mais empêcher les actes terroristes est tout simplement impossible. Il faut donc prévoir soit un endoctrinement massif de ceux s’opposant à l’idée de paix, soit une élimination automatique, à toi de voir.

Désolé de te ramener sur terre gamin, mais j’vois pas d’autres solutions. La paix dans le monde est pas prête d’arriver et vu que ça fait plus de dix ans que j’gagne ma croûte en participant à toutes les guerres et bagarres entre clans qui passent, j’pense être assez bien placé pour le dire. Suffit de s’adapter, parfois on vient à aimer la violence, parfois pas, et parfois on y devient juste insensible.


_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 136

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Mer 17 Jan - 19:31

Kiriha aussi inspiré à une certaine liberté en voyagent dans le monde. Comme Tenjo, la famille sa ne lui disé rien non plus , Renji souleve un sourcil quand il appris que Yasei est parlé avec.. Kiriha ? Etonnant.


Je vois Kiriha… Que tes pas te guides vers ce que tu souhaites.. Comme a vous tous. Et.. Ta réussis a parlé avec le vieux bougre de Yasei ? Il n'a pas essayé de t'étouffer ? Ou même attaqué ?



Dit t'il avec une pointe d'amusement dans la voix. Puis la voix de Tenjo le tire de ses pensées , le visage de se dernier se tournant vers cette dernière. Il observe celle qui l'appelle Sama


Malheureusement, la paix est un idéale auquel je tiens , qui ne se réalisera jamais. Je le sais très bien Uchiha-Sama.



Il la regarde enfiler encore une autre coupe… La suite va promettre.


Si les gens n'étaient pas égoïste… Oui, la paix serra un but pour tout le monde. La mort est leur argument principale pour s'enrichir.



Les yeux de Renji, d'habitude jaune éclatant, venaient à devenir plus sombre.. Comme de l'or noir. Fixant chaque doigt qui se ferme a chaque idée exposé.


Oui , avoir ses cinq préquit n'est pas chose aisée a faire ou même déjà pouvoir les faires. Mais… Si je n'arrive pas à réaliser se but, peux être qu e qu'el qu'un d'autre y arrivera…


Certes ce n'est qu'un rêves de gosse paumé dans un monde d'adulte… Mais les gens… Les gens ne cesseront jamais d'avoir des rêves.


Il ferme les yeux un instant avant qu'ils reprennent leur couleur normale.


Je suis prêt à sacrifier ma vie pour pouvoir en sauver d'autre.



Puis la voix de Yao le fit se tournée maintenant vers lui. Un des yeux jaunes se pose sur l'ours déguisé en humain.


Effectivement, à cause de ton travail.. Sa ne serrai pas idéal une paix. Je m'attendais à la dure réalité de ta part ou même celle de Uchiha-Sama et j'en suis que très peux surpris, je savais très bien que mes paroles aller avoir un certain.. Effet ?

Dit t'il avec un grand sourire… Sont éternel sourire… Avant de commencé a rire de la façon sérieuse dont il a parlé.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Messages : 273

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Ven 19 Jan - 19:27

Le discours de Tenjo dépassait un peu Kiriha. La jeune fille ne savait pas trop quoi penser de ses paroles si ce n’est que, à ces yeux, le système qu’elle décrivait était un peu trop complexe pour qu’elle puisse vraiment le saisir complètement. Cet esprit analyste la fascinait tout de même un peu et la jeune borgne ne savait pas si cela était du à l’alcool ou si Tenjo était particulièrement douée en matière d’analyse. Elle-même n’avait pas vraiment d’idée quant à une paix globale dans le Yuukan et Kiriha ne savait pas quoi répondre à cela.

Durant toutes ces années, elle s’était juste contentée de bourlinguer de village en village, adoptant la même attitude avec quiconque croisait sa route. Le peu de gens qu’elle avait rencontrés pouvaient témoigner de sa gentillesse, peut-être un peu trop naïve, au vu de ce qui s’était passé dans le Yuukan ces derniers temps. En somme, la paix universelle était la bienvenue étant donné qu’elle n’était pas partisane des combats mais sa dernière expédition à Kusa lui avait appris que la paix pouvait avoir bien des sens.

« Je pense que personne ne détient la solution miracle pour amener une paix durable dans le monde. Je l’ai constaté dernièrement lors de ma précédente mission d’ailleurs. Ce Kami dont l’ombre plane sur le monde entier a aussi une conception assez particulière de la paix. Les derniers rapports d’Iwa parlaient de la mort d’un sixième de la population mondiale. Je ne sais pas vraiment ce que cela signifie réellement mais je pense que c’est un prix très cher payé pour quelqu’un qui prétend vouloir promouvoir la paix à travers le Yuukan. Pour ma part, j’agis à petite échelle, en aidant mon prochain peu importe son appartenance ou son village. »

La petite qu’elle avait été par le passé avait bien retenu sa leçon et toutes les paroles qu’on lui avait dit à propos de ses voyages s’étaient avérés être exacte. Oui, Kiriha avait rencontré toutes sortes de personnes durant ses périples en allant de gens sympathiques avec qui elle avait aimé discuter aux vieux bourrus qui feraient tout pour la mettre dans leur lit. Tirée de ses pensées, elle se tourna ensuite vers Renji pour répondre à l’unique question qui lui était adressée.

« J’ai pris beaucoup de plaisir à échanger avec Yasei. Je pense que derrière son air pittoresque se cache une certaine forme de sagesse. Il tient beaucoup à toi et j’ai l’impression que c’est la même chose pour toi. C’est toujours une bonne chose d’avoir quelqu’un ou quelque chose à protéger. Je trouve que ça nous renforce même si la perte de cette personne ou chose à tendance à nous faire beaucoup de mal à la suite. En tout cas, je souhaite à tout le monde ici présent d’accomplir ses projets et pour ceux qui n’en ont pas et bien je leur souhaite une longue vie tout simplement. »

Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Ven 19 Jan - 22:43

Ce monde ne changera pas, déjà pas tant que Kami vivra, ou régnera, si il y avait une ordure à éliminer pour commencer, c’était bien lui. Je savais ou tourner mon épée pour commencer, vers un dieu, un challenge au dessus de ma portée, sûrement, mais qu’importait. Il fallait bien que je commence quelque part.

Je posais les mains à plat sur la table précautionneusement, puis me levais.

-C’était un plaisir…


Je fusillait Yao du regard un instant.

-D’être vôtre otage pendant cet instant. Maintenant si vous voulez bien m’excusez, j’aimerais me libérer de ce conciliabule. Des traces attendent depuis deux ans d’êtres retrouvées, une fille aussi, le plus tôt je m’y mettrais le plus tôt j’aurais des réponses. Ainsi cette question arrêtera de me hanter. Yin-ue, Akemi-san, Zakuro-chan, au-revoir.


Je tournais les talons et posais la somme de l’addition sur le comptoir en partant. Une fois dehors, l’alcool me donna la chaleur pour rentrer chez moi.

Plus que de commencer, j’avais besoin de repos, j’avais possiblement absorbé trop d’alcool et l’omelette n’avait pas épongé suffisament mes désirs de boisson.

Je me renversais sur mon lit, jetant mon blouson en même temps que je sortais le cigare d’une des poches. Je le tendais au dessus de moi, attrapait un kunai resté sur ma table de chevet et tranchais une partie avant de chercher de quoi allumer du feu, rien sous la main…

Sous la main, la nature des Uchiha donc, katon, rougissait le début, je prenais une bouffée, manquant de m’étouffer, puis finalement recommençais, encore, encore et encore, jusqu’à savoir doser l’inspiration. Pas trop mal, je me demandait si le tabac traditionnel avait meilleur goût.

Je me relevais, repensais au plan pour la paix, est ce que Zakuro était vraiment assez costaud pour endurer ce que cela représentait, ou était-ce un rêve d’enfant qui mourrait avec la maturité ou la souffrance? Je balayais la fumée d’un revers, si il avait le cran d’essayer, au moins pourrait-il sans doute réaliser son rêve de devenir Ermite, je ne lui souhaitais que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 99

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Jeu 25 Jan - 14:11

Un rêve de gosse oui. Au final c’était de son âge de rêver de la paix dans le monde, il était encore jeune, n’avait pas guerroyé, n’avait pas tué, n’avait pas été marqué par la violence et le temps. Il y était encore sensible, pas comme le mercenaire qui y voyait un moyen dont il fallait se méfier, mais simplement comme une menace à laquelle il fallait mettre un terme. Au moins il savait que ce n’était qu’un rêve, une volonté éphémère au milieu d’un monde dont les règles étaient fixées depuis longtemps, et dont la première règle, inscrite en lettres de sang sur la page de terre du monde, était la survie du plus apte. Le plus apte en quoi? Le plus souvent, c’était finalement celui qui tapait le plus fort, qui encaissait le mieux ou qui était assez rapide pour voler les biens d’autrui sans se faire arrêter, et parfois, mais plus rarement, quelqu’un qui réfléchissait suffisamment bien pour manipuler les plus forts pour qu’ils fassent ce qu’il veut sans s’inquiéter d’un retour de bâton. Eux étaient dangereux, et il fallait reconnaître que c’était sans doute l’un d’eux qui s’élèverait un jour pour une domination mondiale si cela arrivait, une personne comme la Uchiha, le genre de personne avec lequel le Numajin n’aimait pas vraiment travailler. Être utilisé comme un pion pour des missions dangereuses, ça ne le gênait pas, il était mercenaire après tout, mais être manipulé par une voix doucereuse qui lui murmurait à l’oreille, sans contrepartie et simplement par des mots, ça c’était ennuyeux.

Des mots oui. Ceux de Kiriha étaient inquiétants, quinze pour cent de la population décimée, l’homme qui avait déclenché cela était soit un fou furieux, soit un homme persuadé d’être dans le juste. Et s’il parlait de paix, alors il faisait vraisemblablement partie du deuxième groupe. Dans ce cas, la maladie qui venait de lui était simplement une démonstration de force, un acte destiné à prouver au reste du monde qu’il ne plaisantait pas et qu’il était prêt à s’asseoir sur le trône pour régner. C’était sans doute l’une des personnes les plus dangereuses à contrarier, et si possible, le mercenaire éviterait de se poser contre lui, malheureusement son boulot disparaîtrait s’il ne le faisait pas. Coincé entre le marteau et l’enclume donc, le Yin n’avait guère de choix sur ses actes futurs. Il serait forcé de se rebeller contre le gonze, mais le plus tard possible, quand il serait acculé.

L’enseignante se leva, le traitant comme un kidnappeur alors qu’il n’avait fait que donner un coup de pouce pour qu’elle vienne, même si peut être un peu forcé, mais son repas en avait dépendu alors…. Tous les moyens étaient bons en soit. Marmonnant un simple de rien, il jeta un regard vers les autres avant de se décider. Il était également temps pour lui de se retirer, après tout qui sait, il restait peut être du travail, des nouvelles missions, quelque chose? Se faire payer son repas était pratique vu l’état de ses finances, mais le peu d’égo qui lui restait ronchonnait, lui rappelant que ce n’était tout de même pas terrible. Au moins, ça lui avait fait du bien de parler un peu.

Je vais vous laisser également. Pas que j’ai du boulot, mais il faudrait peut être que j’me bouge un peu si je veux pouvoir vivre ailleurs que dans un arbre. Et Renji, oublie pas de couper le bout de ce que je t’ai filé, sinon tu va pas sentir grand chose.

Ouvrant son propre cigare d’un coup de dent, propre et poli par l’habitude, le mercenaire sorti rapidement avant de l’allumer et d’inspirer un coup, marchant vers le futur improbable. D’abord un tour au Requin, voir s’il y avait du nouveau, et s’il n’y avait rien, et bien il devrait bien voir avec le village...

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 136

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Jeu 25 Jan - 19:23

Les paroles de Kiriha qui arrivé aux oreilles de Renji paraissaient bien sombre… Du moins avec toutes le brides de conversations que le singe a la peau brune avais entendu, il en conclut que nous vivons dans une Ère bien sombre et dangereuse. Puis Kiriha parla de Yasei , ce qui le fait sourire.

Heheh, je vois. Yasei.. Ses uns peu l'père que j'ai perdu, tu sais.. On s'ressemble un peux, dans la façon dont on se comporte, des singes en gros haha ! Il fait souvent le mariole, mais il fait les meilleurs conseils.

Merci, j'espère que toi aussi tu arriveras à tes objectifs !


En voyant partir Tenjo qui lance une pique à Yao, Renji souris de plus belle.

À la prochaine Uchiha-Sama !



Puis se fut au tour de l'ours déguisé en humain de quitter.

D'accord Yao, je ferrai ça ! À la prochaine.


Puis il se lève a sont tour, tapote amicalement l'épaule de Kiriha.

Je te souhaite le bon courage et j'espère a très vite dit t'il avant de sortir, coupé avec ses dents le bout et de l'allumer, avant de tirer une latte et de la recracher. Le goût est pas mal.. Va falloir qu'il parle sérieusement avec Yao pour en avoir un de temps en temps , puis il pose ses mains sur ça nuque et commence a chatonné :


~C'étaient pas des anges non plus,
L'Evangile, ils l'avaient pas lu,
Mais ils s'aimaient tout's voil's dehors,
Tout's voil's dehors,
Jean, Pierre, Paul et compagnie,
C'était leur seule litanie
Leur Crédo, leur Confitéor,
Aux copains d'abord. ~


Avant de marché en direction de la forêt.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP Libre] No work no life, but it su*k..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» (F) Kristina Pimenova ✣ life is beautiful [LIBRE]
» [LIBRE] la vie d'un no-life
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Terrain d'Entrainement-
Sauter vers: