Partagez
 

 Hazuka apprivoise les marionnettes et son art du sable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hazuka Shiimata

Hazuka Shiimata
Messages : 255

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 0 D
Talents:

Hazuka apprivoise les marionnettes et son art du sable Empty
MessageSujet: Hazuka apprivoise les marionnettes et son art du sable   Hazuka apprivoise les marionnettes et son art du sable EmptyLun 17 Mar - 1:00



   N'as-tu jamais rêvé de connaitre la technique ultime des Shiimata ? N'as-tu pas eu envie de savoir faire des choses que les autres ne pourraient jamais avoir l'occasion de faire ? Tu es une descendante du clan des Shiimata. Tu es l'unique possesseuse du fameux rouleau sacré que la branche principale concerve en son sein avec un orgueil sans égal. Et tu es seulement la deuxième femme à en posséder le droit de vie ou de mort. Même ton nom, tu ne l'as reçu non pas de ton père, mais de ta mère. Celle qui a tracé ta route.

  Tu relèves lentement la tête de la bassine d'eau froide où tu t'etais plongée. Ce que l'eau peut te faire du bien en ces temps incestueux... tu ne sais même plus quoi penser de tout ce qui se passe. Quelques jours seulement après la fin de Kazehaya, toute la vérité t'arrive en plein figure. Tu es la dernière Shiimata de lignée franche, et devant toi se trouve un monde vaste et remplis de possibilités. Ta mémoire retrouvée t'a révélé que ce nom, "Kagami", que tu prenais pour ta sœur disparue, est en fait le tien. Et Hazuka n'est que le fruit de tes esprits. Tu es à la fois Hazuka et Kagami, dotée d'une double personnalité assez déconcertante et troublante. Mais ce n'est pas la seule révélation qui t'a été transmise. Tu sais dorénavant qu'il existe un coffret renfermant toute la liste des techniques Shiimata transmises au fil des siècles et des époques. Et c'est aujourd'hui que tu as décidé d'en prendre connaissance. Pas question de laisser les quelques jaloux du clan te dépasser et profiter de tes instants de zombie pour te faire voler le rouleau. Tu vas devenir celle que tu as toujours été. Kagami, la kunoichi maitrisant son art jusqu'au bout des doigts, et Hazuka, la marionnettiste aux 9 marionnettes. C'est ainsi ; c'est écrit. Et il ne te reste plus qu'à suivre la voie toute tracée.

  Tu sors de chez toi d'un pas léger. La pancarte "fermée" de ta taverne est fermement accrochée à l'entrée, impossible de la louper. Tout est pour le mieux. Tu fais quelques pas dans le village de Suna, et t'arrêtes dans un coin posé, à l'écart des regards indiscrets. Tu sors un parchemin d'une de tes nombreuses poches de barmaid. Le papier a été terni par le temps et rongé par les âges. Il semble être aussi vieux que tes grands parents. Sauf que... tu n'as pas de grands parents. Et sur ce papier se trouve un symbole. Un sceau. Suivi d'une inscription : "Kazehaya no ningyô no rakuen", le paradis des marionnettes de Kazehaya. Tu sais que ce parchemin renferme les 9 marionnettes de l'ancien déserteur. Senku na chô, Haremi, Murasaki, Tsumi no hana, Masshiro na ningyô, Kambachikabocha, les soeurs Kabochaharakara, et Kagami, que tu as finalement emprisonnée dans ce sceau. Ce sceau d'ailleurs permet d'invoquer les demoiselles séparément ou toutes ensembles. Mais ta préférée reste Masshiro. Enfin quoique... elle sont toutes différentes, toutes parfaites dans leur style. Toutes plus belles les unes que les autres. Tu ne sais vraiment pas comment décider de qui est ta préférée... dubitative, tu poses ta paume sur le sceau. Dans un grand instant de synchronisation, toutes tes marionnettes apparaissent et se maintiennent par un seul fil de chakra. Tout à gauche, ce sont les deux unicolores ; Murasaki tout de violet, Haremi en bleu d'hiver, et Senku vêtue de couleurs automnales. Puis vient Tsumi et ses couleurs printanières rehaussées de noir, qui souligne leur fraicheur et leur éclat. Ensuite, au centre des protagonistes, viennent les 3 spécialistes du sables, le trio de sorcières et leurs citrouilles. Et enfin, les 2 dernières, Masshiro et son teint blanchâtres presque translucide, à l'allure fascinante, ainsi que Kagami. Ta petite marionnette au sabre si ordinaire. Et c'est avec sobriété dans le regard que tu détournes la tête et fixes le ciel...

  Aujourd'hui est un nouveau jour. Tu es redevenue Kagami, et vis ta vie comme lorsque tu étais encore une enfant, adolescente. Près de douze ans plus tard, à 27 ans, tu penses enfin à grandir... mais il n'en jamais trop tard. Tu re-scelles tes marionnettes dans le parchemin en un clin d'oeil. Rien de plus facile, quand l'on a fait ça dans sa jeunesse. Prenant le parti de la découverte, tu files chez toi et entrouvres la porte qui donne sur l'ancienne chambre de tes parents. Elle est intacte, bien que poussiéreuse. Enfin, après le temps passé sans vie pour la rendre vivante et accueillante, tu te dis que c'est normal... MAIS ! Quoi que le monde en dise, tu n'es pas une fille folle. La preuve en est que... en fait il n'y a pas de preuve. Mais avec tout le bon sens que tu as, tu recherches le coffret des Shiimata et finis par découvrir une boite rectangulaire au fond d'un tiroir. La boite tient dans tes deux mains. C'est un coffret bien petit... mais c'est le vrai. Le précieux. L'unique. Le coffret des Shiimata. Tu approches ta main doucement, et caresses le tissu extérieur pour en enlever les poussières accumulées au cours du temps. Les coffrets secrets sont étrangement toujours poussiéreux, et gardés au fin fond d'un tiroir...
 Et enfin, alors que plus rien ne bouge autour de toi, tu soulèves les encoches du coffret et ouvres l'objet pour en découvrir l'intérieur...
Apprentissage de sceau des objets animés,
Obtention des 8/9 marionnettes restantes de "Kazehaya no ningyô no rakuen"

_________________
HanaKo : Page fb / Deviantart ♥️  / Galerie SnS
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t567-annales-d-hazuka#3544 https://sns-rp.forumgratuit.org/t511-bingo-book-de-hazuka#3025 https://sns-rp.forumgratuit.org/t498-hazuka-shiimata-presentation
Hazuka Shiimata

Hazuka Shiimata
Messages : 255

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 0 D
Talents:

Hazuka apprivoise les marionnettes et son art du sable Empty
MessageSujet: Re: Hazuka apprivoise les marionnettes et son art du sable   Hazuka apprivoise les marionnettes et son art du sable EmptyLun 17 Mar - 2:38



  Et la boite s'ouvres, dévoilant les merveilles cachées en son cœur. Un carnet aux allures dégarnies crèche en son sein, recouvert d'un pourtour doré et poinçonné. "Surement l'œuvre d'un grand artiste des temps anciens." Tu l'attrapes par le bout de la tranche et le sort de son carcan. Quelques feuillets font ressortir leur couleur jaunie. Eh bien, ce carnet, ce doit être un vieux bout de papier ayant passé entre toutes les mains des élus Shiimata. Hésitant à abimer le manuscrit, tu finis tout de même par m'ouvrir et en tourner les pages. Depuis tes ancêtres, depuis la nuit des temps, depuis des générations et des générations, ce carnet a tenu. Tu vois inscrit le nom du fondateur du clan, et le nom de ses 3 techniques. Ryû, bunshin, et kunai. De pages en pages, la liste de rallonge. Chacun rajoute quelques techniques au répertoire Shiimata. Et finalement, la technique ultime du clan progresse, passant de 5 animaux, à plus d'une dizaine. Une page y est même consacrée au milieu du livre. On y voit la progression des écrits, des écritures. Tremblotante, assurée, douce, fragile, frivole, courbée, cassante. La dernière d'une encre toute fraiche. Enfin, plus fraiche que les autres. Elle doit dater de 20 ans en arrière... "chauve-souris" y a été rajouté en fin de liste, tout petit. C'est bien, tout ça, mais la fin de liste t'incites à venir poser ta marque sur le papier. Oui. Tu alimenteras toi aussi la technique ultime des Shiimata. Foie d'Hazuka.

  Pensante, tu replaces le livret où sa place a toujours été, et referme le boite. Aujourd'hui même, les animaux de sables revivront. C'est ton objectif, et tu t'y tiendras. Décidée à prendre les choses en main au lendemain d'un jour de renouveau, tu empoignes tes affaires et sors encore une fois dans les ruelles de Suna. Le soleil est toujours le même, aussi chaud, aussi dur, aussi fatigant. Et même peut être plus qu'avant ; mais plus rien ne peut t'arrêter. Tu te diriges vers les hautes délimitations du village. Là, l'endroit est parfait pour s'entrainer ; et ça, tu le sais très bien. Plus tu auras de sable à ta disposition, plus les conditions redéfont favorables. C'est bien pour cela que ton clan a élu domicile au pays du vent, et surtout au village du sable. Le désert est l'environnement qui vous est le plus propice à l'épanouissement. Et c'est ce désert qui ça te servir. Tu déroules ta toile, et ramasses un poignée de sable par terre. Créant un dragon de sable assez gros pour te transporter, mais pas assez pour que tout le monde te repère, tu t'envoles pour les hauteurs sableuses du village. Dépassant aisément les grandes montées d'escalade qui forment les frontière du village, tu commences ton escapade. Les gardes sont habitués maintenant. Depuis le temps que tu t'envoles par dessus ces hautes barrières, ce devient une habitude. Bien que mauvaise, c'est une habitude, et tant pis pour eux. C'est ainsi que tu atterris de l'autre coté, posant les pieds dans l'immense étendue de sable qui recouvre toute la surface du paysage.

  Tu t'étires, joyeuse. Ta robe noire te donne chaud, mais la fraicheur de ses courbes te donnent un peu de douceur dans cet esprit de brute. Tu t'assois sur le sol, et fixes ton dragon d'un air suspicieux. Les dragons/chiens/oiseaux sont bien pratiques, mais tant qu'ils ne ressemblent à rien, l'impression qu'ils donnent reste la même. La peur, la surprise, l'incompréhension. Toi, tu veux la majesté. La beauté. La force, la puissance, la gloire. Quel animal pourrais-tu créer ? Un lion ? Une gazelle, un leopard ? Un guépard... ou un lion de mer ; un serpent... tout. Tout est bien. Mais pour tout faire, il te faut commencer dès maintenant. Tu attrapes ta toile, et y imagines un lion. Fort, rugissant, le lion possède une corolle de poils autour de sa tête, une queue en fin de feu, des petits yeux plissés, des pattes bourrues. Tu dessines ce que tu penses, et ta pensée se transmet sur le papier, comme à chaque fois que tu peints sur cette toile qui a déjà tant vécu. Le lion apparaît devant toi, faisant transparaitre sa puissance et sa majesté dans son rugissement. Tu sursautes alors. Il rugit ?! La technique ultime est donc si parfaite que les animaux prennent bien plus vie que les animaux crées par des techniques normales ? C'est... impressionnant. Tu en restes bouche bée devant ta création, qui te regarde de ses yeux loyaux. Tu as envie de recommencer l'expérience. Tu penses. Tu penses à un jaguar et un guépard. Tu formes leurs contours, leurs muscles, leurs membres. Et puis tu frappes la toile, et les deux animaux apparaissent. Tu leur ordonnes de s'attaquer au lion. Et ils t'obéissent. Le jaguar se dirige tête basse vers le lion, et ce dernier dirige toutes griffes dehors vers le guépard. Puis avant qu'il n'ait atteint son but, il s'envole et s'écrase au sol, avant de disparaitre. L'auteur de ce massacre se voit foncer dessus par le guépard. et les deux luttent, avant de disparaitre aussi prestement qu'ils n'étaient arrivés. Ce spectacle ne te suffis pas. Bien au contraire. Tu as vu, tu as observé, et tu as compris. Ces animaux sont une ressource riche et impressionnante, bien loin de tarir, pour vous autres les Shiimata.

  Tu dessines un lynx et un léopard, deux animaux magnifiques, dont la prestance t'émerveille. Ils apparaissent devant toi, et avant qu'il n'esquisses un mouvement, tu crées un rhinocéros, puis une gazelle, et un furet. Les animaux s'affolent et partent dans tous les sens, excepté le lynx qui reste à son poste de gardien. Bientôt tous sont effacés par les autres, et tu réfléchis à d'autres petite créatures. L'ours, le tapir, la taupe, le serpent, et meme les abeilles y passent. Ces dernières sont parfois silencieuses, parfois réalistes à leurs originales et produisent des BBbbbzzzz assez déconcertants. Puis tu choisis de le faire éclater en poussière et formes un aigle, une chauve-sourie, des sangsue, un crabe. Des animaux parfois bien étranges qui te passent par la tête... les volatiles envolent à ton signal et vont rejoindre l'entrée de ton bat. Et voilà de bons gardiens fidèles et loyaux. Tu souris. Cette technique commence à bien te plaire, finalement...

  Enfin, tu finis par créer des animaux marins. Une tortue, un serpent de mer, un lion de mer, mais pas de poisson. À Suna, quelle idée... même les poissons de sable n'y survivraient pas. Les pauvres petits commencent à ramper sur le sable, cherchant un point d'eau. Tu décides d'abréger leur souffrance et annules la technique, regrettant de ne pas avoir d'eau sur toi. Mais après tout, il te restes l'aigle et la chauve-souris avec qui t'amuser... tu chevauches alors ryû et retournes à ta vie de barmaid. Il est temps de retrouver les sensations de la vie quotidienne, bien plus que ressasser la passé.

La ménagerie sableuse > technique apprise

_________________
HanaKo : Page fb / Deviantart ♥️  / Galerie SnS
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t567-annales-d-hazuka#3544 https://sns-rp.forumgratuit.org/t511-bingo-book-de-hazuka#3025 https://sns-rp.forumgratuit.org/t498-hazuka-shiimata-presentation
 
Hazuka apprivoise les marionnettes et son art du sable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Kaze no Kuni :: Sunagakure no Sato :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: