Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Un lieu sacré bafoué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 4311

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 280 両

MessageSujet: Un lieu sacré bafoué   Lun 4 Jan - 15:35

Spoiler:
 

Cela faisait maintenant près d’une heure que nous marchions en file dans le désert ardent de Suna. Naeko et moi étions en tête, suivis de prêt par Hanako, sa subordonnée Sayoko ainsi que son tigre prénommé Sato. Enfin, les  deux fougueux, comme je me plaisais à les appeler, clôturaient la marche, traînant un peu des pieds. Ils n’avaient pas l’air d’être très enthousiastes à l’idée de retrouver cet artefact en présence d’autant de monde. J’en avais déduit qu’ils voulaient garder le mérite pour eux seuls. Ou bien qu’ils souhaitaient accaparer ce pouvoir pour eux seuls… Auquel cas ma décision d’attendre le sommet des Kages était on ne peut plus justifiée. J’étais fière d’avoir agi de la sorte ; une main de fer dans un gant de velours, cela me décrivait assez bien. Sur la route, nous avions dû par plusieurs reprises nous arrêter pour partager nos réserves d’eau. Ceux qui ne vivaient pas à plein temps sous ce soleil écrasant n’avaient pas pris les mêmes précautions que nous autres, évidemment.

Nous arrivâmes finalement devant l’imposant temple que nous cherchions. Malgré sa taille gigantesque, il était bien dissimulé, se trouvant au beau milieu d’une cuvette formée par plusieurs immenses dunes de sable tout autour. Cet élément empêchait quiconque de voir le temple de loin, réduisant les risques qu’un voyageur tombe dessus par hasard. Construit en briques rouges tirant sur des nuances orange, l’édifice avait fait son temps. Sa forme pyramidale laissait entrevoir certaines failles architecturales, comme des lacunes, ou des fissures qui pouvaient dégénérer en s’affaissant. En effet, le temple avait perdu tout usage au lendemain de la mort de Sergerk. Déjà quelque peu délaissé depuis le règne de Shunsuke, ce lieu de culte avait été totalement abandonné et saccagé, au même titre que le village de Suna lui-même. J’espérais que la structure tiendrait bon, au moins jusqu’à ce que nous en soyons sortis. J’en toucherai deux mots à Soufuku, à notre retour… Peut-être devrions-nous le rénover, si nous y voyions une quelconque utilité. A propos de Soufuku, je devais aussi l’avertir de cette expédition. Il était hors de question de le laisser dans l’ignorance : quelque chose d’important se tramait dans son pays, il était en droit de savoir. Je sortis donc un morceau de parchemin et y écrivis quelques mots.


Lettre adressée au Kazekage:
 

Je pliai ensuite délicatement le morceau de papier avant d’invoquer une unique hirondelle de glace. J’avais condensé le chakra de la technique afin que cette forme de Hyôton ne fonde pas de sitôt. Il serait fâcheux de mouiller cette missive si importante. Après l’avoir accrochée à sa patte, je la laissai prendre son envol. Elle ne livrerait ce papier qu’à Soufuku, assurément. Après quoi, je me chargeai de faire un topo au reste de l’équipe.

- Bienvenue au temple du vent. Vous l’aurez compris : ce vestige de la civilisation sunienne a été abandonné il y a bien longtemps de cela. De ce fait, je ne connais de ce monument que son emplacement sur une carte. A l’intérieur, je cesserai d’être votre guide, me contentant du statut d’exploratrice, tout comme vous. Je vous demande malgré cela d’accorder à ces lieux tout le respect qu’il incombe. Aussi, je vous prie de laisser Hanako et moi-même décider des choix importants. Il est hors de question de se séparer, ni d’agir n’importe comment. Peu importe l’entité qui a scindé Kyubi de la sorte, elle n’avait pas l’air d’être amicale, pour ne pas dire hostile. Ça ne m’étonnerait guerre que ce lieu sacré soit désormais truffé de pièges en tous genres. Peut-être même que des ennemis nous attendent à l’intérieur. Vous devrez donc vous montrer disciplinés.

Je tâchai d’avoir un regard insistant sur les deux du fond lorsque le mot « disciplinés » résonna dans l’étendue infinie du désert.


Dernière édition par Yumi Esuki le Lun 4 Jan - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Messages : 621

MessageSujet: Re: Un lieu sacré bafoué   Lun 4 Jan - 19:41

Alors que la petite équipe s'avançait prudemment mais sûrement en direction du temple du vent ou, du moins, ce qu'il en restait en apparence, une femme les regardait au loin. Elle savait que pour le moment ils ne verraient qu'un mirage du temple sous la forme d'une pyramide de brique usé, ce qu'il était loin d'être. Elle avait dormi... Dormi tant d'année.. Qu'elle ne savait plus vraiment pourquoi elle était là. Elle souvenait qu'une entité étrange était venu lui dire qu'elle lui donnait une nouvelle chance de vivre pour servir un but précis et qu'elle ne serait libéré de son emprise que lorsqu'elle aurait accompli sa mission. Elle se sentait bien plus puissante qu'auparavant, comme si le poids de toute ses années l'avait rendu plus forte. Pourtant, en se regardant dans le reflet de l'eau, peu de choses avaient réellement changé, d'ailleurs, si l'entité ne l'avait pas mise au courant de cette avancée temporelle, elle n'aurait jamais pu deviner. Elle avait tenté de s'échapper maintes et maintes fois, mais à chaque fois qu'elle tentait de franchir la barrière invisible que délimitait les dunes de sables, elle sentait que son âme était douloureusement tiré de sa poitrine. Ainsi, elle était retenue, trop contente de vivre encore malgré tout les évènements du passé, mais trop triste pour réellement apprécier sa joie de vivre. Elle avait songé plusieurs fois à se suicider, en vain. De la panique, s'était installé de la haine, de la souffrance, puis de la lassitude. Elle savait que désormais seul l’écartèlement de malheureux petit animaux passant lui procurait une sensation de vie.

En regardant ces arrivants approcher de son palais, sa prison... Elle n'avait qu'une envie.... Les dévorer... Les voir agoniser sur le sable chaud, pouvoir lécher leur sang, se délecter de leur viscères. Mais surtout de les tuer. L'entité l'avait prévenu que si elle les tuait, alors elle accomplirait sa mission et serait libéré de cette prison. Elle n'allait surtout pas faillir à sa mission.

Au fil des mois qui avait suivit son réveille, elle s'était apperçu que ses faculté avait énormément évolué, elle se sentait quasi divine. C'est d'ailleurs elle qui les avait appâté de sa belle voix, elle savait qu'il était si humain de braver l'interdit... Il était d'ailleurs temps de les accueillir comme il se devait, avec son pouvoir immense. Elle ferma les yeux puis puisa en elle et en la force du temple puis releva les bras. Trois grandes arches anciennes se soulevèrent peu à peu en sortant du sable. Le mirage fut alors levé laissant apparaître devant eux une immense cité ancienne.

Caché dans les méandres de son palais en étant là sans être là, comme prise entre deux mondes, elle les scrutait pour voir quel était le choix pour lesquels ils opteraient. Elle leur adressa la parole de la même manière que la dernière fois :

Et bien et bien... Vous avez donc osé braver l'impossible pour me trouver... Même si vous ne me voyez pas, sachez que moi je vous vois. Voici trois arches devant vous, ces arches qui sont en réalité des portes vous permettront d'accéder au temple du vent. Vous pourriez vous demander ce qu'il se passerait si tentiez de contourner ces portes pour vous diriger directement dans ma cité.... Vous seriez tout simplement confronté à un problème... Ce que vous cherchez ne se situe pas exactement dans votre monde.... Mais dans le mien... Je sens que parmi vous, une personne n'est pas réelle, cette personne ne pourra pas franchir ce portail sans se montrer sous sa vrai nature. Si vous relevez le défi, alors en passant l'un de ces portes, vos corps resteront ici mais vos âmes iront affronter vos destinés. Les portes ne peuvent supporter que tout le monde emprunte le même chemin... Voyons... Sinon ce serait trop facile... Ah ah ah ah ah ! Vous devrez choisir et vous diviser par groupe de deux pour pénétrer dans mon royaume. Oh ! Et le vulgaire animal de compagnie n'a pas sa place dans mon périple, si il passe la porte, il mourra. Alors qui vous empruntera l'arche rouge, verte ou bleue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1771

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Un lieu sacré bafoué   Lun 4 Jan - 21:56








DILEMME D’UNE

HOKAGE

et indignation d’un respectable tigre nommé Sato











Ils traversèrent le désert, et HanaKo remercia sa tenue officielle, qui comportait le chapeau emblématique des Kage. Bien qu’elle ne le portât pas pour dévaler les routes de Tsuchi, -en vue de se faire remarquer le moins possible-, la Hokage jugea qu’il était de son devoir de ne pas attraper d’insolation. Elle hésita un instant à proposer de la crème solaire à ses shinobis, mais se retint. Ce n’était pas le moment, et encore moins le lieu. Entourés des représentants de Suna, cela n’arrangerait pas les choses sur son apparence de mère poule. La Hyûga continua donc sa route, marchant juste derrière ses anciens amis de Kumo et Kiri. Enfin, de Suna, dorénavant. Le monde était petit. Si petit, que plusieurs shinobis qu’elle connaissait avaient changé de village durant ces longues années qu’elle avait passées assise derrière son bureau de Hokage. Elle soupira. Partie rattraper ses shinobis trop impatients, le hasard la menait maintenant dans une quête liée aux bijuus. Peut-être aurait-elle préféré posséder son véritable corps dans cette quête d’une importance capitale pour elle. Mais en même temps, elle avait choisi d’envoyer un double car le temps lui manquait cruellement, et paperasse et protection de Konoha n’allaient pas se faire toutes seules.

- Bienvenue au temple du vent. Vous l’aurez compris : ce vestige de la civilisation sunienne a été abandonné il y a bien longtemps de cela. De ce fait, je ne connais de ce monument que son emplacement sur une carte. A l’intérieur, je cesserai d’être votre guide, me contentant du statut d’exploratrice, tout comme vous. Je vous demande malgré cela d’accorder à ces lieux tout le respect qu’il incombe. Aussi, je vous prie de laisser Hanako et moi-même décider des choix importants. Il est hors de question de se séparer, ni d’agir n’importe comment. Peu importe l’entité qui a scindé Kyubi de la sorte, elle n’avait pas l’air d’être amicale, pour ne pas dire hostile. Ça ne m’étonnerait guerre que ce lieu sacré soit désormais truffé de pièges en tous genres. Peut-être même que des ennemis nous attendent à l’intérieur. Vous devrez donc vous montrer disciplinés.

Et bien et bien... Vous avez donc osé braver l'impossible pour me trouver... Même si vous ne me voyez pas, sachez que moi je vous vois. Voici trois arches devant vous, ces arches qui sont en réalité des portes vous permettront d'accéder au temple du vent. Vous pourriez vous demander ce qu'il se passerait si tentiez de contourner ces portes pour vous diriger directement dans ma cité.... Vous seriez tout simplement confronté à un problème... Ce que vous cherchez ne se situe pas exactement dans votre monde.... Mais dans le mien... Je sens que parmi vous, une personne n'est pas réelle, cette personne ne pourra pas franchir ce portail sans se montrer sous sa vraie nature. Si vous relevez le défi, alors en passant l'un de ces portes, vos corps resteront ici mais vos âmes iront affronter vos destinés. Les portes ne peuvent supporter que tout le monde emprunte le même chemin... Voyons... Sinon ce serait trop facile... Ah ah ah ah ah ! Vous devrez choisir et vous diviser par groupe de deux pour pénétrer dans mon royaume. Oh ! Et le vulgaire animal de compagnie n'a pas sa place dans mon périple, si il passe la porte, il mourra. Alors qui vous empruntera l'arche rouge, verte ou bleue ?

Oh, cette entité avait tout de suite aperçu qu’elle n’était pas vraiment sous sa forme originelle. Sa petite plaisanterie ne semblait pas avoir le même effet pour tout le monde. Cette entité souhaitait voir sa vraie nature. Soit. Cela valait-il le coup ? … Elle avait parlé d’ « âme ». Eh bien, qu’ils le veuillent ou non, le Kagebunshin permettait de créer des doubles de soi-même dont les pensées, donc l’âme, se rejoignaient lorsque cette technique était annulée. On pouvait donc bien parler de la même âme. Qui, certes, prenait à un moment deux chemins différents ; mais c’était la même. Un bunshin simple, quant à lui, permettait de créer une déviation, une extension de cette âme. Mais l’âme originelle n’était plus. On pouvait par comparaison dire que la technique interdite de Konoha permettait à l’âme de se séparer en deux, puis de revenir.

Hanako réfléchit, pensive. Elle n’avait jamais pensé à cette technique de cette manière, mais cela lui faisait voir des choses qu’elle n’avait encore explorées. Ce « défi » dont parlait l’entité semblait vouloir mesurer la force de leur âme. La Hokage était partagée entre l’idée de tester son âme, laissant ainsi parler son envie de découverte et d’exploration, et la sagesse de ne pas délaisser ses fonctions de Kage en séparant âme et corps. Quel dilemme cornélien. Mais en même temps, elle était venue protéger ses shinobis. Bien que Sayoko soit digne de confiance, il manquerait tout de même une personne pour occuper toutes les places des trois duos. Et puis, une occasion comme celle-ci ne se représenterait probablement pas. Tout se passerait bien, il fallait juste s’arranger pour qu’aucune des équipes ne soit en faiblesse. Il était préférable que Sora reste avec une personne de village. Elle-même, pour palier la différence d’âge, et de puissance si toutefois ils en auraient besoin. D’un point de vue politique, les deux autres binômes auraient été composés chacun d’un Suna-jin et d’une Konoha-jin. Mais elle doutait que ces personnes qui ne se connaissaient pas voudraient faire équipe dans un défi lié à l’âme. La Hokage senti une pointe de colère percer contre cette voix lorsque celle-ci détermina son tigre de « vulgaire animal de compagnie ». Mais soit. Sato resterait ici, et veillerait sur les corps inconscients.

- Vous avez raison, je ne suis pas sous ma forme originelle. Mais j’imagine qu’au passage de ces portes, seule mon âme sera comptée, et si c’est le cas, ça ne devrait pas poser de soucis. Mes amis, si vous souhaitez relever ce défi, je vous accompagnerais volontiers. Par principe j’aimerais que Sora soit avec moi. Hatake, je te laisse décider. J’imagine que vous ne voudriez pas vous retrouver avec un binôme qui n’est pas de votre village. Donc nos duos sont tout désignés. elle jeta un coup d’œil vers les arches. Bien, s’il faut faire un choix, alors ce sera la rouge pour nous. Sato, je te prie de bien veiller à ce que nos corps soient en sécurité. Je suis désolée de ce désagrément… tu pourras aussi avertir Kanna de ce qu’il s’est passé, pour qu’elle puisse prévenir Konoha. Je vous remercie.



Elle s’avança, après avoir invoqué ladite Kanna, et les deux autres binômes firent de même. Naeko et Yumi E. allèrent vers la porte bleu, tandis que Sayoko et Yumi H. se dirigèrent vers celle restante, la verte. L’aventure allait commencer ici.


© Hanako Hyûga















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Yumi Esuki
Rang SS
Rang SS
avatar
Messages : 4311

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 280 両

MessageSujet: Re: Un lieu sacré bafoué   Lun 4 Jan - 22:48

Peu après mon intervention, l’entité que nous nous apprêtions à défier intervint de la même manière que tout à l’heure. Sa voix était froide, doucereuse, cruelle… Certainement à l’image de sa détentrice. Je compris à ses paroles qu’elle serait un adversaire redoutable, qu’il ne fallait surtout pas sous-estimer. J’allais peut-être assister à la bataille la plus phénoménale depuis notre victoire face à l’Enfant Maudit.

- Et bien et bien... Vous avez donc osé braver l'impossible pour me trouver... Même si vous ne me voyez pas, sachez que moi je vous vois. Voici trois arches devant vous, ces arches qui sont en réalité des portes vous permettront d'accéder au temple du vent. Vous pourriez vous demander ce qu'il se passerait si vous tentiez de contourner ces portes pour vous diriger directement dans ma cité.... Vous seriez tout simplement confronté à un problème... Ce que vous cherchez ne se situe pas exactement dans votre monde.... Mais dans le mien... Je sens que parmi vous, une personne n'est pas réelle, cette personne ne pourra pas franchir ce portail sans se montrer sous sa vrai nature. Si vous relevez le défi, alors en passant l'une de ces portes, vos corps resteront ici mais vos âmes iront affronter vos destinées. Les portes ne peuvent supporter que tout le monde emprunte le même chemin... Voyons... Sinon ce serait trop facile... Ah ah ah ah ah ! Vous devrez choisir et vous diviser par groupe de deux pour pénétrer dans mon royaume. Oh ! Et le vulgaire animal de compagnie n'a pas sa place dans mon périple, s’il passe la porte, il mourra. Alors qui de vous empruntera l'arche rouge, verte ou bleue ?

Épatant… et terrifiant. Cette entité, où qu’elle soit, avait détecté à distance qu’Hanako n’était qu’un clone. Connaissant le niveau de Ninjutsu de mon alliée, je n’avais pu faire cette analyse qu’en étant très proche d’elle. Ainsi, elle avait au moins mon niveau de pertinence. En plus de cela, elle formait comme un tout, pouvant communiquer avec nous n’importe où, n’importe quand. Enfin, elle disait venir d’un autre monde… et elle voulait nous y amener. Dit comme ça, cela sonnait comme un piège grotesque. Discrètement, je créai une larme de glace éternelle que je posai à mes pieds sans dire mot. Je comptais sur Soufuku pour la repérer si jamais nous étions amenés à être happés pour de bon. Après quoi je fis part de mes nouvelles consignes.

- J’emprunterai la bleue avec Naeko. Un peu de nostalgie des couleurs de mes origines ne me fera pas de mal… Je suggère que vous vous sépariez, Sayoko et Hanako. Un Hyûga dans chacune de vos arches pourrait s’avérer être un choix judicieux.

Je remarquai ensuite qu’elle tint compte de ce détail pour sa décision finale : elle accompagnerait dans l’arche rouge le jeune homme qui, je crois, se prénommait Sora. L’arche verte, quant à elle, laisserait passer les délicats traits des deux autres kunoichis de Konoha, Sayoko et Yumi Hatake. Ayant déjà pris place face à ma porte attitrée, j’avais pu en contempler les détails très raffinés. Il devait s’agir d’un puissant jutsu… A la hauteur de la personne qui en était à l’origine. J’en profitai pour souffler une messe-basse à ma moitié.

- Tiens-toi prêt… Ce qui se trouve derrière pourrait bien être impressionnant. J’ai un mauvais pressentiment au sujet de cette expédition… mais il est trop tard pour rebrousser chemin. N’utilise Isobu qu’à mon signal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 http://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Messages : 18

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Un lieu sacré bafoué   Mar 5 Jan - 16:00

Et bien, nous y étions, le temple du vent, on pouvait penser voir une pyramide en brique rouge bien usée tout de même, ce qui d'ailleurs ne me semblait pas vraiment possible... Enfin bref, route façon cette pyramide n'était qu'un mirage façonnée de toutes pièces, au final on découvrit un immense lieu, abandonné apparemment mais tout cela semblait trop calme, je m'étais rapproché alors de Hanako et Sayoko, écoutant alors ce que chacun disait, autant dire que je ne disais rien, préférant exécuter ce que me disait mon kage, elle m'avait bien enguirlandé et au final je n'avais pas répliquée, reconnaissant mes torts, j'étais aveuglée par le pendentif, et elles avaient raisons, j'avais était insouciante de laisser mon poste et d'embarquer Sora, un Uchiha...

Mais pour l'instant, la femme s'y remettait, cette voix douce et sensuelle mais dissimulant une cruauté sans pareil rarement égalée, digne d'une haine des bijûs. Celle ci fit alors apparaitre trois arches, trois couleurs différentes, cette dernière expliquant alors comment tout cela allait se passer.

- Et bien et bien... Vous avez donc osé braver l'impossible pour me trouver... Même si vous ne me voyez pas, sachez que moi je vous vois. Voici trois arches devant vous, ces arches qui sont en réalité des portes vous permettront d'accéder au temple du vent. Vous pourriez vous demander ce qu'il se passerait si tentiez de contourner ces portes pour vous diriger directement dans ma cité.... Vous seriez tout simplement confronté à un problème... Ce que vous cherchez ne se situe pas exactement dans votre monde.... Mais dans le mien... Je sens que parmi vous, une personne n'est pas réelle, cette personne ne pourra pas franchir ce portail sans se montrer sous sa vraie nature. Si vous relevez le défi, alors en passant l'un de ces portes, vos corps resteront ici mais vos âmes iront affronter vos destinés. Les portes ne peuvent supporter que tout le monde emprunte le même chemin... Voyons... Sinon ce serait trop facile... Ah ah ah ah ah ! Vous devrez choisir et vous diviser par groupe de deux pour pénétrer dans mon royaume. Oh ! Et le vulgaire animal de compagnie n'a pas sa place dans mon périple, si il passe la porte, il mourra. Alors qui vous empruntera l'arche rouge, verte ou bleue ?

Je vois, effectivement, elle nous avait bien eu, après ça tout s'enchaina et une stratégie germa dans mon esprit, et la Yumi de Suna eu la même idée que moi, répliquant alors même si depuis le début je passais pour une gamine, ce qui agaçait légèrement le renard blanc que j'étais.

- Je pense aussi que Yumi et Naeko doivent rester ensemble, ensuite un hyuga dans chaque équipe serait mieux Hokage-sama, donc je vous laisse prendre soin de Sora, quant a moi je vais avec Sayoko, nous prendront la verte.

Et au final tout se passa comme prédit, Hokage-sama décida de prendre Sora avec elle, et je sentais sa colère envers moi, mais je devais m'y remettre et garder la tête sur les épaules et être prête au pire. Prenant alors le bras de Sayoko et allant devant l'arche verte, lui demandant si elle était prête, puis laissant un signe de Konoha au sol tandis que je passais l'arche accompagnée de Sayoko après avoir espérait que mes camarades s'en sorte aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un lieu sacré bafoué   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un lieu sacré bafoué
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conspiration en lieu sacré [ Marianne ]
» Discussion dans un lieu sacré [Zenno]
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Les 4 sacrés du ciel
» Le Carnaval National, aura lieu cette année aux Cayes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Temple du vent-
Sauter vers: