Partagez
 

 À valider ! Hebishita Kyousuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hebishita Kyousuke

Hebishita Kyousuke
Messages : 55

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyVen 21 Juin - 13:31





Kyousuke
Hebishita

In Rp...

• Âge : 17 ans
• Nom : Kyousuke
• Prénom : Hebishita
• Nindo : Agir dans l'ombre et renverser le pays.
• Village : Iwajienne infiltrée à l'Akatsuki (ou vice-versa)
• Clan : aucun
• Grade : Anbu, si possible. Anbu, et le plus haut possible !
Bingo-Book d'Hebi


Ce que l'on voit à l'extérieur...


Je suis Hebishita Kyousuke. Mais j'ai oublié. J'ai oublié ce que je suis et je ne saurais me décrire. Une tierce personne prendra le soin d'exécuter cette tâche aussi exactement que la réalité.

Hebishita, comme son nom pourrait l'indiquer, n'est pas un garçon mais bel et bien une jeune femme. Certains pourraient la voir comme une jeune fille frêle, mais la réalité en est tout autre. Surnommée Hebi dès son plus jeune âge à cause de ses yeux rouges en amande comparables à un serpent, elle a dû se protéger très jeune des insultes de ses camarades, et a d'elle même placé une barrière quasiment infranchissable entre eux et sa pseudo-nature fragile. Ses cheveux roses n'ont pas été pour arranger le tout, imitant des vipères flottant et ondulant dans le vent, ce qui attirait les railleries de toutes parts. Mais malgré son apparence chétive, la jeune femme possède une considérable force, autant de frappe que de voix ; pouvant donner de plus puissants coups que la plupart des hommes, elle s'est imposée dans la société dès qu'elle en a eu l'occasion. On ne peut pas dire que son corps svelte et gracieux n'y a pas été pour quelque chose non plus. L'adolescence passée, Hebishita a eut de nombreux prétendants, tous attirés par ses formes bien placées, qu'elle a repoussés en sortant son arme personnelle la plus redoutable : son aisance à commander. C'est là qu'elle a vraiment commencé à faire peur. Ceux qui s'approchaient recevaient de sa part multiples critiques, remarques et reproches, qui ne s'accordaient pas tellement à son visage fin, et ses lèvres si peu marquées ne semblaient pas pouvoir proliférer de telles paroles. Beaucoup l'ont pensé, mais ont très vite retiré leur jugement. Hebishita s'est endurcie et a grandi, mesurant maintenant un bon mètre 68. Ses épaules se sont élargies, à présent légèrement plus imposantes que celles de la plupart des femmes, et ses bras, constitués en majeure partie de muscles, (et oui, parce qu'il y a des muscles la dedans,) ont une taille normale, pour cependant une force supérieure. Elle pourrait étrangler quelqu'un de ses propres mains si elle avait envie grâce à sa poigne de fer, bien que ce ne soit pas sa tasse de thé. Quand on possède des petites mains, quelqu'en soit la force, on préfère se tenir tranquille.
J'ai fait l'éloge de la puissance de ses bras, mais il n'y a pas que d'eux que provient toute sa force. Hebishita a tout d'une mannequin, si ce n'est la taille. Ses longues jambes lui permettent de courir aussi vite que n'importe quel spécialiste de vitesse, et ce n'est pas tout. Adepte des exercices physiques, la jeune femme est capable de sauter plus haut que n'importe qui, et esquive très facilement les attaques de ses adversaires.

 Hebishita aime porter des robes différentes et variées, allant du plus ténébreux des noirs au plus pur des blancs. Sa tenue la plus courante se compose d'un robe couleur aubergine surmontée d'une sorte de couronne de plumes grises qui borde le haut de celle-ci, encadrant avec grâce son buste tout en soulignant sa poitrine. Quelques fermetures incrustées lui permettent de cacher sur elle nombreuses armes et objets divers, qu'elle sort à son bon vouloir. L'élégance qu'elle possède en se mouvant avec cet habit raffermit la grâce que lui confèrent ses atouts physiques, ne laissant pas indifférents les hommes à son passage. Les chaussures à talons rouges lacées qu'elle porte en complément allongent et affinent ses jambes, lui octroyant quelques centimètres de plus. Mais revenons en à sa robe. Celle-ci est assez particulière, car une des fermetures, cachée parmi les autres, lui permet de se débarrasser de son enveloppe superficielle. Ou tout du moins de la première. En effet, sous celle-ci se camoufle, hormis un soutien-gorge en dentelle noire, un pantalon de lin noir remonté jusqu'à ses cuisses. Et sur celui-ci est attaché un poignard plus tranchant que ses congénères les kunais.

Un poignard, d'accord. Mais pourquoi un pantalon ? Eh bien c'est très simple... pour une  qui sera expliquée plus bas, voici la description de la version masculine d'Hebishita :


¤¤¤¤¤
→ Hebishita au masculin



Un visage fin et doux, des formes longilignes, des fins cheveux couleur de blé ; tels sont les mots qui me caractérisent le plus. Je suis un homme de moyenne taille, avoisinant les 1m75, avec, pour visage, un visage aussi fin que celui d'une femme, que celui de ma vraie nature. Mes yeux sont bleus et courbés sur les côtés, cernés d'un trait qui souligne mon regard et le rend dédaigneux. Mes cheveux se comparent à ces brindilles de blé tout juste ramassées, mes lèvres sont peu marquées et mon nez se confond avec mon teint crème. Voilà ce à quoi je ressemble. Je porte aussi quelques fois une veste et un chemisier blanc, mais il sera très rare de me voir les porter. Je préfère montrer fièrement les couleurs de l'Akatsuki. Excepté à Iwa.
 



... est très différent de mon moi intérieur.


J'ai vu tellement de choses en ce monde que je ne saurais plus jamais m'étonner. Je garde dans mon coeur ma patrie, mais aussi mes objectifs personnels, mes joies, mes douleurs, mes rancoeurs. Rien de tout cela ne ressortira au grand jour. Je suis de ces personnes qui se posent beaucoup de questions, je sud de celles qui pèsent le pour et le contre à chaque réponse donnée, à chaque action effectuée. Je suis de celles qui ne font rien à l'instinct, et tout me demande un temps de réflexion. Les personnes autour de moi pensent que je les dédaigne, mais il n'en est rien. J'observe, je réfléchis, je cherche des indices et des solutions. Puis d'un coup je passe à l'action. Je me mouve, me déplace, ou fixe ma cible en lui donnant un ordre, une information, une idée, une réponse d'une voix sèche. C'est moi qui commande. Voilà ce qui ressort de mes maintes réflexions.
Mais ce qui me fait le plus réfléchir n'est pas le simple cas d'une personne. Non. Ce qui me fait le plus réfléchir est ma partie. Je suis de l'Akatsuki, mais je suis d'Iwa. Tuer quelqu'un ne me provoquera aucun remord, en torturer un autre non plus. Je ne réceptionne plus ce type de sentiment. Je ne fais bien sûr rien sans raison, mais depuis que je suis ici, je ne ressens pas le remord qui devrait pourtant me ronger. Ce remord que j'éprouve quand bien même après plein d'autres choses. Plein d'autres, sauf tuer. Je deviens peu à peu une machine de guerre au service de l'Akatsuki et d'Iwa. Mais pour qui suis-je ? Je cherche peut être à renverser Iwa de l'intérieur avec l'aide de l'organisation, ou alors aider l'Akatsuki en jouant double avec Iwa ? Qui sait ? Là est la seule fois où j'agis à l'instinct. Mais comme je l'ai dit, mes sentiments sont enfouis tout au fond de moi. Je dois plonger pour les repêcher, les retrouver, savoir ce que j'éprouve réellement. Je crois que j'appréhende l'avenir, que je cherche à mettre de,la distance entre moi et ces humains. Ils n'ont aucun respect. Surtout envers les femmes, qui sont frêles et fragiles. Et je déteste ça. Je leur en veux du plus profond de mon être. Je vois toutes ces choses depuis ma tendre enfance. Et depuis ce jour là, je ne cesse de me questionner.

Je suis égoïste. Je ne pense qu'à servir mes intérêts, qu'à faire ce qui me permettra d'atteindre mes objectifs personnels. Je cherche à faire un monde meilleur où les femmes auront leur place, je cherche à instaurer un respect envers la cette nature fragile qui donne la vie. Et je veux le faire sans que personne ne soit au courant. Ou quasiment. Je veux commencer par Iwa. Renverser le pays et mettre une femme à sa tête. Combien y en a-il eu ? Pas beaucoup. À Iwa encore moins. Et pour cela j'irai dans le sens de la politique de mon village et je réunirai les informations dont j'aurai besoin. Tout ça ne fait partie que de mon égoïsme. Je ne suis pas que ça. Je suis un être humain. Un être humain de nature féminine qui peut se changer en homme à son plus grand dam.




Certains moments resteront toujours dans ma
mémoire...



Introduction - Une famille malmenée par la malchance


Ma famille:
 

Hiver de l'An 79 : :


  Moi, Hebishita.
Je naquis 3 ans après la guerre, alors qu'Iwa était encore renfermée sur elle même, incapable de créer des liens avec autrui. Mes parents avaient déjà eu deux fils, âgés de 8 et 7 ans, appelés respectivement Tatsuya et Takuboku, ainsi qu'une fille de 6 ans, Hibari. En plus de cela, je ne suis pas née seule. Ma jumelle, Hina, qui me ressemblait comme personne au monde, était un très joli bébé. Mais moi, je suis née avec quelque chose en plus. Un petit quelque chose qui m'a suivie toute ma vie. Ce petit quelque chose me hantait et me poursuivait : moi, Hebishita, suis née en tant que fille, mais étais autant fille que garçon.
Mon frère Tatsuya ressemblait à s'y méprendre à notre père, Kizaru. Les même cheveux blancs, les même yeux atypiques bleu/vert et or. Takuboku, lui, hérita de l'apparence de Nadeshiko, notre mère, tout comme Hina et moi même, tandis qu'Hibari se vit affublée de l'étiquette ''sosie de sa tante''. En effet, Hibari ressemblait à s'y méprendre à la soeur de notre père, notre tante. Nous vivions tous ensemble, comme une grande famille que nous étions, occupant à nous 7 le maigre espace que nous possédions, mais un jour...

Hiver de l'An 85 : :

- Maman ! Maman ! Tatsuya a disparu !

J'avais 5 ans, je ne connaissais encore rien à la vie, mais je voyais ma grande soeur s'agiter de tout son être, désemparée, désespérée, la voix entrecoupée de sanglots. Son affolement déteignait sur moi et cet état engloutissait mon âme, me coupant le souffle. Ma mère s'affolait, ma jumelle criait, mon frère Takuboku descendait les marches du premier étage 4 à 4, alerté par nos cris et nos pleurs. Il ne comprit qu'après un certain temps que Tatsuya était cette fois partit pour de bon, et tenta de nous réconforter en nous racontant des histoires à dormir debout. Sa bonne volonté n'était pas à prouver, non, au contraire, mais il faisait tout à l'envers. Ce fut une nuit horrible. Par la suite, ma mère tomba malade et mon père se suicida. Je ne le connus malheureusement quasiment pas.


Chapitre 1 - Une enfance chahutée

Printemps de l'An 91 : :

À 10 ans, j'entrai dans une petite école d'Iwa suivre une scolarité dite ''normale'', mais à vrai dire, ça a été un calvaire. Je vivais les moqueries, les remarques, les brimades, la haine. Et tout ça soi-disant à cause de mes cheveux roses ''serpents'', en apparence sales à tout moment de la journée, quel que soit l'endroit où je me trouvais, quel que soient les activités que j'avais effectuées la veille. Je ne voyais même plus qui me provoquait, qui me lançait des insultes. Je me faisais la plus petite possible, prête à rentrer dans un trou. Toujours assise au fond de la classe, évitant les regards venimeux des autres élèves, j'écoutais les maîtres attentivement tandis que les autres de la classe jouaient, s'amusaient, quelques fois parlaient sans prendre en compte nos éducateurs. Mais moi, je n'avais pas d'amis. Pas d'amis avec qui discuter, pas d'amis avec qui partager, s'amuser, vivre. En dehors de ma famille, je n'avais personne. J'étais seule.
J'ai alors commencé à mettre de la distance entre moi et les autres. Je suis devenue froide, revêche, dénudée de sentiments apparents. Je n'adressais la parole à personne. Mais ça n'a pas suffit. Je recevais toujours les insultes des autres élèves en plein coeur. Et ça me déchirait. Je me suis donc forgée une espèce de carapace, une barrière de protection. Mon coeur s'est refermé sur lui même encore plus qu'il ne l'était déjà, puis mon père s'est suicidé. Il n'en pouvait plus. Avoir perdu Tatsuya nous a tous terriblement affectés, ce qui a renforcé nos liens familiaux, mais nous a aussi renfermés sur nous mêmes, incapables de se lier à d'autres familles, qu'importe soient-elles.

C'est dans cette optique là que j'ai grandi. Mes premier vrais souvenirs, très tardifs, furent ceux de l'année de mes 12 ans. La mort de notre père, Kizaru, disparaissait progressivement de nos mémoires, mais nous savions que cela resterait gravé au fond de nous, au fond de notre coeur, moi plus que tous. Je le savais très bien. Trop bien même. Et ça m'obsédait. Le seul fait de savoir qu'il m'en resterait des séquelles me hantait la nuit. J'ai pleuré, j'ai crié, je me suis débattue pour m'en sortir. Cette peur était omniprésente ; je la voyais partout, je me voyais moi, ma peur, mes peurs, mes cauchemars. Kizaru et Tatsuya restaient encore dans mon esprit, même un peu plus de 5 ans après la disparition de ce dernier, mon père restait mon père et mon frère restait mon frère. Même Tatsuya, que je n'avais que très peu connu, me hantait encore la nuit, le jour ; qu'importe ce que je faisais, il s'immisçait dans mon emploi du temps et apparaissait à l'improviste derrière le marchand de pain, l'épicier, la vendeuse, monsieur tout le monde. Et bien sûr, il n'y avait que moi qui le voyais. J'ai vite compris. Ce Tatsuya-là n'était que mensonge de mon esprit et le vrai avait disparu, il n'était plus ici. Il n'y avait que très peu de chances qu'il ne revienne vivant, je le savais aussi... mais je voulais le revoir. Je voulais tenter l'impossible et essayer de le retrouver même après toutes ces années passées, et c'est avec ce but en tête que je suis entrée dans l'année de mes 12 ans.

Printemps de l'An 92 : :

J'ai été inscrite dans ce qui, pour moi, était un combot de facilités, pour la cause que je voulais montrer à ma mère que je travaillais bien, contrairement à Takuboku. Mon frère faisait ce qu'il pouvait, et voyait aussi bien que moi que notre mère était malade, bien qu'elle n'ait jamais voulu nous l'avouer, mais ni lui ni moi ne savions ce qui pouvait la rendre heureuse. Ou plutôt, si, nous savions, mais c'était impossible. Et rien que ce mot nous fendait le coeur. Impossible. Impossible de retrouver Tatsuya. Impossible de faire revenir notre père. Impossible. Impossible. Impossible. J'ai voulu tout faire pour tenter l'impossible. Bien travailler, apprendre, comprendre, faire plus, faire vite, faire mieux, être l'excellence. Accéder à la panoplie de documents confidentiels qui jonchait le bureau du Tsuchikage, par n'importe quel moyen. Je voulais changer le monde, être quelqu'un d'important qui apporterait cette touche de couleur et de vivacité qui selon moi manquait aux 5 grandes puissances, dont Iwa. Et tout cela pour pouvoir rechercher mon frère Tatsuya.
  Le matin, j'allais à l'école, le regard dénudé d'émotions, regardant un point fixe comme à mon habitude. D'autres ''apprentis'', regroupés en petits clans, tous amis les uns les autres, me parlaient ou me lançaient des insultes que je n'écoutais pas. Quelques disputes éclataient parfois entre deux personnalités fortes, mais sans gravité. Je les laissais se battre et s'amuser tous ensemble, laissant échapper un soupir de tristesse -ou de lassitude- à chaque fois où ils me délaissaient, ayant trouvé une meilleure occupation. Je leur laissais croire que leur attitude ne m'atteignait pas, mais j'étais profondément affectée de ce qu'ils me faisaient. C'était pour moi une plaie ouverte qui ne se refermait jamais. J'en avais le coeur déchiré.
  Mais j'ai trouvé la parade. Je me désintéressais complètement d'eux et me tournais vers les choses du quotidiens, tel le chant des oiseaux, le murmure du vent dans les broussailles, le crépitement du feu, le crissement des roches au passage des convois lourds. Ou bien alors j'entrais dans de profondes réflexions sur la vie, qui me donnaient l'air d'un zombie endormi sur ses lauriers. C'était tellement monotone. Chaque jour, je savais ce qui allait se passer, chaque jour, mon coeur se renfermait un peu plus. Je laissais mes sentiments dériver au loin, flottants sur les larmes qui coulaient plus qu'abondamment à l'intérieur de moi, priant pour qu'une barque les emporte à tout jamais. Puis on apprenait, on écoutait, on retenait... tout y est passé. Le cours sur le chakra, la technique de métamorphose, bunshin no jutsu, kawarimi, suimen hokou no gyou... je retenais tout sans aucune difficulté. Je ne venais plus que pour ça : apprendre encore plus de techniques pour progresser. J'ai très vite assimilé ce qu'on me disait et ce qu'on me demandait de faire. Je n'avais pas de problèmes pour malaxer mon chakra, et, au contraire, je le répartissais parfaitement quand les enseignants nous proposaient des exercices légèrement plus compliqués. Et même lors des exercices pratiques, j'étais largement au dessus des autres, ayant déjà compris comment allier le chakra aux compétences physiques, compétences qui étaient déjà très développées pour mon âge... je ne le savais pas encore, mais ces capacités avaient une raison bien particulière pour être là...

Automne de l'An 91 : :

J'avais 11 ans, j'approchais de la douzaine, ma mère et mes soeurs étaient à la maison, tranquillement assoupies devant un jeu de shôgi, tandis que mon frère rangeait la vaisselle. Assises sur le canapé en mousse rouge, Nadeshiko et Hina, cette dernière la tête reposée sur les genoux de la première, dormaient profondément, alors qu'Hibari, enfoncée dans le fauteuil pourpre qui appartenait à mon père, avait le regard dans le vague et les yeux vides à demi fermés. Comme tous les soirs, je venais de rentrer de cette journée monotone qu'on m'avait attribuée, et je m'affalait sur le tapis qui ornait le sol de notre petite maison, décontractant les membres et les étendant à travers la pièce (ou du moins le plus loin que je pouvais). Habituellement, ma mère me demandait comme la journée c'était passée, je lui répondais que tout allait bien, puis Hibari me souriait comme si elle était fière de moi, mais, ce jour là, leur réaction ne fut pas celle que j'attendais. En ce jour d'automne, jour que je n'oublierais jamais, la cacophonie s'installa dans notre chez-nous. Hibari fut la première à réagir. Des qu'elle m'aperçut, elle poussa un cris et se leva d'un bond de son siège, puis ce fut au tour d'Hina qui me remarqua et eût à peu près la même réaction :

-Nyaaaah !!!
- Aaaaah !!! Maman, un intrus ! Un intrus ! Il y a un intruuus !!!

Je ne comprenais pas leur réaction. Hibari s'était levée et pointait dans ma direction un couteau tandis que ma mère me fixait avec des yeux ronds. À côté d'elle, la petite chevelure rose était terrorisée. Ma soeur Hina tremblait, enfouie dans le pull de Nadeshiko. Pourquoi leur faisais-je aussi peur ? Y-avait-il quelqu'un derrière moi ? Les jambes tendues, je tournai la tête vers la porte d'entrée. À part qu'elle avait rétréci, je ne voyais pas de différence. Qu'elle avait rétréci... ?!? Affolée, je me levai, manquant de vaciller et me retrouver aussitôt à terre, mais par chance je restai debout, cherchant un appuis afin de me stabiliser. Le miroir se dressa devant moi, dans toute sa splendeur. Horrifié, je reculai de trois pas. Mes cheveux avaient jauni, raccourci, mes yeux étaient passés du rouge au violet, les traits de mon visage s' étaient forcis. Je découvrais avec horreur que je n'étais plus moi même, Hebishita, petite fille, mais un garçon. Un garçon. L'image qui se reflétait dans le miroir était celle d'un garçon de 11/12 ans, et bon pas la mienne. Mes membres en tremblaient d'épouvante. J'avais peur, peur de ce qui m'était arrivée, peur de ce qui allait se passer. Tremblante, j'approchai un doigt de la surface plane et brillante, une boule coincée au travers de la gorge. J'avais du mal à respirer, et mes gestes étaient saccadés. Dans la maison, plus personne ne bougeait, mis à part Takuboku qui s'approcha de moi, tout doucement, et m'entraîna à l'extérieur, me tirant par le bras. Un dernier coup d'oeil dans le salon et j'aperçus ma mère à moitié sur le canapé et le sol, évanouie, et mes soeurs, figées autour d'elle.

Je me réveillai 5 minutes plus tard, adossée contre la façade de notre maison/appartement, les jambes et les bras mous comme du beurre. Mon frère me regardait, un regard inquiet sur le visage, tenant un miroir à la main. Il était accroupi à mes côtés et me prenait le pouls pour vérifier si mon coeur battait toujours. Malgré mes tremblements, je réussis à agripper le miroir qu'il me tendait, mais je n'aurais pas dû. L'image que la glace me renvoya me soutira un cri. Je fus choquée pendant quelques secondes, et même longtemps après : mes cheveux étaient blonds, légèrement rosés, et mes yeux étaient d'un bleu clair sans égal. Tout mon visage avait changé. Je ne me reconnaissais plus. C'était comme si j'avais changé de corps.

Quelques jours plus tard, alors que je passais mes journées assisse devant un miroir que Takuboku m'avait installé, toujours bloquée dans mon apparence de bond aux yeux bleus, ma mère débarqua dans ma chambre. C'était la premier fois qu'elle m'adressait la parole depuis que j'étais comme ça, coincée dans cette apparence que je ne désirais pas. J'en profitai pour étudier ses mouvements. Elle prenait soin de ne pas faire de gestes brusques, comme si j'allais la mordre à chaque instant. Sa démarche était maladive, je ne saurais dire pourquoi, mais son déhanchement n'était pas normal. Elle se tenait légèrement recourbée, la tête penchée en avant, les joues creuses, les yeux cernés. Cernes qui se révélèrent être beaucoup plus importantes lorsque son visage passa à la lumière de ma lampe. Peut être étaient-elles dues à la fatigue ? C'est ce qu'elle nous disait, mais je ne la croyais pas. Ma mère avait même du mal à s'asseoir sur mon lit. me regardant à travers le miroir. Nous nous fixions l'une l'autre sans dire un mot, comprenant tout de l'autre rien qu'avec ce bref échange de sourires tristes. Nous restâmes toutes les deux sans rien dire encore quelques temps, ces instants nous ayant mis du baume au coeur, puis ma mère m'adressa la parole. Ou plutôt, elle parla dans le vide sans me regarder en une grande tirade qui me coupa le souffle :

- Il y a un jour où Kizaru et moi espérions une petite fille tellement fort que nous sommes allés trouver une dame de ma connaissance qui prédisait l'avenir. Elle nous a bien reçus, mais nous a prévenus d'une chose, que notre bonheur ferait le malheur d'une autre, et certainement du notre aussi par la suite. Mais nous ne l'avons pas écoutée, et n'avons retenu que la partie positive sans prendre en compte de ce à quoi elle nous avait informés. Ça a été une grande erreur. Ta soeur Hina est née, puis tu es venue ai monde, quelques minutes après. Nous n'attendions qu'une seule petite fille, c'est pourquoi Kizaru est entré dans un colère folle. Il t'a jetée violemment que le sol. elle fit une courte pause, puis reprit : Par chance, il y avait ai sol un tapis assez épais. Tu n'as réchappé à la mort que de très peu... suite à cela, j'ai appelé un médecin, qui a conclu que tu avais une lésion au cerveau. Je m'en suis voulue. J'ai espéré très fort qu'il n'y aurait aucun dommages, mais le médecin t'a rendue en mauvais état. Je me suis aperçue que tu avais un bleu dans le dos, au niveau du coeur, ainsi que sur le haut de ton front... sa voix se cassa. Ils avaient la forme d'un serpent. C'est pourquoi nous t'avons appelée Hebishita...

Elle se tut. Je restai pensive, lui tournant le dos, laissant un blanc porter ses paroles jusqu'à moi. Qu'allait-elle me dire d'autre ? Qu'elle ne me voulait pas et que je devrai quitter la maison ? Après tout, nous étions 7, puis 6, puis 5. À qui le tour maintenant ? Je n'étais pas attendue. J'étais en trop. Et maintenant, je n'étais plus personne. Ce visage qui m'avait été donné n'appartenait pas à la maison.
Sans dire un mot, je me levai de ma chaise en bois, redressant la tête, fixant le vide, puis pris la valise que j'avais préparée la journée même. Le coeur lourd, je m'avançais vers la porte de ma chambre, sentant le regard que me portait ma mère. Ou plutôt, mon ancienne mère. Nadeshiko. Celle qui me rejetait. Celle qui avait le regard rivé sur moi, bien que je lui tourne dos. Je passai alors la porte d'un pas décidé et descendis une dernière fois les marches qui reliaient ma petite chambre au salon. Tandis que je reposais avec un geste saccadé la valise au sol, un bruit de casse m'alerta qu'Hibari avait cassé une assiette. Je ne tournai pas la tête, de peur de croiser son regard, mais je sentais 8 yeux me fixant attentivement tandis que je passais la porte d'entrée. Porte qui fut refermée méticuleusement par Hibari après mon passage, comme si j'étais dangereuse. Et c'était sûrement le cas. Je craignais aussi pour eux. Ma jumelle Hina qui n'aurait fait de mal à une mouche, ma soeur Hibari qui, à 18 ans, avait tellement de choses à faire et à protéger qu'elle en devenait paranoïaque, et mon frère Takuboku qui suivait sa voie, me devançant de quelques années. Il n'était que chuunin avec ses 19 années, et je voulais faire mieux que lui. Le dépasser. Puis retrouver Tatsuya... mais je me retrouvais sans argent, sans logement, reniée de ma famille. J'hésitais à déserter. La tentation fut grande. Mais mon nindo, ma raison de vivre m'en empêcha, et c'est ainsi que j'obtins dans les semaines qui suivirent un logement presque gratuitement, qui était sûrement en partie payé par mon frère. Ceci dit, je ne pus confirmer ce que j'avançais, car je ne revis jamais celui qui m'avait proposé le studio...

J'avais donc un logement, mais j'étais toujours bloquée dans cette apparence qui ne me plaisait pas du tout. Chaque fois que je regardais mes yeux, mes cheveux, ou même carrément mon corps entier, j'étais prise de hauts-le-coeur. Mais en même temps, j'admirais la force qui était devenue mienne. J'étais tiraillée entre le dégoût d'être un garçon et l'admiration que je portais à cette nouvelle puissance. Les garçons étaient bien plus forts, bien plus puissants, bien plus grands. Il avaient des avantages que les filles n'avaient pas. Je les enviais, mais je leur en voulais. C'est ainsi que je finis par les détester, et rejetai complètement cette forme masculine que je trouvais horriblement dégoûtante. Comment faire pour m'en débarrasser ? Nadeshiko m'avait avoué quelque chose d'important, quelque chose que personne ne m'avait dit auparavant lorsque l'on parlait de notre naissance. Deux bleus. Deux tâches éphémères qui jouaient peut être un rôle important dans ce qui m'arrivait. Peut être était-ce ce qui allait me permettre de me faire redevenir celle que j'étais avant... je décidai de tenter le tout pour le tout et courus m'installer devant un miroir, toute ma colère et ma venimosité sortie. Il fallait absolument que je retrouve mon apparence normale. Coûte que coûte. J'étais arrivée en trombes dans ma nouvelle chambre qui me servait aussi de salle à manger, salon, cuisine, entrée ; les maigres affaires que je possédais étaient fourrées en boule dans l'unique placard qui se trouvait adossé au mur, en face du miroir. Au centre de la pièce, trônait une table en plastique noir que je faillis renverser tellement j'étais pressée d'en finir avec cette couleur blonde saupoudrée de reflets saumons qu'avaient pris mes cheveux. Debout face au miroir qui me surplombait, je fixais la surface lisse. Je visualisais très bien les bleus qui n'existaient plus. Je les imaginais. Je les voyais. Je les ressentais. Tout en joignant mes mains, je malaxai le chakra à l'intérieur de moi, pensant aux deux tâches invisibles. Puis je fermai les yeux. J'étais très concentrée. Une vague de chaleur me traversa de parts et d'autres. La chaleur grandit, s'intensifia, jusqu'à m'envelopper complètement. Cette sensation était douce et piquante à la fois, chaleureuse et brûlante comme un feu venant chatouiller les êtres qui s'approcheraient trop près de lui. Je restais là, béate, à attendre un quelconque signal qui me demanderait de partir, tout en espérant qu'il n'arrive jamais. Je me sentais moi de nouveau. Quelques minutes s'étaient écoulées, et peut être plus encore. Je ne savais plus combien de temps avait filé, ni ce qui s'était passé au dehors alors que j'étais figée devant mon miroir, mais j'ouvris les yeux. C'était mes yeux. Cette couleur rouge que je trouvais si réconfortante, et ce rose pâle que j'affectionnais par dessus tout. Mes cheveux. J'avais retrouvé mes cheveux. Et j'avais retrouvé mon corps.


Chapitre 2 - Une coupure décisive


Hiver de l'An 91 : :

12 ans. Déjà. Douze ans et personne pour me les fêter. Je venais de recevoir mon bandeau tant espéré de la main de mon professeur. Un beau bandeau au symbole d'Iwa, pierres rocheuses qui s'entremêlent joyeusement sur une plaque métallique. Mes mains étaient moites et mon visage fiévreux, mais j'étais heureuse. Un léger sourire apparut sur mes joues creuses, contrastant avec mon habituel masque d'impassibilité qui me définissait. De fines larmes coulaient sur mon visage. Je remerciai chaleureusement mon sensei, pleurant cette fois ci toutes les larmes de mon corps. Je venais de me rendre compte que ce bandeau allait être mon tremplin ; ce qui me permettrait de réussir et aller jusqu'au bout de mes idéaux. Mon espoir.

Ans 92 et 93 : :

Tout se passa comme prévu. Personne ne se douta que je vivais sans ma famille. Personne ne connaissait d'ailleurs mes soeurs et mon frère. Personne ne s'intéressait à moi. J'étais le membre froid du trio que nous formions, moi et mes partenaires. Toujours aperçue comme un rejet de la société, je faisais seule mon chemin vers la liberté. Ma liberté. Je lisais, j'apprenais, j'exécutais. Je devançais mes compagnons lors des missions, alors qu'ils passaient leur temps à se chamailler, obligeant notre sensei à les réprimander. La réussite des missions n'était sûrement pas dû à leur compétence en groupe, ni à leur investissement. Un jour, jour où les feuilles tombaient des arbres, lors d'une mission dans une forêt bordant Tsuchi no Kuni, un de mes compagnons trouva une gourde remplie d'eau qui lui semblait pure. Lui même venait de perdre la sienne dans des fourrés et s'empressa avec joie de remplacer son objet manquant. Le manque de patience lui apprît à faire attention. Il but l'eau goulûment sans en vérifier la provenance, et en moins de temps qu'il fallait pour le dire, la gourde était arrachée de ses mains et se retrouvait dans celles de mon second partenaire. Je fronçai les sourcils, mais, imprudent, notre sensei s'arrêta et, sans remarquer le changement effectué entre les 2 contenants d'eau, il attrapa ce dernier et finit le peu de liquide qui s'y trouvait. Après quoi il nous intima l'ordre de s'arrêter. La lune était basse dans le ciel, mais contre toute attente, sa lumière éclairait déjà notre maigre campement. L'environnement où nous stationnions était simple, composé de verdure, d'arbres, de fourrés, de taillis, d'après bandes de végétation, de feuilles, de terre, et de quelques animaux qui cherchaient un abris pour la nuit, espérant se faufiler sous des branchages pour se protéger de la petite brise qui nous faisait frissonner. Notre tour de garde attribué, il était dit que je commencerais. Alors qu'à mes côtés mon sensei et mes 2 partenaires dormaient, très profondément, 3 hommes apparurent, nous encerclant. Ils reconnurent tout de suite notre appartenance à Iwa, s'alignant sur nos tenues pour nous identifier de loin. À 4 contre 3 nous devions pouvoir les vaincre, mais impossible de les réveiller. Ce qui m'avait alertée qulques heures plus tôt se révéla être une peur justifiée. L'eau était contaminée.
Malheureusement pour nous, les 3 quarts de l'équipe en avaient bu. Malheureusement pour eux, j'avais refusé de boire cette eau suspecte. J'étais encore debout, seule face à 3 grands gaillards armés jusqu'aux dents. Leurs corps baraqués me toisaient littéralement : ils cherchaient à m'impressionner. Mais je ne me démontai pas. Je les fixais moi aussi, les provoquant, tout en reculant lentement vers mes partenaires, la main sur ma ceinture. Un seul mouvement de leur côté et une pluie de kunais s'abattrait sur eux. J'étais prête.
À 13 ans, on m'en donnait 14. Oui. Mais ce n'était pas ce qui allait faire reculer ces barbares. L'un d'eux se rua sur moi et tenta de me désarmer, mais trop tard ; filant entre mes doigts, une série de 10 kunais et un fumigène traversèrent les airs, se dirigeant droit sur mes deux autres adversaires. La fumée blanchâtre se répandit, âcre et âpre, picotant les yeux de mes cibles. Cibles qui esquivèrent pas les armes précédemment lancées. Un long combat s'ensuivit. Tout mon attirail y passa. Puis, exténuée, je sortis enfin de sous ce corps grotesque qui me retomba dessus, inanimé. C'en était fini de lui. Mon senseï se réveilla. Je fis disparaître les corps avant qu'il n'ait pu établir une hypothèse sur ce qui venait de se passer, mais je voyais qu'il savait. Qu'il ne dirait rien, trop honteux de s'être fait avoir sur cette gourde empoisonnée. Personne ne sur ce qui s'était passé ce jour là.


Chapitre 3 - La fin d'une étoile grise


Printemps de l'An 94, puis ans 95 et 96 : :

  J'avais 15 ans, et commençais tout juste à me soigner et me pomponner, J'attirais les regards pour la première fois, mais cela ne me plaisait pas. On me courtisait, on me poursuivait, on me déclarait se flamme. J'en avait assez.
Immanquablement, on vient à me poser des questions sur ma fammile. Je devins froide, ironique, sadique. Mes pulsions me poussaient à commettre des meurtres, ce qui ne manqua pas. Bien des innocents périrent sous le coup de ma colère. Colère contre Iwa, colère contre le monde shinobi, colère contre la nature des hommes. Violée colère colère. Violence. Vengeance. Tout passait sous le coup de mes poings ravageurs. Je devins déserteuse. On me rechercha. J'hésitais entre le bien, et le mal pour le bien. Et une solution m'a tendu les bras...

L'Akatsuki m'a offert une stabilité.


Un clan, une famille, une ancienne histoire...



Le clan Kyousuke

Depuis longtemps installé à Iwa, le clan Kyousuke n'a pas noté de cas semblable à celui d'Hebishita parmi ses ancêtres. Descendants d'une lignée de nobles villageois dont seulement quelques membres ont suivi le cursus shinobi, les Kyousuke ont depuis toujours vécu sur le sol d'Iwa, occupants des posts de marchands, politiciens, cadres, et ne se sont jamais fait remarquer, se fondant dans la masse, jouant la carte de la discrétion.
Le clan Shiimata

Le clan Shiimata n'est pas un clan très reconnu ...
Il a été formé par l'alliance de deux shinobi de villages différents : l'un venant de Kiri, et l'autre de Konoha. Au fil du temps, les descendants ont voyagé et se sont finalement installés à Suna. Ils possédaient, de par leur branche venant de Konoha, un parchemin héréditaire, que le premier descendant installé à Suna, frappé d'une inspiration soudaine, utilisa pour peindre. Il ne possédait ce jour là ni pinceau ni peinture. Alors, prenant une poignée de sable et en y ajoutant son affinité suiton, il peignit, avec ses doigts posés sur la toile, un magnifique dragon de sable et d'eau mélangés.

Une malédiction

  Hebishita a reçu une malédiction à la naissance, ou disons qu'elle est née avec. Un bleu au dessus de la tête, ainsi que sur le coeur, dans le dos. Ces bleus réagissent au chakra et/ou à l'esprit du porteur de la ''malédiction''.

Hebishita version fille

Version fille, Hebishita est du clan Kyousuke,, originaire d'Iwa.

Hebishita version homme
Version homme, Hebishita est du clan Shiimata. Il n'y a que sous cette forme qu'il possède le talent de ce clan. (Un seul talent pour le talent du clan Shiimata en mode homme uniquement, et la ''malédiction''. En fait, c'est celle-ci qui confère le talent du clan Shiimata.)




Vie
Privée
Les informations qui suivent sont facultatives sauf celle marquée d'un astérisque :

• Âge : 170 ans, sans mentir.
• Localisation : Derrière toi. (Tu me crois ?)
• Prénom : Senri/Kaito (Sen. Kai.)
• Nindo Wink: ~ Notre liberté s'arrête là où commence celle des autres ~
• Passions : Plein de choses, dont le rp :)Je dirais même... Senkai. ~
Niveau de préparation à la vie active : 8/10
• Niveau d'artistication : inconnu
• Niveau de sérieux : Autant que je peux quand il le faut ~
• Manga préféré : Secret Service !!! Ah non, en fait j'en ai plein d'autres.
• Personnage du manga préféré : Tous. (quoi, c'est pas un perso ça ?)
• Comment avez vous découvert le forum ? : Eh bien, je le connaissais x)
• Comment trouvez vous le forum ? : Très bien... que dire de plus ? Le coin du flux RSS est peut être trop petit ? x)
• Que faudrait il changer ? : Aller, je vais être gentil(le)... rien, sauf l'interface d'écriture.
• Vous avez déjà RP ? : J'ai déjà rp, oui... mais... dîtes, vous trouvez pas que le passé simple à la première personne c'est pas beau ? (Bah, pfeuh !)
• Autre chose ? : Bon, je l'ai déjà rempli deux fois ce questionnaire, ça va, ça suffit ! xD
• Autre chose ? (Deuxième édition !) : Je tiens à mon grade à l'Akatsuki. Si ça ne suffit pas, je recommencerais jusqu'à y arriver. (Et vous connaissez ma valeur au passé ~)
• Avez vous lu le règlement ?* : Confirmation de lecture par le MDJ




Dernière édition par Hebishita Kyousuke le Mer 31 Juil - 8:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyVen 21 Juin - 13:42

Bienvenue et bonne lecture ! Smile

Tu pourras nous demander de l'aide si tu en as besoin !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Hebishita Kyousuke

Hebishita Kyousuke
Messages : 55

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyVen 21 Juin - 14:00

Merci ! Par contre, je pense que je mettrais un peu de temps pour finir ma présentation. Je suis un tout petit peu débordée, en ce moment... J'espère quand même avoir fini fin juillet, voire mi-août.

Ps : Est-ce qu'il serait possible de faire une Konohajienne infiltrée dans l'Akatsuki ? Ou... je dois laisser tomber ? J'ai vu qu'il y avait beaucoup de membres de Konoha présents...
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyVen 21 Juin - 14:41

Ça me semble tout à fait possible, à voir selon ton niveau et avec Zatoïchi !

Edit : J'oubliais : tu as tout ton temps !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Hayabuza Ryukù

Hayabuza Ryukù
Messages : 701

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyVen 21 Juin - 15:14

Bienvenue  Smile

_________________
À valider ! Hebishita Kyousuke 648735vlcsnap2013120718h07m19s159
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t563-bingo-book-ryuku-hayabuza https://sns-rp.forumgratuit.org/t524-ryuku-hayabuza-finish
Hebishita Kyousuke

Hebishita Kyousuke
Messages : 55

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMar 25 Juin - 16:34

Pardon de poster comme ça alors que je n'ai pas terminé ma présentation... c'était pour demander si la première partie de celle-ci correspondait à un niveau anbu sur ce forum, pour que je puisse attaquer l'histoire de mon personnage en sachant si j'ai une chance d'intégrer l'Akatsuki Wink
Donc... est-ce que j'ai le niveau selon vous ?

_________________
À valider ! Hebishita Kyousuke Bannia17
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMar 25 Juin - 16:44

Je pense que ça se tente. (Et je valide ici la lecture du règlement.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMar 9 Juil - 9:32

Hésite pas à nous tenir au courant de tes avancées ! Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Hebishita Kyousuke

Hebishita Kyousuke
Messages : 55

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyLun 15 Juil - 22:52

Oui, bien sûr ! Désolée de vous faire attendre, je suis plus en train de réfléchir à son caractère et à élaborer un passé de mémoire, qu'à écrire... mais dans un sens, j'avance ! Smile

_________________
À valider ! Hebishita Kyousuke Bannia17
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMar 16 Juil - 7:59

D'accord. C'est juste pour savoir, car nombreux sont ceux qui commencent une présentation, qui nous disent qu'ils resteront quoi qu'il arrive, et qu'on revoit jamais. Donc de temps en temps, on nettoie la catégorie Smile ! Faudrait pas que ça t'arrive si tu es encore là ! Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Sergerk Rasack

Sergerk Rasack
Messages : 1088

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: ...
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMar 16 Juil - 8:05

D'ailleurs Gak, on ne devrait pas complètement viré du forum ceux qui ne sont jamais revenu sans jamais avoir rien fait ? Genre viré ceux qui se sont inscrit en août de l'année dernière sans jamais posté leur pres ?

_________________
La mort est-elle la dernière phase ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t583-annales-de-sergerk-rasack#3706 https://sns-rp.forumgratuit.org/t579-bingo-book-de-sergerk-rasack-termine https://sns-rp.forumgratuit.org/t570-sergerk-rasack-termine
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMar 16 Juil - 8:38

C'est une discussion qu'on devrait ré-avoir au sein du staff... Mais comme toujours j'y resterai farouchement opposé. A priori, ce sont des fans du manga. Ils ont fait l'effort de venir jusqu'à nous, et même s'ils reviennent pas maintenant, ils sont toujours fans du manga, et on a donc plus de chance de les récupérer dans 10 ans que d'attirer une personne lambda.
C'était la minute commerciale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Hebishita Kyousuke

Hebishita Kyousuke
Messages : 55

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMer 31 Juil - 8:51

Bonjour !
Je finirais ma présentation en août. J'ai eu quelques compliquations, mais finalement, ce sera bon. J'ai juste changé de cap : Hebishita sera une Iwajienne infiltrée à l'Akatsuki, ou inversement, et je pensais aussi lui donner la particularité de "changer de sexe" comme elle le voudrait. La transformation prendrait un certain temps, j'imaginais dans la demie-heure, et lui permettrait d'accroître ses capacités physiques, passant de celles d'une femme sportive, à celle d'un homme sportif.

Voilà Smile Ai-je le droit ?

_________________
À valider ! Hebishita Kyousuke Bannia17
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMer 31 Juil - 9:10

OK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMer 31 Juil - 14:09

Le OK a un sens double : tu as le droit, et prends ton temps pour faire ta présentation !

(Oui, un double post était nécessaire...)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Hebishita Kyousuke

Hebishita Kyousuke
Messages : 55

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptySam 24 Aoû - 21:42

Petit up pour vous informer que je n'ai pas oublié ma présentation, mais que je n'ai pas encore pu terminer mon histoire, j'en suis à la moitié ou un peu moins. Donc ne la mettez pas à la poubelle ! Wink

_________________
À valider ! Hebishita Kyousuke Bannia17
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptySam 24 Aoû - 22:03

OK, bon courage pour la suite !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Hanako Hyûga

Hanako Hyûga
Messages : 1764

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMar 17 Sep - 19:38

Vala vala, à votre bon vouloir de validateurs. ~

(J'ai essayé d'éditer mon post une première fois et ça m'a fait : ''La longueur de votre message n'est pas autorisée'')
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMar 17 Sep - 19:49

Tu me semble avoir bien progressé depuis tes débuts sur le forum. (Ou alors je suis trop crevé pour voir les fautes...)

Je valide l'orthographe niveau Anbu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Hebishita Kyousuke

Hebishita Kyousuke
Messages : 55

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyMer 18 Sep - 16:57

Niveau orthographe ? Je me trompe moins sur les conjugaisons ^^
Sinon, mes débuts sur le forum ont été mes débuts de rp ^^

_________________
À valider ! Hebishita Kyousuke Bannia17
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Ryuke Musuko'Kami

Ryuke Musuko'Kami
Messages : 460

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyVen 20 Sep - 14:28

Bon ben, on sait ce que tu vaux^^, Anbu validé.

_________________
Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Zatoïchi Ryuchi
Rang A
Rang A
Zatoïchi Ryuchi
Messages : 1231

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyVen 20 Sep - 15:20

ok je valide également. 

contexte et le clan.

_________________
À valider ! Hebishita Kyousuke Zato1010
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t600-annales-de-zatoichi-ryuchi#3941 https://sns-rp.forumgratuit.org/t106-ryuchi-zatoichi-en-cour https://sns-rp.forumgratuit.org/t84-presentation-de-zatoichi
Hebishita Kyousuke

Hebishita Kyousuke
Messages : 55

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyVen 20 Sep - 16:37

Vvviiiiiiiii !!!! Very Happy Merci >w<

(du coup, j'ai pas mon ''M'' ^^')


_________________
À valider ! Hebishita Kyousuke Bannia17
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1508-hebishita-kyousuke-fille
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke EmptyVen 20 Sep - 17:33

Et voilà !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Contenu sponsorisé



À valider ! Hebishita Kyousuke Empty
MessageSujet: Re: À valider ! Hebishita Kyousuke   À valider ! Hebishita Kyousuke Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
À valider ! Hebishita Kyousuke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Verso ;D [100%] A valider
» Feuille de Vigne ~Clan du Renard~ [à valider, fini]
» pelage d'Azur ( a valider ^^)
» le Rhum Antique [ Idée à valider.]
» Valider sa fiche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: HRP :: Fiches validées :: Akatsuki-
Sauter vers: