Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 De retour, enfin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 489

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: De retour, enfin.   Jeu 18 Oct - 22:10

De retour, enfin.
Feat. Kiri
Le voyage ne fut pas simple, mais enfin Sachi était sur les terres de Mizu no Kuni. 5 ans, ça paraissait si long. Sachi était entre heureuse et inquiète. Car elle aimer son pays et était contente d’y revenir, mais officiellement, c’était une déserteuse. Après, si Aizen n’avait pas essayé de la faire tuer elle n’aurait pas fui.
Sachi avait remis sa tenue de ninja, avec sa ceinture exhibant fièrement sa plaque de bandeau avec le symbole de Kiri. Cependant, elle était cachée sous une cape et capuche pour ne pas se faire trop remarquer, sans chakra elle était une cible facile.
Elle avait fait route vair son pays a l’entente de la guerre qui régné ici, mais apparemment, tout était fini à son arriver. Sachi était tombé sur un village civil beaucoup trop peuplé, c'était clairement un camp de réfugié, pour les Kiri-jin. Sachi arriva, personne ne faisait attention a elle, et temps mieux, elle ne voulait pas être chassé par les Oi-Nin.
Arrivée aux milieux du groupe de survivant civil, elle pue voir, beaucoup de pleurs et de désespoir.
- Que c'est-il passé ? demanda Sachi.
Des regardes allant de l’interrogation a la haine la fixa soudainement.
- Vous venez de débarquer ou quoi ? Vous n'étiez pas là pour la guerre ?
- J’étais à l'autre bout du monde quand j'ai était mise au courant de la guerre, j'ai fait aussi vite que j'ai pus, mais ...
Sachi marqua une pause, elle avait un air désolé elle aurez voulut intervenir, mais sans chakra et sans être au courant elle avait mis longtemps pour venir, elle du même volé un bateau vue qu'aucun capitaine ne voulait s’approcher d'un pays en guerre.
L'homme qui lui avait répondu s'assit, il se tenait le ventre. Il émit un râle de douleur avant qu’on ne remarque le sang qui imprégnait ses vêtements.
- Faite voir ça ! Ordonna Sachi.
L'individu s'offusqua et résista, mais la force de caractère dona vite raison de sa maigre résistance. L'homme avait une vilaine entaille à l’abdomen, rien de profond, mais suffisamment grave pour le soigner avec plus que le simple bandage qui était là.
- Aucun médecin né venu, vous voir ?
- Ces bons, c'est rien, je ne vais pas déranger un médecin pour ça.
- Au oui, les infections et les hémorragies ces pas si graves, idiots !
Sachi sorti une bouteille de désinfectant. Elle prit un bout de bois qui traîné et lui fourra dans la bouche.
- Ça vas faire mal.
Avant même qu'il puis-se protester elle aspergea la plaie de désinfectant. Le pauvre homme grommela fortement, tapant énergiquement le tronc d'arbre sur le qu'elle, il était adossé. Sachi examina la plaie pendant que l'homme cracha le bout de bois.
- Les intestins ne sont pas touchés, tu as de la chance, par contre, il y a un début d'infection, faudra trouver des médicaments.
- Je suis content que ce soit fini.
- Fini ?
 répondit Sachi amuser alors qu’elle versée du désinfectant dans un récipient, avant d'y mettre un fil. Mais ça n'a même pas commencé. dit-elle en sortant une aiguille à suture.
Il écarquilla les yeux.
- Non pas la peine, je vais guérir tout seul.
- Non, vous alliez mourir tous seul comme un con.
 Dit elle en commençant.
Un vissage de douleur apparu.
- Apporté de l'alcool fort a cet homme. qui s’adoucit un peut à ces mots.

Sachi finit donc sa couture quand un vieux l'interpella.
- Vous êtes l'ancienne légiste. ce n'était pas une interrogation, mais bien une affirmation qui sonnait comme une accusation.
- Attends ? Tu veux dire que c'est une légiste qui m'a recousue ??? Je n'ai pas une tête de cadavre bon sang.
- Fait un bandage et ne le mouille pas, faudra enlever les file dans 2 a 4 semaine.
 Sachi se releva prête à partir, elle était démasquée.
C'est moi qui ai tanné le cuire qui fait cette ceinture. Je l'avais confectionné pour votre père, le traître qui a vendu des secrets de guerre a l'ennemie. Heureusement des années plus tard sa fille racheta ses péchés, en sauvant le village par plusieurs fois, avant de déserter le village, trahissant à son tour.
Sachi stoppa, elle qui était en trin de partir s’offusqua et répondit d'un ton sec.
- Trahissant ? Trahissant ?! La seule qui est était trahie ici, c'est moi, moi qui soutenais Aizen politiquement, et qui en récompense a était ordonner à la mort. Juste à cause de mon affiliation avec son opposante politique, juste par ce que Yumi était mon ami d'enfance. S'il y a un traître, CES CE CONARD SEMPITERNEL D'AIZEN SAMIDARE.
Sa colère avait attirait des jeunes ninjas qui avaient sans doute sauvé le veille homme. Mais ... la première chargea avec un kunaï, et Sachi le repoussa sans suer, le deuxième attaqua avec un katana, mais Sachi le désarma et le fit tombait aussi.
- Sérieusement ? Ce sont ça les Genin de Kiri ? De mon temps une nullité pareille, on se fessait tué par nos profs...
Pendant l'altercation, Sachi perdit sa capuche. Et c'est après ça que les choses partirent en live. Une femme se leva et déclara.
- Cette kunoichi m'a sauver pendant l'attaque des morts dit y a des années.
Un autre qui déclara.
- C'est elle qui était à l'origine de cette attaque !
Sachi tenta de répondre.
- C’était ma technique, mais je n'ai jamais voulu...
Elle fut coupée par un autre qui dit.
- Elle a défendu mon village pendant la guerre civile.
- Aizen la bannie, c'est qui avait bien une raison.
- Aizen était un tyran.

... C'était parti en shitstorm. Dans le coin gauche, ceux qui voulaient crucifier Sachi, dans le droit, ceux qui voulaient la sauver. La, celle qui était au centre de l’attention essaya de s’éclipsait avant que quelqu'un arrive, mettant un terme à ce bordel...


_ _ ___________________________________________ _ _

theme of Sachi Nokoru

A TROP DÉSIRER LA MORT,ON Y BRÛLE SON ÂME.Maxime Chattam
              Oui...  ...j'ai bien grandit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2222-annale-de-sachi-nokoru http://sns-rp.forumgratuit.org/t6106-sachi-2-5 http://sns-rp.forumgratuit.org/t705-sombres-jours http://soulofeternity.forumactif.org/
Messages : 385

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 140 両

MessageSujet: Re: De retour, enfin.   Mer 24 Oct - 18:39



J'avais pris la peine de sortir m'isoler seul, prendre l'air et marcher paisiblement après tous ces événements passés marquants. En effet mon séjour chez la bête ne m'avait porté dans l'estime de tout le monde, non. Bien au contraire! je dirais même que certaine personne me regardait d'une noirceur indescriptible. Peut-être avais-je fais une faute impardonnable... Et pourtant j'avais tout mis en oeuvre pour protéger mon peuple et mes frère d'arme! A croire que l'image que l'on veut dégager ne reflète pas l'entière réalité. Et je l'avais appris à mes dépends. M'enfin, je sortais soudainement de la cahute, mon bras encore valide en exhibition devant tous le monde. Laissant donc mon moignon à la vue des regard les plus envieux. Voulaient-ils se confronter à moi? Je ne le savais pas. Ce qui était certain c'est que ma main droite se portée sur le manche de Samehada qui se tenait dorsalement sur moi, histoire de montrer que expérience d'épéiste ne se tenait pas qu'à Shibuki. Car oui aujourd'hui j'arrivais à tenir cette arme sans même la contrôler juste à un seul fait. Le chakra d'Hachibi. Bien que je n'étais pas parvenu a contenir la bête, mon scellement lui avait tant bien que mal réussi a retenir une partie de l’entité démoniaque...

Mon envie de m'envahir me prit soudainement. Donc, sans retenue je m'évadais personnellement dans un arbre à l'apparence feuillue. Je devais même admettre que son camouflage m'apportait protection et réconfort. Tout en fermant les yeux, je cherchais le réconfort du vent qui me caressait le visage de sa douce brise. Voilà bien longtemps que n'avais ressentis un tel réconfort. Puis, survint un haussement de ton :

_ [...] C'EST CE CONNARD SEMPITERNEL D'AIZEN SAMIDARE.

Ces quelques mots me firent sortir de ma tanière quelques secondes tout en usant de mon seul bras valide.
Bien que je ne la connaissais pas, cette voix féminine m'interpellais au plus au point! Je suivais donc de très près les événements. Puis, avant que tous ça ne parte en vrille, je décidais de sortir de mon perchoir pour faire part de ma présence!

_ Les amis, ça ne sert à rien de s'énerver... dis-je ne dégainais la peau de requin au même moment juste histoire d'en imposer. Le premier qui bouge, je le broie d'u coup de lame!

Bien que les regards défiants se posaient sur ma personne, aucun ne se décidaient concrètement à m'affronter. Même du regard! Donc, sans hésiter je regardais Sachi en lui prononçant ces quelques mots:

Toi, ne prononce plus ce nom. Sinon ma lame emportera ton âme où seul les défunts porteront leurs jugement digne de ce nom!

Clairement, j'attendais sa réaction. Puis d'un regard vague je défiais tous les protagonistes présents car,
il serait clair et précis que personne n'attenterait sa gorge envoûtante.

_ _ ___________________________________________ _ _

Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Messages : 120

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: De retour, enfin.   Jeu 25 Oct - 19:15


La vie au village suivait son cours, chacun faisait son deuil comme il le pouvait, plus rapidement pour quelques-uns, et pour d’autres bien trop lentement. Mais que dire, ce n’est pas tous les jours que l’on entre dans une guerre de ce type, personne n’est vraiment préparé à cela. Ushi était revenu en tentant un rituel afin de contenir une énergie démoniaque en lui, mais en vain. Je me méfiais énormément de cet homme depuis son retour, de crainte qu’il ne pète un plomb.
 
J’avais convié quelques Genin à un entrainement basique de corps à corps, afin de rester en jambes, de leur apprendre quelques mouvements mais surtout de faire passer le temps qui paraissait si long… On avait encore quelques fraichement diplômés qui étaient plutôt talentueux, avec un potentiel à exploité, d’où l’intérêt de cette activité. Mais c’est en plein milieu de cette dernière qu’un cri se mit à résonner, celui d’une femme qui hurlait en mentionnant le nom d’Aizen Samidare. De suite, je mis un terme à cet apprentissage afin d’aller jeter un œil à la situation, par simple curiosité, et surtout prêt à intervenir si cela devait dégénérer.
 
Une fois sur place, je pu apercevoir un regroupement où se trouvait une femme dont la capuche tombait sur ses épaules, qui était à priori au milieu de cet attroupement. D’un autre côté, il y avait le bretteur au cache-œil brandissant l’épée légendaire nommée Samehada, et avait l’air de défier du regard chaque personne présente sur les lieux. Il venait de menacer sous mes yeux la femme à capuche, la mettant en garde et qu’il lui ôterait la vie si elle prononçait ce nom encore une fois… Aizen était une personnalité plutôt controversé, adoré par certains, haït par d’autres.
 
« Tout le monde va se calmer ici, à commencer par toi Ushi. » Annonçais-je en fixant du regard l’homme au cache-œil, mes craintes sur son état mental suite à son séjour dans l’antre du démon. « Et je te demanderais de bien vouloir baisser ton épée, nous ne sommes pas en territoire hostile ici. » Détournant du regard vers le reste du groupe avant de leur adresser quelques mots. « N’avez-vous pas autre chose à faire que ce débat sans fin que vous avez entamé ? Au lieu de rester ici à vous faire la guerre, mettez votre énergie à contribution du village ! » Leur disais-je d’un ton ferme. Remettre le village sur pied me tenait vraiment à cœur, et le protéger de futilités de ce genre également. C’était aussi pour ça que je me méfiais d’Ushi. Il fallait que je sois sûr qu’il ne déraille pas, et les premiers jours sont justement les plus important…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6787-adachi-tatsu#52121 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6785-adachi-tatsu#52122
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: De retour, enfin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
De retour, enfin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier de Givre (je suis de retour... enfin :] ) [0/1]
» Enfin tu es de retour ... [ Terminé ]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Mizu no Kuni :: Villages Civils-
Sauter vers: